Monsieur Lion

Accueil Forums Discussions générales Récits Monsieur Lion

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Auteur
    Messages
  • #96654
    Minette
    Participant


    Il paraît que les mots sont la voix de l’émotion.
    Aujourdhui, les tiens prennent la parole pour exprimer ton affection. Relater les débuts de cette belle aventure naissante qui s’écrirt épisodiquement, s’inscrivant dans une palpitante réalité.
    Tu commenceras donc par ce premier texte. Un texte qui parlerait un peu de ce lui. (Un lion, ce lion, mon lion…)
    En fait, ça faisait un bon moment que tournaient dans ta tête ces mots et ces douceurs, qui pourraient faire un texte. Et il sera la seul à comprendre pourquoi c’est aujourd’hui que je choisi de le lui dédier.
    Cette relation est arrivé dans ta vie comme un printemps, au printemps.
    Tu ne comprends pas tout ce qui se passe. Il y’a tant d’incohérence, comme celle qui te fait ressentir que depuis qu’il est là, rien a changé, mais tout est pourtant si différent.
    Il t’apporte un fabuleux désordre, et à la fois tellement de stabilité. Il a terrasser tes principes, selon lesquels tu t’étais promis de ne pas réitérer. Ce combat de ne s’en tenir qu’a la virtualité, de ne plus ancrer tous ceci dans ta vie, vraie vie… Cette fessée que tu te refusais de recevoir un jour à nouveau, ces genoux sur lesquels tu t’etais promis de ne plus jamais te coucher.. ce tout auquel tu avais choisie de renoncer factuellement et résolument.
    Et finalement lui, ce lui avec un grand L. Monsieur avec un grand M.
    Faible de l’émoi que vos échanges ont créés en toi, de cette personnalité haute en couleurs qui est devenu depuis cet interlocuteur privilégié qui te tiens parfois absorbé au clavier. Ca y est te le sent, c’est palbable, tu envisages de rompre cette promesse car il semble être a lui seul une plus belle promesse encore. (Balayer tes valeurs une fois encore ? Une toute petite fois. Une dernière fois ? Tu le ressent, c’est trop tard, il a rallumé un feu en toi.. mais est-ce une raison pour choisir la déraison ? C’est de nouveau la guerre en toi. Tu targiverses à l’infini et puis…)
    Il est une double négation, ta parfaite contradiction.
    Il est ces deux hommes à la fois pour lequels tu t’es prise d’affection a part égale étonnamment.
    Il est cet océan de passion qui soudainement à déferler dans tes veines causant cette fameuse déraison, ta déroute, ta récidive dans la trahison. Ce mélange si particulier d’émotions. Il les vaut bien tous ces risques que tu prends pour le mêler à ce quotidien dont l’équilibre serai si fragilisé à la découverte de son existence.
    N’ecoutant desormais que ton désir, il a achevé en si peu de temps de générer en toi ce délectable frisson, t’attirant a lui sans que tu ne puisse continuer de lutter. (Et c’est pas faute d’avoir essayer.)
    Et doucement, progressivement tu t’es laissé glisser, tu as plongé (replongé) et lentement, depuis, tu t’y noie sans avoir envie d’être secouru et sans que trop de remords ne t’assaille finalement. La culpabilité de ta petite Bovary intérieure cédant sa place à l’envie, la curiosité.. A cette soif inéluctable de se découvrir, le découvrir plus pleinement. S’apprivoiser, s’apprendre, et composé ensemble ce partenariat si particulier.
    Depuis que tu le connais, que tu l’as rencontré, les cartes sont redistribuées. Tu ressens des trucs hallucinants. Il est si pertinent, décomplexé, intéressant cultivé, et captivant.. si deroutant, si surprenant.. Tu te dis souvent que c’est une chance de s’être trouvé malgré tes divers tourments.
    Quand il t’ecris, tu souris. Quand tu lui écris, il apprécie.. tu aime ses mots, il aime les tiens, mais cette fois c’est lui que tes mots aiment. Et il n’y avait pas meilleur moment pour eux de saisir ta plume.
    Il fait verser l’encre de tes inspirations, tu l’as dans la tête comme une mélodie qui anime, éveille et font danser tes envies. Puissant l’exploration plus loin que ce que tu ne t’étais promis.
    Dans votre histoire rien n’est écrit, mais tout sonne comme une évidence.
    Ce que tu préfère c’est sa force, mais le mieux c’est sa sensibilité. Et quand tu trouve la force de soutenir et de t’enfoncer dans son regard, tu t’y perds profondément. Et tu redécouvre comme ça réchauffe ton petit cœur d’eprouver de telles sentiments (bien que paradoxaux parfois). Et si tu te dis que c’est beaucoup mieux de vivre sans, tu te mens.
    Tu as donc découvert un bonheur tout simple, être ensemble. On peut s’ouvrir, se parler, de tout de rien sans demi mesure et sans avoir à trop en rougir (façon de parler…) et déjà se nourrir de nos souvenirs. Un rythme de rebcontre plutôt cadencer (la gourmandise est un vilain défaut me disait-il….) Et plus tu avance emboitant son pas, plus tu souhaites lui appartenir, ton corps répond de lui, intensément. Réprimer deviens difficile et tu te sent t’abandonner toujours un peu plus, et ça t’effraye..
    La simple idée de devoir le partager même si nous avons conclue de son côté la non exclusivité te fais parfois piétiner les planches du grand théâtre de ta dramaturgie. (Les regrets se mêle au spectacle, dans les coulisses il me garde quand même)
    Et bien que ça ne soit pas pas si loin, c’est avec une douce nostalgie que tu te remémore votre point de départ.. Ce premier rendez-vous, ce latte delicieusement caramélisé, ce joli salon de thé, ce midi la, un jour de pluie, cette appréhension qui te nouait l’estomac, les pulsations de ton rythme cardiaque lorsque tu le vit entrer et s’approcher… (quelle prestance quand tu y repense.. !) mais c’est tout un épisode qui méritera son propre texte.
    Tu écris ton histoire au tournant de sa main, il eécris la sienne au tournant de ton séant, vous écrivez votre hisoitre au tournant du chemin mais pour l’heure tu ne tenais simplement qu’à lui déclarer tout ton attachement. [A suivre]

