Vois avez dit cérébralité ? 🤔🤔

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Vois avez dit cérébralité ? 🤔🤔

11 sujets de 16 à 26 (sur un total de 26)
  • Auteur
    Messages
  • #69997
    Saku 😋
    Participant


    Je suis plutôt une personne très cérébral. Tout comme le physique j’en ai réellement besoin. C’est ainsi que je vis aussi bien dans ce milieu qu’a l’extérieur
    Je pense que c’est une forme de sensibilité que l’on acquiert ou non, innée peut être 🤔
    Les mots, les sens que l’on peut mettre aux choses dites, pensées uniquement parfois .le fait que je puisse lire dans mon partenaire comme il peut lire en moi en font quelque chose de foncièrement cérébral
    La culpabilité que l’on peut ressentir pour avoir déçu son/sa partenaire peut être aussi si ce n’est, plus douloureuse que la fessée que l’on recevra pour cette déception par exemple
    J’aime ressentir que l’autre “pense” a moi, ait envie de me faire vivre des choses même a distance, donc sans toucher mais mon corps vibre tout autant
    Un mot, une phrase, qui me recadre soudainement et je me plie, j’obtempere et obéis comme si sa main me prenait le menton pour que je la regarde droit dans les yeux
    Les mots, les odeurs, tout ce que nos cinq sens peuvent capter et ainsi faire réagir notre corps sont autant de signes que la cérébralité est bien présente et je pense quelque soit la relation, qu elle soit suivie, éphémère, ponctuelle

    - Ne rate jamais une occasion de faire une bêtise

    #70006


    Mon objectif va être bref.

    Avez-vous pensé au parcours d’un jeu de fessée ? Le parcours est le suivant : on commence par stimuler le cerveau, pour qu’il veuille la sensation corporelle et quand il arrive, tout s’inverse et le cerveau est à la remorque de la sensation corporelle. Qu’est-ce que vos pensez?

    #70008
    lunapower
    Participant


    J’aurais pas dit pas mieux @monsieurmechant 🙂

    J’ajouterais que pour moi le cérébral sert de guide au sensoriel, l’installation de l’ambiance, les petits détails qui vont toucher, faire vibrer… Parfois jouer avec l’inconscient de la demoiselle.

    Pour revenir à la question qu’elle soit éphémère suivie, en couple ou non… Je pense que la cérébralité et le besoin de cérébralité est propre à chacun et dépend aussi du moment, de l’envie… Parfois on peut avoir envie d’une fessée juste pour une fessée, la demoiselle s’installe et hop! Et dans d’autres moments il y a besoin de créer une ambiance, faire naître un sentiment de honte ou d’infantilisation par exemple…

    https://lesaventurescuisantesdecamille.blogspot.com/

    #70018
    salamboflaubert75
    Participant


    En lisant l’avis de @lunapower je m’aperçois que j’ai évoqué une partie du sujet seulement donc je reviendrai pour développer l’autre partie qui fait référence aux différents types de relations évidemment par le prisme de mon humble vécu et mon « expérience » personnelle!

    Sal

    #70026
    chloe
    Participant


    La cérébralité, il me semble qu’elle est avant tout dans la communication entre les personnes qui vivent ce genre de relation.

    #70063
    Anonyme
    Inactif


    Bonjour,

    Pour apporter ma petite pierre à l’édifice. Pour ma part, la cerebralite ou le côté mental m’est indispensable. C’est le point de départ de toute chose dans le cadre de ce type de relation (fessée ou plus). C’est ce qui permet de sublimer et passer outre les craintes (dans un grand respect évidemment). Une fois le cerveau acquis, l’expérience physique n’en est que plus savoureuse !

    #70064
    TSM
    Participant


    Saku, j’adore ta signature qui est SI VRAIE !  ”’Ne rate jamais une occasion de faire une bêtise”’. Je ne la remarque qu’aujourd’hui il serait temps, je sais… Mesdames et messieurs, je confirme Saku n’en loupe vraiment pas une ! ! !  Revenons au sujet initial, je m’égare.

    La zone la plus érogène de l’homme, comme de la femme, est son cerveau. Comme le dit si bien Mr G c’est le point de départ de toute chose dans le cadre de ce type de relation tout comme la séduction dans le monde dit “vanille”.

    J’en profite pour essayer de faire passer un message aux membres qui participent à des rencontres collectives. Lors des soirées, lorsqu’une personne prend une fessée ou “”subit/ vit”” quelque chose, il est important de respecter SA bulle. Essayez d’éviter de crier par exemple : “qui désire encore de la pizza” juste à côté de celui ou celle qui prend une fessée. Cela casse l’ambiance….. On ne le fait pas volontairement, mais cela arrive souvent.

    Tu dis : “”””J’aime ressentir que l’autre “pense” à moi, a envie de me faire vivre des choses même à distance, donc sans toucher mais mon corps vibre tout autant””” Lors des relations à distance, les pires ennemis sont le sentiment de solitude, le sentiment d’être oublié qui se transforme rapidement en sentiment d’abandon.

