Pour trancher une question

Accueil Forums Discussions générales Récits Pour trancher une question

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages
  • #36852
    Mimi
    Participant


    Bonjour à tous,

    Je suis nouvelle ici et comme la plupart d’entre vous, je suis dans une relation ou la discipline domestique régule une bonne partie de notre vie de couple.
    Le but de ce post est de trancher un différent entre mon homme et moi. Inutile de vous dire que l’habitude à la maison n est pas de rechercher un avis extérieur, néanmoins j’ai tellement insisté qu’il a accepté le procédé pour cette fois, tout en me garantissant que ma rébellion ne resterait pas lettre morte.

    La situation est donc la suivante. j’ai fait une bêtise qui m’a valu une punition. Rien que de très classique, sauf que celle ci m’a parue démesurée. Je vais donc vous exposer les faits le plus partialement possible et je demanderai à ces messieurs les fesseurs du blog de bien vouloir me donner leur avis. Mesdames vous pouvez également donner votre avis si vous y êtes autorisées, mais je ne pense pas que celui ci sera considéré…

    Mon compagnon a réparti, il y a longtemps déjà, quelles tâches incombées à qui.
    Il s’occupe par exemple des finances, des papiers et la plupart du temps de la cuisine (Et oui !) Alors que je suis en charge, notamment, du rangement et de la propreté de la maison. Etant donne que nous avons une femme de ménage qui vient regulierement; il s’agit essentiellement de s assurer que la maison est relativement en ordre (manteaux dans la penderie, chaussure dans les placards, courrier sur le bureau…). Sauf que j avoue ne pas être hyper fan. J’ai bien essayé de négocier dans le passé mais sans succès, surtout que monsieur est assez maniaque.

    Nous avions recu plusieurs couples d’amis ces dernieres semaines et le désordre commençait à gagner du terrain. Je m etais déjà fait rappeler à l’ordre une fois au début du mois; j’avais alors rectifié le tir. Malheureusement pour moi j’avais prevu 2 sorties avec des copines dans la semaine qui suivait. Et cela eut un impact direct sur ma capacité à faire quoi que ce soit, et notamment ranger. Mon mari me fit une 2nd remarque mais je decidais de sortir quand meme et après quelques jours de laissé aller il me fit comprendre que la situation devenait intolérable et qu’il allait prendre les mesures qu’il jugeait nécessaires. Je compris évidemment tout de suite ce que cela voulait dire et je m emportais en criant que je n’étais pas sa boniche, je quittais la pièce en claquant la porte, ce que je regrettais immediatement, mais trop tard.

    Pour ne pas trop impacter l’ambiance je ne suis jamais punie devant nos enfants (ni en publique d’ailleurs meme si ce n est pas l envie qui lui manque parfois). Les punitions sont toujours données quand nous sommes seuls (souvent le mardi jour ou il travaille de la maison) et selon un rituel bien précis.
    Je dois rentrer entre 12 et 12h15.
    Présenter mon cahier de punition :
     Contenant Les éventuelles lignes ou punitions données la semaine précédente
    Avouer les bêtises faites pendant la semaine et qui auraient pu passer inaperçues

    Le cahier doit être signé chaque semaine et permet de suivre l évolution de mon comportement.

    Je dois également déposer sur la table les différents ustensiles pouvant être utilisés (cravache, ceinture en cuir, une planche en bois et une sandale en cuir). La cravache est clairement mon ennemi juré mais j avoue ne pas faire la fière lorsque je l’entends prendre un outils quel qu’il soit.

    Puis j’installe une chaise au milieu du salon. Finalement je dois me mettre en sous vêtement et attendre au coin, les mains sur la tete.

