Vois avez dit cérébralité ? 🤔🤔

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Vois avez dit cérébralité ? 🤔🤔

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 26)
  • Auteur
    Messages
  • #69898
    Hiwaku
    Participant


    Ah la célèbre, la fameuse mais non unique cérébralité.

    – Est-elle plus forte dans une relation de couple ou simplement différente?

    – Est-elle la même dans une relation éphémère ou suivie?

    – S’exprime t-elle différement selon le type de relation?

    Beaucoup d’autres questions sont possibles.

    Mais laissons le sujet ouvert à vos envies

    faites vous plaisir🙂

     

    #69906
    Sombrelle
    Participant


    On en fais tout un foin de cette fameuse cérébralité… Sans le corps elle ne serait rien!
    Pour moi elle est totalement différente selon le partenaire avec qui l’on partage, car c’est lui/elle qui en fait toute la magie…ou pas.

    #69909
    Christal
    Maître des clés


    À mon sens, la cérébralité est interne. Cela relève de notre cerveau et de son activité de pensée. Pour ceux qui sont cérébraux, ça signifie être dans “l’obligation” de penser, imaginer, créer des images dans sa tête qui vont venir apporter du plaisir d’abord psychique puis dans un second temps physique (mais sans obligation).

    Quelqu’un de cérébral n’a pas forcément besoin d’un toucher physique ou de d’un moment tactile pour prendre du plaisir (le corps est secondaire) . Il faut par contre que les mots soient créateurs d’émotions.

    Je n’ai qu’une manière de fonctionner et je ne vais donc que vers des personnes qui parlent à ma cérébralité et me procurent des voyages intérieurs (donc cérébraux).

    Le côté physique, style : je suis en manque de fessée ou de sexe. Il faut donc que je “consomme” ce besoin maintenant, de manière simple, rapide, efficace et un peu fun, n’est pas pour moi. Mon corps ressent certes du plaisir mais pas ma tête donc aucun intérêt. Je me sens alors en manque de ce qui devrait réellement me nourrir.

    C’est comme quand on a faim et qu’on a l’habitude de manger des plats savoureux mais que là, il n’y a rien pour diverses raisons. Vous vous retrouver au fast food. Vous vous nourrissez et le plaisir instantané du :  cool j’avais faim et là mais le voyage sensoriel et le plaisir orgasmique de votre cerveau, non.  Sauf, si vous êtes un adepte du fast-food, et que c’est ce qui colle avec votre façon de fonctionner.

    Rien n'est acquis, tout est fragile...

    #69914
    Sombrelle
    Participant


    Pour qu’il y ai emotion, il faut du ressenti, le ressenti se trouve dans les sensations corporelles, le voyage pour qu’il soit sensoriel il faut bien que les sens entrent en jeux non ?
    Pour pouvoir voyager par l’esprit sur ces jeux il faut bien qu’il y ait eu expérience pour imaginer , anticiper…

    Le plaisir du corps sans la tête ? impossible pour moi. Cela veut dire que c’est juste une réaction physiologique et qu’il n’y a pas de plaisir justement. Comme pour ces Messieurs qui peuvent éjaculer sans ressentir le plaisir de la jouissance.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 5 jours par Sombrelle.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 5 jours par Sombrelle.
    #69921
    Christal
    Maître des clés


    Je ne suis pas du tout d’accord. J’ai aimé et ressenti le désir et le plaisir d’une fessée bien avant de la vivre dans ma chair. Parce que je fonctionne avec ma tête, bien avant de penser avec mon corps (c’est bien pour ça que je galère avec le lâcher prise). La cérébralité est mon amorce, c’est elle qui déclenche mes envies.

    Les expériences ne sont pas forcément que corporelles (pour moi).

    Et je n’ai pas dit le plaisir du corps sans la tête mais justement l’inverse 😉 ( mais peut être que tu ne t’adressais pas forcément à moi :))

    Je peux prendre du plaisir uniquement par le pouvoir de mon cerveau. Tout comme je peux jouir sans me toucher et sans être touchée physiquement. Ce sont les mots qui me transportent et m’amène au plaisir.

