Le coin des messages personnels

Accueil Forums Discussions générales Récits Le coin des messages personnels

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 47)
  • Auteur
    Messages
  • #63859
    Victor
    Participant


    Encore un code bien caché, @plume ! Le premier qui le trouve a le droit de définir la punition que Plume devra faire sur le forum pour cacher des messages insidieux dans ses vers !

    J’ai envie de jouer Monsieur ?

    #63860
    Monsieur Méchant
    Maître des clés


    ah ben, on parle de punir cette chère Plume et ça traine pas, hein… 🙂
    Il ne vous reste plus qu’à lui mettre un petit défitn fain fait
    (c’était magnifiquement bien fait, @plume )

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    #63861
    Victor
    Participant


    @plume a la manière de ta provocation tu feras l’éloge de la ceinture. Inutile de te préciser les premières lettres de chaque vers.

    L’assemblée ne sera pas exigeante sur le style. Quelques rimes égayeraient mon samedi sous la pluie.

    #63862
    Victor
    Participant


    Trouverez vous ?

    Je te vois cette après midi  d’été. Il fait beau et chaud. 

    Tu souhaite aller dans les bois, loin de la ville. 

    Pour pouvoir te distraire un peu plus,

    Tu veux aller voir si le loup y est

    Lui jamais il ne me fera peur. « Même pas peur ! Loup !!! »

    Au village, on a beau dire, le jour et la nuit,

    Que le loup est dangereux et que nous sommes de jeunes inconscients

    Nous sommes de véritables aventuriers. Et toi, tu connaîs la forêt. 

    Quoi que nous fassions, nous nous rendons toujours à bon port.

    Nous terminons chaque fois bien au chaud après avoir été nous promener.

    Après les promenades, nous passons toujours de bonnes soirées, souvent très dansantes. 

    Nous dansons chez moi, là où mes toiles « ne sont pas vilaines ». 

    #63863
    Monsieur Méchant
    Maître des clés


    @victor13300 , Je suis pas sûr que Turing soit inscrit sur le forum…

    o

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    #63864
    Victor
    Participant


    @monsieurmechant lisez en diagonale vous allez trouver. Courage

    #63865
    Monsieur Méchant
    Maître des clés


    Ah mais je l’ai! mais les codes commencent à flirter avec la complexité d’Enigma… j’adore !
    (c’est un voeu qu’on peut comprendre..)

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    #63875
    Plume
    Participant


    Évidemment en l’attendant, je connaissais déjà mon sort,
    Les impertinences et autres insolences
    Ont toujours été punies par une ceinture qui mord,
    Griffant ma croupe offerte à son intransigeance
    Et à sa fermeté.
    Au moment de ma reddition,
    Une fois mes fautes expiées,
    C‘est sa main caressante qui prend alors le relai ;
    Un soulagement pour mon fessier
    Irisé, après moultes supplications.
    Repentante, je dois ici pourtant confesser que j’aime ce serpent de cuir.

    Bon, ce ne sont que quelques mots griffonnés sans prétention,
    Ce n’est pas du grand art,
    Ni même du Ronsard,
    Mais j’espère tout de même qu’ils ne vous feront pas fuir …

    Et puisque les sens cachés ne vous agréent,
    Voici la clef !

    #63906
    Miss Betty
    Participant


    @victor13300 : très subtile ! Mais le dira t’elle ?

    @plume : J’adore tes poèmes et ce qui s’y cache !

    On a deux vies. La deuxième commence quand on se rend compte qu'on n'en a qu'une !

    #63987
    Plume
    Participant


    Délivrée.

    Au saut du lit,
    Je n’attends qu’une chose, que l’on me libère ;
    La fin de cette mise sous clef est enfin actée.
    Il est bien heureux
    Que je n’ai plus à me morfondre au fond de mon trou.
    Aujourd’hui, joie ! Je ne suis plus entravée.

    #64037
    Plume
    Participant


    Présent.

    Elle est sauvage et presque indomptable
    Mis au défi, vous ne pouvez résister
    Elle vous appartiendra, vous le jurez.
    Cette petite princesse dans sa tour de verre,
    Vous la descendrez de ses piédestaux.
    Pauvre fou, pauvre sot !
    Vous n’avez pas compris que du jeu, elle reste la reine
    Pourtant, il se pourrait
    Que parfois elle n’ait pas le dernier mot
    Et si vous trouvez la clef,
    Peut-être à la fin viendrez vous à bout de ses lettres de noblesse
    et elle vous offrira alors son cadeau.
    Avec le vent et les feuilles mortes,
    Octobre balaiera et il suspendra son audace naïve, comme épuisée.

    #64091
    Némésis
    Participant


    A moi de poster mon message personnel. A vous de jouer !

    ——————————————-

    J’imagine la passion à son summum,
    Mais nous n’en sommes pas encore là.

    J’apporterai mes instruments et mon talent avec,
    Les plaçant sur ce petit bureau pour que tu puisses les voir.
    Je prendrai soin de toi, ton corps s’en souviendra.
    Nous aurons tout notre temps, pas de vitesse grand V.
    Pour bien commencer, l’aveu de tes fautes il me faudra,
    Quelques réprimandes de ma part, sur un ton qui se veut sec.
    Je verrais ton regard s’abaisser, signal que j’attendais, l’heure H.
    Basculée sur mes genoux, je soulèverai ta belle robe

    Tes dessous seront dévoilés et ton beau postérieur offert,
    Vierge de ma main qui ne tardera pas à s’y abattre.

    J’aime ce début cuisant, bien qu’un peu basic,
    Quelques claques bien appuyées, enseignées d’une histoire d’O,
    Saupoudré de quelques mots pour te faire chavirer,
    Nos jeux passent par l’oreille, autant que le toucher.
    Ma main se fera plus forte, mais tu ne pousseras pas un cri.
    J’arracherai ta culotte qui t’habillait comme un touareg.
    Mince frontière de tissus telle une armure vaine,
    Dernier rempart pour ton intimité qui ne peut plus se cacher.
    Tu te sentiras vulnérable et ta honte augmentera.

    Ton cul sera martyrisé, rougi comme tes joues.
    Mais tu ne diras rien, tu te laisseras faire, tu l’as promis : “j’obéirai”.

    Les positions s’enchaînent, je te relève, t’attache, te cravache, je me sens comme un nabab.
    Tes premiers cris, tes premières marques. Tu en veux encore, les ordres pleuvent, le fouet aussi.
    Tu la sens, cette boule au ventre ? Elle inonde tes cuisses, chaude et irradiante.
    Puis s’échappe par ta bouche par un cri de délivrance suivi de larmes de fatigue. Le jeu prend fin, place au câlin.

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 2 semaines par Némésis.

    On n'avoue rien quand on est innocent, mais je te sais fautive alors, je t'écoute...

    #64093
    septime
    Participant


    Moi heu  ben rien

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 2 semaines par septime.
    #64107
    Némésis
    Participant


    @lou, puis @plume, ont trouvé !

    Bravo à elles

    On n'avoue rien quand on est innocent, mais je te sais fautive alors, je t'écoute...

    #64126
    Monsieur Méchant
    Maître des clés


    Mon paddle te châtiera si mal?

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 47)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com