    J’arrive donc mardi à 12h05 en sachant pertinemment que la séance va etre compliquée. Lorsque j’arrive, monsieur est en plein travail et me jette à peine un regard. Je commence donc à me préparer. Lorsque tout est installé je me dirige à petits pas vers le coin alors que le téléphone sonne. Cela peut vouloir dire de longues minutes à attendre dans une position plutôt désagréable. Néanmoins je dois avouer que si cela ne s’ éternise pas, il s’agit probablement de l’un de mes moments préférés, où je me sens sous l’ emprise de qqn en qui j’ai entièrement confiance et dont je sais qu’il saura agir avec raison, pour mon bien directement, et/ou pour le bien du couple. J’attends donc.
    J’entends que la fin de la discussion approche et la boule qui me forfait déjà le ventre ne fait que grossir. Je l’entends raccrocher, je le devine ranger ses affaires, puis s’approcher de la table où tout est installé.
    Les feuilles du cahier sont tournées, je perçois de l’énervement puis un soupir de désapprobation. Il faut dire que je n’ai pas cru bon de relater dans le cahier notre légèrs  “different” de la semaine. J’ai seulement mentionné un verre cassé et un oubli, vendredi. Je n’ai pas recuperé un colis chez le gardien comme il me l’avait demandé. 

    Il m’appelle, je me retourne et m’installe en face de lui, les mains toujours sur la tête et la tête baissée. Je regarde mes pieds.
    Lui:”Qu’as tu à me raconter cette semaine ?”
    Moi: “mercredi j’ai cassé un verre car XX (notre fils) m’est rentré dedans alors que je faisais la vaisselle. Je n’y suis donc pour rien” m empressais-je d’ajouter.
    Et vendredi je n’ai pas pu récupérer le colis car je suis arrivée un peu tard. Le bus a été pris dans les bouchons.
    L: je t’ai déjà dit que sauf cas exceptionnel les encombrements ne sont pas une excuse. Il y a toujours des bouchons le soir. Tu dois les prendre en compte. J imagine que tu es arrivée en retard pour récupérer les enfants du coup?

    M: presque rien 8’
    L: ok, tu copieras 80 fois “Je dois prendre les mesures necessaires pour ne pas arriver en retard” et tu t’excuseras auprès de la nounou en ma présence.
    Rien d’autre ?
    Là il joue clairement avec moi et cherche à savoir à quel point je peux m’entêter.
    Je sens bien que c’est une erreur mais je ne peux m empêcher de persister “non rien d’ autre”.
    “Tu aggraves ton cas” me dit il. “Non seulement ton comportement pendant la semaine est inacceptable, et tu sais très bien de quoi je parle, mais en plus tu n’assumes pas tes actes. Si on résume :
    Tu ne t’acquittes pas de tes tâches
    Mes remarques répétées ne te font pas reagir
    Tu fais preuve d insolence; de mauvais caractère
    Tu “omets” certains éléments
    Tu seras d’accord avec moi pour dire que tu ne mérites pas une, mais plusieurs bonne lecons, non ?
    M: …oui dis je d une toute petite voix.
    L: Très bien. Viens ici me dit il en me montrant ses genoux.

    Je m’approche de lui, mes pas se faisant de plus en plus petits. Mais lorsque j arrive à portée de bras, il m’attrape par les hanches pour me coucher sur ses genoux, manu militari.
    L: dépêches toi. Je n ai pas de temps à perdre et tu sais très bien ce qui t attends.

    Il prend quelques secondes pour ajuster la position; qqs cms de plus vers l’avant, afin que mon postérieur soit bien surélevé; qqs cm de plus vers le bord afin qu il ait le recul nécessaire. Tous ces petits signes me font comprendre que je vais passer un sal quart d’heure. En meme temps à ce moment précis et après l énumération qu il vient de faire, je comprends son agacement et je suis presque soulagé d en finir avec cette histoire. Après tout dans 2h de toute façon je suis de retour au travail, tout cela sera donc finit. Il ne devrait plus rester qu une chaleur diffuse sur mes fesses qui m accompagnera pendant l après midi. Je m apprete donc à serrer les dents lorsque la première claque tombe.
    J ai toujours ma culotte pour l instant. On ne peut pas dire qu elle soit tres épaisse mais c est toukours ca de pris.
    Puis une deuxième claque arrive.
    Puissante, en plein milieu de ma fesse droite. Il se reajuste un peu, puis la valse commence vraiment. Celle qui fait danser les fessiers. Sans les voir, je sens mes fesses rougir. Mes mains posées sur le sol, sensées m aider à tenir ma position commencent à bouger elles aussi. Ouch une troisième, une quatrième puis j’arrête de compter mais ca défile.

