Le poids de la frustration

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Le poids de la frustration

Étiqueté : 

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Auteur
    Messages
  • #60803


    Causons fessée… Ou absence de fessée, pour être tout à fait exacte !

    Après une discussion avec @ame-masculine (Bonjour vous !) qui a mis en avant le poids de l’absence de fessée qui pouvait peser sur moi, mon moral et mon attitude. Je me demandais comme vous vous la viviez cette frustration, ce manque, ce besoin de cadre,… En tant que femmes principalement, mais amis fesseurs, n’hésitez pas à prendre part à la discussion 🙂

    Pour que vous compreniez un peu la situation et mon ressenti, je n’ai eu qu’une seule expérience en termes de fessée et, pourtant, j’ai conscience de ce besoin de cadre, de soutien qui pèse en moi. Et j’ai l’impression que de jour en jour ce besoin grandit en moi si bien que ne pouvant pas le combler, je me sens oppressée, mais aussi en déséquilibre, voire abandonnée. Alors, évidemment, je parle de fessée, mais il y a toute la relation autour qui entre en jeu.

    Fin, bref, est-ce que certaines se reconnaissent ? Et arrivent à canaliser, gérer ce trop plein de frustration et de manque ?

    Fesse-moi, si tu peux !

    #60804
    Anonyme
    Inactif


    Bonjour à toi,

    Chez moi, lorsque la fessée s’absente, ce qui est arrivé à un moment où je ne pouvais pas la supporter mentalement ni physiquement, j’ai tout bonnement l’impression d’être lâchée par mon partenaire. Du coup je multiplie les “bêtises” pour attirer son attention, ou par dépit en fait. C’est comme si la frustration explosait de moi et s’exprimait par les manquements aux règles établies.

    Pour canaliser cette frustration, à l’époque où je cherchais un fesseur, j’acceptais les propositions de coaching virtuel. C’est pas pareil mais c’est mieux que rien.

    Je te souhaite en tout cas de parvenir à combler cette frustration au plus vite !

    #60806
    Mobby
    Participant


    Oui, Mademoiselle, pour nous tous qui n’avons pas cette chance de vivre en couple avec une personne qui partage nos désirs – de manière active, j’ajouterais – c’est l’expérience quotidienne. L’épidémie, avec un confinement, un couvre-feu où sans toute cela, ne fait que renforcer ça. Je connais bien les sentiments, reste assurée, comme beaucoup d’autres, et je suis sûr qu’il y a bien des femmes et hommes, qui n’ont même pas (encore) trouvé notre communauté, donc ils ou elles ne peuvent même pas exprimer leurs sentiments. Mais, quoi dire ou quoi faire… c’est, partiellement au moins, la question de choix, de l’attitude. Tout exige la patience, et tout vient, tot ou tard, donc moi, je me munis de la patience. L’épidémie durera encore un peu de temps mais se finira un jour c’est sur. Sur le plan plus large, il nous reste croire que nous croiserons la personne un jour. Il faut y croire sans se rendre. Donc, restons incorrigiblement optimistes (je sais que ce n’est pas facile 🙂 Est-ce qu’il a quelque chose d’autre à dire ou faire? Si quelqun sait, je voudrais bien savoir. 🙂

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 années et 4 mois par Mobby.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 années et 4 mois par Mobby.

    "Tu vas voir les femmes? N'oublie pas ton fouet!" Nietzsche, bien sur.:)

    #60808


    Bonjour à toi, Chez moi, lorsque la fessée s’absente, ce qui est arrivé à un moment où je ne pouvais pas la supporter mentalement ni physiquement, j’ai tout bonnement l’impression d’être lâchée par mon partenaire. Du coup je multiplie les “bêtises” pour attirer son attention, ou par dépit en fait. C’est comme si la frustration explosait de moi et s’exprimait par les manquements aux règles établies. Pour canaliser cette frustration, à l’époque où je cherchais un fesseur, j’acceptais les propositions de coaching virtuel. C’est pas pareil mais c’est mieux que rien. Je te souhaite en tout cas de parvenir à combler cette frustration au plus vite !

    Oui, je me retrouve dans ce que tu dis. Le fait de jouer provocation sur provocation pour obtenir de l’attention, je fonctionne aussi ainsi… Mais compliqué quand on n’a pas de fesseur attitré ou que ce n’est pas possible dans l’immédiat.

     

    Oui, ça peut en effet être une solution, mais j’ai beaucoup de mal à obéir uniquement à distance, je pense que ça peut marcher lorsqu’on connait la personne, qu’on l’a déjà testée… Néanmoins, ça reste à tester !

     

    Fesse-moi, si tu peux !

