Une fessée méritée

Accueil Forums Discussions générales Récits Une fessée méritée

  • Ce sujet contient 10 réponses, 9 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Saul, le il y a 1 semaine.
11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #96097
    Lisa
    Participant


    Histoire vraie : 3 juin 2024

    Ça y est, c’est aujourd’hui que je le vois ! Depuis que je l’ai vu il y a 5 semaines, on peut dire que je n’ai rien tenu de ce pourquoi j’ai été puni la dernière fois. Le carnet est rempli : beaucoup de procrastination et de retards, quelques cours séchés, peu de sport, le sommeil et des mauvaises notes. Bref, 2 pages de carnet complètes, je n’étais vraiment pas fière.

    En tout cas, c’était sur qu’en voyant le carnet, il allait être déçu. Cette rencontre s’annonçait compliquée pour mon derrière.

    J’étais, malgré ce carnet bien rempli, très contente de le revoir. Le feeling était bien passé, donc c’était un plaisir d’aller le voir.

    Cette fois-ci, la rencontre a eu lieu chez lui. Je suis venue en voiture avec dans mon sac le carnet et ma brosse qu’il m’avait une nouvelle fois demandé de prendre (et ça, ce n’était pas une bonne nouvelle, moi, je vous le dis !).

    Je suis arrivé en début d’après-midi, on boit un coup sur la terrasse tout en discutant de tout et de rien. Très bon moment, il faisait beau, franchement, que demander de plus. J’étais en train de raconter ma vie quand j’ai prononcé le mot qui lui a fait faire la transition parfaite pour aborder les raisons de ma future fessée. Le fameux mot est : procrastination. Montée de stress pour moi quand on est rentré et qu’il a fallu que je lui tende mon carnet.

    Il s’est assis sur le canapé, m’a invité à faire de même et a commencé à lire les nombreuses lignes (la honte). Cette lecture était ponctuée de : « Et tu trouves ça sérieux ? » « Ah oui, donc tu n’as rien fait de la semaine ». « C’est compliqué de poser son téléphone et de fermer les yeux quand c’est l’heure de dormir ? »

    J’ai d’ailleurs répondu à cette question par oui (en même temps, c’est si tentant de traîner jusqu’à minuit…), je n’ai pas assumé longtemps ma réponse quand il m’a reposé la question, pour le coup, il avait quand même raison (ne prends pas la grosse tête non plus en lisant ça, hein ^⁠_⁠^).

    Une fois le carnet lu, il me demande de retirer mon pantalon (personnellement, je le trouvais bien à sa place, mais manifestement, il n’était pas du même avis), je m’installe comme la dernière fois sur son genou.

    Avant de commencer, il dit :

    « Je ne suis pas content du tout et, crois-moi, tu vas la sentir passer. »

    Il commence à me fesser (avec la culotte toujours là, ouf !) en alternant fesse droite et gauche, ça chauffe très rapidement. La culotte est un bien faible rempart. De toute façon, il l’a baissé très rapidement tout en disant :

    « Tu sais ce que tu mérites ? »

    «Oui»

    « Une fessée… » ajoute-t-il.

    « Oui ».

    Je pense qu’il voulait que je termine sa phrase par « déculottée », mais ça met trop à mal ma fierté de le dire moi-même. Il a donc terminé sa phrase en baissant ma culotte.

    La fessée a repris, c’est dingue comme dès le début, ça fait mal, et ça, je l’oublie vite. Il s’arrête de temps en temps pour me disputer, pauses fortement appréciables, mais qui duraient trop peu de temps…

    Après cette partie de fessée à la main, douloureuse, c’est certain, je ne le savais pas encore, mais elle ne l’était pas tant que ça en comparaison à ce qu’il m’attendait, il me dit :

    « Va chercher ta brosse à cheveux ».

    Je m’empresse d’aller la récupérer dans mon sac et je me débarrasse de ma culotte qui était restée à mes chevilles.

