Les surprises des premières fois

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Les surprises des premières fois

  • Ce sujet contient 10 réponses, 8 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Titi, le il y a 2 mois.
11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #78395
    Manfred
    Participant


    Ayant longtemps fantasmé avant de passer assez récemment à l’acte, j’ai encore en mémoire l’idée que je m’en faisais, ou plus précisément le “fantasme” que je nourrissais. La bonne nouvelle c’est que le réel n’est finalement pas si différent du rêve. Au point de me donner l’impression que ma partenaire jouait un rôle tellement cela correspondait à ce que j’imaginais, j’attendais. Cette danse frénétique et ses conséquences : ses cris étouffés, sa petite main paraissant si fragile bloquée dans la mienne tandis que l’autre s’abattait avec toujours plus de force sur son joli derrière ; ce carmin qui le colorait, cette chaleur qui l’irradiait ; ses supplications auxquelles répondaient mes mots sévères… La tendresse et l’intimité qui succédaient à ces moments de fureur. C’était bien “comme dans un rêve”. Mais il a été mille fois décrit, en prose ou en vers, filmé, disséqué, avec trop de talent pour que je me risque en longueur à l’exercice.

    J’ai plutôt envie ici d’évoquer les surprises, ce qui, justement ne correspondait pas tout à fait ou pas du tout au “fantasme”. Il y a d’abord ce décalage classique entre le rêve et le réel : le moment s’est révélé à la fois plus intense mais beaucoup moins spectaculaire que l’idée qui cheminait dans mon cerveau jusque là en “roue libre”.
    Toujours sur le même plan, je reste surpris par le naturel avec lequel tout cela se déroule lorsque madame et monsieur sont en accord sur leurs désirs… et en ont longuement discuté avant. Cet acte que je considérais comme extraordinaire car fantasmé s’est tout d’un coup inséré dans le réel de manière presque banale. Plus prosaïquement, j’ai trouvé que le “bruit” était moins fort que ce que j’imaginais… et ce n’est pas parce que ma main manquait d’efficacité !
    Et vous, qu’est-ce qui vous a surpris lors de vos premières fois ?

    #78408
    Eva
    Participant


    Les premières fois…
    Pour le coup j’en ai eu deux totalement différentes. Ma première fois en tant que receveuse et ma première fois en tant que donneuse.
    Mais il y a un point surprenant qui revient dans les deux cas…mon absence de nervosité.
    Ma première fois en tant que receveuse, c’était avec mon mari.C’est venu après 10 ans de vie commune , sans même que nous en parlions avant( bien que je fantasmais dessus depuis toute jeune…). C’était un instant tellement fort, intense, hors du temps…que je n’ai jamais eu le temps, ni l’occasion d’être nerveuse.
    Bon venons en au “nerveuse”…c’est une nature chez moi. Je suis très réactive aux courants électriques, dus à l’influx nerveux, dus à mes émotions, dus à des facteurs x ou y. Une vraie “petite nerveuse”^^. Mais cette fois là…non. J’ai tout vécu,  tout ressenti, avec une puissance incomparable, sans aucune nervosité dûe à la circonstance… que de l’énergie positive.
    Et ça a été pareil la première fois où j’ai donné la fessée.  J’ai fantasmé ce moment, ai douté avant, me suis demandée si …j’allais assurer et être à la hauteur, si j’étais à ” la bonne place”..etc etc. Mais sur le moment…aucune nervosité. J’étais calme, apaisée. Même les minutes de solitude avant dans l’appartement où j’aurais pu faire les 100 pas, me questionner encore…j’étais calme. Déjà un peu heureuse, d’avoir la chance de vivre ça, avec elle.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par Eva.

    Se révèle être "comme une boule de flipper,qui roule qui roule...".

    #78418
    Spankheure
    Participant


    La première fois que j’ai donné a été particulièrement magique. J’avais beaucoup de mal à croire que j’avais une fille sur mes genoux, et qu’en plus je pouvais fesser son postérieur non pas une fois ou deux fois, mais de nombreuses fois comme une authentique fessée. Le bouquet a été le moment ou j’ai carrément pu la déculotter, après avoir fait apparaître sa culotte. C’était vraiment inoubliable.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par Spankheure.
    #78423
    Manfred
    Participant


    @evaeyes ce magnifique témoignage me rappelle une autre “surprise”, celle d’avoir endossé aussi facilement mon rôle. J’étais déjà surpris d’entretenir cette envie étant donné mon caractère plutôt respectueux et gentil dans la vraie vie, je l’ai été encore plus de me transformer aussi facilement en punisseur. Il faut croire que c’est enraciné en nous si profondément que le passage à l’acte est une évidence… presque une formalité.