    #60810
    Ô.Céane
    Participant


    @soso

    Ce sujet me parle énormément… Déjà parce que j’ai commencé par une relation à distance qui me parlait en tout point, et qui perdure aujourd’hui. Cela m’aide d’autant plus que les relations réelles que j’ai pu avoir, n’ont ,jusque là, pas eu cet écho si fort. Et surtout, je m’aperçois que la fessée n’est pas une fin en soi et que certains mots, intonation, intentions peuvent se révéler tout aussi puissantes, si tant est que la cérébralité soit forte.

    Bien sûr, j’aimerais vivre une relation de même type avec des fessées concrètes mais tout au long de ces deux ans de cheminement, je m’en remets toujours à ce mentor (qui n’est autre que ce même serviteur que tu cites, 😉 ), qui a su et sait trouver les mots qui “percutent” mon cerveau et m’amène dans notre petit monde…

    Alors, parfois nos interactions sont limitées par le temps de chacun, les envies aussi je pense, et curieusement, le contexte sanitaire qui a une influence indéniable sur les relations de toute nature… Mais nous avons encore des échanges riches, il continue de me gronder et me punir, lorsqu’il le peut et qu’il le faut, et cela suffit à avoir encore quelques papillons dans le ventre…et devoir être obéissante…

    Cela m’équilibre et m’aide beaucoup. (Merci à lui… 😉 )

    "Et mes fesses, tu les aimes mes fesses"
    Mes récits ne sont pas forcément le reflet de ce que je recherche...juste une inspiration...

    #60813
    LeSpanker
    Participant


    Je subis cette frustration depuis des années en tant que fesseur et dominant, et comme je suis célibataire il est très difficile de vivre cela.

    Par ailleurs, comme certains l’ont souligné, le confinement, le couvre-feu, les diverses restrictions dont la fermeture des lieux de rencontresvtels que bars, restaurants…

    Lorsque je vois et que je lis les pratiques de personnes en couples, qui ont la chance de pouvoir s’adonner à ces jeux-là malgré tout, j’en suis extrêmement frustré et ma frustration augmente…

    J’ai ce profond désir de rencontrer une soumise afin de pratiquer avec elle !!!

    #60817
    Anonyme
    Inactif


    Pour ma part, avant de rencontrer mon fesseur, j’utilisais les vidéos pour faire les punitions à distance, c’était

    mieux  que rien, en attendant mieux.

    L’un d’eux m’avait dit “tout vient à point à qui sait attendre” et il avait

    (oups je dois le reconnaître) raison sur ce point ^^

    #60819
    Anonyme
    Inactif


    Courage et patience à vous MF je pense que ça devient plus facile des que la situation actuelle serait passée

    #60830
    Anonyme
    Inactif


    Pour ma part, je suis en couple mais je n’habite pas avec ma conjointe qui a d’autres obligations familiales et donc nous nous voyons au moins une fois par semaine mais pas beaucoup plus. Nous ne partageons pas notre quotidien et il est vrai que cela peut être frustrant parfois de ne pas pouvoir punir ma chipie de manière, disons, instantanée ou presque. Cependant, la frustration consentie et contrôlée fait naître une certaine impatience et toutes sortes de jeux à distance lorsque Y me fait part de son comportement et que nous savons tous les deux qu’il y aura une punition lors de notre prochaine rencontre.

    #60831
    Fesseur83
    Participant


    Bonjour

    Je me reconnais bien dans vos témoignages, je ne pensais absolument pas que cela pouvait m’atteindre .

    En tant que célibataire ne pouvant plus échanger,rencontré, se déplacer cause de couvre feu, ne pouvant même plus écrire un récit sur une rencontre,partageais la fessée avec une partenaire qui elle même se retrouve confronté à cette situation de frustration, alors oui pour se rassuré on se dit patience, patience c’est un nouveaux mot que je mets dans toute mes phrases . Je dis à toutes les personnes qui sont dans la même situation ( patience ,les beaux jours vont revenir vive la fessée )

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 années et 4 mois par Fesseur83.

    Pratique la fessée depuis plus de 30ans, recherche rencontres, amitiés

    #60833
    LeSpanker
    Participant


    Entièrement d’accord avec vous lafessée83 !

    #60955
    Aigledefeu
    Participant


    Bonjour mademoiselle

    il me semble avoir vu sur votre profile que vous vivez en Belgique

    Si toute fois vous recherchez un dady fesseur ( oui je suis beaucoup plus agé que vous )

    peut ètre pourrions nous faire connaissance

    Bien a vous

     

    Bonjour
    j'aime bien votre site , je pense y trouver des écrits intéressant , et de bons
    contacts

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com