Un hasard douloureux

Accueil Forums Discussions générales Récits Un hasard douloureux

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 21)
  • Auteur
    Messages
  • #95242
    Lisa
    Participant


    Bonjour tout le monde, en ce long weekend, j’ai décidé d’écrire un petit récit.

    Récit fictif

    J’ai 19 ans et je suis étudiante depuis peu en fac de Bio. J’ai un tuteur qui est là pour m’accompagner dans mes études. Un accompagnement bien spécifique qui finit souvent avec des fesses rouges, voyez-vous. Cédric a 45 ans et a pour habitude de ne rien laisser passer. Je le vois toutes les semaines pour faire le point.

    Je dois vous avouer que depuis quelques semaines, je n’écris pas toutes mes fautes dans mon carnet, car en plus de recevoir une sacrée raclée, je me ferais bien remonter les bretelles et, malgré qu’il ait raison de le faire, je n’ai pas envie de le décevoir.

    Un jour, Cédric m’appelle au téléphone, je suis assez surprise, car normalement nos échanges sont uniquement par message.

    « Allo Lisa, comment vas-tu ? »

    Bon, je suis un peu rassurée, il a l’air de bonne humeur.

    « Ça va nickel, et toi ? »

    « Moi aussi, est-ce que tu veux bien venir ce soir manger à la maison ?  T’inquiète pas, tu n’as rien à craindre, mais j’ai quelque chose à t’annoncer. »

    « Oui, pas de soucis ».

    Vu la suite des événements, j’aurais dû me méfier, croyez-moi…

    L’après-midi, je suis sortie avec des copines, puis je suis rentrée me préparer avant de me rendre chez lui.

    Il m’accueille tout heureux, me sert un verre et on discute de tout et de rien pendant une heure. Puis il me dit :

    « Tu ne vas jamais me croire ! »

    « Dis-moi ? »

    « Tu te souviens quand je t’ai expliqué qu’il y a un mois, j’étais retombé par hasard sur un ami d’enfance dans la salle d’attente de mon rendez-vous chez le kiné ? »

    « Oui, tu m’as dit que c’était un ami proche. Je suis contente pour toi que vous ayez pu vous retrouver. »

    “Et bien, faut croire que le hasard fait bien les choses, je savais qu’il était professeur à l’université, mais hier, il m’a appris qu’il était dans la même université que toi ! Et qu’il était professeur des premières années de biologie, c’est bien ce que tu fais comme études ? »

    Un blanc s’installe, je me rends compte que l’ami dont il est en train de parler, dont il m’a déjà dit le prénom (Lilian) est bien mon professeur. Jusque là, il n’y a pas de soucis, me diriez-vous. Sauf que le problème, c’est qu’il y a deux semaines, j’ai eu une grosse dispute avec ce professeur, car je discutais avec des amis, et quand il m’a demandé le silence, je lui ai violemment répondu d’aller se faire foutre et j’ai quitté la salle de cours en trombe. Après avoir retrouvé mon nom sur la fiche d’appel, il m’a exclu définitivement de son cours. Je ne sais toujours pas pourquoi j’ai fait ça, car il n’a jamais été irrespectueux avec moi. J’ai un goût prononcé pour l’insolence, je crois. Enfin, bref, je n’ai pas parlé de cet événement à mon tuteur, car je sais que ça m’aurait valu une fessée plus que corsée. Il n’a pas l’air au courant de cet événement vu sa bonne humeur.

    « Lisa ? Ça va ? »

    « Euh… oui, excuse-moi, oui, en effet, c’est bien les études que je fais ! » C’est fou le hasard quand même ! »

    « Oui, c’est clair, je me disais que je pourrais organiser un repas tous les trois pour que je puisse te le présenter. C’est vraiment un ami dont j’ai toujours été proche et, en plus, vous êtes tous les deux passionnés de biologie, ça pourrait être super ! »

    Mais comment vais-je me sortir d’une telle situation ? Il a l’air si heureux en plus. Je m’en veux d’avoir menti ainsi, et là, c’est sûr, je ne vais pas pouvoir échapper à une grosse fessée.

