Quand le gingembre s'invite à la table de la punition…

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Quand le gingembre s'invite à la table de la punition…

  • Ce sujet contient 33 réponses, 18 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 2 années et 11 mois.
Vous lisez 33 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #21014
      Monsieur Méchant
      Maître des clés


      Mesdemoiselles, avez-vous déjà été cuisinées à l’aide d’un doigt de gingembre ?
      Et vous Messieurs, connaissez-vous l’art d’accommoder une punition en nichant entre les fesses de celle qui l’a bien mérité un morceau de ce petit rhizome, après l’avoir taillé avec amour et application.

      a

      On prend le temps de le tailler de manière à ce qu’il tienne en place, on met à nu la partie qui sera nichée en profondeur et on laisse une “tête” bien épaisse à l’extérieur, pour pouvoir attraper ce doigt de gingembre, le faire bouger ou l’ôter.
      C’est une douleur intense et troublante pour certaines, c’est un plaisir masochiste pour d’autres qui honteusement le réclament avant qu’on les mette à 4 pattes pour leur faire subir les pires outrages.

      La sensation diffère d’une personne à l’autre. Mais cela peut être une brulure qui monte doucement, lentement et rayonne progressivement le long du périnée jusqu’au sexe. Une brulure sourde et secrète.

      On peut l’utiliser pendant une fessée, ou comme une punition publique (quand on doit l’endurer dans un grand magasin par exemple), ou même pendant un acte sexuel (avez-vous déjà eu un orgasme alors qu’un doigt de gingembre aiguillonnait vos sens ?)

      l

      Historiquement cette méthode de punition physique a été créée pour un usage disciplinaire à l’intention des femmes esclaves en Grèce antique. Plus tard, cette pratique a été reprise par l’Empire romain et a été officieusement utilisé comme un moyen de châtiments corporels disciplinaires sous l’ère victorienne en Angleterre paraît-il… (So british ! Aaaah ces anglais et leur sens du raffinement…)

      Et vous? Connaissez-vous cet art du « figging » où quand le gingembre s’invite dans le secret des fesses en même temps que celui d’une punition…?

      Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    • #21015
      Anonyme
      Inactif


      😮 je ne connaissais pas cela Merci de l’info @monsieurno

    • #21019
      Anonyme
      Inactif


      J’ai connu. Une fois. Effectivement, c’est froid au début, sans compter que j’ai eu un peu peur. et après ça brûle.

    • #21020
      Sia
      Participant


      je ne connaissais pas cela Merci de l’info @monsieurno

      Je crois que tu devrais changer de lunettes

      Ou alors c’est la révélation du siècle… Monsieur No et Monsieur Méchant ne serait qu’une seule et même personne ????

      https://call-me-glynda.blogspot.fr

    • #21057
      Monsieur Méchant
      Maître des clés


      J’ai connu. Une fois. Effectivement, c’est froid au début, sans compter que j’ai eu un peu peur. et après ça brûle.

      Et que pensez-vous de cette expérience?

      Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    • #21058
      Anonyme
      Inactif


      @monsieurmechant : Déjà, quand on voit le Monsieur qui épluche le gingembre devant vous, et le taille, ce n’est guère rassurant.
      Ensuite, il faut se laisser faire pour qu’il l’enfonce et là c’est un peu la guerre (vite perdue pour cause de claques).
      Et après, l’attente, et enfin sentir comme ça brûle.
      C’est assez fort je trouve comme punition. Du début à la fin.

    • #21071
      Anonyme
      Inactif


      Vous comptez faire une étude comparative @monsieurmechant ?

    • #21084
      Anonyme
      Inactif


      Non, monsieur, je n’ai jamais été cuisinée de la sorte. Je n’ai jamais connu cette infortune, cet outrage réputé aussi brûlant qu’infamant… Dieu merci!

