Spanking et erotisme anale.

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Spanking et erotisme anale.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages
  • #53964


    Personnellement, je pense que l’un des jeux qui se combine le mieux avec la fessée est anal. Actuellement nous avons de nombreuses possibilités que nous offrent les jouets érotiques (plugs, boules …), mais nous pouvons aussi choisir des jeux régressifs, comme la prise de température rectale, les lavements ou la sodomie elle-même. Tous ont un point commun, la profanation d’une zone particulièrement modeste, un effet de transfert total de contrôle de son propre corps et une part de honte très puissante, qu’en pensez-vous? Aimez-vous le mélange de fessée et de jeu anal?

    #53968
    Christal
    Maître des clés


    Vous “mettez” de la honte partout ^^

    Au tout début, je couplais toujours la fessée avec la sodomie, ça allait de paire, notamment parce que je vivais la fessée de manière très érotique et que je trouve que la sodomie l’est ^^

    J’adore cette pratique, je la trouve intense. Le côté animal associé à la douceur qu’il met pour me donner du plaisir tout en empoignant mes cheveux et en me disant des mots D’amours crus… C’est la jouissance assurée.

    Aucune honte ! Du plaisir encore et encore.

    Aujourd’hui, on ” mélange ” beaucoup moins les deux pratiques, simplement parce que les fessées sont devenues un acte à part entière qui peut me nourrir complètement sans avoir besoin de plus 😉

    Et j’aime beaucoup “les jouets” 🙂

    Pour mes moments solitaires, tout comme pour des moments de contraintes quand Il décide de l’instant, la durée,…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par Christal.

    Braqueuse de rêves : https://entre-force-et-fragilite.blogspot.com

    #53969
    SandrineG🍑
    Participant


    Cet acte est aussi très possédant, qui rejoint l’acte de la fessée ou autre contrôle de l’autre que l’on recherche tant…Être possédée, se sentir appartenir est extrêmement jouissif pour qui y est sensible. Comme @Christal, je n’ai pas expressément besoin que cela soit couplé avec la fessée…me sentir “occupé” par l’autre peut m’être suffisant…soumettant…

    "Et mes fesses, tu les aimes mes fesses" 😉

    #53974
    salamboflaubert75
    Participant


    En ce qui me concerne j’ai connu et apprécié la sodomie avant de connaître réellement la/les fessées mais c’est particulièrement primal et possédant d’être prise de la sorte après une bonne fessée. Je n’y connais pas grand chose en plugs, rosebuds et autre boule de geishas maus cels commence à m’intéresser pour divers plaisir et motifs notamment le sentiment d appartenance et de soumission dans mes désirs, envies et plaisirs partagés et “ imposés “ par mon partenaire ( dans le cadre d’un “ jeu “ d’adultes consentants et avertis implicitement ou tacitement dans leurs pratiques bien entendu ).

    En ce qui concerne la prise de température et autre lavement je préfère m’en charger moi-même car cela me mets mal à l’aise après chacun fait comme il le veut, je ne critique ni ne me permets de juger les plaisirs, désirs et envies des autres …

    J’ai parfois comme la nécessité qu’il prenne le pouvoir totale sur moi et que nous soyons bestiaux et passionnés en oubliant le reste du monde qui nous entoure et en m’abandonnant totalement et entièrement à lui, ses mains, sa voix et son corps.
    J’adore les fessées et la sodomie alors réunis c’est le nirvâna pour moi mais je les pratique aussi distinctement les unes des autres.

    Sal

    #53988
    Spankheure
    Participant


    Personnellement, je n’ai malheureusement pas encore pu essayer les jouets ou la sodomie ni la régression. Mais j’adorerai essayer et j’admets avoir des fantasmes la dessus. J’espère donc que dans un avenir proche je pourrais appliquer les scénarios que j’ai en tête.

    #54009
    Karima
    Participant


    A la base ce n’est clairement pas ma passion première. Et j’ai plutôt une approche de la fessée desexualisé du moins à part de la relation sexuelle proprement dite, qui se suffit à elle-même . Mais effectivement elle peut guider vers des envies plus profondes après et servir de suite enfin surtout dans le cadre de la fessée érotique. En dehors de ça ce n’est pas vraiment une pratique que j’ai et je suis pris ouverte aux divers objets même si je perd sans doute quelque chose.

    #54015
    salamboflaubert75
    Participant


    Je crois pour ma part que la honte (ou le jugement) est très présente dans notre société , nos familles … Consciemment ou inconsciemment elle nous impacte plus ou ou moins ( à tord ou à raison ). Elle varie et diverge par rapport à notre éducation, notre culture…

    Même en France il n’y pas si longtemps il y avait ce qui était acceptable pour une femme «  bien » et ce qui ne l’était que pour les prostituées ou autre.
     Finalement elle aura l’importance et la puissance qu’on lui donne personnellement sans nier la perception de l’autre qui sera probablement bien différente.

    Sal

    #54018


    Le problème est peut-être que la passivité culturelle a une connotation d’infériorité et que c’est faux, le passif a beaucoup de pouvoir, à commencer par celui de permettre

    #54054
    salamboflaubert75
    Participant


    Totalement on ne choisit pas l’histoire ( le passé culturel, sociétal ou religieux de son pays) on peut en diminuer l’impact tout au plus.

    Et permettre et se permettre dans faire fie.

    Sal

    #54095
    Mystic78
    Participant


    Je pense que l un peu entraîner l’autre,sans que ce soit prémédité, un acte impulsif déclenché par une position adaptée précédemment ou tous simplement par les mouvements et les cambrure de defence de la  punie qui ne veux pas se laisser faire. Bref je n ai jamais eu l opportunité, mais je ne suis pas contre,tout dépend de la partenaire ,a étudier dans les futur punitions.

    #54280
    Karima
    Participant


    Le problème est peut-être que la passivité culturelle a une connotation d’infériorité et que c’est faux, le passif a beaucoup de pouvoir, à commencer par celui de permettre

    moui disons que par définition une femme est passive pour les censeurs. C’est plus l’aspect contre nature, non procreatif qui crée le tabou. Cette pratique reste toujours mal connoté dans la société occidentale. A cela s’ajoute des tabou plus récent. Mais peu importe ce genre de réflexion, l’essentiel ici et d’aller au devant de ses envies sans faire intervenir de jugement et sans se sentir obligée. Chacun a ses envies, la volonté de s’offrir ou non. Le jugement sociétal n’est pas vraiment le déterminant.

    #54281


    @Karima

    Je crois et c’est une opinion très personnelle, que malheureusement, un progressisme mal compris, crée des tabous et agit comme un censeur de certaines pratiques sexuelles ou érotiques, de la même manière que la religion le faisait à d’autres époques. Utiliser des idées telles que la soi-disant libération des femmes comme excuse.
    ima

     

    #54282
    Karima
    Participant


    Oui il en est de même pour la fessée, ça peut apparaitre comme un symbole du patriarcat.

    #54285


    @Karima.

    Exact. Ils ne comprennent pas qu’il n’y a pas de plus grand acte de liberté que de choisir de faire ce que vous aimez.

    #54287
    salamboflaubert75
    Participant


    @mariposasdechocolate

    Absolument et ils y perdent énormément…

    Sal

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com