“M” première fessée

Accueil Forums Discussions générales Récits “M” première fessée

Mots-clés : 

Vous lisez 3 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #55276
      fessee21
      Participant


      J’ai rencontré “M” qui est actuellement une de mes  partenaires de jeux favorite il y a 2 ans. Au cours  d’une “drague” classique en discothèque, nous avions un peu échangé sur nos situations amoureuses réciproques et une fois la glace brisée,  je lui avais proposé de vivre une expérience “amusante”, sans engagement, en toute discrétion et sécurité. Elle s’était contentée de sourire… et je n’avais pas insisté.

      Elle avait cependant accepté mes invitations à danser qui ont suivi et au cours de l’une d’elle alors qu’elle m’avait marché sur les pieds, je lui avais dit en prenant un ton enjoué quelque chose comme:

      “Chère madame, si vous recommencez cela méritera une fessée”.

      Le genre de proposition qui fait que ‘ça casse’ et la partenaire s’insurge et se sauve, ou ‘ça passe’. Elle est restée dans mes bras et c’est elle qui après quelques instants avait demandé:

      “C’est cela l’expérience que vous me proposez ?

      Je ne me suis pas dégonflé et je lui ai dit  en la regardant droit dans les yeux:

      – OUI !

      A nouveau elle n’a pas répondu… J’ai laissé un peu de temps passer et lors d’une nouvelle danse je suis revenu à la charge de façon indirecte en l’invitant  à un barbecue estival. Bingo, elle avait  accepté.

      Evidemment elle savait qu’en venant  chez moi, elle acceptait aussi de vivre cette expérience fessée.

      Quelques jours après, elle est arrivée vêtue d’une robe d’été décolletée  et courte, discrètement  sexy, aisément retroussable. La dame était manifestement  “demandeuse”. Après un apéritif et un repas bien arrosé, Madame était fort gaie, un peu pompette  et un tantinet nerveuse. Evidemment elle savait qu’elle serait fessée. Elle s’y attendait, la robe courte m’y invitait  mais ne sachant ni à quel moment, ni dans quelles circonstances, elle cachait son anxiété par un comportement enjoué. J’ai attendu le dessert pour parler de notre vie “amoureuse”  de nos envies et … je lui ai demandé si elle se rappelait pourquoi elle était venue. Elle a rougi comme une adolescente et m’a répondu en riant: “Pour le barbecue”.   J’ai ris aussi et j’ai insisté:

      – Oui mais il y avait aussi autre chose, non ?  Je vous écoute.

      Elle a hésité un  peu puis a répondu:

      – Pour une expérience sexuelle…

      – Et quelle expérience ai-je ajouté ?

      – Je ne sais pas…

      Elle le savait fort bien et sa gêne le confirmait.

      – Je vais vous rafraichir la mémoire. Vous m’avez marché plusieurs fois sur les pieds, vous savez ce qu’on fait aux petites filles pas sages ?

      Elle a à nouveau piqué un très beau fard. J’ai insisté:

      –  On leur donne une….

      Elle ne répondait pas, regardait la table…

      – Allé, je vous écoute… je veux vous entendre.

      Elle hésita encore puis…

      – Une fessée…

      Elle avait murmuré le mot magique, c’était gagné.

      Je n’ai pas voulu passer immédiatement à l’action et nous avons parlé “fessées”. Je lui ai demandé si elle en avait reçu enfant. Elle me répondit que non. Si son mari lui en avait donné. Elle a éclaté de rire en disant qu’il n’y avait jamais pensé, que c’était un bourrin…

      – Vous avez donc envie de découvrir les joies de la fessée ?

      Elle m’a regardé, a hésité encore et finalement a prononcé un “oui” tout petit, timide.

      J’ai laissé encore un peu de temps passer. Nous avons pris le café. Elle était très nerveuse. Alors que nous débarrassions la table, je l’ai intercepté, prise dans mes bras, embrassée à bouche que veux-tu en passant   ma main sous sa robe. Je lui ai caressé longuement les fesses par dessus une petite culotte qui était très échancrée puis je  lui ai proposé de passer à la salle d’eau et de nous retrouver dans la chambre.

      Je m’y suis rendu le premier et je l’ai attendue sur le lit. Peu de temps après elle est apparue avec un petit haut en dentelles, en petite culotte  et  bas noirs.

      Nous nous sommes câlinés un peu puis je suis passé au tutoiement en lui disant d’un ton que j’espérais autoritaire :

      «  Tu as fait  des bêtises, on n’avait pas dit que tu méritais une fessée ?…

      Elle ne répondit pas :

      –  Allé, on dit….     j’ai mérité…

      Et enfin elle murmura :

      – Une fessée.

      – Et bien voilà. On tend ses fesses…  Et je l’ai aidée à se retourner sur le ventre.

      Elle s’est gentiment laissé faire. Je lui ai caressé un peu les fesses qui débordaient de son slip échancré et j’ai fini par abattre un petite claque légère qui lui a tout de même arraché un petit cri ridicule. J’en ai aussitôt abattu une autre plus appuyée qu’elle a reçue sans broncher. J’ai repris les caresses, puis les claques que je faisais alterner avec de nouvelles caresses. Elle a très vite ondulé des fesses sous la fessée somme toute légère. Elle ne gardait pas les jambes serrées et j’en ai profité pour explorer son entre cuisse. Son slip était  déjà bien humide. Je lui ai titillé le clitoris par-dessus durant un petit moment. Elle s’est mise à ronronner et j’ai repris la fessée en appuyant davantage.