    C’est évident que quelqu’un qui n’est pas cérébral mais qui met en avant une autre partie de son cerveau et qui est plus dans le touché, le tactile (ce que je ne suis pas), ne peut pas forcément visualiser ma manière d’être dans ce monde fantasmagorique.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 5 jours par Christal.

    Rien n'est acquis, tout est fragile...

    #69923
    Paulparis
    Participant


    Il est impossible – pour moi – d’opposer la cérébralité et l’expérience physique. L’un nourrit et se nourrit de l’autre.

    Pour moi la cérébralité est indispensable. Sinon, autant fesser un mannequin en plastique. Je ne pourrai pas corriger une jeune femme dont je ne sentirai pas les émotions, dont je ne verrai pas les yeux, dont je sentirai pas la chair de poule, dont je ne percevrai pas les émotions.

    Mais la cérébralité se nourrit aussi de la pratique, de l’expérience, du contact.

    Décidément, non, je ne peux pas opposer l’un à l’autre

    #69945
    Hiwaku
    Participant


    Merci pour votre participation 🙂.

    Au vu de vos premières réponses et des discutions hier sur le chat, je trouvé pertinent que chacun nous donne sa propose définition de la cérébralité.  On ne se mettra pas s d’accord c’est sûr, mais ça peut sûrement aider certains membres à y voir plus clair 🙂

    #69947
    Sombrelle
    Participant


    Apparemment je m’explique mal!
    Comme pour @paulparisfr je ne peux opposer cérébralité et expériences/ sensations physique. Pour moi ces deux aspect sont indissociables. c’est ce que je cherchais à dire… :-/

    Et puis Franchement recevoir des coups de façon consentie sans cérébralité pour moi est impensable.


    @Christal
      j’ai la chance de connaitre cette jouissance juste par les mots, seulement chez moi cela fonctionne uniquement avec la mémoire du corps… (enfin presque si je veux être sincère)

    En tout cas je suis reconnaissante à mon corps pour le plaisir qu’il m’offre, pour la liberté qu’il m’offre, et puis le cerveau, fait parti du corps lui aussi!

     

    #69949
    Christal
    Maître des clés


    Je n’oppose absolument pas les deux. Je dis simplement que chez moi, elle (la cérébralité) prend plus de place que le corps.

    Et mon vécu m’a appris à dissocier les deux (corps et esprit), question de survie 😉

    Mais oui, quand la tête et le corps fonctionne ensemble, c’est mieux. C’est juste que moi, ce n’est pas du 50/50.

    Quant à la jouissance juste par les mots, contente de trouver quelqu’un qui a connu ça aussi 🙂

     

    Rien n'est acquis, tout est fragile...

    #69952
    Monsieur Méchant
    Maître des clés


    Il est tard et mes pensées sont surement un peu embrumées par la nuit…

    je me considère comme très cérébral mais aussi très sensoriel dans ma façon de vivre les choses.

    C’est sûr que dans les univers fantasmatiques, on parle de la cérébralité comme d’un passeport qui saurait mettre en résonance nos désirs secrets et les images qui nous excitent et nous inspirent.
    Je suis un grand sensoriel, j’aime voir avant tout, toucher, sentir, caresser, explorer…

    La cérébralité je l’ai toujours considéré comme une capacité « à percevoir » et « mettre en place » tout un florilège de petits détails très personnels, d’apparence anodins, mais qui, reliés ensemble, font qu’un moment partagé parfois très simple et basique peut prendre une dimension infiniment érotique.

    C’est comme une capacité à observer une scène au bon endroit pour en percevoir toute la portée érotique et ces mots, ces regards, ces gestes, ces souffles, ces circonstances qui nous “parlent” tant et changent « tout ».
    Qu’on soit le guide ou celle qui se laisse bercer, la cérébralité nourrit nos sensations et surtout donne du sens.
    En ce qui me concerne, j’ai besoin de sens…
    Je pense que chacun trace son petit chemin cérébral, bien singulier et personnel, en écho à son histoire, ses rencontres et ses désirs et que du coup, les affinités se créent quand ces chemins se croisent et s’entremêlent.