    #96656
    laetitia
    Participant


    bonjour

    c’est un très beau texte qui montre tout l’attachement que vous avez l’un pour l’autre

    c’est un sentiment que je ressens aussi dans ma prore histoire

    je vous souhaite une belle continuation

    #96657
    Guruduth
    Participant


    Oui , très beau texte, qui exprime bien une fine sensibilité

    #96659
    Sade73
    Participant


    Ce texte est parfait… il est le reflet de votre belle histoire et montre tout l’attachement que tu as pour lui…

    J’ai vécu celà avec une soumise juste avant le COVID…

    Depuis elle se cherche… on se contact de temps en temps et elle sait qu’elle peut compter sur moi en cas de besoin…

    Je souhaite du fond du coeur à beaucoup de spankees et de spankers de vivre ce type de profonde connection l’un à l’autre.

    #96664
    Marc
    Participant


    Le texte à la 3ème personne m’a dérouté au début, mais en le relisant, il sonne comme une mise en abyme, une interrogation de ce qui se joue pour toi. C’est brut, intense, authentique. Une sorte de cri, un questionnement, presque une bouteille jetée à la mer. Tu ne t’y attendais pas. Tu ne voulais pas. Et tu plonges. Profondément. Juste, n’oublie pas les bouteilles d’oxygène 😉

    https://deculottees.fr/groups/petites-annonces/forum/topic/limaginer-sans-forcement-la-realiser/

    #96691
    Minette
    Participant


    bonjour c’est un très beau texte qui montre tout l’attachement que vous avez l’un pour l’autre c’est un sentiment que je ressens aussi dans ma prore histoire je vous souhaite une belle continuation

    Merci Laetitia. Belle continuation dans la votre.

    #96692
    Minette
    Participant


    Oui , très beau texte, qui exprime bien une fine sensibilité

    1. Merci. Malheureusement la sensibilité n’est pas toujours la meilleure recette de perenité surtout quand la passion se mêle au tout et dans certain contexte, cependant elle adoucit les cœur et si mon texte t’as plu j’en suis ravie mon cher Guruduth

    #96693
    Minette
    Participant


    Ce texte est parfait… il est le reflet de votre belle histoire et montre tout l’attachement que tu as pour lui… J’ai vécu celà avec une soumise juste avant le COVID… Depuis elle se cherche… on se contact de temps en temps et elle sait qu’elle peut compter sur moi en cas de besoin… Je souhaite du fond du coeur à beaucoup de spankees et de spankers de vivre ce type de profonde connection l’un à l’autre.

    “Parfait” est un bien bel adjectif qualificatif, je n’aurai pas la prétention de me l’attribuer. Cependant c’est agréable à lire et visiblement les émotions éprouvées parlent à celles que vous avez vous même expérimenté précédemment avec votre ex-soumise donc et je me félicite de vous avoir emmener sur le pèlerinage de ce qui a du être une belle histoire.

