Les '' jeux'' en groupe

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Les '' jeux'' en groupe

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Auteur
    Messages
  • #9703
    Anonyme
    Inactif


    Vas y @succube lâche toi, rires

    #9706
    Anonyme
    Inactif


    Bon , avant de me faire tape sur les doigts par l’admin ,
    Avez vous déjà fait des jeux en groupe ? Est- ce un fantasme ? ou au contraire cela vous éveille aucun érotisme ?
    Que faut il , selon vous, pour que le jeu prenne bien ?
    Et puis après c’est libre vous dîtes ce que vous voulez :p

    #9709
    Professeur Max
    Participant


    Je n’étonnerai personne en avouant que le fantasme du professeur faisant la classe à plusieurs étudiantes indisciplinées ne me laisse pas complétement indifférent…
    J’ai eu l’occasion de participer à une rencontre à plusieurs, avec des partenaires que je voyais pour la première fois. C’est un excellent souvenir, mais, avec le recul, je partage ce qui a été dit par @succube dans un autre sujet:

    pour avoir pratiqué les 2 choses il n’y a pas du tout le même rapport en intimité et à plusieurs ni les mêmes réactions de part et d’autres…..

    Même pour un fesseur, être sous le regard d’autres joueurs (qu’ils soient fesseurs ou fessées) conditionne la posture et limite le fameux “lacher prise”.
    Comme pour une rencontre en binôme, il faut prendre le temps de faire connaissance et de s’apprivoiser avant d’installer le jeu
    Ceci étant, je serais prêt à renouveler l’expérience : l’idée de faire vivre une partie du groupe “professeurs et étudiantes” sur un week-end dans un gîte par exemple me trotte dans la tête. A creuser…

    http://professeurmax.canalblog.com/

    #9710
    Anonyme
    Inactif


    @professeurmax
    Je suis d accord avec vous et je pense que je serais tentée par l’expérience mais si j’ai pu auparavant rencontrer quelques participants et échanger avec.
    Mais comme je le disais ce serait la un pur jeu un délire en quelque sorte….je n’irai pas chercher dans ce moment une cerebralite mais vraiment un jeu et d’ailleurs dans ce cas pauvres profs car je suis terrible ?????

    #9711
    Anonyme
    Inactif


    Pour ce qui est de la cérébralité , je crois que c’est une question d’ambiance. Même si ça peut parfois partir un peu en colonie de vacances, il n’empêche qu’il y a des émotions fortes, se faire punir devant d’autres personnes ( c’est quand même la honte , une honte délicieuse , mais la honte quand même )
    Si j’ai l’occasion c’est quelque chose que je referais, que ce soit avec des potes ou avec un partenaire qui choisit un autre ( ou d’autres )
    Mais comme dans les jeux à deux, cela demande une grande confiance et de la complicité

    #9712
    Anonyme
    Inactif


    @eilinel Je suis totalement d’accord il y a tout un ressenti émotions
    Quand je parle de cerebralite c’est comment dire : une osmose se comprendre d’un regard sentir ce que l’autre veut ou attend….
    Et comme tu le soulignes bien il faut une grande confiance et complicité d ou le fait de se rencontrer un minimum avant ?
    Ce sont d’autres ressentis que dans la relation duelle.
    Effectivement la honte devant les autres …..???

    #9713
    Monsieur Méchant
    Maître des clés


    Comme je l’ai écrit par ailleurs, j’aime beaucoup « les jeux » à plusieurs.
    C’est très différent d’un tête à tête mais on y trouve des émotions complémentaires, quand on se donne les moyens d’explorer avec subtilité ces “jeux” qui n’en sont pas…

    L’un et l’autre doivent se pratiquer dans le respect des limites de chacun et sous le sceau du plaisir et de l’envie partagés. Celui qui mène le jeu doit en être le garant et sélectionner les participants avec cette ambition.

    J’ai eu l’occasion d’organiser des rentrées des classes, des auditions, des examens, des entretiens d’embauche et bien d’autres fantaisies.
    Ce genre de « rencontres » ne doit pas tourner à la foire sinon c’est, à mon sens, dénué de tout intérêt et n’amène aucune émotion.
    Bien au contraire, on doit s’y adonner avec subtilité, tact, écoute, respect des autres, envie.
    Les règles et les limites sont définies au départ.
    Chacun doit s’y tenir, j’y veille.

