UNE ENTRÉE EN MATIÈRE

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée UNE ENTRÉE EN MATIÈRE

  • Ce sujet contient 6 réponses, 4 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 9 mois.
7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #88791
    Anonyme
    Inactif


    Au fil des années qui passent, au fur et à mesure du temps qui s’écoule nous pensons nous connaître, nous nous connaissons ou nous apprenons à le faire.
    Ce petit tour de “soi même” est un passage inevitable, un cheminement de pensées emprunter par tout a chacun(e) a divers moments de nos vies respectives, et sur divers sujets.
    Personnellement, l’exploration la plus périlleuse et aventureuse de ma petite existence à eu lieu à la trentaine entamée.
    Je fut pris d’une crise progressive certe mais dévorante.
    Celle d’explorer l’interdit de ces sentiers sommeillant, troublant et sinueux qui habitaient l’esprit de mon jardin secret depuis bien longtemps.
    Mais pourquoi donc cette attirance si obsessive et hypnotique pour la fessée. Suis-je la seule ? Est-ce par ennui ? Par lassitude d’une vie trop bien rangée ? Par besoin primaire d’une génétique divergente de celle des autres ? Pourquoi cette curiosité ? Pourquoi maintenant ? Quelle force te pousse vers cette dimension fantasmique ?
    Et tous ces efforts fournis pour réprimé, bridé, repoussé, ignoré, intériorisé, refoulé.. qu’en fais tu ? Tu t’es donner tant de mal, tu ne peux pas assumer une telle envie, ce n’est pas politiquement correct. Trop difficile. Trop honteux. Et ton amour propre ? Ta fierté ? Es tu prête à les abandonner ? Déléguer un peu de ton si précieux libre arbitre, te placer sous quelconque autorité te sachant rebelle à elle…. Quelle idée ! Ça te laisse pensive, rêveuse… Désireuse ?
    Mais le sujet gagne du terrain à mesure que tu te montre agressive, hargneuse et irrespectueuse impunément dans ta vie de tous les jours. Tu ne te reconnais plus. Tu traverse une période de ta vie sous un complexe nuage gris mais tu sais que rien ne justifie de tes excès. Tu veux être recadrer, prise en main, tu veux en payer le prix qui convient, tu sais le mérité…
    La culpabilité est en train de te grignoter…
    Tu rêve de t’en libérer. Est ce la une solution à tes tourments? L’inscrire dans une réalité tu l’envisage sérieusement ? Mais qu’est ce qui va pas chez toi ma fille…
    Tous ces “pourquoi, toutes ces interrogations.. Tu veux que cela cesse…
    Pourquoi ce pourquoi. Pourquoi moi, pourquoi cette deviance. Quelque chose t’échappe il n’y a rien de rationnel. Et tu te penses pourtant rationnelle non !?
    Tu recherche une certaine délivrance, ça sonne comme une évidence, le doute n’est plus permis.
    Trouveras-tu de bonnes explications en réponse ?
    Peut être que cela ne s’explique tout simplement pas que sais-je !?
    On dit bien que le cœur à ses raisons que la raison ignore…
    Dans ce cas précis, n’est ce pas du même ressort !?
    Essayer de comprendre à tous prix, te poussera alors vers l’enquête qui donnera un tournant à ta vie. LUI.
    Cet être attentif, infiniment bienveillant, redoutable certe mais si sécurisant. Les reliefs de son exigeante personnalité ont naturellement amené le respect qui s’impose. Quel grand homme à mes yeux. J’aurai tant à en dire… ma plume s’embraserai comme un feu de forêt en pleins été…
    MAIS (????) pour l’heure, j’estime que Monsieur à reçu suffisement d’éloge à son sujet (????). Il ne s’agit pas ici ni de nourrir, ni de gonfler cet ego déjà bien assez sur de lui à mon goût (????)
    Même s’il te brûle de t’y attarder, il n’est pas prévu qu’il soit la star de ce papier. (????)
    Suis ses conseils avisés, rester concentré, ne pas s’éparpiller, ne pas s’égarer, tu vois ça rentre c’est assimilé, et le tout sans une bonne fessée. Quel merveilleuse influence. Quel talent.
    Allez recentre toi, poursuis donc le cours de ton cheminement de pensées, t’es lecteurs/lectrices y sont suspendus, considère les (y’en a qui se sentirai chatouillé hein chelonia ! ????)
    Reprenons, tu disais donc… Ah oui…
    L’enquête qui donnera un tournant à ta vie. LUI….
    Cette rencontre dessiner à l’encre du destin.
    La croisée de vos chemins au cours du mois suivant celui de la Saint Valentin.
    Ce feeling la, foudroyant et immédiat ne peux pas être le fruit du hasard, tu en es intimement convaincue. Ça ne pouvais être que lui. Lui et lui seul. Mais à cet instant précis, tu ignores encore jusqu’à son existence.
    Poursuivons.
    Pour le moment, tu te cherche toujours et constate que quand ton imaginaire s’en mêle, ton ventre abrite des tourbillons d’émotions. ce n’est pas anodin ! Tu ne peux plus rester sans savoir alors tu part en quête de réponses telle une investigatrice aussi fébrile et que novice.
