Le bureau du directeur : une étrange missive

Accueil Forums Discussions spécialisées Professeurs et étudiantes Le bureau du directeur : une étrange missive

  • Ce sujet contient 106 réponses, 6 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 5 années.
15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 107)
  • Auteur
    Messages
  • #7451
    Fraise Des Bois
    Participant


    Honteuse, Fraise s’exécuta, retirant la jupe de sous ses genoux, la pliant proprement, et se positionnant nez au mur. Combien de temps allait-elle devoir attendre dans cette humiliante position ? Comment ses camarades allaient-elles réagir face à la colère du directeur ? Quel sort leur serait-il réservé ? Elle se posait mille questions auxquelles elle n’avait aucune réponse. Cependant, elle avait la certitude qu’elle avait fait pour le mieux, tant parce qu’elle s’estimait aussi responsable que sa camarade déjà punie, que pour rétablir, au sein de la classe, une équité qui seule permettrait à la solidarité de naître entre les étudiantes.

    "Fi des femelles décharnées, vive les belles un tantinet rondelettes !"

    #7467
    Fraise Des Bois
    Participant


    Fraise commençait à avoir mal aux genoux. Elle se dit en elle-même : «pourvu que @liberty, @misty @succube et @siah ne tardent pas trop…”

    Hum hum… osa t elle. Monsieur le directeur, j’ai très mal aux genoux…

    "Fi des femelles décharnées, vive les belles un tantinet rondelettes !"

    #7474
    Monsieur No
    Participant


    “Vos genoux seront bientôt le cadet de vos soucis, vous pouvez me croire. Silence à présent.”

    #7482
    Fraise Des Bois
    Participant


    Cette cinglante réponse fit s’évanouir tout espoir de clémence chez Fraise. Pourtant, elle avait la certitude qu’une faute avouée devait être à moitié pardonnée… Elle savait le directeur suffisamment droit et honnête pour tenir compte du courage qu’il lui avait fallu pour venir ainsi d’elle-même s’accuser d’une lourde faute, et lui éviter par là même une enquête particulièrement longue et difficile…

    "Fi des femelles décharnées, vive les belles un tantinet rondelettes !"

    #7492
    Anonyme
    Inactif


    Lorsque la secrétaire entra dans la salle commune pour y chercher les jeunes filles convoquées par le directeur, elle trouva toutes les élèves face au mur, les mains sur la tête; deux surveillants veillaient à ce que chacune soit en position et que le silence y règne.

    Dans cette atmosphère pesante, Liberty méditait sur la situation actuelle; ne devinant que trop bien l’entretien que Fraise avait à ce moment même avec le directeur, elle redoutait très fortement la suite des événements… Pourtant, lorsqu’elle fût appelée par Daphné, son sang ne fit qu’un tour.

    Sur le chemin du bureau du directeur, les jeunes filles se regardaient entre elles l’air inquiet. Elles se savaient toutes complices des inscriptions peintes sur les portes des bureaux et pouvaient dès lors imaginer ce qui les attendait dans ce bureau… Liberty tentait tant bien que mal de préserver sa sereinité naturelle, du moins en apparence, car la moiteur de ses mains trahissait son anxiété.

    Toutefois, Un détail lui échappait : si elles étaient convoquées pour cette affaire de graffitis sur les portes, pourquoi Misty ne répondait-elle pas à l’appel? Elle se souvint alors que sa jeune camarade n’avait pu se rendre dans la salle commune car elle devait terminer une punition écrite donnée par son tuteur. Liberty supposa que la jeune fille les rejoindrait ou qu’elle était déjà dans le bureau du directeur.

    C’est Daphné qui frappa à la porte, aucune de ces trois étudiantes n’en aurait eu le courage.

    #7494
    Misty
    Participant


    Misty s’avança dans le long couloir qu’elle n’avait pas l’habitude de fréquenter, frappa à la porte du bureau de Monsieur No et entra sans attendre de réponse.
    Elle avisa aussitôt Fraise, au coin et en culotte, et haussa un soucil interrogateur. Qu’avait donc encore fait cette vilaine fille ?
    “Bonjour. J’ai cru comprendre qu’on demandait à me voir…”

    #7496
    Monsieur No
    Participant


    À peine Misty avait-elle pénétré dans le bureau sans y être invité que l’on frappa à la porte.