      Je trouve que le plug anal est déjà extrêmement humiliant en contexte punitif, dans le cadre d’une relation disciplinaire et/ou D/s.
      Je me suis déjà vue imposé le port d’un plug en sortie, au restaurant…
      Cela avait un pouvoir puissant sur moi…
      Je n’avais pas honte. J’incarnais la honte.
      Sécurisée toutefois par la présence de mon tuteur, son autorité protectrice.

      J’admets éprouver une certaine sensibilité à tout ce qui porte sur… l’analité.

      Mais le finging me semble être un châtiment particulièrement sévère. La brûlure du gingembre fraîchement taillé doit être assez désagréable, inconfortable… Pas le genre de punition que l’on réclame, même implicitement par des provocations ou bêtises en tout genre… Au contraire! Personnellement, cela me fait un peu peur.

      Je serais prête à supplier à genoux, à user de mon regard de chien battu, larmoyant, pour attendrir le monsieur. Cela marcherait peut-être, ou repousserait au moins l’échéance de quelques minutes par une énième fessée sur ses genoux, jusqu’à ce que mon postérieur n’en puisse plus et que j’abdique finalement toute résistance, rompue à une parfaite docilité…

      (Je ne devrais pas écrire des choses pareilles, moi…)

    • #21086
      Amandine
      Participant


      J’ai testé une fois, il y a très longtemps. J’en garde un souvenir assez mitigé.
      L’avantage, c’est que ça sent bon le gingembre dans la cuisine.?
      L’inconvénient, c’est que c’est assez décevant en terme de sensation. La brûlure est vraiment très légère, pas de quoi fouetter une chatte ! ☺️
      (Mais d’après Ce que l’on m’a soufflé à l’oreille, tout dépend du gingembre. Il faut qu’il soit tout frais. Mais comment reconnait-on un gingembre tout frais au supermarché ? ?)

      https://leserrancesdamandine.blogspot.fr/

    • #21090
      lunapower
      Participant


      @liberty ben c’est malin ça, maintenant j’ai chaud


      @amandine
      Il faut que tu réessayes avec du frais acheter chez le primeur, encore un peu juteux 😉

      J’ai essayé avec une demoiselle que ça intriguait, pour moi ça fait partie des choses dont on discute un minimum avant! C’était assez plaisant de le insérer l’infamante racine entre ses petites fesses et de la voir se tortiller légèrement la chaleur envahissant son petit trou…

      Si j’étais amener à renouveler cette pratique je crois que j’y apporterais un peu plus de sophistication …
      Je demanderais à la jeune fille de tailler elle même son petit bout devant moi

      (oui je sais c’est très très vilain)

    • #21093
      Monsieur Méchant
      Maître des clés


      @hhelea, une petite étude anthropologique? oui… j’ai consacré ma vie à l’étude des vilaines; leur habitat, leur mode de vie, quel est leur comportement quand elle on les observe dans leur écosystème? comment on les attrape? et comment on évite de se faire péter la gueule en les manipulant… tout ça, tout ça, quoi !

      @liberty, vos venez de faire monter l’eau de mon bain de 9 degrés, je vous demande de vous arrêter !

      Votre style très “chat potté” semble très efficace et bien maîtrisé mais on échappe jamais à son destin…


      @amandine
      , oui @lunapower a raison, il faut utiliser une racine de gingembre fraichement épluchée pour que l’huile qui en suinte ait ses pouvoirs disciplinaires…


      @lunapower
      , “c’est assez plaisant”, j’abonde !
      Lui faire éplucher ? ouiiiiii ! mais il faudra pas qu’elle gâche la marchandise et qu’il en reste pour le lendemain matin !

      Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    • #21098
      Anonyme
      Inactif


      @monsieurmechant : Si je comprends bien, on est des araignées, voire des animaux sauvages quoi…. D’accord…

    • #21099
      Misty
      Participant


      Oui, j’ai été cuisinée au gingembre… Je m’en souviens comme si c’était hier… au coin pendant que l’affreux l’épluche, puis contrainte de laisser le petit bout de gingembre m’envahir… c’était froid les premières secondes puis la brûlure est vite montée en puissance jusqu’à devenir insoutenable… J’ai fini en larmes et suppliante en à peine une minute… (pourtant les larmes ne me viennent pas facilement ;))
      C’était un gingembre diaboliquement juteux de mémoire :p

      avez-vous déjà eu un orgasme alors qu’un doigt de gingembre aiguillonnait vos sens ?