    En franchissant d’un pas hésitant le seuil de la porte de cette “armoire”, ce monde teinté de rose t’eblouis de la même sensation magique semblable à la découverte du monde de “Narnia”..
    Un univers comme un secret qui semble-t-il être pour le moins instructif et divertissant.
    A ta grande surprise et pour ton plus bel émerveillement, une seconde famille t’y attendait. Te réservant une arrivée aussi chaleureuse qu’acceuillante.
    Première réponse trouvée, tu ressens un certain soulagement, tu n’étais pas si seule que tu le pensais finalement.
    Tu t’atele à remplir les champs requis.
    Ton inscription, ce profil à remplir pour construire l’identité de cette nouvelle facette de toi. Tu t’apprête à cocher cette case qui te caracteriserai desormais, Spankee.
    Telle une biche timide et apeurée faisant face à de potentiel lion affamé d’autorité, tu avançais à pas de velours, foulant cette planète aux dégradés de couleurs bien particulier dans laquelle il fallait te nommer.
    Bichette était née. Profil terminé.
    (Il est vrai que tu n’avais pas pris la peine de te présenter, chèr(e)s amis voilà qui est fait)
    Si on t’avais dis, ce que cela m’entraînerai…
    Oh comme tu étais a milles lieux d’imaginer que tout cela s’apprêtai à s’inscrire dans une intimidante et déconcertante réalité.
    Dans ta vie, ta vraie vie !
    Oui, un jour, tu finira par te pencher sur des genoux.
    Ses genoux.
    Tu puisera dans ton courage la force d’approcher. De saisir cette si masculine main tendue par celui qui tronait la, sur cet immense canapé de cuir. Patient, compréhensif, sur de lui, prêt à t’administrer le traitement que tu avais, entre temps, largement mérité.
    T’es fesses recevront alors enfin cette toute première fessée annoncée par cet inconnu pas si inconnus.
    Tu blemiras, hésiteras, tu te sentiras si gênée, humilié d’en être la, tu luttera intérieurement mais ton envie t’y pousseras. Alors, tu prendras la position (cette position ????) qu’il semble t’indiquer et tu t’abandonneras, confiante et paradoxalement si inquiète et affolée.
    Mais la, seule dans ton joli salon aux allures scandinaves sur fond bleu majorelle, tu es pour l’heure simplement en train de t’impregne de l’environnement.
    Tu lis ici et là, tu te promène, te balade un peu d’une rubrique à une autre..
    Aussi tu discutes un peu, de tout de rien, tu pose des questions plus précises. Tu as lu des termes dans un jargon que tu ne parles pas encore, tu cherches alors à savoir ce que signifie ces 3 petites lettres que tu vois revenir assez souvent dans les écrits “OTK”.
    Ça t’amuse d’y repenser qu’elle évolution depuis ! Tu souris.
    Quelques jours plus tard, toujours parfaitement installée dans ton moelleux canapé, tasse de thé fumante dans une main, le téléphone dans l’autre…
    Tu t’appretais à basculer, à quitter le petit confort de ces nouvelles distractions devenu routinières.. Celles si céderaient leur place et focaliserai désormais toute ton attention sur cette captivante et vibrante conversation qui n’en finira alors jamais. Une nouvelle naissance dans ta vie, ce NOUS. Notre nous.
    Te voilà hameconneée, interpellée, intriguée, tu veux l’apprendre et apprendre de lui.. chaque jours un peu plus…
    Il te passionne, te questionne…
    Tu le questionne, tu le passionne…
    Quelle magnifique histoire indéfinissable s’écrivait la….
    Une histoire qui ne s’inscrit dans aucunes des cases societales pré-défini.
    Une relation unique, a part, secrète et singulière.
    Un lien étroit semblable à aucuns autres t’envelopper alors de ses deux bras.
    Ces deux bras avec au bout ces deux imposante et impressionnante mains.
    Il fut ton coup de cœur imprévu. Tu étais celle qu’il avait tant attendu.
    Après de nombreux et riches échanges toujours plus palpitants les uns que les autres…
    Il t’amusais, quel humour particulier….
    Tu le sentais concerné, tu t’ai senti intellectuellement stimulée.
    Bien que très intimidant, Il fit preuve d’une mise en confiance si exceptionnelle et avec une telle transparence qu’il eu raison de ma méfiance, de mes dernières retissances, ces dernières résistances.
    Au pays des estaminet, des carbonnades et des Welsh gratinés, il était mon voisin, 20 minutes à peine plus loin.
    Ah, cette proximité….
    Te voilà décidée, un pas après l’autre tu avancera vers ce premier rendez-vous…
    Spanker59 et moi même irions enfin le boire ce café !
    Il me tarde, il nous tarde, de partager avec vous les péripéties de notre folle aventure. nous mesurons notre chance et avons choisi de vous en faire profiter.
    Suite aux prochains épisodes donc.
    (Ps 1 – Cela donnera un axe de progression sur les potentiel(le)s petit(e)s impatient(e)s.. Quel vilain défaut ????).
    (Ps 2 – Priez pour moi que ce récit ne déplaise à Monsieur ???? je risque gros, d’avance merci).
    [Page 1]

