Petite robe d’été ou pull en laine?

Accueil Forums Discussions générales Récits Petite robe d’été ou pull en laine?

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #65137
    anatole
    Participant


    Comme tous les ans à la même époque, je me réjouis de voir le thermomètre remonter et le climat se mettre au goût du calendrier.

    Bon, je ne vais pas vous parler du réchauffement climatique et de ses multiples conséquences, mais plutôt du ravissement ressenti de pouvoir recroiser dans la rue des tas de jolies femmes qui se vêtent aux couleurs du printemps, voire de l’été.

    Et j’en profite pour me souvenir…de mes premières rencontres d’il y a tant d’années.

    Bien sûr, le choix de la tenue que va revêtir la dame pour une première rencontre risque bien de sceller la suite ou non de l’aventure.

    La pire, quand je fais travailler mes neurones de la mémoire.

    Certes, c’était par un automne frileux, mais tout de même…

    Un gros pantalon style treillis, un pull informe avec un T-shirt dégueulasse en dessous, des grosses pompes style rangers et des chaussettes trouées aux talons….Ok, à sa décharge, elle était militaire et était venue pour cette première rencontre en tenue de combat, ou presque….Le combat, je l’ai gagné bien sûr, n’épargnant aucune région de son corps une fois que je l’en ai débarrassé de cet accoutrement, et en plus comme c’est ce qu’elle désirait, nous nous quittâmes bons amis, et je ne lui fit pas de remarque sur sa tenue si peu féminine….cela dit, nous étions alors dans le cadre de….sceller ou non la suite de l’aventure….et là, ce fut…ou non… !

    Avant d’en arriver à mon meilleur souvenir sur ce sujet, quelques réflexions sur les autres.

    Malgré mon grand âge j’ai encore une assez bonne mémoire, mais vous dire la tenue que portait chacune de mes rencontres dans les….euh….35 années précédentes….

    Un rendez vous au café des concerts, une jolie presque quadragénaire, qui n’avait pas froid aux yeux, et encore moins ailleurs, surtout à la fin de nos quelques rendez vous ultérieurs…Charmante kiné un peu coincée des hanches, mais le syndrome de Marfan, c’est pas drôle tous les jours….Période de transition….dans ma vie, mais je ne vais pas détailler, dans les conditions climatiques….Toute fin d’hiver….soleil un peu frais, mais terrasse tout de même pour ce premier rencard….Jolie jupe longue, ne laissant apparaître que des chevilles fines….calcul immédiat de savoir ne pas trop les entraver lorsque nous nous reverrions, en plus eu égard à ses problèmes de hanche qu’elle m’avait déjà détaillés….petite chemisier et hélas, veste par dessus vu la fraîcheur persistante, ne me permettant pas de détailler l’ampleur de ses seins…A ma grande surprise, elle n’était là que pour deux jours, participant à un congrès, et c’était ce soir même ou pas du tout….Ce fut le soir même bien sûr…il y a des occasions qu’on n’a aucune envie de regretter plus tard….Pour la première fois de sa vie, elle tâta du martinet….Comme on dit dans les romans à l’eau de rose, elle fut donc dans cette soirée vêtue du plus simple appareil….ligotée nue, jetant par instant avant que la sanction ne devienne trop prenante pour qu’elle ne pense plus qu’à ça, jetant par instant un regard sur le tas de fringues qui fut déposé à ses pieds et autour de ses chevilles si fines….Pour un congrès de deux jours, elle avait tout de même prévu quelques vêtements de rechange….et j’appréciai lorsque je la cueillie au pied de son hôtel parisien avant le début de cette soirée la tenue bien plus avenante….La jupe était bien plus courte, dévoilant joliment ses cuisses lorsqu’elle posa ses fesses sur le siège passager de ma voiture, un chemisier largement échancré, qui me fut révélé dès que je poussai le chauffage à fond dans la voiture et qu’elle écarta les pans de son manteau. Ses seins apparaissaient tout comme je les aime, et la chaleur aidant, ses mamelons tendirent vite le tissu léger puisqu’elle avait dû omettre de prendre un soutien gorge de rechange…Sans lui en faire part, je la remerciai in petto de s’être aussi joliment changée entre l’apéro du midi et la soirée. Mes remerciements furent à la hauteur de ce qu’elle était venue chercher, sans oser imaginer que cela eût pu se produire pour cette virée de 48 heures sur Paris…Ses retours sur Paris dans les mois ultérieurs ne furent motivés que par les pieds majeurs qu’elle se prit à chacune de nos revoyures….

    Mais je sens que je m’égare…Revenons à la vêture….

    L’une de mes toutes premières rencontres de ce type…C’était encore du temps du minitel….Ca ne parle peut être pas aux plus jeunes, mais c’était chouette…Il n’y avait pas de visio, et on n’envoyait pas encore de selfie….restait juste la surprise de la découverte de la première rencontre.