    Si elle se cherche, j’espère alors qu’elle se trouvera. Mais la ou je serai plus nuancé Sade73, c’est que contrairement au souhait que vous formulé, personnellement je ne souhaiterai pas à d’autres une telle intensité, en tous cas, pas dans un tel contexte. Le décrochage est une opération de sevrage “nicotinique” éprouvant et à partir de là il faut vraiment que le jeu en vaille la chandelle.. il y a de quoi se brûler les ailes et y laisser quelques plumes. Et comme le long des routes montagneuses ca merite de dresser tout de même un petit panneau “attention danger, risque d’éboulement

    Mais bon, je vous rejoins tout de même… avoir la chance d’expérimenter cette “connexion profonde” (comme vous la qualifié si bien) reste une expérience riche et marquante !

    Que j’avais déjà vécu d’ailleurs et ne souhaitais pas revivre.. mais comme on dit il y a le cœur et la raison. Il ne faut pas chercher d’explications, cependant être en capacité de recule, garder la tête froide peut aussi prévenir la désillusion & la déception.

    Prudence donc, sera mon conseil a ceux et celle qui lirons ces lignes..

    Une réponse que je formule pour modérer la votre Sade, simplement parceque la modération et la vigilence (si j’avais pu en faire le choix) reste de mise quand on s’eprend d’un si fort attachement.

    La brutalité de l’issue peut ne pas laisser indemne certain(e).

    Et pour finir de vous répondre j’ai particulièrement apprécier la bienveillance de cette continuité dans le soutien que vous lui offrez à l’heure actuelle encore.. être présent par la suite et si le besoin s’en fait ressentir dit de vous que vous épouser de belles valeurs (que je partage aussi) et c’est beau ! Elle a de la chance de vous avoir rencontrer vous semblez avoir un vrai sens du soutien et de l’amicalité. Et c’est tout à votre honneur !

    #96694
    Minette
    Participant


    Le texte à la 3ème personne m’a dérouté au début, mais en le relisant, il sonne comme une mise en abyme, une interrogation de ce qui se joue pour toi. C’est brut, intense, authentique. Une sorte de cri, un questionnement, presque une bouteille jetée à la mer. Tu ne t’y attendais pas. Tu ne voulais pas. Et tu plonges. Profondément. Juste, n’oublie pas les bouteilles d’oxygène 😉

    Marc, comment répondre à votre commentaire autrement que “vous avez absolument tout compris” …

    J’aime à penser vous avoir dérouté pour adorer etre deroutabte justement … mais surtout j’adore le simple fait que vous ayez à ce point saisi le tout avec autant de justesse.

    De plus, vous ne m’avez pas seulement lu. Mais relu. J’apprécie que vous ayez chercher à vous impregnez, comprendre le sens profond.

    C’est effectivement avoir été saisie par surprise intensément, trop peut être même, mettant à mal cette volonté, aussi de ne pas réitérer, mais un tel délice à la fois d’eprouver ces joies et ces sentiments là que l’on souhaite s’y perdre, et la raison avec parfois.

    La ou votre conseil et bon et même très bon, c’est que l’expédition aurait mérité, mérite ou mériterai en effet l’équipement dont vous parlez.

    Vous inspirez alors cette “note à moi même et pour plus tard” (car dommage un conseil qui vient trop tard) :

    “Dans ta to-do-list et pour ta prochaine virée dans les abysses, penses à ne pas négliger ce petit détail et prevoir aussi des rames, une fusée de détresse et une bouée ! On sait jamais !”

    #96695
    Marc
    Participant


    J’aime à penser vous avoir dérouté pour adorer etre deroutabte justement …

    Dérouter … Détourner de la route normale. Terme très ambivalent. Etre déroutable … cherchez-vous, au fond, à être vous-même déroutée ? Prendre des chemins de traverse, des voies rarement empruntées, singulières ?  Trouver votre chemin ? Et il faut parfois prendre le risque de s’égarer pour cela (les cartes en vente à l’office du tourisme ne sont pas toujours très utiles). Et puis, comme disait je ne sais plus qui, si Michel Ange n’avait pas pris de risque, il aurait peint les planchers de la chapelle Sixtine :-). Mais comme les plongeons dans les abysses, il est conseillé d’être mieux équipé que sur l’autoroute ;-).

    mais surtout j’adore le simple fait que vous ayez à ce point saisi le tout avec autant de justesse. De plus, vous ne m’avez pas seulement lu. Mais relu. J’apprécie que vous ayez chercher à vous impregnez, comprendre le sens profond.