      Non mais ça ne me semble pas impossible vu l’état dans lequel cela m’a mis (et me met encore en y pensant :p)

    • #21100
      Monsieur Méchant
      Maître des clés


      @misty, je viens de prendre 9 degrés supplémentaires, je vais finir par bouillir, bande de vilaines….

      v

      Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    • #21101
      Misty
      Participant


      @monsieurmechant : et c’est bientôt le loup qu’on va pouvoir cuisiner. Du loup bouilli avec une pointe de gingembre ? :-p
      A moins que vous ne préféreriez sauce menthe, sooo british ! Ahahah !

    • #21119
      Christal
      Maître des clés


      Alors moi, j’ai littéralement kiffé !! Pas de sensation de froid, juste une diffusion de chaleur intense qui se transforme en douleur plus ou moins supportable en fonction de la possibilité de bouger ou non. Pas de larmes pour moi, mais une lèvre bien mordue. Puis un sourire quand l’orgasme est arrivé.

      Rien n'est acquis, tout est fragile...

    • #21126
      Monsieur Méchant
      Maître des clés


      Pas de larmes pour moi, mais une lèvre bien mordue. Puis un sourire quand l’orgasme est arrivé…

      Et hop, 9 degrés supplémentaires dans mon bain !
      merci @christal !

      d

      Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    • #21132
      florent
      Participant


      Je pratique régulièrement cette activité avec les demoiselles que je rencontre. Certaines se reconnaitront sur ce forum d’ailleurs.
      Il y a une préparation bien spécifique de la racine qu’il est souhaitable de maitriser pour un maximum de sécurité et..d’efficacité ! C’est une punition sans aucun danger. Certaines femmes adorent et d’autres detestent mais dans tous les cas le gingembre irradie toute la sphère génitale et reste un puissant aphrodisiaque. La dimension psychologique de la punition est aussi très forte et contribue à l’excitation. Je me tiens à la disposition de celles et ceux qui voudraient en savoir davantage☺

    • #21133
      florent
      Participant


      Par ailleurs, cela s’appelle le figging ( et non le finging )

    • #21135
      Monsieur Méchant
      Maître des clés


      C’est vrai ça, parlons préparation !
      En ce qui me concerne, je l’épluche au dernier moment, je lui donne une forme plus ou moins longue et plus ou moins épaisse.
      Je n’épluche pas la partie qui restera à l’exterieur, c’est plus facile pour le manipuler.
      A la manière d’un rosebud ou d’un plug, je l’effile à la base afin qu’il tienne en place maintenu par l’anneau des fesses.
      Et, comme un petit artisan appliqué, je fais quelques entailles sur sa longueur avec un couteau fin, afin qu’il suinte d’avantage ses humeurs disciplinaires…

      a

      Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    • #21136
      Christal
      Maître des clés


      @monsieurmechant : 9 degrés supplémentaires. Devons-nous en déduire que vous passez la journée dans votre bain ? Faites attention à la chaleur, sinon vos demoiselles vont vous trouvez bien ramollo avec vos nouveaux jouets ?

      Rien n'est acquis, tout est fragile...

    • #21140
      Monsieur Méchant
      Maître des clés


      C’est vrai qu’avec tout ce que j’ai lu dans ce sujet, c’est plutôt une douche glacée qu’il me faudrait… 😉

      Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    • #21143
      Anonyme
      Inactif


      Personnellement, je n’ai pas encore testé et j’ai pas trop envie au vu de ce qui est décrit.
      Monsieur préfère utiliser un rosebud geisha, un peu humiliant mais une fois qu’on s’abandonne un peu, un pur plaisir?…

    • #21160
      Anonyme
      Inactif


      La première expérience à certainement été la plus forte, la plus surprenante, la plus intense. Une brûlante découverte.