    Je me rappelle d’une rentrée des classes avec Fraise (c’était il y a… houuuuuuuulaaaaa, bien des longtemps!). Elles étaient trois fortes têtes avec leurs petits cartables. Nous les avions « cadrées » dès le départ ! La classe s’est déroulée avec le sérieux nécessaire pour que les émotions s’invitent (envie, honte, gêne, excitation, colère, etc..). Fraise a drôlement fayotté !!!

    Car, voyez-vous, l’idée est d’aller chatouiller les envies refoulées ou orphelines de chacun !
    Il faut tisser avec le fil des envies en présence un univers dans lequel on lâche prise, dans un autre “espace temps”.

    Succube, si on vous a laissé mettre le bazar lors de vos expériences et que cela a tourné au grand n’importe quoi, je comprends que vous n’y ayez trouvé aucun plaisir. Je pense que nous ne parlons pas de la même chose…
    Ces “jeux” doivent se “jouer” avec sérieux si vous voulez convoquer les moments de lâcher prise que vous arrivez à trouver dans un tête à tête.
    On doit les pratiquer avec exigence envers soi et envers les autres pour que les étincelles s’allument dans les yeux complices…

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    #9716
    Sia
    Participant


    Ces “jeux” doivent se “jouer” avec sérieux si vous voulez convoquer les moments de lâcher prise que vous arrivez à trouver dans un tête à tête.

    Si je participais à ce genre de rencontre, ce n’est clairement pas ce que je rechercherais… Ce serait vraiment juste pour le fun de délirer.
    Pas besoin de connaître les gens avant pour moi, juste déjà apprécier ce que l’on voit d’eux sur le forum… Par contre c’est clair que je ne m’incluerais pas dans un groupe déjà formé et se connaissant bien…

    https://call-me-glynda.blogspot.fr

    #9718
    Fraise Des Bois
    Participant


    Je me rappelle d’une rentrée des classes avec Fraise (c’était il y a… houuuuuuuulaaaaa, bien des longtemps!).

    Mais Loup arrête ! On va croire que je suis une vieille mémée !!

    Fraise a drôlement fayotté !!!

    Moi, fayotter ?? Pas du tout. J’ai été une bonne élève comme d’habitude !

    C’était une super expérience, loin, très loin de la foire d’empoigne ou de la course à la claque sur les fesses. Les messieurs avaient bossé aussi, faut le reconnaître. Tout était très bien préparé et on n’aurait pas osé casser cette belle ambiance par je ne sais quel comportement inapproprié. C’était subtile, respectueux, et très excitant, chacun ayant tenu son rôle avec grande conviction et beaucoup de sérieux. Les partenaires de jeux étaient de grande qualité, et sur la même longueur d’ondes. Cela doit sans doute beaucoup participer de la réussite de l’événement.

    Je suis tombée il y a peu sur le grand cahier dans lequel j’avais griffonné mes devoirs au crayon gris, en une écriture suffisamment lisible pour que je puisse me relire (et qu’on ne puisse me taxer de n’avoir pas fait mes exercices) et suffisamment illisible pour que le profane qui serait tombé par hasard dessus puisse se décourager de déchiffrer mes pattes de mouche.

    C’était un chouette moment.

    "Fi des femelles décharnées, vive les belles un tantinet rondelettes !"

    #9723
    Anonyme
    Inactif


    @professeurmax

    l’idée de faire vivre une partie du groupe “professeurs et étudiantes” sur un week-end dans un gîte par exemple me trotte dans la tête. A creuser…

    Ah oui… sur 2 jours, ça me plairait bien aussi ! J’y ai parfois pensé, j’aimerais pouvoir le faire mais c’est le genre de projet qui mériterait de passer plusieurs mois dessus pour que ce moment soit ♥. C’est un peu plus difficile quand on est de l’autre côté, je m’exclurais plus ou moins de ce que je (me) souhaite en l’organisant… organiser serait cependant un plaisir et je continue d’y penser. Je ne sais pas si j’envisagerais du prof/elève aujourd’hui mais je l’aimerais plutôt cérébral ce moment, bien loin de la colonie de vacances. L’aspect intéressant, pour moi, c’est de faire naître des émotions, de délaisser la réalité pour une autre jusqu’à ne plus ressentir celle qu’on a quitté, de se déconnecter et de le faire en partant justement de cette réalité qu’on quitte. Je crois que ça demande pas mal de travail en amont et beaucoup d’attention, que ce soit sur l’ensemble mais aussi envers chaque personne participante. Quelques heures de mon temps ne suffiraient pas à ce que j’espère. Je crois aussi que la complicité à plusieurs, elle peut se créer quand elle n’est pas déjà présente, ce n’est pas qu’une histoire de feeling, il est possible de l’influencer, d’agir dessus, tout comme sur les émotions. C’est aux organisateurs d’utiliser des ressorts psychologiques adaptés pour qu’elle apparaisse cette complicité.