    Et ce qui est totalement dingue dans tout ça, c’est que la cérébralité c’est ce qui permet de se nourrir des fantasmes de l’autre, c’est qui permet d’initier l’autre, c’est ce qui permet de semer des fantasmes l’air de rien chez l’autre, en attendant qu’ils arrivent à maturité…
    Et avec un peu de créativité, notre terrain de jeu devient infini…

    C’est un peu abstrait tout ça, mais bon, il est tard !

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    #69955
    Christal
    Maître des clés


    Ah bah voilà, on voulait une définition de la cérébralité et bien il fallait attendre le Méchant.

    C’est typiquement ce genre de post un peu flou et abstrait mais finalement très clair qui va parler plus aux cérébraux qu’à ceux qui “privilégie” un autre fonctionnement!

    Bon en même temps c’est ni plus ni moins que la définition du Larousse mais avec plus de détails 😀

    Rien n'est acquis, tout est fragile...

    #69966
    salamboflaubert75
    Participant


    Comme il a été spécifié par @christal je ne pense pas que l’un soit opposé à l’autre en matière de d’être cérébrale et sensorielle, l’un prend le pas sur l’autre à un moment donné ou plus généralement.

    Personnellement tout commence par mon esprit, ce qui le trouble, le titille, l’excite, le gêne et le challenge puis il se révèle à mes sens et c’est comme une danse où ils restent en union et symbiose même lorsque ils ne sont pas unis mais la séduction et le trouble de mes sens ne pourraient exister que si mon esprit est enclin à l’abandon et l’envie comme une première énigme à résoudre car j’arrive à faire taire mes sens ou les dompter mais plus difficilement mon esprit/mon antre érotico disciplinaire lorsque mon/ma partenaire et moi nous avons crocheter la porte puis la laisser grande ouverte.
    J’ai longtemps tout opposer dans ma vie et les différents ressentis/émotions peuvent souvent à mon sens de couler les uns aux autres comme une peinture abstraite sans avoir à se battre pour la place.
    J’aime ce genre de sujet car même si nous somme rarement en accord sur tout voir sur rien ( j’en rajoute )^^.
    Ces différents éclairages font aussi la richesse de notre communauté.

    Sal

    #69971
    Paulparis
    Participant


    J’aime ce genre de sujet car même si nous somme rarement en accord sur tout voir sur rien ( j’en rajoute )^^.
    Ces différents éclairages font aussi la richesse de notre communauté.

     

    Moi j’avais plutôt l’impression qu’on tait plutôt d’accord sur tout. La cérébralité et la réalité ne vont en général pas l’un sans l’autre. Après c’est affaire de proportion, de moment, d’humeur, de contexte….

    #69973
    Spankettegirl
    Participant


    La celebralité va pour moi avec le côté sensuel

    il faut avoir un mélange subtil des deux pour une alchimie

    #69995
    salamboflaubert75
    Participant


    J’aime ce genre de sujet car même si nous somme rarement en accord sur tout voir sur rien ( j’en rajoute )^^.
    Ces différents éclairages font aussi la richesse de notre communauté.

    Moi j’avais plutôt l’impression qu’on tait plutôt d’accord sur tout. La cérébralité et la réalité ne vont en général pas l’un sans l’autre. Après c’est affaire de proportion, de moment, d’humeur, de contexte….

    C’était entre une boutade et une gentille pique, pour souligner également que les avis divergent sans pour autant s’opposer les uns aux autres car notre vision nous est propre et unique…

    Nous partageons probablement les bases essentielles c’est parfait!
    Que notre bulle ne ressemble a aucune autre mais que l’on parvienne tout de même à faire entrer son/sa partenaire et vice versa pour s’en concocter une qui nous appartiendra et qui sera sûrement unique ou pas par son alchimie… Qui nous fera vibrer et voyager …

    Sal

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 26)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com