      J’avais été placée dans une position plus qu’inconfortable. J’étais à quatre pattes, les épaules au plus près du sol. Je venais d’être sévèrement corrigée, et je n’attendais qu’une chose, qu’il me libère enfin des liens qui m’entravaient…
      Mais il avait une autre idée en tête, celle de de me faire découvrir cette nouvelle sensation.

      Je me souviens parfaitement de cette sensation de fraîcheur qui dure quelques secondes, puis qui se transforme instantanément en une diffuse chaleur qui ne cesse d’augmenter. Une brûlure intense qui est devenue en quelques minutes insupportable… jamais je n’avais supplié personne avec autant de détermination, de sincérité… (Et le tout en deux petites minutes, allez peut-être trois).

      Et pour on ne sait quelle raison, je l’ai laissé recommencer à plusieurs reprises, pire encore je lui ai soufflé à l’oreille que je n’étais pas contre l’idée qu’il m’applique de nouveau ce supplice. ☺️

      A oui, par la suite, il s’est aussi mis en tête qu’il pouvait m’imposer cette punition dans un profond silence… Sa cravache et la vue d’une nouvelle racine prête à l’emploi lui ont permis d’arriver a obtenir au moins une petite minute de silence ?

    • #21162
      florent
      Participant


      le secret est de tenir 20 minutes. Ensuite l’effet retombe mais c’est justement au bout de ces 20mn que c’est divin..

    • #21163
      Misty
      Participant


      @Florent : dites, vous avez essayé de vous insérer du gingembre (frais) vous-même pour voir ?
      Si non, je vous suggère d’essayer et on en reparle après des 20 min… 😀
      Sachant que même si vous l’avez laissé 5 min, les effets se font toujours sentir un bon moment après retrait…

    • #21166
      florent
      Participant


      Oui j’ai essayé plus d’une fois ☺ et c’est pour ça que je me permets d’en parler.

    • #21259
      kenza
      Participant


      Je l’ai essayé. Je pense que le meilleur est de ne pas se mouvoir et se concentrer dans les sensations, parce que si tu négliges et serres involontairement … uffff une chaleur douloureuse t’envahit toute la zone.

      Je, je

    • #22096
      Monsieur Méchant
      Maître des clés


      e l’ai essayé. Je pense que le meilleur est de ne pas se mouvoir et se concentrer dans les sensations, parce que si tu négliges et serres involontairement … uffff une chaleur douloureuse t’envahit toute la zone.

      Oui, @kenza, vous avez parfaitement raison.
      Si jamais on serre ce petit doigt de gingembre en contractant son périnée, la brulure s’intensifie dans toute cette zone.
      Les rustres très très Méchant profitent même de cette caractéristique au cours d’une punition à la ceinture par exemple.
      Ainsi si jamais la vilaine contracte ses fesses avant que la ceinture n’atteigne sa croupe présentée, elle est foudroyée une première fois par le gingembre, avant de l’être une deuxième par la ceinture…
      so britsh !

      g

      Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    • #26340
      Anonyme
      Inactif


      J’ai essayé, mais plus dans un élan érotique que dans un esprit punitif.

      J’ai d’abord laissé l’idée mûrir longtemps dans ma tête. J’ai pris le temps d’éplucher, toucher, sentir, frotter le gingembre avant de me livrer aux mains de mon compagnon.
      Au moment où il a inséré le doigt de gingembre, j’ai presque immédiatement ressenti une avalanche de sensations contradictoires. Chaud, froid, chaud. Douleur. Plaisir. J’étais sens dessus dessous…
      J’avais effectivement lu quelque part qu’en le gardant vingt minutes, la douleur s’estompait et le plaisir était décuplé, et comme je me prenais pour une dure à cuire, nous avions convenu avec mon ami qu’il ne e laisserait pas l’enlever avant. J’ai dû le garder deux minutes, peut-être moins. Quand il a vu mes yeux noirs de menaces – mêlées de supplications, il faut bien l’admettre – il a cédé immédiatement, et franchement, je lui en suis reconnaissante.

