l’infantilisation d’Heloise

Accueil Forums Discussions générales Récits l’infantilisation d’Heloise

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #71322
    Parisspanking
    Participant


    Bonjour à toutes et tous;

    Je vous propose ce petit récit qui n’est pas la suite de « bienvenue à bord » mais d’un tout autre style.

    Heloise est une étudiante de 22 ans en master 1 de communication, nous avions commencé à échanger sur un forum dédié à la fessée le feeling s’était installé, de file en aiguille nous avions fini par nous rencontrer. Nous avions établi un contrat moral pour le suivit de ses études incluant quelques règles d’hygiène de vie. Depuis 3 mois nous avions pris l’habitude de nous voir le vendredi pour faire le bilan de sa semaine et appliquer les sanctions si elles étaient nécessaires. Souvent avant de se voir elle me préparait en m’annonçant par message ce qui n’avait pas été dans sa semaine, c’était plus facile par message d’avouer ses fautes que en face.
    Heloise n’étant pas vraiment maso, les fessées étaient une vrai punition pour elle, même si bien sur elle aimait le fait que quelqu’un veille sur elle et l’atmosphère disciplinaire. Elle arrivait parfois à bien suivre les règles et dans ce cas là il n’y avait bien sur pas de fessée mais des encouragement à continuer ainsi.
    Ces semaines là ils nous arrivaient d’aller boire un verre en après midi à la terrasse d’un bar de Chatelet. Ce vendredi là nous arrivâmes et commandions chacun une bière, nous discutions et assez rapidement elle avait déjà vidé son verre, et je ne sais pas si c’est l’alcool qui lui monta vite au cerveau et la déshiniba rapidement , mais elle commença à me dire
    « tu sais, j’imagine parfois nos jeux avec plus de régression »
    « ha bon, tu trouves qu’être fessée cul nu à 22 ans pour de mauvais partiels ce n’est pas régresser toi ? » répondis-je
    « si si bien sûr, mais j’imagine un truc où je voudrais me sentir petite »
    je répondis sur le ton de l’humour «  ha ok tu veux qu’on se la joue Daddy Little Girl et que l’on colorie ton album de la Reine des neiges »
    Elle rit « tu forces là »
    « ok mais je te gronde déjà comme une vilaine gamine, tu es fessée déculottée sur mes genoux ce qui est la position régressive par excellence, je t’envoie parfois au coin et je t’ai déjà fait copier des lignes, que veux tu de plus ? »
    « bah je t’ai dis me sentir gamine dans mon corp d’adulte » dit elle
    « ok mais alors je deviens qui pour toi? un professeur? »
    « ha bah oui tiens ça pourrait »
    je me mis à rire « je me vois bien te faire une dictée, seulement tu sais que l’autographe est pas mon fort quand j’écris un récit il y une bibliothèque qui brûle dans le monde »
    « haha bah oui mais j’aime l’idée d’avoir la fessée à partir de tant de fautes par exemple »
    « Sinon je pourrais être ton prof de guitare »
    « ha mais oui mais carrément »
    « ok deal, bah tu viendras à la baraque je me trimballe pas la guitare dans les transport! On en rebois une ?»
    « yep va pour un autre demi »

    Rendez-vous fut pris pour le vendredi d’après, entre temps Héloise m’avait précisé quelques points par texto : elle voulait être une pré-ado, m’appeler monsieur et me demanda ce que j’attendais comme tenue. Je répondis une tenue dans laquelle elle se sent bien, j’apportais juste une précision sur la culotte : pas un truc trop féminin avec des motifs, une simple, unie. Elle était bien d’accord et savait laquelle elle porterait.

    Elle arriva chez moi, elle arborait un sourire, une expression joyeuse, alors qu’en général quand on se retrouvais un vendredi pour ce qu’elle savait être une bonne correction, elle arrivait toujours avec une moue déconfite. Après des échanges de banalité il n’y avait plus de moi et de elle nous devenions des acteurs en immersion dans un truc nouveau, que nous allions vivre et à la fois regarder de l’extérieur. Elle était venu habillée en sweet à capuche avec un jean et des baskets plates, je ne l’avais encore jamais vu avec ce style, ça la changeait beaucoup.

