Une histoire de doigt

Accueil Forums Discussions générales D/s Une histoire de doigt

  • Ce sujet contient 9 réponses, 7 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par erovince, le il y a 2 années.
10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #20012
    Vicieuse
    Participant


    Chers Fesseurs, lorsque vous fessez une demoiselle dans le cadre d’un rapport de Tuteur à Soumise vous arrive t il de pénétré celle qui reçoit la correction par un doigt soit dans son oeillet arrière soit dans son abricot fendu? Et le faite vous dès la première fessée?

    #26003
    Filou
    Participant


    Pour ma part, oui je joue avec mes doigts…

    Quand c’est la fessée en punie et un peu soumise sur mes genoux, j’aime lui rappeler que tout son corps m’appartient et alors un doigt ou deux s’égarent dans ses orifices. Au début son petit abricot et puis ensuite jouer avec son petit trou en instant par les paroles que mes doigts y sont…

    #28991
    daddyspankher
    Participant


    Tout dépend de la personne qui est placée sur mes genoux….mais avec une demoiselle qui accepte certaines limites…ça fait partie du jeu non?

    #29457
    Nomod13
    Participant


    Pour moi ça serait plus entre 2 séries de fessées que je jouerais avec ses orifices, lors de caresses pour calmer le feu 😉

    #29502
    Oniki
    Participant


    Je peux imaginer qu’une pénétration anale soft fasse pleinement partie de la punition… Surtout dans une position délicate, encore courbée sur les genoux, les fesses rouges et chaudes. Ou sur une table basse (ou haute) à quatre pattes, docilement immobilisée par une parole vibrante d’autorité.
    Surtout en cas de désobéissance.

    "Poetry is just the evidence of life.
    If your life is burning well, poetry is just the ash."
    (Leonard Cohen)

    #29602
    daddyspankher
    Participant


    Et vous Vicieuse qui êtes maintenant passé de l’autre coté…jouez vous avec vos doigts ?

    #30152
    Vicieuse
    Participant


    Oh oui….j’adore ça 😉

    #37479
    Anonyme
    Inactif


    Frôler, caresser de la pointe des doigts l’abricot peut être utile pour déconcentrer ma soumise. Une soumise un peu trop habituée à recevoir sa fessée peut développer des techniques vicieuses et s’échapper dans d’autres pensées que l’ici et maintenant. Il est parfois nécessaire de la perturber un peu. Cela permet aussi d’apprécier finement son excitation et de mieux juger de la taille du gode avec lequel je pourrais l’obliger à se masturber devant moi ou devant un public bien choisi. Lorsque sa liqueur est très abondante, j’en profite pour lubrifier le tout petit trou. Je ne m’y enfonce que d’une phalange. Il y a d’autres moments que celui de la fessée pour m’y aventurer davantage. Il ne faut pas tout mélanger !

    #38555
    Vicieuse
    Participant


    Hummmmmm, que Monsieur est raffiné

    #39457
    erovince
    Participant


    Tout dépend de la fessée en fait. J’ai rencontré via ce site une demoiselle qui ne voulait aucun autre contact que la fessée. J’avais le droit de commenter, de l’envoyer au coin, je lui ai fait tester des instruments, j’ai écarté ses fesses pour admirer son anus, mais elle refusait que je touche son sexe, ou que j’insère mes doigts. Consentement avant tout, j’ai respecté ça.
    Autant dire que la fessée la faisait mouiller, mais je me suis bien gardé de commenter ce point, et je l’ai laissée tranquille ensuite dans une pièce pour se remettre, et se rhabiller. S’est-elle passé un doigt sur le sexe ? Je ne saurai jamais, et ce mystère est parfait comme ça.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com