le tabac c’est tabou on en viendra tous à bout

Accueil Forums Discussions générales Récits le tabac c’est tabou on en viendra tous à bout

Étiqueté : , ,

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #83166
    Parisspanking
    Participant


    Bonsoir à tous cela fait longtemps que je n’ai pas publié de récit. Mais lire celui d’une amie du forum m’a donné envie de prendre le temps d’écrire celui là. Et il faut dire que la météo en ile de France ne donne pas envi de s’éloigner du poêle à bois. Je vous propose donc ce qui doit être mon 7 emes récits postés ici.

    J’avais commencé à discuter sur le forum avec Chloé une étudiante en art. Novice en terme de fessée à part quelques coaching à distance qui n’avaient jamais débouchés sur une rencontre réelle. Elle sentait cependant en elle le besoin que ce fantasme qui l’habitait depuis de très nombreuses années n’en soit plus juste un et qu’il devienne un fetich expérimenté. Nous échangions durant une semaine, qui nous permit de nous rendre compte que nous avions la même vision de la fessée : avant tout disciplinaire, spirituelle et bienveillante. Elle me confiât essayer d’arrêter de fumer mais de son aveu ne pas y mettre la volonté nécessaire. Elle s’était en plus de ses quelques cigarettes mise à fumer la cigarette électronique, ce qui n’arrangeait rien car elle s’était mise à vapoter à une fréquence excessive.

    Nous décidions de nous rencontre physiquement autour d’un verre sur Paris. Là encore nous nous trouvions un point commun supplémentaire : l’apéro, qui semble être un vice national dans ce pays.
    A la suite de son première verre, elle me dit avoir besoin d’acheté des cigarettes….. Elle semblait chercher mon approbation ou à l’opposé une interdiction autoritaire, l’instant étant plus à la découverte de nos personnalités qu’à la discipline brut je ne m’y opposais pas : elle se leva et revint avec un paquet.
    Elle reçu quelques remontrances sur la double peine qu’elle infligeait à ses poumons : nicotine des cigarettes et de la cigarette électronique. Remontrances qui lui firent baisser les yeux et à son langage corporelle elle aurait surement voulu pouvoir disparaitre quand du haut de ses 19 ans elle était entrain de se faire faire la leçon par un homme lui étant inconnu il y a peu. Au moment de nous quitter et sûr de notre feeling réciproque je lui demandais comme pour savoir si j’avais réussi le « casting » : « dis moi Chloé j’ai pas mal de dispos ces jours veux tu que je sois le premier à te donner une fessée? » elle acquiesça. Je lui précisais immédiatement que nous aurons une discussion au sujet son tabagisme, ce qui ne laissait rien présager de bon pour ses petites fesses.

    Après quelques textos de menaces pour garder mademoiselle Chloé sous pression et faire monter chez elle ce bon stress de l’avant fessée nous décidions qu’elle viendrait chez moi vendredi après midi.

    Elle m’indica quel train elle prenait, je l’attendais à la gare, quelle ne fût pas ma surprise de la voir sortir de la gare clope au bec….. Je lui en fis la remarque à peine assise dans la voiture « c’est de la provoc ça Chloé ?» elle s’en défendit. Je lui précisait que j’avais bien assez de motifs pour la punir et que pour le coup elle ne faisait que rallonger sa fessée, pas très malin pour une première.
    Sur le court trajet en voiture et une fois dans ma rue je lui réaffirmais qu’une fois arrivée à la maison elle recevrait une fessée et qu’à la vue de ce que j’avais pu constaté au sujet de sa façon d’arrêter de fumer il était hors de question qu’elle garde sa culotte en place.
    Quand je suis en route pour le lieu de la punition, j’aime toujours « menacer » « annoncer » commencer à sermonner brièvement c’est un moyen de faire monter la tension. Et j’aime deviner ce qui ce passe dans la tête de ma partenaire : elle est en chemin vers une correction assurée, plus la voiture avance plus pour elle ça devient concret, il y a comme un effet de non retour.

    Nous entrions dans la maison, le feu crépitait toujours dans le poêle ce qui donnait une chaleur sèche dans la maison en total contracte avec le froid humide de l’extérieur.
    Je proposais à Chloé si elle voulait boire quelque-chose, lui laissa un peu de temps pour s’acclimaté à cet nouvel environnement pour elle, qui allait être le lieu de sa première fessée.