    Je lui tends ma brosse à cheveux et il m’attrape par le bras pour me basculer sur son genou. Le stress monte d’un cran, là je sais que ça va faire mal. La fessée reprend avec cet instrument de malheur et mes mains, que j’avais jusque là réussi à maintenir de mon côté, vont d’elles-mêmes tenter de protéger mes fesses. Mais évidemment, elles sont rapidement interceptées. Ça y est, la douleur est vraiment là et elle est plus intense que la dernière fois. Il connaît un peu mieux ma résistance et sait comment s’y prendre. Je bouge et tente même de me relever, mais impossible, je suis bloquée. Il coupe la fessée et me dit :

    “Descend”

    Je suis donc à genoux devant lui, je peine à le regarder et il attrape mon menton pour m’y forcer tout en me disputant : « Je te préviens, tu vas la sentir passer, tu ne me ramènes plus jamais un carnet rempli comme ça. » Je le sentais déjà bien passé, mais ce qui était sûr, c’est que c’était loin d’être terminé.

    Il me remet sur son genou et reprend avec la brosse, et je me suis même dit qu’il faudrait vraiment que je songe à l’oublier chez moi, cette foutue brosse. Il termine par 20 coups de brosse qu’il me demande de compter. Évidemment, ce sont les coups les plus durs à encaisser et je dis comme je peux les nombres entre deux souffles tout en m’appliquant à ne pas me tromper.

    Il me redescend de son genou en m’attrapant le bras : « Bon, on va passer aux choses sérieuses pour te faire comprendre qu’il faut te comporter correctement, avant ça tu vas aller au coin. » Je trouvais ça déjà plutôt sérieux jusqu’ici, mais je me doutais bien que ce n’était pas terminé. On en avait parlé par message et il avait émis l’idée d’utiliser un autre instrument. Instrument qu’il avait pris soin de préparer rien que pour moi la veille (sympa, mais il ne fallait pas s’en sentir obligé).

    Je vais au coin un certain temps, long et court en même temps, l’ennui du coin en même temps que l’agreabilité de cette pause. Un dilemme impossible pour savoir si je l’aime ou non ce coin…

    « Tu peux sortir du coin et aller chercher les 4 baguettes derrière l’aspirateur », me dit-il tout en montrant du doigt l’endroit indiqué.

    Je les attrape et lui tends, il me demande de m’installer sur la chaise qui est devant moi : le haut du corps sur la chaise et donc les fesses bien exposées pour la suite.

    Je sens la baguette se poser sur mes fesses, j’appréhende beaucoup ce premier coup. Je ne connais pas et je crains cet instrument qui, je le sais, peut être très douloureux. Le coup tombe, ça fait mal évidemment, mais je crois que je m’attendais à pire sur le moment.

    Les coups s’enchaînent et plus on avance dans la punition, plus ça pique fort. Je me concentre pour gérer du mieux que je peux la douleur qui est vive. De temps en temps, il change de baguette. En même temps, avec 4 différentes, il a de quoi faire. Puis il m’annonce :

    « Je vais terminer ta fessée par 40 coups de baguettes ».

    Les coups recommencent, plus forts que les précédents, et heureusement, il fait une pause tous les dix. Il me demande :

    « Je vais reprendre, tu es prête ? »

    Après un petit temps d’attente, je réussis à lui dire oui.

    Ma main vient se mettre d’elle-même sur mes fesses entre les coups et, plusieurs fois, il me demande de l’enlever. Les dix derniers coups étaient évidemment les pires. Puis il me dit :

    « Ta fessée est terminée ».

    Je redescends de la chaise et me retrouve assise à genoux. Et tout en le regardant, je lui dis :

    « Je ne voulais pas te décevoir, je suis désolée ».

    À moi que ça coûte tant de dire des excuses, j’en ressentais vraiment le besoin sur le moment et je regrettais vraiment (je regrette encore actuellement d’ailleurs) d’avoir autant déconné pendant le mois de mai.

    Je retourne au coin un moment, puis après m’avoir dit de me rhabiller, il m’invite à m’asseoir à côté de lui, il rouvre le carnet et on en discute un peu. Ce qui est sûr, je ne lui ramènerai plus un carnet si plein.

    Actuellement, jeudi quand j’écris ces lignes, et donc 3 jours après, j’ai écrit 2 bêtises dans mon carnet, ce qui est bien moins que les autres semaines, où j’étais plutôt à 5/6, donc je suis plutôt fière.

