Ma chère collègue

Accueil Forums Discussions générales Récits Ma chère collègue

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #77574
    Insupportable
    Participant


    Ma chère collègue
    Tu débarques dans ma vie, tu m’imposes ta présence… A l’affût des derniers potins… Pourtant, tu sais que tu n’apprendras rien de moi, à l’exception de ma distance et ma prestance naturelle… et malgré tout tu testes…
    Que tes plaintes et tes caprices me fatigue… Si tu savais que pour une attitude aussi infantile mon fessier pourrait rougir. Qu’il y a quelques années, j’ai pris la décision de me cadrer, de m’imposer une conduite stricte qui me permet d’avancer et d’être plus sereine. Devant l’ampleur de la tache, j’avais demandé de l’aide, une aide bien particulière encore active aujourd’hui.
    Je t’écoute, tu attends de moi une réponse, une solution… j’en connais bien une…pensais-je. Tu me demande comment j’arrive à gérer cette vie chaotique, rester aussi calme et raisonnable.
    Je ne sais pourquoi mais naturellement je te regardes dans les yeux, et je te demande ce que tu veux, ce que tu recherches, ce que tu es prête à faire pour y arriver. Tu me réponds en pleurant que tu ne sais plus, que tu touches le fond … c’est avec bienveillance que je te regarde et t’explique que parfois un cadre est nécessaire…. qu’il faut être rappeler à l’ordre et s’en souvenir. “Comment me dit elle ? Je n’en suis pas capable… ”
    …”Par une fessée ”
    Je ne sais pas comment mes mots ont frôlé mes lèvres, mais je me dois de les assumer. Ses yeux se sont ouverts et m’ont dévisagés, qu’un rire gené s’entendu et étonnamment je la fixe et reste calme. Son rire ravalé, elle baisse les yeux et reste silencieuse…. au bout de quelques minutes elle me lance ma phrase fétiche ” tu as toujours raison ”
    Sur tes sages paroles je te prépare une boisson chaude afin de détendre l’atmosphère car je sais très bien les milliers d’émotions qui te traversent.
    En revanche la satisfaction que me procure la situation est nouvelle… et déroutante. Tu dois la demander si tu la veux. A ma grande surprise, elle s’exécute. Je n’ai plus vraiment de retour en arrière possible,  je l’amène à se cambrer sur mes genoux, elle attrape un coussin en guise de reconfort. Je lui donne une vingtaine de claque sur son pantalon puis je lui indique le coin (quejeconnaissi bien), j’essaie de cacher le trouble que la situation me procure, une pensée pour mon fesseur et son ressenti à me corriger ces dernières années.
    Je reviens au moment présent, m’adresse à ma chère collègue.
    ” Sais tu comment se donne la fessée ?”
    <span;> Sa respiration s’arrêta, elle commenca par refuser, je lui rappelle ses objectifs et ce qu’elle veut, et que la méthode certe humiliante est efficace. Qu’il faut être courageuse et qu’une fois passée elle se sentira mieux. Elle hoche son visage à l’affirmation. Sans que je lui indique, elle baisse son pantalon, ses yeux évitant mon regard. Et cependant je la regarde et scrute le moindre de ses mouvements, de son sentiment de honte qui l’envahi. Je lui demand de reprendre la position, une nouvelle série de claque s’abattent sur sa culotte. Un léger cri s’entend, je stoppe ma main, carresse ses fesses où une douce chaleur se fait sentir.
    “Es tu consciente de ta position ? ”
    Aucune réponse, une claque plus intense se fit entendre.
    Je répéte ma question,  un faible “oui” arrive à mes oreilles.
    ” Oui madame” je lui ordonne, accompagnée d’une nouvelle claque. “Comment se donne la fessée ?
    Déculottée madame.
    Très bien,  je descend ta culotte. ”
    Ses fesses snt légèrement rosies, je reprends la fessée par série de claques et de carresses. Elle commence à se débattre, à laisser quelques cris s’échapper. Ses fesses ont pris de la couleur, et sont devenus très chaudes. Je lui en fit part, elle pleure. Je lui laisse le temps de se reprendre. Je lui indique le coin. Mon fesseur ayant laissé un souvenir chez moi (une twase dont je connais la morsure, la dureté, mon cher fesseur dit toujours qu’une punition se termine avec le cuir sur les fesses…j’en soupire et prend conscience de sa vision, de sonimplication). Je la pose sur la table, et ordonne à ma collègue de se pencher sur le dossier du fauteuil. Elle ne cherche même pas à la refuser. Ce cuir va s’abattre sur ta peau cinq fois. Elle tremble, je la carresse avec le cuir, elle frissonne à chaque contact avec sa peau bien rouge… Un premier claquement suivit d’un cri de douleur, de quelques larmes, se font connaître
    J’administre les derniers coups de la même manière. Des cris et des larmes de soulagement …viennent les accompagner.
    Elle a assumé sa punition…je la remets au coin quelques minutes.

    Je la félicite pour son courage, d’avoir pris conscience de sa conduite et lui rappelle que son attitude doit s’améliorer.

    Je lève la punition, en lui laissant le temps de reprendre ses esprits et de partir à sa guise. Je l’ai laissé libre de m’en vouloir ou pas…je verrais bien si elle ose  venir me parler à la reprise <!–/data/user/0/com.samsung.android.app.notes/files/clipdata/clipdata_bodytext_220507_153354_155.sdocx–>

    #77576
    Anonyme
    Inactif


    Et bien, voilà ce que je pense être mon récit favori. J’ai bien aimé, merci pour la lecture.

    #77579
    Insupportable
    Participant


    Et bien, voilà ce que je pense être mon récit favori. J’ai bien aimé, merci pour la lecture.

    Merci, je suis ravie qu’il vous plaise🙏🙏🙏

    #77644
    Titi
    Participant


    Oui vraiment une jolie histoire tant par le fond que par la forme. En ce moment, j’ai exactement le même dilemme car une cliente aurait certainement besoin d’un cadre. Elle m’a dit qu’en tant que fille de militaire, elle a toujours été très disciplinée mais n’arrête pas d’oublier des rendez-vous et d’arriver systématiquement en retard. Mais je n’ose pas comme l’héroïne prononcer cette phrase : “Il faut te rappeler à l’ordre et faire en sorte que tu t’en souviennes”. Et que j’aimerais qu’elle me réponde “comment ?” pour que je puisse lui proposer une fessée. Avec un cliente c’est au moins aussi délicat qu’avec une collègue. Tous vos conseils éclairés sont les bienvenus et je vous en remercie d’avance.

    Mains fines pour fesses délicates

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com