    Le “”sexto”” qui arrive par surprise, au travail par exemple, et avec des mots prudents au cas où quelqu’un lirait le texto, est un moyen d’entretenir la relation à distance. Adresser ce message par texto  “pense à notre prochain rendez-vous”  est un moyen de surprendre / faire plaisir / maintenir une certaine pression. Derrière ce message, la “fessée” ou la personne soumise sait très bien ce à quoi elle doit penser. C’est un petit rayon de soleil plein de promesse même si parfois, c’est un rappel à l’ordre.

    Il y a plein de choses à répondre à ton message, pour éviter de casser le sujet, je m’arrêterai là, mais nous aurons l’occasion d’en reparler si tu le désires. Grosses bises à toi et une bonne journée à tous.

     

    #70090
    Justinien ♥
    Participant


    c’est personnel et  pas transposable, tu nourris ton cerveau avec tes choix et pour affiner, tu as comme outils, l’attitude et les réactions de ta partenaire.

    Tu vas imaginer avant, ce que tu désires, tu te préoccupes de ton plaisir en premier ensuite la rencontre va faire naître ou non un relationnel et à partir de là on laisse le cérébral de côté pour passer au concret.

    La fessée, autant pour celui qui donne ou pour celle qui reçoit va dans un premier temps faire s’agiter les neurones et de là procurer un plaisir ou non et poser ou non la première pierre à une future réflexion pour une prochaine réunion .

    Pour résumer, le plaisir cérébral est intimement lié à la réalisation de l’acte.

    et ça ne se déclenche pas à la première rencontre enfin peut être.

    C’est juste mon ressenti et mon expérience

    #70095
    Chelonia
    Participant


    Vaste programme…

    Le feeling entre 2 personnes est essentiel pour ce rencontrer déjà…

    Après le cérébral peu apporté un plus à l acte effectivement mais pour moi il n est pas forcément primordial…

    #70243
    Victor
    Participant


    Vous avez dit céréalité ?

    J’ai bien lu toutes vos explications mais comme lors d’une dégustation de vins, je me sens un peu perdu sur ce sujet.

    « Des arômes de griottes, pierre à fusil. Oh il est minéral ce vin. »
    Moi je le trouve mauvais, râpeux, bref imbuvable. Bon à mettre en sauce et encore !

    « Des arômes de poivre, charpenté, oh on sent le terroir. Une bonne année, et cette acidité »
    Moi j’ai juste envie de finir la bouteille et qu’on arrête de parler. Il est bon celui la !

     

    J’ai du mal avec ce concept que je trouve un peu flou. Je suis peut être trop cartésien.

    Voilà quelques éléments désordonnés pour ma part.

    Pour moi, il faut goûter et voir si c’est bon sans plus de commentaire. En relation, en première approche je fonctionne un peu comme ça aussi. Ça passe tant mieux. Ça ne passe pas, un nouvel essai pourquoi pas et sinon tant pis.

    Personnellement j’ai besoin du cocktail global : image, son, fougue, toucher, parfum, imagination, tendresse, rudesse, amusement, désir, rapprochement… Je peux être  privé de l’image si tout le reste va bien ensemble.

    Je peux être excité simplement par lecture à voix basse et chuchotements, par lecture silencieuse, par lecture silencieuse et main baladeuse, par chuchotement à ma partenaire, par déclamation et deculottage. Les moments de paroles sont souvent pour moi les meilleurs lorsque nous nous connectons et que les mots touchent les récepteurs cérébraux entraînés comme des champions à grands coups de fantasmes et d’insatiables moments d’imagination.

    Les murmures et les chuchotements amplifient le désir.

    Je peux avoir un désir et une excitation infinie en écrivant des fantasmes. Mon imagination débordante accroît le phénomène. Je pourrai parfois écrire sans cesse si seulement les réactions physiques ne l’emportaient pas sur mon imagination.

    A deux, en regardant ma partenaire, un peu d’imagination peut me mettre en éveil en plus de la regarder. Mais quelques mots bien sentis m’éveilleront encore plus.

    Bref, je ne sais pas si j’ai répondu aux questions, cela reste flou.

     

    Pour une bonne relation, il faut pour moi que les corps et les esprits se connectent. Pour une relation simple ou une bonne fessée, à un moment il faut que ça bip dans ma tête. S’il n’y a pas de déclic ce sera nul. Claquer pour claquer… très peu pour moi…

    Et quand ça ne passe pas en général pas besoin d’être devin pour arrêter l’aventure  😅

     

    A bientôt

    #70341
    Papillon
    Participant


    Pour moi la cerebralité est l’élément clef du desir et du plaisir. Et ceci même hors contexte fessée ou sensualité. Je ne peux pas concevoir un magnifique voyage sans en avoir rêvé avant , je ne peux pas savourer sans crainte un fruit qui aurait un aspect peu ragoûtant.
    reste que nous sommes de chair, oui, et qu’une certaine animalité peut s’inviter à la fête.

    Mais la encore, n’y a t’il pas plus de grâce dans un accouplement en vol que dans un enchevêtrement de limaces? Et ne sommes nous pas encore dans une projection… toute cérébrale en fait?🤔

11 sujets de 16 à 26 (sur un total de 26)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com