    J essaie de contracter à chaque fois mais les coups pleuvent trop vite et je ne peux que subir. Au bout de qqs minutes La fréquence ralentie. Une  pause arrive. Du répit! Est ce termine ?
    Mais à peine le temps de dire ouf que je sens 2 doigts passer sous l elastique de ma culotte et descendre calmement mais surement juste en dessous des genoux. je me retrouve donc les fesses à l air, ma culotte  baissée; comme une gamine. Ce n est pas la premiere fois mais a ce moment la j ai toujours un petit moment confus, d excitation et de regret. Je vais peut etre souffrir mais qqn va s occuper de moi. Un petit courant d air vient rafraichir mon postérieur. Mais je sais que c est le calme avant la tempête.
    Des la première claque je me rends compte de l utilité de ma culotte. Elle était certe legere mais son absence se fait sentir.
    Je me sens grimacer de plus en plus. J essaie même maladroitement de protéger mes fesses avec une main. Peine perdue. Il attrappe ma main fermement, rehausse légèrement son genoux arrière et je bascule un peu plus sur l avant, rehaussant ainsi mon derriere déjà bien meurtri.
    Sa main, tel un battoir ne cesse de tomber successivement a droite puis a gauche, en haut puis en bas. Je suis certain a ce moment là que mes fesses sont entièrement cramoisies. Je m énerve, essaie vainement de me débattre, mais les claques tombent plus drues encore. Je commence à lâcher prise et des sanglots sortent maintenant de ma gorge.
    Les claques sont plus espacées (Il doit commencer à avoir mal au bras !!) Mais résonnent encore fortement dans notre salon.
    Schlack !
    “Voila ce qui arrive lorsque l on fait la forte tete ”
    Schlack
    “Voila ce qui arrive quand on claque des portes  en criant”

    “Pardon, je ne recommencerai plus”
    “En effet je te le conseille”
    Schlack
    “Promis  je le ferai plus”
    “Ma belle je t ai prévenu plusieurs fois cette semaine, tu n en as fait qu a ta tête. Il faut assumer ces actes. J espère que tu réfléchiras a 2x la prochaine fois que tu veux t emporter.
    Debout maintenant.”
    Instinctivement je mis mes mains sur ma tete. Je crus voir un sourir de satisfaction sur son visage devant ce geste de soumission implicite.

    “Penchés toi en.avant sur le bureau”
    Aie aie aie. Je ne savais que trop bien ce que cela voulait dire.
    “Non s il te plait, pas la cravache”
    “Penches toi et ne me fais pas attendre”
    “Non je le referais plus”
    Il m attrapa par le bras puis me bascula en avant et vlan qqs bonnes claques sur mes fesses.
    “Est ce que je continue ou est ce que tu vas te mettre en position ?” Me dit il.
    Seul un rale sorti de ma bouche. Pendant que je cherchais le bureau des yeux alors que les larmes coulaient déjà sur mes joues.

    Lui: “Maintenant tu vas être puni pour le mensonge par omission. Ton cahier aurait dû décrire ce qui s etait passe cette semaine. Au lieu de ça, rien que des babioles. Tu vas recevoir 10 coups et tu vas les compter haut et fort. Si je n entends pas, cela ne compte pas. Compris ?”
    M:….
    L: COMPRIS !!!!
    M: Oui. Dis je d une toute petite voix.

