Plans sur la comète

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Plans sur la comète

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Auteur
    Messages
  • #54035
    FrenchTouch
    Participant


    “Everyone has a plan until they get punched in the face” (Mike Tyson)

    Vendredi dernier, je devais rencontrer une partenaire, pour la première fois depuis des mois. Le rendez-vous a dû être reporté, de pas beaucoup, une affaire de semaines. Tout de même, depuis la rentrée, j’attends cette séance en rongeant un peu mon frein, frein assez faiblard d’ailleurs, et mon esprit tordu échafaude toutes sortes de plans.

    Ce qui m’amène à me demander : suis-je le seul à me construire une ou deux (ou vingt) images mentales de mes rencontres à venir ? A penser aux étapes, aux transitions, aux à-côtés ? Quitte à faire complètement autre chose, ensuite ?

    Et vous, êtes-vous plutôt :

    1. Un inconditionnel du plan : j’anticipe, je structure, je scripte, j’ai des antisèches. Une fois sur place je tâche de m’en tenir le plus possible au « projet »
    2. J’ai une image mentale, plus ou moins claire, dont je sais que je vais dévier. Ne serait-ce que parce qu’on peut compter sur ma partenaire pour faire dérailler un plan (pour reprendre l’adage militaire : “no plan survives contact with the enemy”)
    3. J’improvise, je suis mon instinct, mon humeur, la météo. Je m’en porte très bien.

    Je suis plutôt 2, normalement. Pour cette fois, cependant, j’ai une idée assez précise de ce que je veux, et bien envie de m’y tenir. Verdict d’ici une quinzaine de jours.

    Adepte du tout répressif

    #54037
    salamboflaubert75
    Participant


    Pour ma part je suis plutôt 2 mais je peux me disperser dans le 1 et le 3 ( plus facilement). Cela se passe rarement exactement comme on l’aurait imaginé…

    L’image mental et le plan peuvent rassurés, être très excitant et troublant.

    L’improvisation a des avantages notamment en fonction du contexte et du partenaire.
    Je voudrais tout prévoir et contrôler et en même temps me glisser à l’abandon…

    Sujet intéressant qui peu se révéler complexe par rapport à la personnalité de chacun.

    Sal

    #54039
    FrenchTouch
    Participant


    La réponse de Salambo – merci 🙂 – me rappelle au passage que l’un des avantages d’avoir un plan, c’est qu’on peut l’annoncer à l’avance, ce qui peut faire son petit effet. Il y a ensuite un petit enjeu de crédibilité, forcément.

    Et je prends un malin plaisir, quand les choses ne sont pas prévues à l’avance, à déjouer les plans que mes partenaires pourraient avoir. Par exemple, elle, voyant ce qui se prépare, jetant un regard vers la fenêtre aux rideaux ouverts : “on va dans la chambre au moins!”

    Non non, ici c’est très bien.

    Adepte du tout répressif

    #54041
    Badine79
    Participant


    1. 2 ou 3 en fonction  du moment. Des envies de la météo
    2. Merci pour ce sujet
    3. L effet découverte est interressant

    #54046
    Mystic78
    Participant


    En se qui me concerne,je suis comme toi,plein de film se montent dans ma tête,en te lisant j ai l impression que ça parle de moi.

    Mais le plus c est quand le rdv tombe a l’eau alors que tu y a pensé depuis plusieurs jours,semaines ou mois,le retour sur terre fait bien souvent mal. Deception,frustration prennent vite la place,du phantasme,ou des divers scénarios imaginés.

    #54047
    Mia
    Participant


    C’est un sujet intéressant.  Je n’aime pas les surprises. Je veux tout savoir à l’avance parce que je veux savourer l’anticipation. Le temps d’une séance de fessée passe si vite que l’anticipation me donne l’impression que la séance est plus longue qu’elle ne l’est en réalité.

    #54053
    salamboflaubert75
    Participant


    La réponse de Salambo – merci

    🙂

    – me rappelle au passage que l’un des avantages d’avoir un plan, c’est qu’on peut l’annoncer à l’avance, ce qui peut faire son petit effet. Il y a ensuite un petit enjeu de crédibilité, forcément. Et je prends un malin plaisir, quand les choses ne sont pas prévues à l’avance, à déjouer les plans que mes partenaires pourraient avoir. Par exemple, elle, voyant ce qui se prépare, jetant un regard vers la fenêtre aux rideaux ouverts : “on va dans la chambre au moins!” Non non, ici c’est très bien.