    Je suis également dans l’attente de la dernière note de l’année pour laquelle je n’avais pas du tout révisé, et ce qui est sûr, c’est que si j’ai en dessous de 10, il ne laissera pas passer. Je l’aurai normalement au maximum la semaine prochaine en même temps que les résultats de l’année. Je sais déjà que je valide, heureusement.

    Voilà pour mes péripéties des derniers jours.

    J’espère que mon récit vous a plu !

    #96101
    Fessochix
    Participant


    Récit très plaisant, bien enlevé, et avec l’humour qui convient à la la fessée, même reçue.

    Fessée méritée comme l’indique le titre du récit et même amplement méritée. Il y en aura certainement d’autres, mais et on l’espère moins sévère, celle-là va aboutir à de l’amélioration. Et comme on s’attache toujours à un fesseur, quand il est régulier, et que  et c’est réciproque, les récits suivants pourraient avoir une autre tournure, baigner et nous plonger dans une autre atmosphère.

    On a hâte de lui la suite : des suites.

    En mai fesse qui te plaît et à qui tu plais : mais les autres mois aussi.

    #96114
    Sade73
    Participant


    Recit très realiste comme d’habitude…pour une première recevoir 40 coups de baguette après la fessée et la brosse à cheveux tu dois être très habitué à la fessée depuis longtemps et tes fesses doivent être bien tannée….

    Je pense que tu as du crier un peu et pleurer vue le traitement que tu as reçu… tu aurais du nous en parler pour accentuer ta honte et nous exciter encore plus….

    Tu as trouvé un bon fesseur qui t’aidera à t’améliorer et c’est vrai que tu vas t’attacher à lui et à ses traitements…. par la suite tu feras des bêtises juste pour le provoquer et te faire corriger….

    Ce sera l’entente parfaite et une harmonie parfaite….

    #96117
    Lisa
    Participant


    @sade73 merci pour ton commentaire

    Je vais revenir sur quelques petits points quand même ahah, je ne suis pas plus habituée que ça à la fessée car c’était ma 5 ème expérience lundi mais j’ai une grande résistance à la douleur et je souhaite pousser mes limites.

    J’ai reçu plus que 40 coups de baguettes, les 40 coups c’était juste la fin avec les baguettes mdr

    Je n’ai ni crier ni pleurer malgré la sévérité de ce que j’ai reçu. J’ai une bonne gestion de mes émotions  ou peut être une mauvaise vu que je n’arrive pas à les laisser aller du coup 🤣.

    #96119
    Sade73
    Participant


    Alors chapeau bas Lisa et venant de ma part et à mon âge respect belle spankee

    #96121
    laetitia
    Participant


    bonsoir

    très beau texte

    qui me parle beaucoup

    #96123
    FlâneurSM
    Participant


    Très belle expérience bien narrée on se sent happé par le scénario que l on voit venir mais qui nous tiens en haleine …belle plume

    #96124
    Yves
    Participant


    Coucou Lisa, très joli récit et tu décris très bien cette séance. J’espère que cette punition te remettra dans le droit chemin, même si je sais qu’il te faudra quelques rappels cuisants.

    Mesdames, mesdemoiselles, mon propre plaisir passe par le vôtre

    Blog : histoires-jr33.blogspot.com

    #96129
    Paulparis
    Participant


    Maintenant on attend avec impatience la note que vous devez recevoir et qui conditionne la prochaine punition et donc le prochain récit… Tenez nous au courant Mademoiselle !

    #96155
    Monsieur T
    Participant


    Lisa votre fesseur connait son affaire. C’est exactement le même scénario que j’applique à part de j’exige le vouvoiement . Je vous félicite aussi pour votre style, plein de spontanéité. l’emploi des baquettes : un très bon choix. Je fais couper à ma pupille de longues et fines baguettes de noisetier et de me les réserver je jour de la fessée. A mon age je prends la fonction d’un tuteur. Merci de nous avoir relaté votre punition.

    Une fessée est convenue , un "Art" de vie

    #96156
    Saul
    Participant


    @lisa ce récit était criant de réalité. Votre pro fesseur à vraiment de la chance

    Suite sans doute à mon post récent, je reçois des sollicitations de fesseurs. donc pour éviter ses importuns avec lesquels je ne me connecterais je précise immédiatement que je suis HETERO, donc messieurs passez votre chemin MERCI

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com