      Elle poussait parfois de petites plaintes légères et je prenais garde à ce que la fessée ne soit pas douloureuse en alternant caresses du clito par dessus le tissu et fessées. Ses fesses rosissaient progressivement. Je me décidai alors à appuyer la fessée et j’eus recours à mon truc infaible pour que la douleur ne prenne pas le pas sur le plaisir. Je glissai mon bras gauche sous sa taille, l’avançai sous son ventre en glissant ma main dans sa petite culotte jusqu’ à ce que mes doigts atteignent son sexe sous son slip. Elle écartait légèrement les cuisses, suffisamment pour que j’introduise mon majeur sans difficulté entre ses lèvres humides le plus profondément possible et je repris la fessée.

      En  assénant  les claques mon doigt appuyait sur son clito tout en pénétrant son sexe et  les mouvements de ses fesses sous la fessée facilitaient les aller et venues  dans une chatte qui ruisselait. C’est infaillible ! Une dame qui voit son clito titillé, son sexe pénétré et son derrière fessé, le tout en même temps, ne résiste pas.  Son plaisir est très vite monté ce qui m’a permis de progressivement appuyer la fessée tout en titillant de plus en plus énergiquement son clito. Elle alternait sursauts, petits cris plaintifs et plaintes de plaisir.

      De ma main libre j’étirai vers le haut son slip pour qu’il découvre son derrière le plus possible en le faisant rentrer dans la raie de ses fesses et je laissaitomber des claques qui crépitèrent joyeusement dans la chambre sur des fesses presqu’entièrement découvertes et qui viraient au rouge léger.

      La même fessée sans mes doigts sur son clito et dans sa chatte l’aurait sans toute fait protester mais là, c’était l’inverse. Elle offrait complaisamment ses fesses, les serrait parfois, les offrait à nouveau… ses mouvements étaient de plus en plus désordonnés.

      Je tenais absolument à la faire jouir sous la fessée pour qu’elle enregistre ce plaisir nouveau comme à l’avenir incontournable.  Je n’eux pas longtemps à attendre. Dès que je sentis son plaisir monter vers l’orgasme, j’accélérai mes titillements et les claques que j’abattais à vive allure. Elle tordait ses fesses, ondulait, gémissait bruyamment et d’un coup se figea, pressa soudainement ses cuisses refermant sa chatte sur les doigts et partit dans un long râle. Elle avait parfois des soubresauts, comme des secousses brutales et  poussait de longs soupirs.

      Bingo, elle avait jouit sous la fessée. C’était gagné. Je l’observai un long moment. Mon majeur était toujours immobile, prisonnier entre ses cuisses. Elle était sur le ventre, les fesses offertes, tendues vers moi, rougies. J’ai eu sur le moment envie de la pénétrer sans la laisser ‘respirer’ mais c’est elle qui soudainement s’est retournée, m’a fait rouler sur le dos et s’est empressée d’engloutir mon sexe en pleine érection. Très excité par cette superbe fessée elle me prodigua une longue et douce fellation qui  me  fit jouir violemment. A mon tour je la retournai sur le dos, lui repliai  les jambes sur sa poitrine ouvrant largement son sexe et distandant son anus. Ma bouche et ma langue jouèrent avec ses deux orifices qu’elle m’offrit sans retenue. Après de longues minutes de doux plaisirs, je bus son plaisir à son sexe. Elle jouit longuement une nouvelle fois puis sans attendre je la pénétrai. Epuisés nous ne sommes pas parvenus à jouir à nouveau mais je suis resté en son sexe  de longues minutes en va et vient lents et ce fut très agréable. J’eus très envie de pénétrer son anus distendu qui semblait m’y inviter mais je jugeai que c’était prématuré. Ce fut pour une autre fois.

      « M » connut donc sa première expérience fessée couronnée par deux beaux orgasmes, fessée  qui fut suivie depuis par de nombreuses autres. Je lui fis découvrir petit à petit divers instruments : martinets, fouets, cravaches, canne anglaise, badine, verges…. A ce jour, il n’y en a qu’un seul qu’elle refuse : ce sont les orties. Je ne désespère pas.

      J’attends impatiemment la fin du confinement et son retour.

       

      A suivre.

      nb: j’avais négligemment oublié d’éteindre mon smartphone qui a enregistré la scène. Extrait audio en pièce jointe.

       

       

       

       

       

       

      • Ce sujet a été modifié le il y a 7 mois et 1 semaine par fessee21.
      • Ce sujet a été modifié le il y a 7 mois et 1 semaine par fessee21.
      Pièces jointes:
      Vous devez être connecté pour voir les fichiers attachés
    • #55308


      Très joli récit. Merci pour ce partage !

      Fesse-moi, si tu peux !

    • #55360
      Saul
      Participant


      Vos récits sont un bonheur, car ils sentent le vécu

      A quand une vidéo ?

      Suite sans doute à mon post récent, je reçois des sollicitations de fesseurs. donc pour éviter ses importuns avec lesquels je ne me connecterais je précise immédiatement que je suis HETERO, donc messieurs passez votre chemin MERCI

    • #55384
      Léonora
      Participant


      Merci pour ce récit et ces très jolies photos

      Moi, joueuse et provocante?! Non, Naturelle! 😀

      https://lesvoyageshautsencouleurs.blogspot.com/

Vous lisez 3 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com