    #78426
    Sir Thomm
    Participant


    Pour moi : chaque fessée donnée est une nouvelle aventure. La première rencontre n’est pas une réussite. Une Femme, un Homme se rencontre …. Pour qu’une fessée soit une réussite, il faut absolument qu’une confiance réciproque soit installée, donc il faut être prudent. En tant que tuteur ou fesseur c’est à moi de découvrir où la personne que je corrige peut aller. Je dois aussi resté  de marbre et cacher mes émotions. Aussi il n’y a pas de “séances”  mais un début d’une nouvelle aventure ….

    #78427
    Paulparis
    Participant


    Ma première fois remonte à trop longtemps pour que j’en garde un souvenir précis et pvrcequ’il y a eut tant d’autres fois avec tant de sensations fortes que la première fois est un souvenir trop lointain

    Mais je voulais partager les propos ci-dessus de @evaeyes sur l’éventuel stress et la nervosité qui peut précéder une première fois. Comme @evaeyes, je stress ou la nervosité c’est avant. Au moment de passer l’acte c’est probablement comme le saut en parachute. Puisqu’il est trop tard pour se poser des question, restons serein. Quand on saute dans la piscine, on nage et on s’en sort bien… Au moment de décider d’un rendez vous j’ai toujours une petite boule dans le ventre. Au moment d’ouvrir la porte, c’est oublié. Vive la vie

    #78473
    Philippe
    Participant


    La première fois que j’ai donné la fessée date d’environ 20 ans. Elle avait 10 ans de plus que moi, habillée bcbg, ça se passait dans une chambre d’un hôtel-restaurant dans lequel nous venions de déjeuner ensemble, donc il fallait éviter de faire trop de bruit.

    J’ai eu beaucoup de plaisir à commencer la fessée sur la jupe, à la relever et à rester en extase devant l’offrande qu’elle me faisait (j’ai l’impression que cette suspension du temps fut longue mais pas forcément), à continuer, à baisser le string qui en fait ne protégeait rien et à rougir ses magnifiques fesses encadrées par ses bas et son porte-jarretelles, avant de la mettre au coin. Je craignais d’alerter d’autres clients ou du personnel par la musique de cette fessée. Si quelqu’un est passé dans le couloir, il a dû nous entendre.

    Mais ce fut plus naturel que je ne l’avais imaginé, c’était normal, ou alors nous faisions semblant de le penser, comme si toutes les femmes devaient se faire fesser par leur partenaire… Le déroulement s’enchainait presque trop bien, c’est ça qui m’a étonné. Couchée en travers de mes genoux, elle était à sa place, et moi aussi, la normalité donc. J’avais peur d’avoir fait trop fort… mais non, elle avait adoré. Le même hôtel nous a accueilli d’autres fois pour la même activité et je suis parfois repassé devant en y pensant.

    #78526
    Manfred
    Participant


    J’ai l’impression que nous sommes tous d’accord : la vraie surprise c’est qu’il est tout à fait naturel et normal de se livrer à la fessée, rires !

    #78620
    Philippe
    Participant


    Oui, en effet M. Manfred, je crois que dans mon cas, ça venait du fait d’avoir répété l’action “dans ma tête” auparavant et que lorsque “cette action” fut commencée, tout s’est enchainé alors automatiquement et naturellement…

    #78668
    chtiFesseur
    Participant


    Ma première fois… Que de souvenirs… C’était complètement spontané et non planifié. Je me souviens du lieu exact. Mais il n’y a pas eu vraiment de surprise… Ce fut naturel et très agréable.

    #78671
    Titi
    Participant


    Ma plus grande surprise a été de voir l’effet que cela faisait sur ma partenaire. J’avais tellement culpabilisé à cause de mon envie de la fesser et voilà que finalement nos désirs se rencontraient et se mélangeaient dans un torrent de force et de douceur, de bruits énergiques et de silences presque divins.

    Mains fines pour fesses délicates

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com