Le bruit des claques

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Le bruit des claques

Étiqueté : 

12 sujets de 16 à 27 (sur un total de 27)
  • Auteur
    Messages
  • #82868
    Marco
    Participant


    Le bruit est significatif quant à la qualité de la claque donnée. Clinquante, elle est réussie.

     

    #82876
    Anonyme
    Inactif


    Ah! Que serait une claque, s’il n’y avait ce bruit reconnaissable à chaque fois que la main rencontre la fesse droite, puis la fesse gauche ? C’est une mélodie dont les notes varient selon la forme et la partie du fessier, une partition à laquelle s’ajoutent les douces plaintes de la déculottée.

    Très sensible à ce son particulier.

    #82878
    jjack
    Participant


    Ah… le son de la fessée ! Quand est-ce qu’un album lui sera dédié ! Je suis certain que beaucoup de compositeur aimeraient y figurer afin de dédier leur ode en fessier majeur. Y ajouter le bruit des claques, des supplies, le sifflement des instruments en aïe majeur, les larmes et même parfois les orgasmes !! Plus qu’à trouver un producteur !

    #83626
    laurent
    Participant


    c est une superbe melodie

    #83985
    Waki
    Participant


    Surtout quand elle est donnée à main nue, je trouve que la mélodie est bien plus belle et… excitante qu’avec un instrument.

    #94471
    couleur fuchsia
    Participant


    Ce bruit particulier et caractéristique est reconnaissable pour tous ceux qui l’ont déjà entendu, soit en tant que spectateur/spectatrice, auditeur/auditrice, ou acteur/actrice. Entendre une fessée sans la voir engendre un doux mélange d’excitation mais aussi de peur et d’angoisse, c’est troublant à entendre quand on est témoin de ce bruit assez reconnaissable, surtout quand elle est donnée à main nue, le doute sur ce que l’on est en train d’entendre se dissipe lorsque le moment est suivi de plaintes et de promesses d’un meilleur comportement. La fessée manuelle est plus bruyante que le martinet ou la ceinture. Le rythme, la force, le type de peau et la manière d’appliquer la main font varier le son, tout comme la sonorité du lieu, chaque fessée a son propre son. Si la peau est mouillée, contradictoirement ça “claque” encore plus “sec”.
    Se savoir être potentiellement la suivante ajoute au trouble ou à l’angoisse que les autres puissent à leur tour nous entendre également quand on recevra, c’est aussi troublant et humiliant

    #94475
    Pépé
    Participant


    L’ouïe, le toucher et la vue…La fessée, c’est la fête des sens!

    #94498
    Laurette
    Participant


    c’est troublant à entendre quand on est témoin […]le doute  se dissipe lorsque le moment est suivi de plaintes et de promesses d’un meilleur comportement.

    J’ai lu sur ce site le récit d’une jeune femme fessée par son mari dans un chalet de montagne, après qu’elle eut commis une grave imprudence à skis, alors que leurs amis pouvaient tout entendre depuis la salle commune voisine. Son retour auprès des amis a sûrement été le pire de sa punition, et elle a certainement été moins téméraire les jours suivants.

    Ce récit m’a beaucoup troublée

    #94504
    Anonyme
    Inactif


    J imagine ce scénario de fessees collectives:Attendre son tour dans le couloir et entendre la personne qui se fait punir dans le bureau à côté avec le bruit des claques,les plaintes ou pleurs,c est certainement très troublant…et que dire du moment où l on entend le fesseur qui nous demande d’entrer pour recevoir la fessee suivante.

    #94514


    On sait (on connait) le bruit des claques mais que fait ‘il des silences ?

    C’est un koan zen, non ? on connaît le bruit que fait la main qui s’abat sur la fesse. Quel bruit font-ils lorsque la main ne s’abat pas ?

    #94538
    Lisa
    Participant


    J imagine ce scénario de fessees collectives:Attendre son tour dans le couloir et entendre la personne qui se fait punir dans le bureau à côté avec le bruit des claques,les plaintes ou pleurs,c est certainement très troublant…et que dire du moment où l on entend le fesseur qui nous demande d’entrer pour recevoir la fessee suivante.

    ça doit être très excitant et en même temps ce petit sentiment de peur doit être très présent, j’avoue que c’est tentant comme expérience rien qu’à imaginer

    #94557
    Titi
    Participant


    Il y a en effet trois effets principaux du bruit :
    – D’abord celui pour les protagonistes mais je ne suis pas certain qu’on y prête autant attention que cela. Evidemment il nous renseigne et nous accompagne, il est indispensable mais il fait partie de beaucoup d’autres signaux.
    – Ensuite, il y a le bruit entendu par les autres :
    – Attendre en file indienne et entendre le bruit des claques et les gémissements qui pourraient les suivre, doit en effet être riche en émotions et faire pas mal travailler l’imagination comme le souligne très justement Lisa.
    – Et le bruit entendu par des tiers qui peuvent les troubler, les gêner, voire les énerver quitte à les pousser à intervenir ce qui accroit encore la tension de l’événement.
    – Enfin ce bruit peut faire imaginer par les protagonistes qu’on les entend peut-être ce qui peut ajouter du trouble à la fessée en cours avec ce sentiment d’être découverts sans avoir quand même à affronter les regards. Je me souviens d’un matin d’été, où l’amie qui dormait dans la chambre adjacente à la nôtre, nous avait dit dans un sourire : “Vous aviez des moustiques hier soir…” tapettes, tapettes, quand tu nous tiens…

    Mains fines pour fesses délicates

12 sujets de 16 à 27 (sur un total de 27)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com