LES FESSES

Accueil Forums Discussions générales Récits LES FESSES

  • Ce sujet contient 2 réponses, 3 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 2 années et 8 mois.
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #32384
    verbero5
    Participant


    LES FESSES

    Il y a des pôles d’attraction ici bas,
    Que nos regards suivent pas à pas,
    Certains sont hypnotisés par des seins animés,
    Dans un soutien gorge Walt Disney, enveloppés,
    D’autres admirent des jambes gainées de soie,
    Que mettent en valeur des talons où se perd la couture des bas,
    Moi, vous me connaissez,
    C’est par les fesses que je suis attiré,
    Les fesses de femmes, bien entendu, de belles femelles,
    N’étant pas homo aux dernières nouvelles,
    J’ai pas mal bourlingué étant routier,
    Et aux bords des routes, j’en ai vu des femmes troussées,
    Le dos tourné pour cacher leur visage et leur féminité,
    Mais le derrière à tous les regards, dévoilés,
    « Mon nom n’est pas écrit ici »,
    Disent elles en faisant pipi,
    Je ne parlerai pas de celles des demoiselles,
    Qui pour mes critères ont encore le temps de gravir l’échelle,
    Mais des fesses de la femme adulte,
    Celles pour qui j’ai un culte,
    Il y a la bourgeoise qui marche à petits pas nerveux,
    Toisant le monde d’un air dédaigneux,
    La bouche pincée, les fesses crispées,
    La soie de leur petite culotte par leur fente aspirée,
    Aussi les femmes de 40 ans qui veulent jouer les midinettes,
    Qui ont dans le jean de leur fille, deux petites pommes blettes,
    Elles marchent les fesses en arrière comme ceux qui ont un lumbago,
    Mais c’est pour faire croire qu’elles ont un gros dargeot,
    Il y a certaines femmes qui mettent leur fessier opulent,
    Dans des leggings ou caleçons moulants,
    Mais s’imaginent être cul nu,
    Et mettent comme c’est dommage, un pull ou une veste par-dessus,
    Il y a la fesse molle de la non sportive,
    Elle, le sport, c’est à la télé que ça la captive,
    C’est la préférée des boulangers,
    Qui peuvent sans crainte la pétrir sans voir un bâtard arriver,
    Certaines ont les fesses musclées,
    Comme la Grande Duchesse de Pont l’Abbé,
    Qui cassait noix et fruits du noisetier,
    Sans effort entre ses miches serrées,
    Il y a les fesses blanches et plates de la grenouille de bénitier,
    Qu’aucun goupillon n’a jamais baptisé,
    Certes elles frôlent pour l’aguicher Monsieur le Curé,
    Mais lui, sur ces fesses tristes ne laisse pas ses mains se balader,
    Préférant sans vergogne lutiner le gros derrière,
    De Madame Fourina son accorte cuisinière,
    Il y a les fesses rouges et striées,
    De la femme fautive qu’une bonne fessée vient d’humilier,
    Le mari s’apercevant qu’il est cocu,
    Vient avec vigueur de lui claquer et fouetter le cul,
    Aussi la fausse maigre qui se déculottant,
    Libère des grosses fesses déferlantes comme un torrent,
    On ne sait comment les retenir, les contenir,
    On téléphone aux pompiers pour qu’ils viennent nous secourir,
    Il y a des femmes dont le sillon des seins dans le décolleté,
    Laisse augurer de ce qu’on va trouver plus bas au rez de chaussée,
    Il y a des petits culs tout menus,
    Qui m’ont quand même laissé un souvenir ému,
    Il y a l’auguste fessier des familles,
    Qui est le même de mères en filles,
    Il y a les fesses en goutte d’huile, bien aimées dans le Midi,
    Car on peut les préparer à l’aïoli,
    Je ne parlerai pas des fesses aimant la sodomie,
    Je ne suis pas là pour faire de la pornographie,
    Mais il faut quand même dire qu’il y a des fesses de femmes,
    Qui nous feraient prendre des pratiques gays sans état d’âme,
    Il y a les grosses fesses,
    Celles qu’on se demande toujours avec détresse,
    Ce que va devenir la chaise quand ce joufflu,
    Va se laisser choir dessus,
    Il y a aussi des femmes mûrissantes,
    Qui dissimulent la ficelle d’un string dans le secret de leurs fesses opulentes,
    Mais qui craignent le moment où le jean prit une taille en dessous,
    Rendra l’âme honteusement, découvrant le gros fessier nu aux regards de tous
    Et puis il y a les fesses callipyges, juste à point bien
    dodues,
    Divisées exactement en deux par un sillon bien fendu,
    Elles commencent haut sur les hanches,
    Leur carnation est de couleur ou blanche,
    Elles finissent arrondies sur le haut des cuisses,
    Formant deux charmantes fossettes qui pour les yeux sont délice,
    La peau en est douce et soyeuse,
    Quand on la touche on pense à une crème onctueuse,
    On a envie de les dorloter, les toucher, les peloter, les fesser, les embrasser,
    Ou de s’en servir comme d’un oreiller,
    Véritables « pleine lune »,
    Dont on a envie d’escalader les dunes,
    De plus c’est bien plus facile de s’y complaire,
    Que d’atteindre vraiment l’astre lunaire,
    Je finirai par les plus citées, le plus reconnues,
    Décrites souvent par le « quel beau cul ! »,
    Quel homme dans sa vie n’a jamais employé cette expression triviale,
    Suivant dans la rue le roulis infernal,
    D’une belle croupe moulée dans un jean ou une jupe de tailleur,
    Faisant semblant, hypocrite, de regarder ailleurs,
    Mais les femmes sentent dans leur dos la brûlure du regard envieux,
    Elles se retournent moqueuses et fixent dans les yeux,
    Cet impudent personnage, qui gêné baisse la tête,
    Rougit jusqu’aux oreilles et dégage tout bête,
    Mesdames, de quelques formes que soient les vôtres,
    Nous en serons toujours les bons apôtres,
    Surtout ne touchez à rien,
    Mais montrez nous vos fesses, offrez nous les bien,
    Si d’être chouchoutées ou fessées elles ont quelques besoins,
    Restez à proximité……..nous vous prêterons nos mains………….

    Février 2000, Adrien Verbero

    #32387
    Ame.masculine
    Participant


    Un texte instructif… sourire… une ode aux fesses..

    ‘Dans un soutien gorge Walt Disney’… je ne connaissais nullement cette marque là !… 😉

    #32390
    Anonyme
    Inactif


    Je connais adrien et ses texte , son expérience, son humour, un personnage à connaître. …
    Bravo pour ta contribution.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com