un sujet de philo :

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée un sujet de philo :

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 17)
  • Auteur
    Messages
  • #94729
    Monsieur T
    Participant


    SUJET :

    (Coefficient 7)

    ” Est-ce qu’une femme fessée est une femme battue”  ?

     

     

     

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois par Monsieur T.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois par Monsieur T.

    Une fessée est convenue , un "Art" de vie

    #94747
    Linette
    Participant


    Un sujet controversé !

    Cette question soulève une problématique importante concernant la violence faite aux femmes. Les fessées peuvent être considérées comme une forme de violence, même si elles sont parfois perçues comme anodines. Il est essentiel de reconnaître que tout acte de violence, même s’il semble mineur, peut avoir un impact profond sur la personne qui le subit. Il est donc primordial de sensibiliser sur cette question et de promouvoir des relations basées sur le respect, l’égalité et le consentement mutuel, ce qui rend également important de fixer des limites entre deux partenaires.

    #94749
    Parisspanking
    Participant


    bonsoir,

    je ne pense pas qu’il y est beaucoup à philosopher les femmes inscrites ici pour rencontrer un partenaire fessée ne sont pas des femmes battues. Et les femmes battues qui reçoivent la fessée ça doit être 1 % des femmes battues, c’est malheureusement et certainement bien plus violent que peut être l’acte d’une fessée ce qu’elles vivent.

    La question serait plutôt pour moi :  Est ce qu’une relation DD peut elle dégénérer en violence conjugale?

    surement que dans une certaine mesure oui…… Il y a bien des hommes qui finissent par violer leur propre femme……

    #94751
    Salammbo
    Participant


    Le maître mot : consentement !

    #94752


    Consentement, certainement, mais le consentement à l’instant t doit être suivi d’un accompagnement mutuel à chaque instant suivant, d’où le respect, l’écoute, en somme l’accueil de l’autre en tant qu’égal

    #94754
    Monsieur T
    Participant


    Vous avez entièrement raison. La fessée doit rester dans un cadre privé où les deux parties sont d’accord. Même si c’est une fessée punitive, cette dernière doit être consentie.

    Une fessée est convenue , un "Art" de vie

    #94757
    Adrien
    Participant


    Le consentement et la confiance dans l’autre, indispensable lorsqu’on s’abandonne à subir une fessée.

    Charge au fesseur d’être respectueux.

    J’ai tendance à penser que celui-ci est au final plus respectueux que bien des hommes non fesseur.

    #94765
    Mister D
    Participant


    Oui, c’est le terme et la définition appropriés.

    Ceci dit (je le rappelle.), nous sommes censés le faire avec le consentement de la punie. Ce qui est donc autorisé contrairement à toutes autres formes de violences.

    #94816
    Jérémie
    Participant


    Disons qu’il faut aussi que les punitions soient justes, c’est à dire justifiées et mesurées par rapport à ce pour quoi la femme est punie… Et en rapport avec le cadre explicitement ou implicitement défini entre les deux concubins ou amants ou mariés ou whatever 🙂

    Du moment qu’une punition est juste, et qu’elle correspond à ce pourquoi une femme veut être punie par son homme (ou femme), il n’y a pas lieu de parler de femme battue… Et cela rejoint la notion de consentement bien évidemment.

    Et ce, même si la correction est disons… sévère… et donc “violente”, entre guillemets oui oui 🙂

    #94825
    Motard33
    Participant


    A mes yeux une femme fessée n’est pas une femme battue. Car il y a le consentement de sa part  donné à son fesseur. Sans parlé du respect, de l’écoute et de l’échange entre les partenaires.

    #94827
    MissFee
    Participant


    Dans l’imaginaire collectif quand on parle de femmes battues on parle d’autre chose que d’un jeu sexuel consenti comme ici on le pratique
    Je ressens dans certains récits  qui font complètement fi du plaisir ressenti une impression de femme battue, avec sévérité excessive, même si je sais que c’est juste une manière de raconter l’histoire… en général j’évite de les lire, ça me rebute plus qu’autre chose.
    Je n’irais pas jusqu’à parler de punition juste, comme dans un commentaire au dessus, on sait depuis longtemps que la fessée est complètement inefficace pour éduquer, voire contre-productive et une femme n’est pas à éduquer, c’est une adulte comme celui qui la fesse, son plaisir passe par faire comme si elle méritait la fessée mais personne n’est dupe.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 semaines par MissFee.
    #94830
    Anonyme
    Inactif


    Je suis d’accord avec MissFee une punition est celle qui convient aux deux partenaires et surtout qui respecte les limites fixées par la personne qui reçoit. En dehors de ce cadre c’est de l’abus.

    #94929
    Jérémie
    Participant


    Effectivement il n’est pas question d’éduquer une femme, mais plus de la “motiver”, pour ceux sur ce forum (ou ailleurs) qui pratiquent une sorte de suivi, ou ce qu’on appelle le tutorat… Là je trouve qu’il faut que la punition soit juste oui.

    Pour tout ce qui est du domaine du plaisir, après, c’est comme pour le reste, le consentement prime, et le respect de l’autre et de ses volontés.

    Et pour ce qui est de la domination plus poussée, pour ceux qui pratiquent plus dans ce cadre là, l’essentiel est de respecter clairement un cadre défini, en plus.

    Chaque relation est différente, et il y a beaucoup de façons de pratiquer la fessée ou les punitions, et tant mieux, c’est aussi la richesse du sujet 🙂 chaque “duo” trouve sa propre dynamique et ce qui lui convient, ce qu’il aime, désire ou lui fait du bien.

    #94930
    Paulparis
    Participant


    Lorsque je fesse une femme, c’est évidemment parce qu’elle y consent; je n’ai jamais donné une fessée par la force, sans l’accord de la partenaire. Mais au delà du consentement, c’est parcqu’elle en tire une satisfaction, et en général un plaisir; donc si le terme “battue” est juste parce u’une fessée consiste à battre les fesses, la signification généralement admise ne peut s’appliquer à notre philosophie de vie

    #94936
    GeorgeStark
    Participant


    Le sujet des violences conjugal suffisamment est suffisamment grave pour ne pas être comparé avec un jeu sexuel entre adultes consentants.

    Et j’ose espérer que malgré toute la forme que l’on y mettra pour lui donner cet aspect “éducatif ” , car c’est ce qui est troublant dans ce fantasme. Aucun homme ne s’attribue le pouvoir de réellement “corriger ” sa partenaire.

    On sait bien dans le fond qu’on y prend tous les deux du plaisir et c’est ce qui fait la différence avec toutes autres formes de violence.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 17)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com