Le consentement

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Le consentement

9 sujets de 16 à 24 (sur un total de 24)
  • Auteur
    Messages
  • #66402
    salamboflaubert75
    Participant


    Évidemment que le consentement est primordial … Et qu’il faut définir à l’avance si l’on veut jouer de manière stricte ou non, s’il y a des limites absolues ou alors plutôt des réserves à abattre au fur et à mesure de la relation … Toutefois, un viol est quand même quelque chose de précis, il faut qu’il y ait pénétration non consentie et une forme de violence de la part de l’autre (cf Code pénal) … Donc non, une fessée dont on ne respecte pas les limites n’est pas systématiquement un viol … Je ne nie pas la souffrance physique et émotionnelle qui en découle mais bon c’est quand même autre chose qu’un véritable viol ! Je crois que l’amalgame est assez dangereux et même d’une certaine façon un manque de respect pour ceux qui connaissent vraiment cette situation. Donc utiliser le vocabulaire adapté me semble primordial (mais peut-être que je me trompe et que je pinaille …). Et quant au fait de porter plainte ou non, le cas échéant, je crois que c’est plutôt une histoire de confiance en la justice. J’avoue si un jour cela m’arrive, je pense que je le ferais même si ce n’est pas suivi d’effets et que ça demande du courage et de la force. La loi est censée protéger tout le monde même les spankees … Oui, je suis sûrement une idéaliste … Mais bon je touche du bois pour que je n’aie jamais à le faire, évidemment ! 🍀 Mais pour finir sur une note positive : je trouve que jouer en confiance et avec complicité est l’une des plus belles choses au monde 🥰

    Tu as raison il y a des mots qui sont précis, cela pourrait plus s’apparenter à une agression sexuelle ou un attouchement non consenti.

    Pour finir sur une note plus positive, je suis totalement d’accord avec toi « jouer » ( cela ne veut pas dire simuler ou non sérieux ) avec complicité et confiance est l’une des plus belle chose qui soit en ce monde.
    Donc profitons et protégeons ces moments rares et précieux d’une belle bulle ludique et lubrique.^^

    Sal

    #66403
    Miss Betty
    Participant


    Mais quand le Monsieur dit que c’est pour nous dépasser, notre bien et qu’on doit grandir, doit on le faire même si on a pas envi?

     

    Je tiens à m’excuser par avance mais … Je suis un peu choquée par cette question (même si je la comprends) ! Pour plusieurs raison :

    – Premièrement : Il y a d’autres moyens bien plus intéressants et surtout plus intellectuels de “grandir” que le sexe. Si un homme se permet de faire ce genre de remarque pour m’amener à une relation, à des attouchements, alors personnellement, je mettrai fin immédiatement à ce moment voir à cette relation.  J’ai bien plus grandit et mûri en ayant de longs échanges, un partage, et surtout en apprenant à ne plus me cacher, à dire mes sentiments et à communiquer que simplement avec des relations sexuelles quelqu’elles soient.

    – Deuxièmement : Si on n’a pas envie, la réponse est simple : C’est non. Point final. Rien n’empêche par la suite de pouvoir librement parler, s’expliquer, mais lorsque sur le moment T, la personne dit non, que ce soit la spankee de part sa position, (mais n’oublions pas que le spanker peut aussi dire non aux avances de la demoiselle) alors il ne doit pas y avoir de suite. Pas d’insistance.

    – Troisièmement : J’ai vécu personnellement certains chantages, certaines remarques pour du sexe. J’ai donc été consentante mais sans réellement l’être. Avec le recul, je le regrette énormément car je garde beaucoup de colère, de rancœur, de regret ou remord (selon comment on voit les choses) et c’est difficile de l’oublier.

    Que ce soit homme ou femme, la liberté est primordiale dans nos jeux. la liberté de dire NON. S’il s’en suit une forme de chantage, d’insistance, de “”manipulation”” par les mots, alors il faut revoir les bases de la relation.

    Comme le dit @monsieurmechant, j’aime aussi le feeling sans qu’il n’y ait trop d’interdit dès le début. Les interdits peuvent bloquer les partenaires, qui n’oseront peut-être plus demander, proposer en fonction des envies du moment T ! Car lorsque l’instant est propice, de merveilleuses choses peuvent se produire. Et quoi de plus beau que la spontanéité et tout ce qui peut en découler. @lunapower le dit également très bien : rien n’empêche de glisser un petit “est-ce que tu es bien d’accord ? tout va bien ? Je peux continuer ?” …   De simples petites phrases qui permettront de s’assurer que tout ira bien.

    J’insisterai donc sur ce fameux moment T : Mesdames et Messieurs (oui, je me répète mais même un homme peut refuser les avances de petites vilaines vicieuses ! (rire) ) – Si à ce moment précis, le NON est dans votre tête, alors dites-le. Rien ne vous empêche de changer d’avis quelques minutes / heures / jours plus tard. Si la confiance, le partage et le respect sont maîtres mots de votre relation, alors tout ce passera bien.

    Ne le faites PAS pour plaire à l’autre, mais faites le pour VOUS !

    On a deux vies. La deuxième commence quand on se rend compte qu'on n'en a qu'une !