    Elle s’installa sur une chaise, j’étais en face d’elle aussi assis sur une chaise:
    « Héloise peux tu me montrer les exercices de solfège que je t’avais demander de faire sur la partition »
    « heu en faite bah je n’ai pas pu les faire » répondit-elle
    « pardon? mais tu as eu une semaine pour les faire »
    « oui mais j’ai eu l’anniversaire d’une copine et puis d’autres choses à faire »
    « ces petit exercices ne prenaient pas beaucoup de temps et je ne suis pas content que tu arrives à mon cours sans qu’ils soient fait »
    elle baissât les yeux et dit d’une petite voix « désolé monsieur »
    « as tu au moins travaillé les 4 exercices de placement de doigts sur le manche? »
    elle mit du temps pour répondre la tête encore basse «  bah pas tous »
    Je commençais à m’énerver «  mais pourquoi pas tous, il fallait tous les travailler »
    « oui mais j’y arrivais pas bien le numéro 2 et 3 donc bah j’ai pas tenté le 4 »
    « tu n’as pas suivit les consignes je t’avais justement dit de les tenter tous car ils ne faisaient pas travailler la même chose, je suis très déçu de ton manque de travail, aller prend la guitare et montres moi ce que tu as bossé »
    Elle saisit l’instrument, et commença les exercices, le numéro 1 était maitrisé convenablement, le 2 manquait cruellement de travail. « enchaines avec le 3 » et la je vis bien qu’elle découvrait l’exercice, après une minute de ce qui ne ressemblait à rien.
    je posa ma main sur sa main qui tenait le manche elle leva les yeux faire moi.
    « tu m’a menti tu n’as pas non plus bosser le 3, je le vois tu le découvres »
    elle ne confirma pas, restait silencieuse.
    « tu sais Heloise il y a 3 semaines tu m’as déjà fait le coup, tu t’es pointé au cours et tu n’avais pas prit le temps de bosser les exos tu me fait perdre mon temps et tu perds le tien avec une telle attitude. Et je me rappelle qu’il y à 3 semaines je t’avais dis que si ça se reproduisait tu aurais la fessée »
    L’annonce du mot « fessée » elle eu un mouvement de recule des épaules comme si elle voulait se dérober à moi »
    « non pas la fessée monsieur, je promets que je travaillerais plus dur »
    « tu m’as déjà dit ça il y a 3 semaines mais peut être n’avais tu pas pris la mesure de ma menace »
    elle ne dit mots, elle était dans un léger état de sidération.
    « pauses la guitare et lèves toi »
    elle s’exécutât, nos chaises étaient proches et elle se retrouvait face à moi, je saisi la boutonnière de son jean, elle y porta aussi les mains comme pour m’en empêcher même si c’était fait sans réelle conviction.
    « non monsieur s’il vous plait je vous en pris pas la fessée, pas le pantalon baissé »
    « non seulement ce sera pantalon baissé mais la petite culotte aussi »
    « non non monsieur pardon » elle commençait à chouiner.
    je déboutonna le jean malgré ses supplications, elle n’y opposait presque aucune résistance, je saisie les poches et tira le jean à ses chevilles.
    je la saisie par le bras et la bascula sur mes genoux, ma main prit de l’élan et les claques commençaient à s’abattre sur ses fesses encore couvertes.
    Je fessais en cadence à un rythme soutenu, elle restait silencieuse et résignée.
    je fis une pause, elle senti mes doigts passer sous l’élastique de son sous-vetement.
    « non monsieur s’il vous plait pas ma culotte j’ai compris j’ai compris je recommencerais pas »
    « en te déculottant Heloise je vais en effet m’assurer que tu ne recommenceras plus » a peine finit ma phrase je fis glisser la culotte au dessus des fesses pour là baisser aux genoux.
    ces fesses nues m’étaient ainsi offertes, et j’allais devenir le chef d’orchestre d’un concert dont elle se serait bien passé.
    je repris donc la fessée sur ses fesses nues, les premiers gémissement de douleur ne se firent pas attendre longtemps. Je fessais toujours en cadence ne lui laissant pas de répit.
    Elle respirait fort vite et bloquait parfois ça respiration en contractant tout son corps.
    La peau des fesses changeait d’aspect rapidement, la culotte finit par glisser aux chevilles.
    Je m’arrêtas estimant qu’elle avait été assez punie.
    « Tu peux descendre et reculottes toi, tu as de la chance on a pas de temps à perdre pour que je t’envoie au coin, on va reprendre installes toi sur la chaise et prend la guitare »
    tout se passait en silence, elle s’exécuta, je lui fis travailler l’exercice 2 3 et 4, je la voyais se dandiner sur sa chaise, elle tenait mal la position assise
    « ok fin de la leçon, j’espère que tu as compris pourquoi tu as été punie »
    « oui monsieur je ne recommencerais plus »
    « si tu recommences tu sais ce qui t’arrivera »
    « oui oui » dit elle d’une voix étouffée