    #9748
    Amandine
    Participant


    Je me suis essayée une seule fois à un jeu en groupe. J’ai longtemps pensé que l’intimité d’un jeu à deux était nécessaire à mon fantasme, et puis, la curiosité faisant, je m’y suis laissé tenter…
    Nous étions six, deux couples en jeu comme dans la vie, et un monsieur qui devait être, pour cet après-midi là, mon chevalier servant. Je ne connaissais aucun d’entre eux mais avait un peu discuté avec certains au téléphone quelques jours auparavant, histoire d’être rassurée. Ils se sont tous révélés d’une immense gentillesse. Confiance et complicité se sont installées dès les premières secondes. Nous nous sommes amusés comme jamais je ne m’étais amusée dans ma vie. Une expérience formidable, très différente de ce que l’on peut vivre à deux. J’ai trouvé qu’il était beaucoup plus facile de lâcher prise et de se libérer complètement dans ce contexte là, parce que c’est d’emblée tellement hors du réel!!!
    La qualité des personnes tient pour beaucoup, naturellement, du merveilleux souvenir que j’en garde. Les hommes avaient préparé avec soin toute la mise en scène et étaient constamment à l’écoute de la moindre de nos réactions pour ajuster leur rôle et nous faire vivre la plus belle de nos expériences fantasmatiques. Vous l’aurez compris, j’ai adoré tout, absolument tout, même si, l’excitation et l’effet de groupe faisant, nous sommes allés beaucoup plus loin que je n’en ai l’habitude et que mes fesses s’en sont souvenues plusieurs jours durant (mais j’ai adoré cet aspect-là aussi !!!).
    Le seul petit bémol était qu’il m’a manqué un peu de tendresse. Lorsqu’on lâche prise, que l’on perd pied, J’ai besoin d’être prises dans les bras, câlinée quelques instants, le temps de revenir sur terre. Il n’en était pas question dans ce contexte-là et cela m’a manqué. J’en ressentais une petite boule dans la gorge, de temps en temps. Si je devais recommencer ce genre d’expérience, j’aimerais le faire avec quelqu’un que je connais et avec lequel je peux partager ces petits moments-là aussi. Mais il n’en demeure pas moins que je garde de cette expérience un merveilleux souvenir, avec ou sans petits moments de tendresse ! ?

    https://leserrancesdamandine.blogspot.fr/

    #9752
    Fred
    Participant


    Moi je n’ai jamais eu l’occasion d’expérimenter les rencontres à plusieurs, mais je constate que pour le moment il n’y a que des bons retours sur ce genre d’expérience.
    Difficile à réaliser malgré tout sur le plan géographique et logistique.

    #9754
    Professeur Max
    Participant


    C’est vrai que s’intégrer à un groupe de gens qui se connaissent entre eux, ce n’est pas simple. C’est ce qui m’est arrivé. Je ne connaissais qu’une personne parmi les huit présentes, et j’étais très mal à l’aise au début. Ma timidité naturelle avait refait surface, et il m’a fallu du temps pour retrouver un peu d’assurance (oui, on peut être fesseur et timide, je le revendique haut et fort!:D ). Et je me suis fait des amis.
    Si un jour, on essaie de concrétiser ce genre d’idée, oui, il est important de fixer un cadre avec des règles, mais il ne faut pas non plus que ça rigidifie le jeu. Sans liberté, sans imprévu, sans surprise, j’ai un peu peur qu’on se prive d’éléments essentiel du plaisir.

    http://professeurmax.canalblog.com/

    #9756
    Paulparis
    Participant


    J’ai déjà pratiquer nos fantasmes favoris à plusieurs et j’y ai pris énormément de plaisir, différemment de l’intimité du couple.
    J’ai été frappé (si si ) par l’extrême courtoisie et le respect des gens avec lesquels nous avons pratiqué et, puisque le cadre fixé au départ était respecté, chacun s’est vite senti à l’aise, rassuré.
    De belles expériences

    #9762
    Hyperion
    Participant


    Je n’ai jamais eu l’occasion de pratiquer en groupe, même si j’en ai déjà discuté, mais ça me tenterait bien d’essayer au moins une fois. Ma préférence irait sans doute à deux “couples ” qui échangeraient leurs partenaires.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com