    Je finis par lui demander si accumuler cigarette électronique et cigarettes était pour elle la meilleur façon d’arrêter de fumer. Elle reconnu que bien sur non. Je lui demandais pourquoi elle avait racheté un paquet? Elle ne su pas vraiment s’en expliquer. Elle m’avait lors de nos échange en ligne confié ne plus en acheter et fumer une cigarette tous les deux jours. Je lui demandais de me montrer son paquet acheté il y a 3 jours, elle fouillât dans son sac en sortit le dit paquet l’ouvrit avec nonchalance …… il manquait bien plus de 2 cigarettes…..
    « tu vois non seulement tu rachètes des cigarettes et en plus tu ne tiens pas ton engagement d’en fumer seulement une chaque deux jours ». Elle se défendait mal, elle se défendait sans force elle se défendait sans aucune conviction. En même temps après tant d’années à la fantasmer cette fessée elle avait surement envie en quelque-sorte de ne pas chercher à y échapper plus que ça.
    Nous étions alors installé sur le canapé, avant de l’inviter à s’allonger sur mes genoux je lui lançait une dernière « menace » « Même si ta fessée va commencer par dessus ton jean ne te fait pas d’illusions cette fessée finira fesses nues, tu seras déculottée pour que tu retiennes mieux la leçon »
    Elle s’installa sans réticence en travers de mes genoux, une fois en position je lui demandais si elle est d’accord qu’elle mérite cette fessée, ce à quoi elle répondu d’un « oui » étouffé.
    La fessée commença par dessus son épais Jean. Une cinquantaines de claques en rythme qu’elle n’avait pas du sentir plus que ça. Puis je la fis relever, saisis sa boutonnière de mes deux mains et ouvrit son pantalon, je le fis glisser le long de ses cuisses puis mollets et lui ordonna de le retirer.
    Je lui fis reprendre position, sa culotte ne couvrait pas tant que ça ses fesses tampis pour elle je repris la fessée, très vite la partie visible de ses fesses devint rosée.
    Il était temps que les choses sérieuses commence, mes doigts passèrent dans le bas de son dos saisirent l’élastique de sa culotte. Je marquais une pause agrémentée de cette petite phrase « je t’avais prévenu Chloé tu mérites de recevoir cette fessée cul nu, tu vas être déculotter ». J’agrémentai la parole de l’acte, elle pu sentir sa culotte glissée par dessus ses fesses le long de ses cuisses pour finir dans un premier temps à ses genoux. La fessée reprit sur ses fesses nues, nul doute que le ressenti en était différent pour elle. Après plusieurs minutes de claques s’abattant sur ses fesses Chloé commença a me montrer quelques signes de faiblesse : ses jambes tremblaient légèrement, son corp se contractait sous les claques, elle finit par sortir son bras de sous elle pour se protéger les fesses.
    Mais contrairement à moi c’était pour elle sa première fessée et je me devais de trouver le juste milieu ne pas stopper trop tôt mais surtout ne pas stopper trop tard……
    Je l’avais fessée méthodiquement avec quelques pauses pour la laisser récupérer mais sans grande force.
    Je lui dis que sa fessée prenait fin et qu’elle allait à présent aller réfléchir à son tabagisme au coin main sur la tête. Elle me demanda si elle pouvait remettre sa culotte, je ne pense pas qu’elle s’attendait à un « oui » et bien sur elle reçu en guise de réponse un «  non le coin c’est cul nu ».
    Elle prit place au coin, elle devait rentrée chez elle pas trop tard je ne lui fis faire donc que 10 minutes au coin elle aura peut être moins de chance une autre fois.
    Une fois le temps écoulé je lui indiquait qu’elle pouvait remettre sa culotte et venir s’assoir sur mes genoux. Elle s’exécuta, je lui demandais si elle avait compris pourquoi elle avait été punie et si elle reconnaissait avoir mérité sa punition . Elle me répondit que « oui ».
    Apres quelques secondes je lui dis qu’elle pouvait remettre son pantalon elle s’exécuta et s’installa en face de moi.