    Il récupère L objet sur la table et le fait un peu trainer sur mon dos, mes fesses.
    J entends le mouvement qui s amplifie autour de moi en ne sachant pas vraiment quand le premier coup va tomber.
    Puis il arrive.
    Schlack!!!
    Ouououou. C est toujours aussi affreux, voire pire que d habitude vu l état déjà calamiteux de mon postérieur.
    Je dois serrer les dents pour ne pas crier et hanone un “un” que j ai moi même du mal à entendre.
    Pfffff le bruit du vent et schlack le 2eme coup arrive.
    L: je n ai rien entendu.
    M: UN !!
    L : Voila qui est mieux. Dommage pour toi qu il ait fallu répéter. Mais c est un peu ton problème en ce moment.
    Schlack!!
    Aouch… Je sens la douleur irradiait dans tout mon corps.
    M: deux.
    L: bon on va un.peu accéder la cadence.
    SCHLACK
    M: 3
    Schlack
    M: 4
    Le souffle de plus en plus court.
    Schlack
    ….
    Schlack
    M: 5 !!! Criais je à moitié.
    L: On se calme jeune fille ! Sinon le tarif augmente. Tu es cul nu, en train de te faire punir pour une seule raison : ton comportement parfaitement intolérable! J espère que c est clair!
    M: oui.
    L : Bien. Au prochain écart de comportement on recommence la série a 0. Jambes tendues !

    Cette perspective me stresse encore plus.
    Mais je n ai pas tellement le temps d y penser qu un nouveau coup arrive.
    M:6
    Schlack
    M:7 argh…
    Ce coup là est arrivé juste en dessous des fesses, la ou la peau est très tendre. La morsure de la cravache n en est que plus douloureuse. Il attend qqs secondes le temps que la douleur rayonne dans tout mon corps.
    Schlack
    M: 8
    Je glisse un “pardon” qui n attendrit personne. Et c est plus rapidement cette fois qu arrive le 9eme coup. Alors que je ne m y attendais pas.
    Schlack.
    M:9
    Il patiente un peu pour que je me détende. J imagine volontiers le spectacle de mes fesses rubicondes, striees de toutes parts. Mon homme ne prend jamais de photo de nos séances mais j avoue avoir une pointe de curiosité.

    Et schlack
    Le 10eme coup arrive. Dur retour à la réalité.
    M: 10 expulsais je dans un soulagement.

    Je plie alors les jambes pour essayer d évacuer la tension mais une claque magistrale sur mes fesses me rappelle a l ordre.

    “Jambes tendues!!! Tu te releveras quand je te le dirai”

    Il me laisse quelques instants dans cette position et alors que je sanglote de douleur mais aussi de soulagement, il lache:

    Retournes au coin je n en ai pas fini avec toi”

    Quoi !!! J ai les fesses en feu, je ne vais pas pouvoir m asseoir pdt des jours et ce n est pas fini. Il est devenu fou !!
    Premier effet benefique de la correction, je me garde bien de dire quoi que ce soit et pars au coin en pleurant. Une claque sonore (une de plus !!) sur ce qui me reste de fesses me rappelle que je dois mettre mes mains sur la tete. Ouch je m en serais bien passé de celle la.

    Je l’entends décrocher son téléphone et apres quelques echanges boulots il parle foot avec un.collegue. Incroyable !! Et moi j attends, cul nu. Fesses toutes rouges les mains sur la tete que monsieur ait fini de parler de je ne sais quel match debile. En même temps ça va me laisser le temps de récupérer un peu. J envoie une main sur mes fesses pour tâter la température, pensant qu il ne me regarde pas; mais un coup sec sur le bureau me rappelle a l ordre. Dans les secondes qui suivent il raccroche et je l entends s approcher.

    “Très bien”, dit il.
    “Comme je te l ai dit tout a l heure
    Tu me copieras 80x “Je dois prendre les mesures necessaires pour ne pas arriver en retard” et tu t excuseras auprès de la nounou en ma présence.

    Puis tu copieras également 100x “Je ne dois pas discuter les remarques de mon mari”

    Enfin tu vas effectivement, jusqu a la fin de la semaine faire le travail d une boniche. Tu verras la différence avec ce que je te demande de faire. Ca te mettra un peu de plomb dans la cervelle.