    C’était Place Gambetta, et elle sortait de la piscine…Le temps était joyeux, et mon humeur tout autant…des semaines que nous discutions et je ne savais toujours pas à quoi elle ressemblait.

    Sur les mois, même les années suivantes, elle ne fut pas toujours à l’heure de nos rendez vous, mais pour ce premier vrai rencard, elle m’attendait sagement assise en terrasse. Malgré la douceur de ce début de printemps, elle était emmitouflée dans une grande cape avec un capuche recouvrant les quatre cinquième de son visage. Les suites de la plongée en piscine datant des minutes précédentes…Je ne vis que son sourire lorsque je m’approchai de la petite table où elle s’était installée…je craquai immédiatement…Je n’arrivai pas à quitter ce peu de visage visible pendant toute l’intensité de ce premier rendez vous…Ce que lui dit à ce moment pendant cette première heure de vraie rencontre fut suffisant pour que….Près de 30 ans plus tard, nous nous rencontrions encore parfois, une fois tous les 2 ou 3 ans…sur des sujets bien moins érotiques…quoique….

    Mais, avant d’en arriver à LA vraie première rencontre vestimentaire….quid du pull en laine ?

    Un premier rendez vous de nouveau (eh oui…s’il fallait que je fasse le compte de mes premiers rendez vous….!)

    Une délicieuse jeune étudiante….C’était le plein hiver, et le froid aurait même stupéfié un canard !

    Elle m’accueillit dans sa petite chambre au 5 e étage d’un gourbi parisien, et…le gros pull de laine qu’elle avait sur le torse attira vite mon regard, car le froid…le froid…on sait bien ce que cela peut rendre sur la tension des mamelons….Mes mains surent vite réchauffer ces si jolis jeunes seins…je les revois encore, mes mains, mais ses seins aussi…le pull vite retroussé sur ses épaules….et puis la suite…le bas de son jogging abaissé sur ses chevilles et son cul tellement glacé que je me fis un malin plaisir de réchauffer à coups de claques jusqu’à ce que cela me brûle presque les doigts….

    Hors donc, ma première vision d’Elle…

    Là c’était vraiment le printemps….Le premier regard fut le bon, même s’il me fallut quelques mois pour lui avouer à quel point j’étais amoureux.

    Peut être que la vision de ses cuisses largement découvertes lorsqu’elle s’échappa de ce premier rendez vous après avoir enfourché son vélo majora mes sensations….

    En fait , je n’ai même pas envie d’en écrire plus sur ce sujet…enfin sur Elle….Serait elle arrivée vêtue d’un jogging pourri et de charentaises, voire de Crock, je pense que je l’aurais aimée tout autant….Mais combien de belles rencontres ai-je ratées pour des vêtement que j’ai pu apprécier comme non appropriés ?

    Cela dit, combien de rencontres majeures ai-je ratées parce que JE ne suis pas arrivé fringué comme il le fallait aux yeux de la dame ?

    J’aime bien ces premiers jours du printemps où la peau de nos charmantes amies se dévoile juste ce qu’il faut pour nous faire entrevoir ce qui n’arrivera pas, parce qu’on n’aborde plus une jolie fille dans la rue aujourd’hui…on peut toujours en rêver…

    Pouf pouf…rien à voir, mais juste un détail parce que ça m’est arrivé ce matin….surtout, ne prenez pas du gel hydro alcoolique sur vos mains….enfin si, il le faut, mais surtout avant d’aller pisser….(détail de la vie de tous les jours….)

    Je me sentirais vieux le jour où mon sexe ne me servira plus qu'à pisser

    #65138
    Saul
    Participant


    Un peu décousu mais malgré tout charmant ce témoignage

    Suite sans doute à mon post récent, je reçois des sollicitations de fesseurs. donc pour éviter ses importuns avec lesquels je ne me connecterais je précise immédiatement que je suis HETERO, donc messieurs passez votre chemin MERCI

    #65140
    anatole
    Participant


    Décousu? quand on parle chiffon, je prends ça comme un compliment!!! les fringues décousues, pour ne pas dire déchirées….

    Je me sentirais vieux le jour où mon sexe ne me servira plus qu'à pisser

    #65141
    lafessée83
    Participant


    Vive l’été. Une petite  jupe en laine c’est formidable .  Lol

    Pratique la fessée depuis plus de 30ans, recherche rencontres, amitiés

    #65252
    Paulparis
    Participant


    Le ciel était gris…. Elle était jolie, sanglée dans son imperméable avec une ceinture bien serrée…. et nue en dessous.
    Je sais, j’ai déjà racontée ce souvenir ici mais il reste bien ancré au fond de ma mémoire !

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com