    #88824
    celine
    Participant


    Bonjour. Je trouve que tout ce qui est dit est bien dit.  Je me retrouve bcp bcp.  Bravo

    #88825
    Saul
    Participant


    Très beau récit qui décrit bien les errances qui nous taraudent toutes et tous sur ces envies si particulières. Le SM chic prôné dans des ouvrages  tels 50 nuances de Grey à soi disant démocratisé les pratiques de fessées. Nous savons tous au fond de nos âmes qu’elle n’est pas si facile que ça à assumer dans une société prétendument libérée sexuellement.

    Suite sans doute à mon post récent, je reçois des sollicitations de fesseurs. donc pour éviter ses importuns avec lesquels je ne me connecterais je précise immédiatement que je suis HETERO, donc messieurs passez votre chemin MERCI

    #88834
    Anonyme
    Inactif


    Bonjour. Je trouve que tout ce qui est dit est bien dit. Je me retrouve bcp bcp. Bravo

    Si mes écrits vous on fait échos j’en suis ravie. Merci. s’ouvrir publiquement sur des faits de vécu personnel est une démarche qui est assez intimidente mais si gratifiante quand elle est appréciée de la sorte. Le compliment me fait chaud au cœur pendant que j’ai chaud aux fesses la ! (Franchement punie donc vous l’aurez compris).

    #88835
    Anonyme
    Inactif


    Très beau récit qui décrit bien les errances qui nous taraudent toutes et tous sur ces envies si particulières. Le SM chic prôné dans des ouvrages tels 50 nuances de Grey à soi disant démocratisé les pratiques de fessées. Nous savons tous au fond de nos âmes qu’elle n’est pas si facile que ça à assumer dans une société prétendument libérée sexuellement.

    Si la fessée était si démocratisé, nous abritions pas ce types de sentiments. Vous avez raisons. Entièrement raison. Vous parlez d’errance et ce terme prend tous son sens il résume bien cette introduction. Vous l’avez dit, difficile de s’assumer mais peut être que ça crée cette magie justement.

    #88842


    Bonsoir je m’y retrouve dans ce texte  merci, malgré que je n’ai pas pu tour lire car trop long pour moi pour mon cerveau mais bon je le lis aussi à minuit 3 donc la tête pas concentrée, lol.

    #88844
    Anonyme
    Inactif


    Bonsoir je m’y retrouve dans ce texte merci, malgré que je n’ai pas pu tour lire car trop long pour moi pour mon cerveau mais bon je le lis aussi à minuit 3 donc la tête pas concentrée, lol.

    Tu n’es pas la première à me faire cette remarque et j’admets qu’il est plus que consistant. J’en tiens compte pour la suite merci. Ce n’est pas raisonnable ça Mlle !

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com