Le bureau du directeur : une étrange missive

Accueil Forums Discussions spécialisées Professeurs et étudiantes Le bureau du directeur : une étrange missive

  • Ce sujet contient 106 réponses, 6 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 5 années.
2 sujets de 106 à 107 (sur un total de 107)
  • Auteur
    Messages
  • #8646
    Anonyme
    Inactif


    Pressées de quitter cette pièce au plus vite, Fraise, Misty et Sia n’avaient pas remarqué que Liberty, une fois s’être relevée et rhabillée, attendait immobile, mains jointes derrière le dos, tête baissée.


    @monsieurno
    ne l’avait pas remarqué non plus; du moins, occupé à lire son courrier, il ne prêtait aucune attention à la demoiselle qui se tenait debout au milieu de la pièce.

    Quand elle se retrouva seule face au directeur, Liberty se racla doucement la gorge comme pour se préparer à prendre la parole après une longue série de sanglots.

    Monsieur No releva enfin la tête et posa un regard glacial et interrogateur sur l’élève.

    Liberty baissa aussitôt le regard vers le sol. Elle eut l’envie soudaine de tourner les talons et de sortir immédiatement de cet endroit tant son ego était profondément heurté. Elle avait encore en tête ces paroles mortifiantes que le directeur avait exigé qu’elle prononce avant de la fouetter au martinet, et se sentait alors toute petite et indigne d’être traitée en adulte.

    Mais une chose lui échappait dans les instructions de Monsieur No quant à l’élongation de sa punition et elle tenait à éclaircir ce point afin d’éviter d’empirer davantage sa situation.

    Impatient, Monsieur No la devança:

    “hé bien, mademoiselle, avez-vous quelque chose à ajouter, puisque vous êtes encore là ?”

    Liberty trouva enfin le courage de parler :

    “Je voulais juste vous demander si je devais revenir dans votre bureau dès ce soir ou bien à partir de demain, et je me demandais aussi comment devrai-je m’organiser pour la douche et le dîner…”

    #8830
    Anonyme
    Inactif


    Après un long silence où Liberty cru devoir s’excuser d’importuner Monsieur No avec ses questions, ce dernier répondît finalement d’un ton las et ferme à la fois :

    “Non, mademoiselle, vous ne serez pas fessée ce soir, vous m’avez assez fait perdre mon temps pour aujourd’hui avec vos enfantillages! Quant au déroulement de ces dix prochains jours de pénitence, dois-je vous rappeler que ce n’est pas à vous de vous en inquiéter ?”

    “Pardon, monsieur…”, répondit Liberty, confuse. Elle n’eut pas le temps de terminer sa phrase : monsieur No reprit aussitôt, cette fois d’une voix posée :

    “Mais puisque vous me le demandez, et je peux comprendre vos questionnements, voici comment cela va se passer : vous ne dînerez pas avec vos camarades, puisque le dîner est servi à 19h00 au réfectoire, soit l’heure à laquelle vous recevrez votre fessée. Dès ce soir, un surveillant s’assurera que vous preniez votre douche avec le premier groupe et vous conduira ensuite au réfectoire à 18h15 pour dîner avec le personnel de service. Ce soir, uniquement, vous irez vous coucher immédiatement après le dîner, mais à partir de demain, avant d’aller au lit, vous me rejoindrez dans mon bureau à 19h00, vêtue de votre pyjama. Est-ce suffisamment clair désormais, mademoiselle ?”

    Au bord des larmes, Liberty hocha la tête et répondît d’une voix à peine audible “oui, monsieur. Je vous remercie…”

    “Maintenant retournez immédiatement en classe! Dépêchez-vous!” Somma le directeur.

    En se mordant la lèvre inférieure, Liberty tourna les talons pour se diriger vers la sortie. Elle s’arrêta lorsqu’elle entendit le directeur prononcer ces derniers mots “À demain, mademoiselle Liberty, et ne soyez pas en retard!”. Sans se retourner, Liberty répondît seulement “À demain, monsieur” avant de s’éclipser pour de bon.

2 sujets de 106 à 107 (sur un total de 107)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com