      Depuis, l’expérience “épice” mon imaginaire… et de temps en temps, nos jeux amoureux (souvent, après avoir fait le marché ensemble : “Un peu de gingembre, ma chérie ? Je t’en prie, choisis la racine qui te ferait plaisir.”). C’est étonnant à quel point on oublie totalement la sensation, mais dès qu’on hume ce parfum si particulier, la mémoire ressurgit. Et c’est vraiment ça, que je trouve incroyable : le seul fait de songer au gingembre et d’imaginer sa brûlure me met dans un état d’excitation intense.

      Je crois que j’aimerais essayer une version plus… contraignante, de cette expérience, mais j’ai peur aussi. Et il faut que le moment soit bien choisi…

    • #26347
      Monsieuralex
      Participant


      En effet, il faut choisir le moment.
      Mais cette expérience -un doigt de gingembre combiné à une serie A lâ ceinture- devrait “ouvrir” des voies de plaisir tres … Incendiaires ?

      Monsieuralex, fesseur nantais

    • #27829
      Grosminet
      Participant


      Je l’ai essayé. Je pense que le meilleur est de ne pas se mouvoir et se concentrer dans les sensations, parce que si tu négliges et serres involontairement …je

      Tu viens de mettre le doigt dessus : à l’origine, le gingembre était utilisés sur les chevaux : sous l’effet du gingembre, le cheval relevait la queue et paraissait plus alerte et moins avachi. Sa valeur de revente augmentait !

      Ensuite, en Angleterre à l’epoque Victorienne, ils ont eu l’idée de l’utiliser pour empêcher les punis de serrer les fesses…. et de bien offrir leur postérieur à la morsure des lanières …

      De nos jours, son pouvoir vient essentiellement de la répulsion-attraction qu’il provoque sur une pénitente : elle meurt d’envie d’essayer mais je l’avouera jamais et sa sainte trouille permet d’obtenir beaucoup en lui montrant une simple racine de gingembre ?

    • #27830
      Anonyme
      Inactif


      Je l’ai essayé. Je pense que le meilleur est de ne pas se mouvoir et se concentrer dans les sensations, parce que si tu négliges et serres involontairement …je

      Tu viens de mettre le doigt dessus : à l’origine, le gingembre était utilisés sur les chevaux : sous l’effet du gingembre, le cheval relevait la queue et paraissait plus alerte et moins avachi. Sa valeur de revente augmentait !

      Ensuite, en Angleterre à l’epoque Victorienne, ils ont eu l’idée de l’utiliser pour empêcher les punis de serrer les fesses…. et de bien offrir leur postérieur à la morsure des lanières …

      De nos jours, son pouvoir vient essentiellement de la répulsion-attraction qu’il provoque sur une pénitente : elle meurt d’envie d’essayer mais je l’avouera jamais et sa sainte trouille permet d’obtenir beaucoup en lui montrant une simple racine de gingembre

      Je pense que le plaisir du figging est bien plus cérébral et psychologique pour nos chères “fessées” que réellement physique. Je ne nie pas qu’il y ait probablement une douce chaleur qui irradie l’ensemble du bas ventre de nos partenaires. Néanmoins je doute quelle soit aussi puissante que ce que l’on veut bien nous faire croire de temps en temps, ici ou ailleurs.

    • #27849
      Anonyme
      Inactif


      A mon sens, je pense que la perception de la douleur, quelle qu’elle soit, est propre à chacun. Le degré d’acceptation de la douleur est différent, suivant l’état psychologique, de fatigue, par exemple. Il y a aussi le moment, et le partenaire… Bref, pour certains/es le figging peut être réellement douloureux, alors que pour d’autres c’est un ++ dans la continuité du jeu.

Vous lisez 33 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com