    Immédiatement je la questionnais sur ses premières sensations, nous étions hors du jeux redevenu nous si je puis dire. Je pouvais voir que son expériences lui avait été satisfaisante, j’avais assez discuter avec elle pour savoir ce qu’elle attendait et ça tombait bien car nous étions en symbiose.
    Vint la question de son rapport à la douleur, question déjà posé lors de notre première rencontre autour d’un verre, n’ayant pas d’expérience elle n’avait pas su m’aiguiller sur son niveau de masochisme et son rapport à la douleur.
    Et elle me confirmât ce que j’avais compris que par mesure de sécurité je n’avais pas osé la fesser assez fortement.
    Je lui proposait alors de reprendre en la prévenant que si en effet elle était venu tester ses limites dés sa première fessée je n’aurais pas de mal a lui faire atteindre ses limites, mais qu’elle devait se rallonger sur mes genoux en toute connaissance de cause le round 1 avait été une promenade de santé pour moi si je m’employais elle allait déguster.
    Une Chloé avertit en vaut deux, je lui ordonnait de venir face à moi et que je ne perdrais pas de temps à donner des claques sur le jean.
    Elle s’installa en culotte dans la même position qu’elle avait quitté il y avait 20 minutes.
    Je sortais quand à moi du mode « demo » et dés la première claque elle s’en rendu compte à ses dépends, la puissance des claques n’avait plus rien à voir et son corps m’envoyait de fréquent message de souffrance : ses jambes tremblaient sous les claques, elle bougeait, je devais la plaquer fortement contre moi et le canapé elle ne pouvait ainsi pas bouger elle subissait ce que j’avais à présent décider de lui administrer.
    Les claques étaient puissantes mais je la laissais souffler de temps en temps avec des pauses. Je lui appliquais quelques claques au raz des fesses sur le haut des cuisses qui laissait échapper de petits gémissement de douleur. Ses fesses commençaient à marquer, la couleur rosée puis rouge laissait place à des stigmates plus profond. Ma forte main lui laissait des marques sur la chair.
    Je commençais une série de bonne claques jusqu’à ce que j’estime qu’elle ne puisse vraiment plus les supporter.
    Je la sentais au bout du bout elle était cependant courageuse le safeword aurait pu arrêter son supplice à tous moment mais elle ne le prononça pas.
    A la suite d’une longue pause je lui dis qu’elle allait recevoir les 10 dernières claques très fortes ce à quoi elle repiquât rapidement « 5 » et je dis « 6 » pour un nombre pair. A ce moment la et lors de cette tentative de négociation je su qu’elle en avait appris beaucoup sur son rapport à la douleur et sa capacité à l’encaisser mais qu’elle avait atteint sa limite pour aujourd’hui. Ces 6 dernières claques lui arrachèrent toutes un petit gémissement de douleur.
    je la laissa récupérer sur mes genoux en lui caressant les fesses.
    Quand elle se redressa je posais deux doigt sous son menton qu’elle ne puisse pas fuir mon regard et lui dit «  maintenant tu sais, tu sais comment je fesse et pour ton info je pouvais continuer longtemps à te fesser ainsi et même sans faire de pause donc tu finis ton paquet et tu n’achètes plus de clopes sinon je vais m’occuper de toi! Et dans l’électronique tu réduis à 4 mg dans une semaine » Elle ne négocia pas et accepta mes conditions.

    Ps : il y a ici une personne inscrite sous le pseudo Chloé mais je souhaite préciser que ce n’est pas elle.

    #83168
    louviere
    Participant


    Bonsoir

    Magnifique texte , et oui des le début je m attendai à une autre style de fessée  donc la suite et fin.ma énormément plu..et oui sans tabac ,la vie est plus belle…

    Louviere

    #83169


    Justement moi qui pensais à m’y remettre a fumer…

    #83174
    anatole
    Participant


    Moi je connais une autre bonne manière d’arrêter la clope (expérience vécue toute récente…!!!) Faites vous faire une coronarographie et poser 3 stent juste comme ça pour rigoler, et qu’en plus c’est la semaine avant le black friday( 3 pour le prix de 2!)….ben ça coupe l’envie…coup de bol, la morgue de l’hosto était surchargée et ils m’ont laissé rentrer chez moi et revenir ici pour écrire mes conneries habituelles…(il semblerait d’ailleurs que je ne sois fait virer du tchat….)….cela dit, les infirmières étaient sexy….

    Je me sentirais vieux le jour où mon sexe ne me servira plus qu'à pisser

    #83190
    Titi
    Participant


    Ce n’est peut-être pas sans fondement. En effet fumer libère des endorphines tout comme la fessée et c ‘est sûrement moins dangereux pour la santé. Pour les fumeuses, la fessée devrait être obligatoire 😉

    Mains fines pour fesses délicates

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com