    Donc appelles la femme de ménage cette après midi pour annuler son passage demain.
    Et dorénavant chaque minute passée dans cette maison devra être consacrée à ranger ou nettoyer qqc.

    Tu te réveilleras en avance le matin pour préparer le petit déjeuner et les affaires des enfants.

    Et attention à la qualité du travail. Tu veux savoir ce qu on attend d une boniche. Tu vas t en rendre compte.

    Il te reste 40mn avant de retourner au travail, ta punition commence tout de suite; remontes ta culotte, prends un tablier, des gants, du produit et vas t occuper de la sdb puis des toilettes. ”

    Je dois avouer que le coup de la boniche je ne l avais pas vu venir. Et même si sur le coup j etais contente qu il en ait fini avec mes fesses, l idée de passer mes soirées a passer l aspirateur ou plier du linge ne m enchentait guère. Je prenais donc de mauvais gré le matériel requis et je filais dans la sdb. J en profitais pour regarder mon fessier dans la glace…pfff il.n y etait pas allé de main morte les qqs minutes d attente au coin n avaient rien enleve de la superbe couleur rouge foncée de mes fesses. J avoue cependant avoir trouvé que le contraste avec le reste de ma peau blanche et ma culotte bleue rendait assez bien. Un petit côté patriotique peut être :-).

    Je me mettais donc à ma tâche avec une envie toute relative. Les robinets ne m ont jamais eu l air aussi sales. Bref je m active un peu, range les serviettes, passe un coup dans le lavabo, nettoie le tapis de bain, ramasse mes cheveux qui traînent un peu partout. Puis je passe aux toilettes pour faire a peu pres la même chose avec encore moins d envie. En plus je sens que l heure arrive et j avoue que je ne serai pas malheureuse de sortir, d avoir un peu de repos avant une soirée qui s annonce assez peu passionnante.

    Je pars donc ranger mon tablier lorsque mon.mari me rattrape par le bras et me demande de lui montrer mon travail. Inconsciemment je me cambre et bafouille un peu. Puis je le précède et rentre dans la sdb. Je le vois regarder aux 4 coins de la pièce et alors que je ne m y attends pas il me bascule en un instant sur la machine à laver; avec une main il me maintient en position pdt que la deuxième main me retire ma culotte qui tombe sur mes chevilles.
    Il me demande si je me paie sa tête, quelle partie exactement je n avais pas compris dans son discours tout à l heure. Je n ai pas vraiment le temps de répondre qu il m asséne qqs bonnes claques préliminaires. Puis recupere la brosse à cheveux dans son tiroir (Je l’avais rangée pourtant) et recommence à couvrir mon fessier tout en m’énumérant la liste de mes erreurs:
     Est ce que je n avais pas vu les traces d eau sur les parois de la sdb ?
    Schlack
    Schlack

    Est ce que je n avais pas vu les traces de dentifrice sur le bord du lavabo ?
    Schlack
    Schlack

    Est ce que je n avais pas vu qu il fallait vider la poubelle ?

    Entre deux “aie” J eu le malheur de répondre qu elle n’etait même pas pleine (etais je vraiment en position de répondre ?). Évidement cela ne fit que l énerver encore plus, ce que je ressentis immédiatement sur mes cuisses.

    Au bout d un temps qui me paru infini, Il finit par s arrêter mais me maintient encore qqs instants dans cette position très inconfortable tout en me sermonant et en me faisant part de sa grande déception quant à mon comportement. Alors que je pleurais a chaudes larmes, il me relâcha et me dit qu il me restait 5 mn pour réparer mes erreurs. Qu il restait la pour me regarder.

