variantes de au coin

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée variantes de au coin

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #54457


    Le moment du coin pour moi est nécessaire dans une fessée. Cela peut être un moment pour augmenter l’angoisse de l’attente, cela peut être une transition qui annonce un changement (par exemple d’instrument) ou cela peut être la partie finale de la punition avant l’after care. Mais comme tout a ses variations, ma forme préférée est debout les mains sur la tête, ma jupe retroussée, ou mon pantalon et culotte autour de mes chevilles, mais il existe de nombreuses variantes comme la photo où vous voyez D. sur ses genoux tenant un livre dans chaque main avant de compter avec son cul. Quelle est votre variante de coin préférée?

    Pièces jointes:
    Vous devez être connecté pour voir les fichiers attachés
    #54463
    salamboflaubert75
    Participant


    Cela n’est pas la partie que je préfère, loin de là mais cela évolue car il fût un temps où c’était inenvisageable et où j’y étais totalement réfractaire. 


    Je reviendrais développer un peu plus ensuite.

    Pièces jointes:
    Vous devez être connecté pour voir les fichiers attachés

    Sal

    #55163
    salamboflaubert75
    Participant


    Pour être totalement franche et sincère c’est une des parties de «  nos jeux » qui ne me  faisait ni chaud ni froid et que je n’envisageais pas du tout hormis comme une bonne blague pendant nombre d’années.
    Je dois dire qu’ avec en plus de l’envie des fessées et de domination, les grains de la révolte et la rébellion en moi sont en moi et cela depuis  extrêmement longtemps.

    Mais je suis une personne ouverte  et sans jugement à l’emporte pièce ou préjugés vains et étroits ( enfin j’essaie toujours et j’y arrive plutôt bien ).

    L’idée a donc cheminée dans ma petite tête pourtant bien dure.^^
    Et comme pour certaines autres pratiques et/instruments j’ai tenté quelques fois , pour avoir ce temps de latence entre la punition et les bons soins de Monsieur mais aussi pour que le Maître d’Oeuvre puisse admirer la sienne ( il le mérite vraiment) puis pour éviter une énième fessée devant ledit Monsieur bien fâché qui comptait bien parvenir à me faire obéir en gardant sa maîtrise de soi et sans me faire sortir du jeu en mode panique.

    Ce n’est donc  toujours pas ma tasse de thé donc j’adapte à la circonstance et la personne ainsi que de mes envies.

    Je crois que comme pour d’autres choses cela dépend énormément du partenaire et du contexte également.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 mois et 2 semaines par salamboflaubert75.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 mois et 2 semaines par salamboflaubert75.
    Pièces jointes:
    Vous devez être connecté pour voir les fichiers attachés

    Sal

    #55181
    M.Tanneur
    Participant


    Le passage au coin trouve aussi une place importante dans ma vision de la punition. Outre l’aspect pratique qu’il permet de découper une correction en plusieurs phases, en permettant aux deux parties de reprendre leurs souffles, pour que chaque étape de la punition puisse bénéficier de l’intensité appropriéE, ce passage de la punition n’est pas qu’une pause commode entre deux claquées , c’est un moment où s’expriment les aspects d’expositions et d’embarras de la sanction que je trouve être des  composantes tout aussi essentielles qu’un derrière douloureux à la fessée.

    De plus, je rejoindrais mes deux prédécesseurs concernant le caractère hautement satisfaisant de mettre sa punie au coin, exposant le derrière que l’on vient de colorer comme on accrochera toile récemment finalisée à un mur pour admirer son ouvrage. Outre l’aspect coercitif et éducatif bienfaisant pour sa bénéficiaire d’une séance de réflexion au piquet déculottée qui est le souci majeur d’un fesseur,il y a une vulnérabilité touchante dans le ridicule assumé par une pénitente exposant son derrière écarlate qui compose un spectacle attendrissant.

    Pour ce qui est des variantes, si mes habitudes vont aussi à l’inusable position debout les mains sur la tête, j’apprécie de poser un livre en équilibre sur le crâne de la punie pour la forcer à assurer la perfection de sa position de contrition, avec menace des pires représailles en cas de chute du volume.

    Un derrière nu encore éprouvé par la fessée, perché sur un tabouret à haut pieds, les joues douloureuses s’accommodant comme elles peuvent du contact du bois dur représente aussi une option séduisantes, à mon humble avis.

    #55226
    Chelonia
    Participant


    Pour moi le coin est une perte de temps totalement inutile. J ai déjà peu de temps pour m amuser donc autant en profiter pleinement!

    Parcontre je conçoit que quand on est dans la peau du fesseur c est un tableau manifique et surtout une occasion pour ces pauvres messieurs de ce reposer un peu 😂

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com