Roman-photo : “L. ou les infortunes du vice”

Accueil Forums Discussions générales Récits Roman-photo : “L. ou les infortunes du vice”

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #52631
    coupledd75
    Participant


    Elève de la très prestigieuse Saint J. School, pensionnat pour jeunes filles anglaises de bonne famille, la jeune L. Smith avait une nature plutôt dévergondée et aimait profiter elle-même de doux plaisirs solitaires ou entraîner ses camarades innocentes et curieuses dans des petits jeux interdits. Un soir, dans les dortoirs, tandis qu’elle se caressait en lisant un délicieux roman de gravures grivoises que le jardinier lui avait prêté, la surveillante fit soudainement irruption et la surprit.

    Elle fut convoquée le lendemain dans le bureau du terrible nouveau headmaster, Sir Ferguson, dans lequel trônaient les fameuses cannes qu’elle connaissait bien pour les avoir vues mais auxquelles elle avait toujours réussi à échapper depuis trois ans qu’elle était dans cette école :

    1

    Avec le prédécesseur de M. Ferguson, Melle Smith avait toujours trouvé des petits arrangements qui lui avaient valu le surnom de “Golden Mouth”. Et fort heureusement, son père n’avait jamais eu vent de ses écarts et de ses manquements au règlement (l’ancien directeur était attaché à ses petites gâteries régulières…). Sinon son derrière aurait été strié chaque week-end où elle revenait à la maison. Son père ne plaisantait pas avec la discipline. Quand elle entra dans le bureau de M. Ferguson, elle comprit assez vite qu’avec lui, il n’y avait pas moyen de discuter. Sa voix sévère et son interminable sermon lui montraient qu’il n’y avait pas d’autre issue qu’une sévère correction. Elle prit donc position, penchée sur le sofa rouge, offrant son large derrière au redoutable duo.

    Tout en la sermonnant vertement et en lui rappelant la vertu et la chasteté auxquelles elle devait se soumettre, M. Ferguson lui administra douze coups. La canne sifflait en fendant l’air et venait s’abattre sur son derrière et y laisser chaque fois une jolie strie.

    2

    Puis M. Ferguson l’envoya dans un coin du bureau méditer les fesses à l’air :

    3

    Il la fit revenir près de lui au bout d’un quart d’heure qui lui parut une éternité et lui déclara : “Il semblerait que votre penchant onaniste soit récurrent, ce qui me déplaît fortement. Vous porterez donc désormais cette ceinture de chasteté au pensionnat et j’en garderai la clé. Vous vous présenterez chaque jour après les cours pour que je puisse vérifier qu’elle est bien en place”. Il lui mit donc la ceinture et l’envoya de nouveau méditer au coin. “Non, je vous interdis de vous frotter les fesses. Si elles vous piquent et vous brûlent, c’est la meilleure incitation à la chasteté. Retirez donc vos mains ou je vous donne six coups supplémentaires !” :

    4

    M. Ferguson voulait que cette leçon fût exemplaire et ajouta : “Vous devrez donc être exposée ainsi ce soir au réfectoire pour montrer aux autres pensionnaires ce qui arrive aux petites dévergondées de votre espèce !”

    5

    Contrite, L. ne songeait désormais qu’à une chose : que son père n’apprenne rien de ce qui s’était passé. Et au vu de l’état d’esprit du nouveau headmaster, il y a avait fort à parier que son cul serait de nouveau strié, par son père cette fois-ci, le week-end prochain. Et tandis que toute honteuse, elle montrait bien malgré elle à ses camarades horrifiées son cul strié et ses trous verrouillés par la ceinture, elle se demandait bien comment elle allait faire pour s’endormir paisiblement ce soir. Il ne lui restait qu’une solution : lire La critique de la raison pure de Kant que le professeur de philosophie avait mis au programme ce semestre…

    #52637
    lunapower
    Participant


    très sympa 🙂

    https://lesaventurescuisantesdecamille.blogspot.com/

    #52644
    Anonyme
    Inactif


    Beau récit et très sympa les photos super bravo

    #52653
    Anonyme
    Inactif


    Hé bien il n’est vraiment pas commode ce M. Ferguson!
    Je n’aimerais pas être à la place de L.
    J’espère quand même pourvoir lire la suite de ses aventures 😉

    #52667
    coupledd75
    Participant


    Hé bien il n’est vraiment pas commode ce M. Ferguson!

    Disons que c’est son intransigeance qui fait son charme 😉

    J’espère quand même pourvoir lire la suite de ses aventures 😉

    Euh, pas tout de suite quand-même… A moins que M. Ferguson ne change ses méthodes éducatives et passe à une fessée progressive à la main 😁😜

    Merci en tout cas 😊 !
    L.

    #52669
    salamboflaubert75
    Participant


    Voilà doucement, Madame L peut vouloir récupérer tout de même… Merci du partage d’ailleurs

    Sal

    #52936
    Miss Betty
    Participant


    Récit très sympa, mais je n’aimerais pas être à la place de cette jeune L. Smith … privée de plaisir solitaire … trop sévère !!!  (sourire)

    On a deux vies. La deuxième commence quand on se rend compte qu'on n'en a qu'une !

    #52946
    Dundee
    Participant


    Bravo pour le récit et les photos, le stylisme et la figuration !

    Épicurien, grand voyageur, adepte de la fessée OTK

    #58861
    LeSpanker
    Participant


    Très mignon comme récit.  lol ! 😁

    J’attends la suite avec la punition que lui administrera son père ! 😁😈

    #58865
    Saul
    Participant


    Sympa le concept du roman photo merci

    Suite sans doute à mon post récent, je reçois des sollicitations de fesseurs. donc pour éviter ses importuns avec lesquels je ne me connecterais je précise immédiatement que je suis HETERO, donc messieurs passez votre chemin MERCI

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com