    Sur le moment, je décide de ne rien dire, il faut que je réfléchisse à tête reposée.

    La fin de soirée se passe super bien.

    En rentrant chez moi, mon cerveau va à vive allure, soit je lui dis moi-même, soit il va finir par l’apprendre au moment de ce repas que je ne vais pas pouvoir éviter très longtemps. Je pense que le mieux est que je le dise moi-même, car sinon, c’est la honte assurée.

    La décision fut vite prise, il va falloir assumer. Je décide donc que le lendemain, je lui enverrai un message pour demander à le voir.

    Je me réveille vers 8 h, j’ai mal dormi et cette histoire me tracasse. Je n’arrive pas à envoyer ce message, je m’en veux tellement. Une amie m’appelle et me propose de sortir. Je décide donc d’aller me détendre et que j’enverrai ce fameux message en rentrant chez moi.

    On faisait les boutiques quand un message arrive sur mon téléphone :

    Lisa, ça va barder ! Rendez-vous à 20 h ce soir chez moi !

    Je blemis, et merde, il a dû parler avec mon professeur et ils ont dû rapidement faire le rapprochement.

    J’écris rapidement :

    Je suis tellement désolée, je voulais t’en parler, je t’assure.

    Ne te fatigues pas avec tes excuses, on aura tout le temps d’en discuter ce soir, fin de la discussion. 

    Bon et bien, là, je suis sûr que je suis foutu, et évidemment, quand c’est comme ça, la journée passe étonnamment vite.

    Je me dépêche de me préparer, car arriver en retard ne pourrait qu’aggraver mon cas.

    Il est 19 h 50 quand j’arrive devant chez lui. Je sonne, j’ai la boule au ventre et ma gorge se sert, le pire n’est pas la fessée, mais bien de la décevoir avec tous mes mensonges. Quand il m’ouvre, je vois bien qu’il est très énervé et en guise de bonjour, il m’attrape par le bras pour me faire rentrer dans la maison, referme la porte derrière moi et me colle 10 claques d’une telle force que ça me pique instantanément !

    “Tu es sérieuse, Lisa ! Manquer de respect à ton professeur, tu trouves ça normal ! Et en plus, il a fait des recherches sur toi après notre discussion et devine quoi : il paraît que tu séches les cours et que tu enchaînes les mauvaises notes, c’est bizarre, je n’en ai jamais entendu parler, vu que depuis trois semaines, tu as, soi-disant, un comportement exemplaire ! Je ne suis pas content de toi ! »

    Les larmes me montent aux yeux, qu’elle idiote, c’était sur qu’il serait déçu, je sais déjà à ce moment-là que je ne vais plus jamais lui mentir, c’est certain.

    « Je suis tellement désolée… »

    « Je vais te mettre une fessée dont tu vas te souvenir longtemps, crois-moi ! Suis-moi, on va discuter».

    Je le suis dans le salon, il s’installe sur le canapé et me demande de m’asseoir sur une chaise en face de lui.

    On commence à discuter, il me demande de tout lui dire au sujet de mon comportement de ces dernières semaines. Après avoir tout déballé (non pas sans difficulté), il me dit :

    « Et tu trouves ça normal ? » Tu multiplies les sorties avec tes copines en dépit des cours ! Ça ne va pas te faire réussir ton année, et tu le sais bien ! Le manque de respect dont tu as fait preuve est inadmissible, je veux que tu écrives une lettre d’excuse que tu iras remettre en main propre à Lilian lors du repas. Et les mensonges ? Vraiment ? Ça ne passe du tout !»

    Je n’arrive pas à le regarder, je sais bien qu’il a raison et ce qui va suivre va encore plus me le faire comprendre.

    « Baisse ton pantalon et viens sur mes genoux ».

    Je m’installe comme demandé et je sens déjà qu’il baisse ma culotte. Ça va piquer sévèrement. La fessée commence et vu l’intensité des claques que je prends, mes fesses me piquent et me brûlent déjà après les 20 premières claques. Je me retiens de bouger et de mettre ma main, je sais que je le mérite et je veux la prendre dignement.

