Tuteur/trice d’une étudiante

Accueil Forums Discussions générales D/s Tuteur/trice d’une étudiante

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #62166
    Monsieur Jones
    Maître des clés


    Elle avait les habitudes des horloges en retard, il fallait la remettre à l’heure tous les matins pour récolter en soirée les heures travaillées dans la journée.
    « Internée » dans ses cours, cette demoiselle trouvait sa vie bien monotone et le monde bien injuste de l’avoir ainsi ensevelie sous tout ce savoir qu’il lui fallait répertorier inlassablement sur des fiches bristol, jusqu’à la date du concours.
    Mais elle passait quand même son temps le regard à travers la fenêtre, perdue dans ses rêveries, attendant que quelqu’un fasse vibrer son téléphone afin de s’étourdir le plus longtemps possible pendant cette évasion digitale.

    Comme une tour de contrôle, il fallait continuellement ramener cette rêveuse au long court sur terre, à l’embarcadère d’où elle s’envolait régulièrement faire l’école buissonnière.

    « Alpha Bravo Charlie Delta, vous atterrirez à l’heure et roulerez jusqu’à l’aérogare n°9 où vous attend encore une punition ! »
    Ainsi donc, la brosse à cheveux, les pinces sur les seins ou la langue, la solitude du coin, l’humiliation des mots ou le cuir d’une ceinture convoquaient régulièrement cette petite glandeuse en transit.

    Mais parfois, c’était un rosebud, un vibromasseur ou des exercices sexuels qui la récompensaient, quand elle se montrait sage et Obéissante et s’appliquait à étudier.

    Cette demoiselle si délicate et espiègle, avec ses airs de scout à la confesse avait des rêves encombrants.
    Les rêveuses s’injectent le monde d’Alice en intraveineuse mais elle, c’est avec l’univers d’un chapelier pervers qu’elle irriguait tout son sexe.
    Alors la nuit venue, ses mains s’y agrippaient, comme ses rêves cramponnés aux petits radeaux qu’elle lançait à la dérive sur des océans où le grand méchant loup rudoyait ses fesses, s’amusait de son petit trou ou l’exposait, immobile…

    Et vous ?
    Quelle est votre expérience en matière d’éducation d’une demoiselle rêveuse, condamnée à bachoter ?

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    #62171
    Anonyme
    Inactif


    Monsieur attend sa soumise. Aura-t-elle du retard ? Peut-être sera-t-elle exprès de venir cinq minutes après l’heure, afin d’être punie plus durement
    Non. Le portable vibre. Texto : c’est elle. Monsieur ouvre la porte et la fait entrer.
    Elle est très belle. Ses longs cheveux noirs ramenés en tresse, ses yeux brillants d’excitation, sa robe jaune découvrant de superbes jambes à la peau brune.
    Elle attend les ordres de Monsieur. Il s’asseoit derrière la table et examine sa soumise.
    – Eh bien, tu as été vilaine ?
    Lili baisse les yeux et répond respectueusement :
    – Oui, Papa.
    – Je t’ai convoquée pour te punir, tu le sais ?
    – Oui, Papa.
    – A genoux devant le lit.
    Elle obéit et attend. Monsieur passe derrière elle et lui bande les yeux. Elle frissonne un peu.
    Monsieur s’asseoit sur le lit et dicte ses ordres.
    – D’abord la punition. Ensuite les aveux. Et si tu avoues bien tous tes péchés, tu seras pardonnée.
    – Merci, Papa.
    – Lève-toi.
    Lili se lève et Monsieur la fait basculer sur ses genoux. Il est heureux d’avoir ce jeune corps tiède sur lui. Il relève la robe et découvre le joli petit cul rebondi de sa soumise, et la raie de tissu d’un petit string rose. Il pose sa main sur une fesse. la peau est douce, tendre, tiède, et le brun de la peau très attirant. Monsieur éprouve une brusque flambée de désir.
    Clac ! La première fessée a commencé. Elle tressaille un peu. Elle sait que ce sera plus fort que la première fois.
    Les claques s’enchaînent, fortes, elle gesticule, bat des jambes…
    Mais elle n’a pas d’appréhension, elle fait confiance en son Papa.
    Monsieur continue en savourant son plaisir, alternant caresses et claques sur les deux fesses brunes.
    Lili se laisse faire, abandonnée, offerte, soumise. Elle est heureuse d’être punie par son Papa, et impatiente qu’il aille plus loin. Elle a tellement fantasmé cette deuxième rencontre. Elle éprouve une grosse bouffée de reconnaissance pour cet homme bien plus âgé qu’elle, qui a su la comprendre aussi bien. Elle murmure :
    – Merci, Papa
    Ensuite elle doit aller au coin et attendre que son Papa lui demande d’avouer ses fautes.
    Il s’assoit sur la chaise derrière elle.
    – Je t’écoute
    – J’ai procrastiné sur la vae, oublier d’aller aux rendez vous médicaux, me suis rebellée contre toi…
    – Et bien c’est du propre !
    – Mais papa, je…
    – Tu ? quoi ?
    La réunion où j’ai dû aller, on en parle et les belles nouvelles que j’ai apprise ?
    Sans compter que tu as brûlé la convocation, non mais tu te rends compte ?
    – Je suis désolée papa
    Il me fait revenir sur ses genoux pour une seconde fessée.
    Je me débats tellement j’ai mal, mais il me bloque en attrapant mes poignets et retenant mes jambes.
    – Tes notes, non mais c’est pas vrai !
    Comment tu fais pour avoir 4 de moyenne en maths ?
    Alors que ton devoir en français histoire géo était très bien, la semaine dernière.
    Quel gâchis ! Tout ça par fénéantise ou pas envie !
    Allez, tu saura après ça, qu’il faut le passer ton diplôme ! T’as plus le choix !
    – Il me manque trois mois pour la recevabilité
    – C’est pas une excuse !
    Après la seconde (douloureuse) fessée, il me remet au coin.
    – Les mains dans le dos
    Je râle et soupire.
    Ce qui me vaut deux claques de plus sur les fesses.
    Il me demande des excuses et de ne pas recommencer.
    Je lève les yeux au ciel et lui demande pardon.
    Il me répond que je suis pardonnée et me caresse, me prends dans ses bras et se couche à coté de moi.
    Nous parlons de tout et de rien jusqu’à la prochaine fois.

    #62182
    Anonyme
    Inactif


    Très beau texte @monsieurmechant qui m’invite à la rêverie…

    @littlebrat Même si je ne suis pas adepte d’Age play, tu as su m’emouvoir , merci

    #62188
    Monsieur Jones
    Maître des clés


    @laurette, ravi que cette thématique vous inspire.
    j’aime cette relation que l’on peut tisser et qui fait que la discipline et le fantasmatique flirtent avec “le développement personnel”.

    Car dans ces jeux qui n’en sont pas, elle nous investit parfois d’un pouvoir bien troublant, quelque part entre l’envie de nous déplaire, l’envie de bien faire et le plaisir de nous obéir.
    Et si l’on sait utiliser ce pouvoir avec bienveillance, on peut l’amener avec bonheur à se dépasser, en tenant à distance ses démons…

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com