Question

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #70851
    Totor1979
    Participant


    Voila ma question va sans doute être dénué d’interet pour vous, dans ce cas excusez moi…mais j’aimerai votre avis :

    Comme je l’ai brièvement évoqué dans un post : La fessée fait elle partie intégrante de votre sexualité ?

    Pour ma part, oui, il y a d’un coté le plaisir physique d’une relation sexuelle et de l’autre le plaisir disons cérébral quand je punis ma femme.

    Ma femme a t-elle le meme ressenti ?..Je ne pense pas,  meme si elle ne fait pas ça sous la contrainte, elle fait beaucoup ça pour mon plaisir, attention, je ne parle pas de soumission….Au fil du temps, nous avons trouvé notre point d’équilibre…Nous en sommes même arrivés a ce que dès fois, ce soit même ma femme qui me demande a la punir..Rien de telle ne me fait plus plaisir…Et elle le sait, que si elle me demandait d’arrêter pour quelques raisons, par amour, je le ferai….a vous de me donner votre avis

    #70862
    la vilaine
    Participant


    En fait je n’arrive pas vraiment à comprendre votre question @totor1979

    Ces jeux-là me semblent fondamentalement sexuels (quoi que peut-être certains y voient juste et strictement une sorte de mission divine ou morale à exercer – avec abnégation – contre le mal ?…)

    Est-ce qu’ils “semblent” (sonnent) sexuels ? Là, c’est sans doute question de goûts et de couleurs… Perso, j’aime quand la relation / le jeu semblent comment dire… “normaux”, que tout est à la fois vrai et sérieux, entier, réel, parce qu’il y a une hypothèse de départ qui a changé. Cette hypothèse étant désormais : “oui, on mérite parfois d’être punie… et c’est une bonne chose que cela arrive”. Une fois cette hypothèse (condition?) validée, alors tout ce qui suit est finalement très vrai, très authentique et fort aussi. (je sais pas si on me comprend?)

    (Et puis il peut aussi arriver, quand on se plaît, et que ce truc authentique et fort s’est bien développé tout l’après-midi….. qu’on ait envie à un moment que la dimension sexuelle du truc soit un peu plus assumée… (Je ne sais pas du tout si je suis claire). Par exemple qu’Il commence à constater notre émoi… et petit à petit nous mette mal à l’aise avec cela, nous fasse la leçon… et bref, je vois bien un enchaînement de quelques possibilités 😉 , bref les jeux glissent sur un terrain un peu plus adulte, quoi que toujours assez colorés des notions de pouvoir, culpabilité, gêne, etc… Mais bon, j’ai toujours l’impression / la crainte (la France a peur) que si on parle de ça, alors ça attire des hommes juste “chauds” et pas forcément passionnés par le truc “fort et authentique”…)

    #70863
    Totor1979
    Participant


    @la vilaine, merci pour votre réponse détaillée qui est très claire, contrairement a ma question sans doute…Mais vous avez clairement répondu, si je devais reformuler ma question, Si on devait pour quelques raisons supprimer la fessée, sur quel pan, quelle nature, cela vous affecterait il ?…Un manque Physique, cérébral ? ou autre…

    Moi même, je ne sais pas trop quoi répondre, c’est pour cela que je demandais divers avis.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Totor1979.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Totor1979.
    #71579
    Rogue
    Participant


    J’aurai beaucoup de peine à vivre sans la fessée. Serait-elle ce poivre de timult qui pétille sur vos papilles tout en développant des arômes d’agrumes doux et délicats ? Fort possible pour moi. Elle m’apporte tant de plaisir et de bien être que j’ai vraiment du mal à m’en passer. Pour moi, elle est indissociable à mon équilibre physique comme psychique.

    #71580
    Manfred
    Participant


    En fait je n’arrive pas vraiment à comprendre votre question @totor1979 Ces jeux-là me semblent fondamentalement sexuels (quoi que peut-être certains y voient juste et strictement une sorte de mission divine ou morale à exercer – avec abnégation – contre le mal ?…) Est-ce qu’ils “semblent” (sonnent) sexuels ? Là, c’est sans doute question de goûts et de couleurs… Perso, j’aime quand la relation / le jeu semblent comment dire… “normaux”, que tout est à la fois vrai et sérieux, entier, réel, parce qu’il y a une hypothèse de départ qui a changé. Cette hypothèse étant désormais : “oui, on mérite parfois d’être punie… et c’est une bonne chose que cela arrive”. Une fois cette hypothèse (condition?) validée, alors tout ce qui suit est finalement très vrai, très authentique et fort aussi. (je sais pas si on me comprend?) (Et puis il peut aussi arriver, quand on se plaît, et que ce truc authentique et fort s’est bien développé tout l’après-midi….. qu’on ait envie à un moment que la dimension sexuelle du truc soit un peu plus assumée… (Je ne sais pas du tout si je suis claire). Par exemple qu’Il commence à constater notre émoi… et petit à petit nous mette mal à l’aise avec cela, nous fasse la leçon… et bref, je vois bien un enchaînement de quelques possibilités

    😉

    , bref les jeux glissent sur un terrain un peu plus adulte, quoi que toujours assez colorés des notions de pouvoir, culpabilité, gêne, etc… Mais bon, j’ai toujours l’impression / la crainte (la France a peur) que si on parle de ça, alors ça attire des hommes juste “chauds” et pas forcément passionnés par le truc “fort et authentique”…)

    J’aime beaucoup cette réponse, en ce qu’elle exprime parfaitement le fait que c’est un jeu, même si on peu y croire pleinement en le vivant. Si on réfléchit plus loin que le sujet, on peut y voir aussi toute la complexité de l’âme humaine et des relations entre les êtres et je trouve ça réjouissant, tellement loin des caricatures faciles que l’on entend à longueur de journée. Merci !