    Ce qui peu à la fois emplir d’appréhension et être délicieusement troublant.

    Sal

    #54073
    Christal
    Maître des clés


    Je fonctionne à l’instinct. Je ne me dis jamais : je le vois demain, je vais être une véritable garce ou une petite très Obéissante. (En fait, je me le dis tout le temps pour le Obéissante mais son exigence vient souvent mettre à mal ma volonté et mon côté garce rebelle fait donc surface à un moment donné).

    Alors bien sûre, j’imagine plusieurs jours avant ce qui pourrait se passer mais uniquement pour le côté excitation mentale et c’est plus de la rêverie que des choses codifiées.

    Ce qui ne m’empêche pas de lui glisser mes attentes mais ça cela se fait au fil de nos discussions et il fait de même.

    Je suis donc 3, parfois 2  mais sans préméditation sauf si vraiment je cherche à être punie.

    Par contre, j’adore quand il vient me chuchoter ses plans à l’oreille et même si certains tombent à l’eau ou sont remis à plus tard, c’est le fait qu’il projette des envies avec moi qui me touche.

    La Petite Braqueuse de Rêves

    #54074
    Monsieur Méchant
    Maître des clés


    Je peux avoir des idées très précises de situations encore plus précises, j’aime en caresser les contours flous, comme si je polissais le verre d’une lentille qui me permettra de voir les choses avec plus d’acquité.
    J’aime murmurer dans le creux d’une oreille captive, pendant que je la câline dans un état second, en racontant ces images indicibles qui m’habitent alors.
    J’aime le faire comme si je semais des petites graines dans l’univers de celle qui m’inspire et qu’en murmurant à l’oreille de cette vilaine, je lui suggérais une destination qui pourrait être la nôtre…

    J’ai souvent et particulièrement eu des plans précis pour mes rencontres, bien entendu je sortais du cadre le moment venu, mais ce cadre me permettait d’inscrire dans la rencontres les évènements que je voulais y trouver.

    Aujourd’hui, j’ai plutôt tendance à me laisser porter. Et il est courant que je ne touche pas les jouets que j’ai apportés parce les circonstances m’ont convoqué sur un terrain qui n’était pas du tout prévu. Je ne pense pas que ce soit mieux.

    Je pense qu’il faut trouver un juste milieu, avoir un cadre mais savoir déceler la petite lucarne par laquelle on va s’en extraire pour vivre une situation qui nous fera dire après: “waouh, Ce qu’on vient de faire, c’est fou…”

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    #54075
    Némésis
    Participant


    Je suis le numéro 4 (“ça ne m’étonne pas !” dirait ici une jeune @christal).

    J’ai une idée bien précise du parcours de nos jeux (numéro 1). Les positions avec leurs enchaînements, les instruments, les scénarios, en me disant que je m’y tiendrais parce que quand même, c’est moi qui décide.

    Puis tout commence et je subis un glissement de terrain qui m’emmène doucement vers le numéro 2. La petite vilaine, à cause d’un mot, d’un geste, d’un silence, fait dérailler le train et m’emmène malgré elle vers des mondes que je n’avais pas prévus. (“La garce ! Je vais devoir reprendre le contrôle”).

    Évidement, je ne reprends jamais le contrôle. On bascule vers le 3 : j’improvise, je l’observe, je savoure le moment présent sans savoir ce qu’il va se passer dans la minute qui va suivre. Mes plans initiaux tombent dans un abîme sans fond car ils donneraient l’impression d’un faux raccord si je m’obstinai à les appliquer.

    Malgré ma bonne volonté, ça se passe quasiment toujours comme ça. Et le “quasiment” et quasiment de trop ! Prévoir les choses est rassurant, mais je me sens tellement plus libre quand j’improvise. La sécurité ? La liberté ? Je suis gourmand, je prends tout.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 3 semaines par Némésis.

    On n'avoue rien quand on est innocent, mais je te sais fautive alors, je t'écoute...