    Je tombais littéralement par terre tout en ramassant mon éponge. Les 5 minutes qui suivirent furent assez pénibles. En plus de la douleur immense, de la fatigue qui commençait à s accumuler, l entendre me donner des ordres, lui debout habillé et moi a 4 pattes, les fesses à l’air (Je me gardais bien de remettre ma culotte en place sans y avoir été autorisée, cela me valut bien des désagréments par le passé) et les fesses bien rouges, etait particulièrement humiliant. 
    Au bout de 5 mn il m’arrêta, parti me chercher un verre d eau et de sa voix si calme et apaisante me dit :
    Voilà les standards auxquels doit se tenir une boniche. Il va falloir que tu t y tiennes pdt qqs jours sans quoi je vais encore devoir sévir. Est ce que tu penses que tu vas pouvoir le faire ?

    Je répondis par l’affirmative avant de fondre en sanglots dans ses bras.

    Il m entourra, déposa un baiser sur mon front puis m aida a me rhabiller. Une petite salade de fruits m attendait avant que je ne retourne au travail dans l état que vous pouvez imaginer.

    Je me préparais à partir lorsqu il me rappela qu une dernière épreuve m’attendait. Mais il accepta de décaler la punition a la semaine prochaine.

    Je vous prie de croire que je ne suis pas restée assis tres longtemps cette après midi la.

    Les soirs qui ont suivi j ai, comme promis, passé mon temps à lessiver, ranger, plier, repasser jusqu a 23h tous les soirs avant d
    Avant d aller me coucher épuisée.
    Vendredi mon homme m avait demandé de le retrouve à son bureau pour déjeuner ensemble et afin de parler de cette “expérience”.

    Je dus bien reconnaître qu il avait, encore une fois raison, le travail de boniche auquel j etais astreint depuis qqs jours n avait rien à voir avec les menus tâches qui m incombaient au quotidien. De ce point de vu la, la démonstration etait parfaite. Néanmoins ayant encore qqs traces sur la peau (la brosse marque bcp) je me permis de lui faire remarquer que cette punition me paraissait au delà du raisonnable. Si la conversation resta courtoise (nous dejeunions au restaurant) il hausse suffisamment le ton et me fit comprendre de m arrêter la si je ne voulais pas que tout le restaurant puisse voir les fameuses traces. Inutile de vous dire que cela m a calme tout net, le rouge me montant vite aux joues, surtout que les regards commençaient à se tourner vers nous.

    Nous sortimes donc du restaurant et c est la que j ai lancé l’idée de faire appel à une communauté de f qui saurait sûrement juger de la pertinence de cette punition. L idée ne fut pas particulièrement bien reçue et la punition suivante m’attend déjà au cas où vous lui donneriez raison:
    Recopier 200x “Je ne mettrai plus en doute la pertinence du jugement de mon mari”

    Je vous laisse donc donner votre avis.

    Merci d avance.
    A.

    #36853
    Saku 😋
    Participant


    Hello @mimi, j ai lu bien attentivement ton récit , particulièrement riche de détails. Et très agréable a lire. Tout d abord merci pour ce partage .
    Concernant la gente masculine de ce site , bien qu ils soient tous bienveillants et agréables ?, je ne crains que ils donnent raison à ton mari pour cette Punition. Je me garde de dire que Monsieur a eu tord pour cette Punition, je ne souhaite pas passer de nouveau pour une insolente ?. D’autant que je suis pas forcément la plus sage pour donner mon avis ?. Rhoo tu as du morfler ! Je suis désolée de te le dire mais je pense que tu peux préparer tes fesses pour la prochaine punition et des feuilles pour les prochaines lignes ?
    Au plaisir de te lire !

