Quand parfois être bousculée a tout de même du bon!

Accueil Forums Discussions générales Récits Quand parfois être bousculée a tout de même du bon!

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #61762
    Anonyme
    Inactif


    J’ai été déstabilisée par le début de cette rencontre, précipitée, étrange, inattendue.

    J’avais l’intention de vous recevoir dans le séjour et de vous proposer un café ou autre boisson.

    Mais prise de panique à vos mots (devenus flous dans ma mémoire maintenant), me faisant craindre une fessée immédiate dans ce lieu inadéquat car livré à la vue de nombreux voisins , je vous ai immédiatement conduit dans ma chambre.

    Là, dans l’instant, à votre demande, j’ai soulevé ma robe pour vous montrer mes fesses. Prise de court par cette demande insolite de prime abord (même si nous connaissions tous deux le motif de votre présence) je n’ai même pas songé une microseconde à désobéir. Je ne me souviens qu’à présent, 3 jours après les faits, que nous avions convenu d’un premier rendez-vous juste pour faire connaissance…J’ai comme l’impression de m’être faite pigeonner du coup!

    Ce début trop rapide, ne m’a pas permis de me mettre en condition psychologiquement parlant. L’excitation nécessaire à la montée du désir n’a pas pu s’installer.

    La robe de nouveau baissée, vous m’avez intimé de prendre position sur vos genoux, et avez débuté votre fessée en mode fortissimo d’emblée.

    Là où il m’aurait fallu du crescendo pour faire s’envoler mon esprit et lui permettre de se mettre en phase avec mon corps. Assez rapidement je me trouve déculottée. puis au coin.

    Je suis déstabilisée. incapable de répondre à vos questions sur mes ressentis tant ils sont distendus et confus.

    Ce que je sais c’est qu’il est hors de question de rendre les armes.

    Nous alternons donc fessées ravageuses et moments de piquet. Ces derniers légèrement excitants de par votre présence proche et constante, des alternances claques/caresses liées à vos paroles, continues et rassurantes pour moi et tout à la fois moralisantes.

    En dépit de la faiblesse de mon désir, le jeu me plait de plus en plus (dualité ma partenaire éternelle!)

    J’en viens même à réclamer le martinet malgré que j’estime votre main trop leste (toujours dans le paradoxe!).

    Mon ressenti ne change pas, sous vos coups, si ce n’est que s’est pire! j’y prends pourtant un début de plaisir.

    Vos ongles sur mes fesses meurtries font naître des réactions physiques et vous appréciez ma réactivité dites-vous… hélas ces frissons et tremblements ne sont pas que signes d’agréable mais aussi d’agaçantes irritations.

    Les divers changements de positions ont amélioré fur et à mesure mes sensations, ainsi que les caresses alternées du martinet et de vos mains parfois intrusives.

    Je suis nue depuis quelques temps, dans ma position favorite, cela améliore mon état d’esprit, tout comme votre main appuyée sur mon dos, pendant que l’autre me fesse. l’excitation monte.

    Troublée aussi de votre ton à la phrase : « comment ça non… » à un moment de coin, au glissement du martinet sur ma peau, à ses coups qui s’égarent parfois sur mon intimité.

    à vous derrière moi, moi nue, vous habillé, vous collant à moi…

    Encore une fois, l’excitation vacille sous les coups puissants  sur le haut de  mes fesses/le début des hanches et où, qui plus est, mon seuil de tolérance à la douleur est encore plus bas.

    Et je capitule et crie grâce! Ce qui met fin au jeu.

    S’ensuit une discussion plus détendue et fort agréable qui me permet d’apprécier votre personnalité singulière.

    Vous vous souciez de mes silences, sachez qu’ils ont deux raisons d’être : La première est l’intimidation troublante que vous me procurez parfois par vos paroles et le ton de votre voix. La seconde est la confusion dans laquelle me mettent certaines de vos questions.

    Cette dernière a pour moi une connotation négative à l’inverse de la première.

    Sachez enfin que j’ai déjà connu d’intenses états d’excitations et de désirs où corps et esprit étaient en phase, ce qui probablement me rend exigeante sur ce point.

    Et que dans ce cas je peux être bien plus que trempée d’excitation (sans être fontaine) ce qui n’implique pas une quelconque jouissance (je suis lente à l’atteindre).

    Il m’arrive souvent de gémir et même jusqu’à crier par pure excitation là encore sans que cela soit révélateur d’un orgasme, mais d’une certaine dose de plaisir tout de même.

    Le plaisir le plus satisfaisant de cette rencontre fut, pour moi, la durable sensation cuisante, les marques gardées ainsi que le bien être qui ont suivis deux jours durant.

