Lettre à celui qui me manque

Accueil Forums Discussions générales Récits Lettre à celui qui me manque

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #62370
    Chess
    Participant


    Cela fait un an et demi qu’on se parle tous les jours. Ou devrais-je l’écrire au passé ? Cela fait quinze jours que je n’ai plus de nouvelles de Vous. Je sais pourquoi, vous m’avez expliqué, je sais – j’espère – que vous reviendrez.

    Il vous faut du temps pour avaler un changement dans votre vie, un changement de vie, mais en ferai-je toujours partie de celle-ci ? Un jour vous m’avez dit, un Daddy, c’est pour la vie. J’ai souri, car je n’y croyais guère. Et pourtant, m’avez-vous déjà menti ?

    Est-il normal de tour à tour vous en vouloir, vous implorer silencieusement, hurler sans bruit ? D’une simple relation fessée, nous sommes devenus amis. J’ai besoin de vous Daddy. Votre absence, est comme un trou noir qui s’est créé dans mon cœur. Je retiens mon souffle depuis votre dernier message, j’attends que les jours passent, comme autrefois j’attendais au coin que les minutes s’écoulent. Le temps s’est-il arrêté ? De votre point de vue, il doit filer avec la vie que vous avez aimée.

    Je me demande s’il existe un purgatoire des relations à l’arrêt. De celles dont on ne sait si elles vont repartir ou se terminer.

    Bien sûr, comme pour tout regret, notre relation s’est arrêtée sur une crise qui depuis repasse en boucle dans mon esprit. Ma crise d’adolescence de spankee. Ma volonté de m’affranchir de Vous, qui m’avez guidée dans la vie, dans la relation qui nous a unis. Car je suis à présent guidée par un autre que vous. Nous n’avons depuis pas pu nous expliquer, et si vous m’en vouliez ? Si vous saviez tous mes regrets. Vous savoir mal, aujourd’hui, loin de moi, et pourtant si près, ne rien pouvoir faire pour vous aider. Impuissante.

    Que cette lettre ne vous arrive, car je ne veux point vous accabler. Mais sachez malgré tout que vous comptez. Même si je suis aujourd’hui accompagnée par un Grand Homme qui m’apporte ce que vous ne pouviez pas m’apporter, vous comptez. Vous m’avez trouvée, vous m’avez réinsufflé la Vie, alors que j’étais enfermée dans l’oubli. Vous m’avez rappelé ce qui me faisait vibrer et que j’avais mis de côté. Vous m’avez ramenée dans le monde de la fessée. Ce n’est pas l’apaisement que vous m’avez apporté mais une tempête, tonitruante. Trop pour moi. J’espère vous retrouver sous des auspices plus légers. Quand vous aurez triomphé de votre tempête intérieure. Vous ne pouvez que triompher, les daddys, ça ne perd jamais.

    Je termine ce cri silencieux en vous renouvelant mon soutien sans faille. Notre planète rose m’a permis au fil des ans de me faire des Amis, et même de la Famille. Vous en faites partie.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 2 mois et 2 semaines par Chess.

    Chat sauvage ayant trouvé une main pour la guider.

    #62372
    SandrineG🍑
    Participant


    Courage @chess… Je peux, en partie comprendre. L’écueil des relations à distance peut parfois amener à ce genre de vide… Mais sans aucun regret, si la relation nous a par ailleurs rempli.

    Il demeure un lien fort, une connivence indéfectible.

    Courage à toi….

    "Et mes fesses, tu les aimes mes fesses" ;-)"

    #62376
    Gabrielle
    Participant


    Ce lien qui se créé qui est si fort si indescriptible …. si destructeur parfois et surtout inoubliable. Chess vous avez été si courageuse de nous vous livrez ainsi. Je compatis à votre souffrance silencieuse.

    je préfère masquée

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com