    - Ne rate jamais une occasion de faire une bêtise

    #36856
    Christal
    Maître des clés


    Mesdames vous pouvez également donner votre avis si vous y êtes autorisées, mais je ne pense pas que celui ci sera considéré…

    Mais c’est quoi cette discrimination pourquoi on n’aurait pas le droit de donner notre avis !!! Il est clairement pas né celui qui m’obligera à me taire. J’adore discuter moi et en particulier les punitions (bon j’ai jamais le dernier mot mais je discute quand même, par principe) et comme je fais partie des filles sages du forum et bah je vais quand même dire ce que j’en pense ;D
    Je jugerai pas si c’est disproportionné ou pas car en dehors de ton mari et toi personne peut le faire. Chacun vit la domination à sa façon mais il va de soi au vu de ce post que vous n’êtes pas d’accord sur la punition que tu as reçue. Il y a donc maldonne quelque part et il faut peut-être que vous en discutiez pour que les prochaines punitions soient mieux comprises et surtout acceptées. Si vous êtes ensemble depuis longtemps et que les règles et les rituels sont établis depuis longtemps, il faut peut-être juste les revoir un peu. On évolue tous et nos inspirations, nos besoins changent, il faut peut-être juste bouger le curseur pour que vous soyez à nouveau sur la même longueur d’onde et qu’après une punition tu puisses juste dire “elle était justifiée, je ne recommencerai pas..”.

    La Petite Braqueuse de Rêves

    #36857
    Anonyme
    Inactif


    A titre personnel et pour avoir suivi de nombreux stages et formations en impartialité, en objectivité et en neutralité, je trouve que cette punition était parfaitement justifiée.

    Néanmoins en cas de doute je ne peux que vous encourager à aller consulter au plus vite “le code de procédure fessologique”. La version 2019 est accessible à n’importe quelle spankee.

    #36859
    Saku 😋
    Participant


    Mdr @arpege , vous devriez l’offrir a votre Spankee, au vue de sa faculté à réaliser des bêtises,et a son sens inné de la récidive, elle ne doit pas avoir connaissance de ce manuel

    - Ne rate jamais une occasion de faire une bêtise

    #36860
    Anonyme
    Inactif


    Pour commencer, merci pour votre partage Mimi. ? Je sent que beaucoup de personnes et beaucoup d’hommes surtout se seront pas daccord avec moi sur mon avis mais pour rien au monde ça changera le fait que j’ai mon avis à donner sur votre cas, même si apparament il sera pas pris en compte, mais peut-être qu’un Monsieur voudrait bien partager mon avis et celui de mes copines, car leurs avis compte aussi et surtout le VOTRE Mimi. ?
    Si vous trouvez que votre punition est aller trop loin, c’est que c’est le cas. Je doute bien que vous n’utilisez plus le mot de sécurité, après tant de temps de pratique. Peut-être que Votre homme à pris trop la confiance et il pense qu’il faut vous punir plus durement. Même si vous etes dans une relation plus profonde et plus avancée, votre homme à l’obligation de respecter vos limites, qu’ils soient physiques, ou d’une autre galaxie. (Oui, oui!)
    Certes, si il a trouvé que vous vous etes pas assez appliquer dans le rangement de la salle de bain, il a pu quand même vous le faire comprendre d’une autre façon. La discipline doméstique ce n’est pas seulement du chatiment corporel au quel l’homme peut se permetre.
    Au plaisir de Vous relire Mimi ?

    #36861
    Anonyme
    Inactif


    Merci Mimi pour ce partage fort détaillé. Comme le dit Saku (oui oui c’est vrai tu n’es pas la plus sage du site ça personne ne dira le contraire :p) je doute que les fesseurs du site donnent tord à ton chéri.
    D’ailleurs Arpège s’est empressé de lui donner raison, comme c’est étonnant. J’adore “le code de procédure Fessologique :p
    Je trouve comme christal que chacun a son curseur et que seul vous deux pouvez dire ou il doit être. Si tu le trouve trop sévère c’est effectivement qu’il faut peut être réajuster les choses. Le dialogue c’est finalement ce qui est le plus important.

    #36864
    SpankeeLG
    Participant


    En tout cas moi je veux voir les lignes :p
    j’imagine quand même que si vous vous en remettez à la communauté c’est que ça reste un jeu dans le fond

    #36866
    Anonyme
    Inactif


    @isabella

    D’ailleurs Arpège s’est empressé de lui donner raison, comme c’est étonnant.