    #71609
    la vilaine
    Participant


    Merci, mais au final je ne suis pas sûre que mon propos était : « c’est un jeu » 😋

    Un jeu, ce serait avoir conscience tout du long que l’on joue un rôle, que l’on n’est pas soi-même, ou que des choses sont fausses, venues de l’extérieur. Le seul point, c’est qu’on autorise un adulte à punir un autre adulte. Si ce point-là est accepté…. il n’y a ensuite à mon sens (= dans ma façon de vivre ces envies) pas vraiment de jeu, juste la vie réelle, avec des personnes (disons: moi) qui réellement vont ne pas se comporter tout à fait bien, vont réellement sentir un petit « décalage » (entre leur comportement réel et ce qu’il devrait être), vont réellement sentir une petite culpabilité…

    Après, du côté de ces messieurs, peut-être la part de jeu est plus importante? Car il leur faut rester sérieux, droits, parfois fâchés (encore mieux…), alors que dans le fond ils sont un peu sous le charme?…

    #71611
    Manfred
    Participant


    Merci, mais au final je ne suis pas sûre que mon propos était : « c’est un jeu »

    😋

    Un jeu, ce serait avoir conscience tout du long que l’on joue un rôle, que l’on n’est pas soi-même, ou que des choses sont fausses, venues de l’extérieur. Le seul point, c’est qu’on autorise un adulte à punir un autre adulte. Si ce point-là est accepté…. il n’y a ensuite à mon sens (= dans ma façon de vivre ces envies) pas vraiment de jeu, juste la vie réelle, avec des personnes (disons: moi) qui réellement vont ne pas se comporter tout à fait bien, vont réellement sentir un petit « décalage » (entre leur comportement réel et ce qu’il devrait être), vont réellement sentir une petite culpabilité… Après, du côté de ces messieurs, peut-être la part de jeu est plus importante? Car il leur faut rester sérieux, droits, parfois fâchés (encore mieux…), alors que dans le fond ils sont un peu sous le charme?…

    Si je voulais être taquin — Dieu m’en préserve ! — je pourrais écrire que le mot jeu apparaît bien trop souvent dans votre texte pour ne pas nous induire en erreur sur votre propos. Je comprends cependant ce que vous voulez signifier, même si je pense que tout dépend de l’interprétation du mot. A mon sens il est indispensable en tant que mâle de conserver dans un coin de sa tête l’idée qu’il s’agit bien d’un jeu, si l’on ne veut sombrer dans un rapport de domination bête et méchante. Ce qui n’empêche pas d’y croire pleinement au moment de jouer. Sans le savoir, nous savons parfaitement dans d’autres situations plus “habituelles” nous accommoder de cette part d’ambiguïté entre la vérité d’une interaction et son aspect théâtral, car toute relation humaine implique une part plus ou moins grande de jeu, justement. C’est en tout cas une petite chose que j’ai apprise dans mon existence.

    #71614
    Rogue
    Participant


    Je rejoins la vilaine sur l’esprit de la fessée. Il m’est très difficile de jouer un rôle à ce moment là. Je la subis et  ressens une réelle douleur et une humiliation. Si jeu, il y avait, le son des claques serait virtuel. Ce qui pour mon plus grand bonheur, n’est pas le cas.

    D’un autre côté, j’accorde à @manfred l’aspect théâtral indispensable à ma pratique. J’ai besoin d’accorder un rôle d’acteur avec un profil défini à mon partenaire.  De même, j’endosse un rôle susceptible de satisfaire son jeu. Le décor, la mise en scène appartient au choix de mon partenaire. Quant à moi, je laisse mon imagination faire ses improvisions. Nous sommes bien là dans un jeu qui parfois nous sert d’exécutoire à d’autres problèmes bien réels de la vie courante.

    #71630
    Docteur Clack
    Participant


    Je partage l’avis de La Vilaine. Le contenu sexuel est inhérent à la fessée entre adultes. C’est un des éléments du plaisir à donner et recevoir. Sur le débat amené par Manfred et Rogue sur le jeu, là aussi le caractère sexuel est clé.

    Qu’on se projette dans un personnage, qu’on apprécie le “théâtre” ou le “cinéma” autour, ou qu’on soit soi-même, il y a une forme de distance et de mise en scène qui coexiste avec une réalité matérielle (très) sensible et introduit ces éléments de cérébralité qui embellissent la sexualité.

    Ce qui est aussi intéressant dans la question est le fait que Madame se prête au jeu pour faire plaisir (manifestement) mais qu’elle semble y trouver son compte. Ca intéresserait la discussion sur Comment convaincre son conjoint. Vous avez manifestement réussi dans la durée ce qui n’est pas une mince affaire.

    Bravo Toto1979

    #71637
    Manfred
    Participant


    En réalité j’ai la sensation très nette que nous sommes tous d’accord, mais avons des termes différents pour exprimer la même chose. Une jolie manière d’enrichir la “question”.

    #71659
    Docteur Clack
    Participant


    Merci Manfred. En effet le sens du consensus c’est essentiel dans nos activités !

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com