    Il continue ainsi pendant de longues minutes et c’est à présent très difficile de ne pas bouger. Cédric cale sa jambe sur les miennes et attrape ma main qui n’arrive définitivement plus à rester à sa place.

    Cette fessée est très dure à encaisser et sa force ne faiblit pas, j’ai même l’impression que ça devient de pire en pire.

    Quand enfin il s’arrête, il me dit :

    « Tu sais quoi, Lisa, je ne pense pas avoir été déjà aussi dur avec toi, mais là, tu as dépassé les bornes, j’espère que tu comprends bien qu’il est hors de question de me mentir comme tu l’as fait ! Va te mettre au coin et ensuite, en revenant, tu prendras ta brosse à cheveux. »

    Je me rends au coin, honteuse. Après 5 min, il me demande de revenir, j’attrape la brosse au passage et je lui donne. Quel instrument douloureux !

    À peine installé sur ses genoux que la fessée reprend et le brasier qui s’était calmé se réactive instantanément. C’est très douloureux et je ne peux m’empêcher de bouger. Je finis par me confondre en excuse et Cédric comprend que je regrette vraiment et qu’il est tant de mettre fin à cette fessée.

    Je suis retournée au coin, puis on a discuté avec Cédric. Il me pardonne et me fait promettre de ne plus jamais rien faire de tel. Il me dit également de ne pas oublier de faire la lettre pour Lilian.

    Voilà l’histoire est terminée, j’espère que ça vous aura plu. N’hésitez pas à me laisser un petit message, cela me fera plaisir !

    #95243
    Jonathan
    Participant


    C’est top. Un récit qui est vraiment agréable à lire 👍👌

    #95244
    Sade73
    Participant


    Pour ma part je pense qu’il aurait du inviter le professeur à assister à la double fessée et surtout lui demander de lui en mettre une troisième….

    Pièces jointes:
    Vous devez être connecté pour voir les fichiers attachés
    #95246
    laetitia
    Participant


    bonjour

    réit qui fait echo à une aventure similaire que j’ai vécu il y a quelques années

    #95247
    FlâneurSM
    Participant


    Très beau récit bien narré cela fut bien agréable ce moment de lecture en l attente  d un récit futur je l’espère ….

    #95248
    Lisa
    Participant


    Pour la personne qui demandait si c’était une histoire vraie, la réponse est que non tout est sorti de ma tête ahah.

    @sade73 peut être que je vais faire une suite avec la remise de la lettre d’excuse lors du repas ahah

    #95249
    Damien
    Participant


    Merci Lisa pour ton récit vraiment bien écrit, dans lequel on est plongé dès les premières lignes et les émotions sont très bien transmises !

    Hâte d’en lire de nouveaux 😉

    #95250
    Lisa
    Participant


    Merci @damien10 pour ce gentil commentaire, impatiente de publier de futurs récits

    #95251
    EmmaLu
    Participant


    Très chouette cette histoire. J’aime beaucoup.

    #95257
    Sade73
    Participant


    Pour la suite c’est une excellente idée je peux jouer le role de ton mari ou ton professeur pour te donner de bonnes idées 😂😂😂

    #95258
    jjack
    Participant


    Merci Lisa pour ce récit fictif mais très bien écrit, où on devine une certaine envie de ta part de te faire punir de la sorte…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par jjack.
    #95260
    Chelonia
    Participant


    +1 pour que le professeur te réintègre à son cours à une seule condition: qu il te fesse devant ton tuteur à chaque fois qu’il le juge nécessaire!

    #95262
    Pépé
    Participant


    Bien vu, bien écrit, fort sympathique. On en redemande, Lisa!

    #95263
    Coquine06
    Participant


    Très jolie histoire dommage qu’elle ne soit que fictive

    Je vis mes fantasmes et je les assume.

    #95264
    BadCristou
    Participant


    C’est super, agréable à lire et on sent bien la tension de la correction. Merci

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 21)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com