    80% de mes interventions sont à prendre au quatorzième degré^^. L’humour est pour moi une réaction de défense mais c’est aussi un moyen très efficace de décompresser après une journée un peu compliquée et parfois même une manière une peu badine et frivole de pouvoir dire le contraire de ce que je pense réellement.
    Pour revenir au sujet initial, je vous rassure, jamais je ne me permettrai de donner un avis sérieux et tranché sur ce genre de question… ni dans un sens ni dans l’autre d’ailleurs. Tout comme Christal je pense que ça concerne l’intimité du couple et uniquement du couple. Du reste, je pense très sincèrement que ça dépend aussi du seuil de tolérance et d’acceptation de chacun, de la capacité de résilience des différents protagonistes et donc il n’y a pas de bonnes ni de mauvaises réponses, mais juste celle du couple dans le respect des envies et des limites de chaque partenaire.


    @sakura61

    @arpege , vous devriez l’offrir a votre Spankee, au vue de sa faculté à réaliser des bêtises,et a son sens inné de la récidive, elle ne doit pas avoir connaissance de ce manuel

    C’est une excellente idée, je pensais au départ lui offrir un week end dans un spa avec massage californien , mais après réflexion je pense qu’il est beaucoup plus judicieux en effet de lui offrir ce genre de présent qui pourra lui servir au quotidien et la propulser très rapidement vers les voies de la rédemption.

    #36867
    Anonyme
    Inactif


    @ Arpège désolé monsieur j’ai oublié de mettre le petit smiley à côté de ma petite phrase pour indiquer que c’était une petite blague gentillette, ba oui vous êtes un fesseur et je disais que les fesseurs allaient tous donner raison a monsieur :p

    C’est une super idée le cadeau à votre spankee, un spa que c’est banal, finalement je suis sur qu’elle va adorer et même préférer le manuel, j’espère qu’avec elle trouvera comme vous le dite “le chemin de la rédemption” :p

    #36868
    Christal
    Maître des clés


    @arpege, vous préparé le reste des pages en dehors de la couverture ??? Parce que vu la spankee en question, c’est pas avec une petite image que vous allez la discipliner ?

    La Petite Braqueuse de Rêves

    #36869
    Christal
    Maître des clés


    @arpege, vous avez préparé le reste des pages en dehors de la couverture ??? Parce que vu la spankee en question, c’est pas avec une petite image que vous allez la discipliner ?

    La Petite Braqueuse de Rêves

    #36870
    Anonyme
    Inactif


    c’est pas sympa christal de lui ôter ses illusions :p , le pauvre :p mais bon soyons sérieux une seconde il a sacrément du boulot pour la discipliner la petite

    #36874
    Little Princess
    Participant


    Personnellement, je trouve évidemment que c’était ultra sévère ! Mais je ne partage pas votre quotidien donc mon jugement est totalement faussé ! ^^
    Si mon homme me faisait un coup comme ça… Enfin non, il ne le ferait pas ! XD avec son cœur d’artichaut il cèderait avant la fin, à me voir autant pleurer ! ? (je n’en joue absolument pas… ?)
    Bon courage pour les punitions qui arrivent !

    Une chipie pleine de mignonnitude !

    “La compétence sans autorité est aussi impuissante que l’autorité sans compétence.”

    #36883
    Anonyme
    Inactif


    Pour ma part ce genre de partages me dérangent toujours un peu parce que le sérieux du questionnement me met mal à l’aise… jai l’impression d’être spectatrice d’une situation qui a perdu de sa légèreté et on ne sait pas si on peut répondre en surencherissant le jeu punitif avec le sourir ou pas…

    @mimi
    , êtes vous ici par jeux ou êtes vous vraiment en train de vous demander si votre compagnon à dépassé vos limites ?! ?
    Et puis c’est vrai que, jeu ou pas jeu, les deculottées sont autant capable de jouer ou donner leur avis que les Déculotteurs einh – Je comprends pas bien le “ça comptera pas ;)”

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com