    Merci 🙂

    La ou votre conseil et bon et même très bon, c’est que l’expédition aurait mérité, mérite ou mériterai en effet l’équipement dont vous parlez. Vous inspirez alors cette “note à moi même et pour plus tard” (car dommage un conseil qui vient trop tard) : “Dans ta to-do-list et pour ta prochaine virée dans les abysses, penses à ne pas négliger ce petit détail et prevoir aussi des rames, une fusée de détresse et une bouée ! On sait jamais !”

    J’aime beaucoup cette note qui peut servir à beaucoup ! Mais même si en l’occurrence ce conseil semble venir trop tard, nous expérimentons, nous nous faisons mal parfois, et la fois d’après, nous continuerons à prendre des risques, mais avec le maximum de précautions.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 jours et 23 heures par Marc.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 jours et 22 heures par Marc.

    https://deculottees.fr/groups/petites-annonces/forum/topic/limaginer-sans-forcement-la-realiser/

    #96762
    Spanking-minded
    Participant


    Ce texte est parfait… il est le reflet de votre belle histoire et montre tout l’attachement que tu as pour lui… J’ai vécu celà avec une soumise juste avant le COVID… Depuis elle se cherche… on se contact de temps en temps et elle sait qu’elle peut compter sur moi en cas de besoin… Je souhaite du fond du coeur à beaucoup de spankees et de spankers de vivre ce type de profonde connection l’un à l’autre.

    “Parfait” est un bien bel adjectif qualificatif, je n’aurai pas la prétention de me l’attribuer. Cependant c’est agréable à lire et visiblement les émotions éprouvées parlent à celles que vous avez vous même expérimenté précédemment avec votre ex-soumise donc et je me félicite de vous avoir emmener sur le pèlerinage de ce qui a du être une belle histoire. Si elle se cherche, j’espère alors qu’elle se trouvera. Mais la ou je serai plus nuancé Sade73, c’est que contrairement au souhait que vous formulé, personnellement je ne souhaiterai pas à d’autres une telle intensité, en tous cas, pas dans un tel contexte. Le décrochage est une opération de sevrage “nicotinique” éprouvant et à partir de là il faut vraiment que le jeu en vaille la chandelle.. il y a de quoi se brûler les ailes et y laisser quelques plumes. Et comme le long des routes montagneuses ca merite de dresser tout de même un petit panneau “attention danger, risque d’éboulement” Mais bon, je vous rejoins tout de même… avoir la chance d’expérimenter cette “connexion profonde” (comme vous la qualifié si bien) reste une expérience riche et marquante ! Que j’avais déjà vécu d’ailleurs et ne souhaitais pas revivre.. mais comme on dit il y a le cœur et la raison. Il ne faut pas chercher d’explications, cependant être en capacité de recule, garder la tête froide peut aussi prévenir la désillusion & la déception. Prudence donc, sera mon conseil a ceux et celle qui lirons ces lignes.. Une réponse que je formule pour modérer la votre Sade, simplement parceque la modération et la vigilence (si j’avais pu en faire le choix) reste de mise quand on s’eprend d’un si fort attachement. La brutalité de l’issue peut ne pas laisser indemne certain(e). Et pour finir de vous répondre j’ai particulièrement apprécier la bienveillance de cette continuité dans le soutien que vous lui offrez à l’heure actuelle encore.. être présent par la suite et si le besoin s’en fait ressentir dit de vous que vous épouser de belles valeurs (que je partage aussi) et c’est beau ! Elle a de la chance de vous avoir rencontrer vous semblez avoir un vrai sens du soutien et de l’amicalité. Et c’est tout à votre honneur !

    Je reviendrai sur ce point, la prudence, que vous souhaitez aux autres mais qui ne vous est jamais venue à l’esprit à vous lire. Si telle ou telle personne vit la même intensité, certainement aussi physique que psychologique, que vous même le sachant n’ayez pas eu ce recul suffisant, je ne vois pas pour quelles raisons elles pourraient suivre votre conseil. Elles se trouveraient de fait dans la même configuration que vous.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 jours et 9 heures par Spanking-minded.
    #96769
    Spanking-minded
    Participant


    Puis d’ailleurs, ces personnes feront ce qu’elles veulent, sans besoin de conseils, qui  vous ont été donnés également.

    Je pense maintenant qu’il faille faire sa propre expérience pour être avisé de son danger. Comme les prises de courant chez les enfants, il suffit d’interdire pour qu’ils soient très curieux d’y mettre les doigts.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 jours et 9 heures par Spanking-minded.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 jours et 9 heures par Spanking-minded.
12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com