    #66405
    FrenchTouch
    Participant


    Je ne trouve pas grand chose à ajouter à ce qu’a écrit MM dans le post initial, si ce n’est que pour quelqu’un qui fonctionne davantage au feeling qu’au « contrat » (mon cas, aussi), il y a un côté un peu vertigineux et oui, glaçant, quand on pense à la confiance dont on bénéficie et à la responsabilité qui va avec. Et en situation, ces signaux qu’il ne faut pas rater peuvent être difficiles à lire s’ils ne sont pas exprimés clairement. On peut se tromper sur un regard, sur l’impression que nous donne une partenaire.
    Ce qui me semble en revanche ne faire aucun débat, c’est que si certaines limites ont été établies (en l’occurrence aller vérifier l’excitation de sa partenaire), alors il n’y a aucun motif valable de les outrepasser, sauf si elles sont explicitement retirées par la partenaire. Si elle ne veut pas qu’on la touche on ne la touche pas, même si c’est un geste courant, une sorte de cliché du genre, une habitude qu’on a, une partie qu’on pense indissociable de… On s’abstient. Ou si on n’imagine pas s’abstenir de quelque chose qu’elle refuse, on décline gentiment la rencontre et puis c’est tout.
    Et c’est bien parce que c’est simple, une limite clairement formulée.

    #66408
    RoiDePique
    Bloqué


    Tout semble pourtant tellement simple…les mots ont un sens, non c’est non! pas envie, c’est pas envie!!!

    Les regards suffisent souvent à faire comprendre ou à comprendre les choses…. nous sommes des adultes mais il est evident que pour une premiere rencontre, contrairement à d’autres, j’aime que tout soit cadré même si le prix à payer est un manque cruel de spontanéité; mais je pars de l’idée que si tout se passe bien , la confiance et la complicité a le temps de s’installer!

    #66415
    Calypso
    Participant


    Effectivement, tout est dans la communication. Il faut poser les limites dès le départ. Moi non plus je n’utilise pas de safe word, parce qu’avec mon spancoeur, on ne se connaît que trop bien. On n’a jamais eu besoin de safe word. Le tout c’est d’être raccord avec l’autre et de faire confiance.

    En fait, je réagissais à un topic où l’un des intervenants disait, en substance, que “ouais bah faut pas pousser, on fesse la demoiselle, si le monsieur a envie d’introduire quelque chose dans l’orifice qui mouille, ma foi, elle va pas faire iech hein, d’t’façon chuis protégé par la loi haha, comment irait-elle porter plainte ?” J’avais personnellement trouvé ces propos indignes et honteux, genre “je peux me permettre sans autorisation, il ne m’arrivera rien pénalement”.

    Je pratique le bdsm et j’adore les scénarios de viol… consenti avec des partenaires choisis, et avec qui mon spancoeur et moi on a posé les limites. Par contre, le vrai viol, après un “non” ferme, même dans le cadre d’une fessée érotique, mon dieu quelle horreur…

    @plume, tout à fait d’accord avec ta phrase de conclusion 🙂

    #66417


    Pour moi, le mot de sécurité est un placebo. Cela peut permettre à quelqu’un de se sentir plus en sécurité, car il a la conviction que cette parole sera respectée, mais est-ce vraiment la parole ou la relation qui donne la sécurité ? Comment savez-vous qu’un étranger va respecter ce mot ? De plus, je crois que si vous avez un mot sûr et que l’autre personne doit utiliser ce mot, c’est un échec, puisque vous avez atteint la limite de ce qui est supportable, donc vous n’avez pu lire aucun indice.

    Concernant le sexe, cela dépend du consensus et du type de jeu, dans un jeu punitif avoir des relations sexuelles immédiatement après la fessée manque de logique pour moi, si c’est une punition, la logique est de ne pas récompenser, aussi beaucoup de gens ont besoin de temps pour revenir à Ordinaire. Par contre, si je pense que “démontrer” que la punition produit une excitation sexuelle chez la dame punie, si cela peut produire un effet mental puissant.

    #66418
    Calypso
    Participant


    @mariposasdechocolate Je pense que les personnes qui utilisent le safe word, ça leur permet aussi d’apprendre à se connaître et de grandir dans leur relation. C’est peu à peu que l’on découvre les limites de l’autre je pense.

    #66419


    @Calipso Eh bien, je ne le vois pas de cette façon … opinions

     

    #66467
    Chelonia
    Participant


    Sexe or no sexe…

    Tout le monde n a pas la même notion du sexe : vérifier une humidité peu déjà être perçu comme du sexe…

    Certaines femmes sont tellement dans une démarche de soumise qu elles n exprime pas forcément leur désaccord si ça ne leur plait pas car leur seule volonté c est de tout faire pour faire plaisir au maître. Certaines peuvent ne même pas avoir conscience que ça peut être anormal de subir certaines pratiques qu on ne désire pas.

    Apres effectué une liste de ses pratiques comme si c était une liste de courses non merci. Le feeling est primordial, le respect mutuel, chacun des partie peu stoppé le jeu à tout moment (après a voir si l on détermine un code spécifique ou non…)

    Personnellement parfois je ne souhaite qu une fessée et d autre fois ce sont des caresses intimes, évidemment ça peu aller va juste à la pénétration. Mais rien est écrit d avance, c est sur le moment et si l envie est mutuellement partagé.

    Mais ayant un certain caractère et les aimants plus jeune… Je n ai aucun soucis pour m exprimé.

9 sujets de 16 à 24 (sur un total de 24)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com