    “Entrez” ordonna le directeur d’une voix forte.

    Daphné pénétra dans le bureau, tenant la porte et incitant d’un geste les autres demoiselles à entrer.

    “Voici les étudiantes que vous avez demandé à voir, monsieur le Directeur, à l’exception de… Ah, non, je vois que l’étudiante manquante se trouve déjà ici.”

    #7507
    Anonyme
    Inactif


    Tête baissée, les trois autres jeunes filles rejoignirent Misty au milieu de la pièce, face au bureau du directeur. Daphné sortit en refermant la porte derrière elle.

    D’emblée, les demoiselles trouvèrent, sur leur gauche, la déléguée de classe en pénitence, à genoux face au mur, mains sur la tête.

    En constatant que Fraise portait encore sa culotte et que son fessier semblait intacte, Liberty conclut intérieurement que sa camarade n’avait pas été corrigée, du moins pas encore. Cela sent l’interrogatoire, se disait-elle intérieurement.

    Puis, tournant la tête face au directeur, dont elle n’osait croiser le regard, d’une voix douce et claire :

    – Bonjour Monsieur, vous nous avez demandé ?

    #7511
    Fraise Des Bois
    Participant


    Fraise tourna le regard vers ses camarades et se sentit soudain soulagée : elle n’allait plus être seule à affronter le regard inquiétant du directeur. Dans le même temps, elle se sentait coupable d’avoir entraîné ses amies dans ce qui semblait être de sacrés ennuis… Sentant le regard réprobateur du directeur, elle se tourna à nouveau nez au mur.

    "Fi des femelles décharnées, vive les belles un tantinet rondelettes !"

    #7521
    Idounette
    Participant


    je frappe à la porte, toc toc, sans attendre la reponse j’ouvre la porte. Oups excusez moi Monsieur, je me suis trompée de salle

    #7532
    Misty
    Participant


    Comprenant que la déléguée de classe ne devait pas être étrangère à cette convocation, Misty la gratifia d’un regard noir. Qu’avait-elle donc été raconter ? Qu’est ce qui justifiait sa présence ici ainsi que celle des autres filles ? Était-ce en lien avec cette histoire de tags dans le couloir avec laquelle elle n’avait rien à voir ?

    #7549
    Monsieur No
    Participant


    Le directeur avait un air sombre et résolu. Tout en saisissant la canne en rotin qui reposait sur son bureau, il commença à s’adresser aux demoiselles qui se tenaient encore dans l’entrée.

    “Vous, approchez. Placez-vous face à moi, jupes relevées et mains sur la tête. Plus vite que cela.”

    Puis, se tournant vers Fraise, il ajouta :

    “Vous, mademoiselle Fraise, venez ici. Vous allez procéder à la lecture de l’acte d’accusation.”

    #7553
    Fraise Des Bois
    Participant


    Fraise se leva du sol hâtivement, trop contente de pouvoir enfin soulager ses genoux. Mais l’idée de lire à haute voix les mots qu’elle avait déjà eu du mal à coucher sur le papier la perturbait beaucoup.

    Monsieur, je… Je ne peux pas lire ça… Je suis aussi coupable, je ne veux pas être le procureur de mes camarades…

    "Fi des femelles décharnées, vive les belles un tantinet rondelettes !"

    #7555
    Monsieur No
    Participant


    Le directeur posa sur Fraise un regard sévère et dit d’un ton glacial, mêlé d’une pointe d’ironie :

    “Je sais parfaitement que vous êtes aussi coupable que vos camarades, si ce n’est davantage, mademoiselle. Ne vous inquiétez donc pas : vous n’allez pas tarder à rejoindre leur rang. Mais avant cela, lisez.”

    #7558
    Fraise Des Bois
    Participant


    Sans autre forme de protestation, Fraise lut le document qui l’accusait et qui racontait par le menu le rôle de chacune de ses camarades.

    "Fi des femelles décharnées, vive les belles un tantinet rondelettes !"

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 107)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com