    Je vous en remercie.

    J’espère que ce compte rendu de mon vécu de notre première rencontre vous siéra et que vous ne me tiendrez pas rigueur de ma totale franchise.

    #61764
    Saul
    Participant


    Merci @sombrelle pour ce témoignage d’une touchante sincérité qui ne peut que constituer un mode d’emploi….pour les quelques fesseurs maladroits que nous sommes parfois

    Suite sans doute à mon post récent, je reçois des sollicitations de fesseurs. donc pour éviter ses importuns avec lesquels je ne me connecterais je précise immédiatement que je suis HETERO, donc messieurs passez votre chemin MERCI

    #61771
    CoDée
    Participant


    Sombrelle merci pour cet émouvant partage!

    Quel talent tu as pour nous exprimer tes ressentis et émotions. C’est si bien formulé !

    J’ose espérer qu’il ne sera au contraire que flatté de cette belle franchise dont tu fais preuve…

     

    #61774
    lunapower
    Participant


    joli récit merci Sombrelle 🙂

    #61775
    Atalyon
    Bloqué


    hé bien… je trouve que Sombrelle avec infiniment de sensibilité et de franchise exprime un retour très détaillé de son ressenti.  Ce n’est pas si facile à analyser ni facile à formuler ainsi.
    Ce faisant elle donne une partie de ses clefs…

     

     

     

    #61776
    Lord Stephen
    Participant


    Merci Sombrelle @laurette de nous avoir brillamment livré par écrit cet exquis petit moment.

    Je dis exquis car au delà de votre qualité d’écriture, simple et authentique, j’y retrouve le piment de la dualité de ce qui fait une partie de votre charme, celui de ma @missbetty et sûrement celui de beaucoup d’autres Ladies : cette envie à la fois de contrôler ou de prévoir une situation et un moment, confronté au besoin profond de lâcher prise et de vous laisser emporter par un tsunami imprévu mais générateur de plaisirs certains.

    Une de mes devises serait de ne jamais être là ou ma Miss m’attend.

    Et vous Mesdames, n’est-ce pas cela finalement que vous attendez ? Tout comme Sombrelle, être emporté par l’imprévu et pouvoir lâcher prise ?

    Un homme n’est rien sans une grande femme à ses côtés.

    #61777
    Christal
    Maître des clés


    Alors moi pas du tout, je veux qu’il soit là où je l’attends. J’ai besoin d’assurance et je déteste les surprises et les imprévus. Je ne lâche prise que si je sais qu’il me tient la main et que s’il ne m’emmène pas là où il veut aller mais là où je peux aller.

    Rien n'est acquis, tout est fragile...

    #61781
    SandrineG🍑
    Participant


    Alors moi pas du tout, je veux qu’il soit là où je l’attends. J’ai besoin d’assurance et je déteste les surprises et les imprévus. Je ne lâche prise que si je sais qu’il me tient la main et que s’il ne m’emmène pas là où il veut aller mais là où je peux aller.

    Je partage totalement…

    "Et mes fesses, tu les aimes mes fesses" ;-)"

    #61783
    Anonyme
    Inactif


    @homfc / Saul, je n’avais pas imaginé ça comme un guide et je ne suis pas sur que cela le soit , nous sommes toutes différentes. Merci pour vos compliments.

    @corrigeedelivree / Codée Merci pour ces compliments.

    @lunapower Merci

    Fine analyse @atalyon, Merci.

    Cher Lord @lordstephen ce n’est pas ce que j’attendais et finalement c’est ce qui fut sympas.

    Chère @christal, j’adore la saveur des surprises, ça donne du peps à la vie. Mais chacun ses gouts et ses besoins.

     

     

    #61784
    Miss Betty
    Participant


    Je partage totalement…

    Pour ma part, oui et non.

    Oui dans le sens où je souhaite qu’il respecte mes envies, mes besoins.

    Mais j’aime aussi être surprise surtout quand cela me procure du plaisir. Et je prends d’avantage de plaisir quand il a su lire en moi sans que je ne lui en parle.

    La spontanéité et les surprises font parties des petites choses qui me rendent heureuses plutôt que de tout contrôler. M’en remettre totalement à lui, ayant confiance, me permet de lâcher prise un instant et me laisser aller vers de bons moments.

    A condition toujours que cela colle avec ma personnalité, mes désirs. Cela implique une bonne complicité et j’aime ça.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 3 semaines par Miss Betty.

    On a deux vies. La deuxième commence quand on se rend compte qu'on n'en a qu'une !

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com