    puis j’annonçais la fin du scénario, son visage changea de suite, elle sortait du jeux.
    elle dit de suite « c’était top au delà de mes espérances mais tu m’as fessée bien moins fort que d’habitude »
    « que veux tu je n’avais pas de réelle colère en vers toi comme quand tu rate un cours ou va ne soirée veille de devoir sur table, donc en effet j’étais surement moins sévère »
    « ok ok »
    « je te sens déçu si tu veux tu te déculottes et je vais chercher le martinet si tu as pas eu assez mal? » dis je en blaguant
    « ha non ça va ça pas ton satané martinet »
    « bon tu veux une bières »
    « oui vas y envoies une bière aromatisée je sais que ton frigo c’est une cave »
    je lui ramenais la bière et je dis en lui tendant « il faut que tu boives bien, quand j’ai baissé ta culotte j’ai vu à quel point tu avais mouillée dedans, je voudrais surtout pas que tu repartes déshydraté de chez moi »
    « t’es con » dit elle en riant avant de rajouter «  c’est vrais que au moment ou tu m’as grondé je n’avais jamais senti une si forte production de cyprine couler en moi »
    « j’ai vu j’ai vu ».

    J’espère que ce récit vous aura plu? Et vous?Rêvez vous comme Heloise d’infantilisation poussé?

    L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

    #71327
    Victor
    Participant


    Le titre est super. Je n’y serai peut être pas venu sans.
    Elle est top cette histoire et la fin est rigolote.
    Infantilisation poussée… ça va encore c’est light cher ami pour mon goût. 😉

    #71337
    Miss Tinguette
    Participant


    très beau récit, très prenant comme celui de “bienvenu à bord” 🙂

     

    #71338
    Vil1tidiab
    Participant


    Très sympa l’infantilisation d’Héloïse. C’est frais, j’aime bien.

    #71339
    Spankettegirl
    Participant


    Un récit fort sympathique et bien prenant…

    Toujours plaisant à lire…

    #71350
    Parisspanking
    Participant


    merci à tous pour vos messages, ça fait plaisir.

    @victor13300 content que tu ai aimé la fin, oui en effet il ne fait nul doute qu’il y a bien plus “poussé”.

    #71352
    Arthurinbeau
    Participant


    Récit agréable

    Héloïse doit être une femme heureuse

    Lyon et sa région

    #71354
    Badine79
    Participant


    Beau récit

    J aime beaucoup  ce type de fessee

    J espère une suite merci victor

    #71864
    CROCODELLE
    Participant


    Récit agréable et fort sympathique,  merci @parisspanking

     

     

    #72758
    Parisspanking
    Participant


    @crocodelle merci, photo de profil très agréable merci à toi 😉

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com