    #54082
    FrenchTouch
    Participant


    Ah ce glissement de 1 vers 2 vers 3… je connais ça. Ça fait partie du plaisir de jouer avec des partenaires qu’on connaît bien, ou avec lesquelles on s’entend spontanément bien. Mais on peut imaginer un 5ème cas : le retour au 1. Après avoir totalement perdu le fil, improvisé tout l’après midi, vécu des moments inattendus et incroyables, au moment où elle esquisse un mouvement pour récupérer sa petite culotte tombée à l’autre bout de la pièce, lui glisser doucement : « tu n’as rien oublié ? »

    Sinon, je ne dirais pas que prévoir me rassure, pas tant que ça pour moi. Cela me permet de mettre de l’ordre dans ce que je veux (c’est à dire en général : tout, beaucoup trop, on n’en sortirait pas) et de choisir une sorte de tonalité dominante pour la rencontre. Cela n’exclut pas la liberté (je suis donc décidément plutôt 2 que 1, autrement dit).

    Merci à tous pour vos témoignages en tout cas. Je me sens moins seul dans mes petits calculs 🙂

     

    Adepte du tout répressif

    #54091
    Eva
    Participant


    Vu que j’écris de temps en temps des textes sur le thème de la fessée, on pourrait dire que je m’inscris plus dans les catégories 1 et 2 : je scripte en details, et fonctionne beaucoup à l’image mentale aussi. Mon voyage se situe plus entre fantasmes et réalité. Côté fantasmes: J’aime imaginer plusieurs scénaris, sans pour autant avoir une quelconque envie de tout anticiper pour une future réalité. j’aime bien trop vivre les instants avec intensité pour me cantonner à ce que j’aurai imaginé…et risquer même d’être déçue ou de décevoir.

     

    Se révèle être "comme une boule de flipper,qui roule qui roule...".

    #54112
    Saku 😋
    Participant


    Tiens tiens sympa ce petit sujet

     

    Pour ma part je suis plutôt le 3.

    D’un naturel instinctive, un peu spontanée (je peux avoir des témoignages lol), en vrai, surtout entière.

    Donc ça vient comme ça, en direct, dans filtre, aussi bien les bêtises que les envies de bien faire même si parfois on m’y aide un peu 😋

     

    Après oui, je me fais des plans sur la comète sur mon devenir , comment va se dérouler la punition (mais THE punition) promise. J’en rêve souvent selon la gravité de ce qui m’est reproché

    Sera t’elle, seront ils indulgents ?

    Dois je faire profil bas ?

    Essayer de négocier ?

    Vais je avoir mal ?

    Vais je pleurer ?

    Quels instruments sortira de l’armoire ?

    Devrai je présenter toute une tirade d’excuse ?

    Ou serai je abasourdie par un long sermon que je n’aurai de mots a présenter ?

    Une gifle risque t elle de partir ?

    Me sentirai je enfin expier de cette faute ?

     

    En fait oui ça m’arrive de me faire des plans mais pas trop sur mon comportement a proprement parlé, parce que ça c’est du live 🤣

     

    Après j adore les imprévus, me laisser guider, “vivre” ce que l’autre a penser ou son instinct. La surprise, la scène qui ne ressemblera a aucune autre , même pas l’une de celle que j aurai pu imaginer ou fantasmer .

     

    Voila 😋

     

    - Ne rate jamais une occasion de faire une bêtise

    #54126
    Paulparis
    Participant


    La période d’attente est tellement excitante, tellement propice aux fantasmes, aux images que j’aime bien prévoir (cas n°1). Cela nourrit aussi mes échanges avec ma future partenaire : je lui explique ce qui va se passer, je la menace de telle ou telle punition… je suis assez précis à la fois parce que cela la rassure de savoir et cela m’excite de me faire mon film. Viens ensuite le Jour J et là tout bascule parce que très vite je me rend compte que je déteste suivre mon propre scénario, et qu’elle fait tout pour que rien ne se passe comme prévu. Alors vive l’improvisation !

    #58790
    Spankbob
    Participant


    … Je serais plutot 2, construisant un scénario , le révélant à celle que je vais rencontrer afin qu’elle se mette en situation et surtout, dans le cas d’une premiere rencontre, être sûr d’être en phase avec la personne, afin que la rencontre soit réussie pour les deux protagonistes. Mais je laisse une part d’inconnu, une part d’improvisation , directement lié aux envies avouées ou non de ma partenaire, et au déroulement de la rencontre. Et souvent on bascule dans le No3…

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com