Le 3ème matin

Accueil Forums Discussions générales Récits Le 3ème matin

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages
  • #68360
    Moonlight shadow
    Participant


    Et ce fut le 3eme matin..
    Celui qui fait mal. Très mal. Ce mal qui ne s estompe  pas à coups de pommades  et de caresses.
    Ce mal qui te fait réaliser à quels points les fessées  étaient tendresse.
    Je savais que ce 3eme matin  viendrait. Je savais qu il ferait mal. Même préparée…

    Je me suis endormie trois soirs dans tes bras  en sécurité.  En cuillère.  Le dos contre ton torse.
    Je me suis réveillée deux matins dans tes bras. Blottie dans cette chaleur animal réconfortante ou rien ne peut m arriver.

    Il est 5h30. Le jour se lève et toi déjà tu t affaires.
    Par lâcheté,  parce que tu as si mal que moi?
    Pour nous protéger car tu sais que comme tout oiseau de nuit, celui ci se transforme en petite marmotte endormie au matin et donc moins énergique ?

    <Nous jouons tous les deux.. et nous jouons mal.
    Moi à faire semblant de dormir.  Fermant les yeux quand je te sens venir dans ma direction.
    Toi à accepter que je fasse semblant alors que tu traînes. Tu accumules les allers retours inutiles entre la chambre et la salle de bain.

    Soudain  le bruit redouté. Le bruit du zip. Plus claquant que le fouet. Le zip du sac qui se ferme.

    Courage. Après tout je m en fous. On n est pas mariés. On ne s est rien promis.

    Au fond ce départ,   c est comme la fessée. Se blinder. Être fière. Ne pas pleurer. Ne pas montrer  qu on a mal.

    Ne pas te montrer à quel point je souffre et je vais souffrir.
    Souffrir  de ces longues semaines ou tu ne me  donneras pas de nouvelles.
    Pour me protéger dis tu. Ne pas m attacher. Me ramener dans le monde réel….
    Renouer avec ma vie de mère modèle. Épouse modèle. Cadre modèle. Bref le cliché  de la parfaite petite bourgeoise.

    Très important les apparences….

    Je ne veux pas atterrir. Je ne veux pas grandir.
    Je ne veux pas retourner dans le monde réel. J aime ces moments parallèles.

    Assume de fermer ton sac au petit matin et enfuis toi sans t approcher de moi au lieu de venir t asseoir au bord du lit et caresser mes boucles emmêlées.
    Pour quelqun de psychologue et de protecteur,  là  tu repasseras… tu es mauvais…
    Et moi dans le rôle de la belle endormie qui se réveille au contact de ta main dans ma chevelure…

    Nous sommes pathétiques  le 3eme matin .
    Nous serons toujours pathétiques au moment de se quitter.

    Et là je suis dans tes bras, la tête contre ton torse avec ta putain de main qui caresse mes anglaises.
    Mais est ce qu un jour tu arrêteras  de me caresser les cheveux ?!!!
    Et est ce qu une fois je parviendrais  à te dire au revoir sans te murmurer de ne pas me quitter !?!!

    Ça ne doit pas être si compliqué de jouer aux gens blasés mince!  On doit en être capables tous les deux depuis le temps!

    Et cette tendresse que tu  as en m embrassant …..
    A revenir goûter  mes lèvres une dernière fois.
    A remonter la couette sur moi pour que je continue ma nuit pendant que le train t emmène loin de moi.
    A glisser tes putains de doigts dans mes boucles !!!

    Ne pas se retourner  pendant que tu ouvres la porte.
    Craquer une fois la porte fermée.  Seule . Avec ce joli souvenir.

    Réapprendre à se connecter à la réalité.
    Lentement.

    Après tout  il faut bien une base réelle solide et pas si désagréable  que ça au fond pour pouvoir lâcher prise de l autre côté du miroir.
    <!–/data/user/0/com.samsung.android.app.notes/files/clipdata/clipdata_bodytext_210808_195345_591.sdocx–>

    #68361
    Ô.Céane 🍑
    Participant


    Rude.

    Rude ces relations dont nous avons besoin et que nous pensons vivre en toute légèreté.

    Ne pas s’attacher… la bonne blague… Il est évident qu’on ne confie pas de tels désirs à quelqu’un pour lequel on n’éprouve rien… C’est utopique.

    Alors, ça fait mal.

    On a beau le savoir, on y va quand même…

    Bon courage… vivement les prochains trois jours… 😉

    "Et mes fesses, tu les aimes mes fesses"
    Mes récits ne sont pas forcément le reflet de ce que je recherche...juste une inspiration...

    #68362
    lunapower
    Participant


    très joli texte @moonlightshadow. Je trouve qu’il y a beaucoup d’émotions qui s’en dégage 🙂 merci pour ce partage 🙂

     

    https://lesaventurescuisantesdecamille.blogspot.com/

    #68365
    CoDée
    Participant


    Que d’émotions à la lecture de ce texte…

    C’est très beau. Très touchant.

    Merci de nous avoir fait vivre ce 3ème jour avec toi…

    #68372
    Anonyme
    Inactif


    Magnifique et si triste.

    Pour essayer de relever les yeux on peut se dire que le goût de la vie vient des contrastes et des tensions. Si tout était plat et linéaire, on la détesterait. Une belle aventure vaut peut-être la peine qu’elle engendre.

    (Oui, c’est facile à dire.)

    #68373
    Christal
    Maître des clés


    Tu m’as mis les larmes aux yeux. Tout est magnifiquement écrit dans ce texte et c’est tellement ça… pour beaucoup d’entre nous. Merci pour ce partage.

    Rien n'est acquis, tout est fragile...

    #68375
    Moonlight shadow
    Participant


    Merci a vous de prendre le temps de me lire. De ne pas juger. De me permettre d exorciser un peu sous couvert d un anonymat de moins en moins anonyme les emotions que je ne peux pas confier a ma famille, mes amis et Lui.

    Ces instants ne seraient pas magiques si je n etais pas masochiste. La douleur et le plaisir cerebral sont tellement de connivence.

    #68383
    Victor
    Participant


    Très chouettes ces quelques lignes de sincérité. Tellement vrai.

    Tout à  déjà été dit. Bon courage et bonnes retrouvailles !

    #68385
    Paulparis
    Participant


    Bravo.

    Ces émotions fortes, même douloureuses, valent le coup d’être vécues. C’est pour ça qu’elles sont si fortes… et que les retrouvailles le sont aussi

    #68396
    Biloba
    Participant


    Belle éloquence.

    Cela donne envie de jeter so fard away le sac de survie et toutes les panoplies qui s’y trouvent.

    Merci.

    #68397
    salamboflaubert75
    Participant


    J’ai trouvé ce texte sublime et empreint de ressentis/émotions que l’on ressent sincères, intenses et passionnés…

    Il m’a beaucoup émue et touché, on y va quand même car nous sommes masos mais aussi car c’est le propre de l’humain de risquer de souffrir un peu/beaucoup pour une bulle de plaisir, érotisme, tendresse mais si elle pique aussi…

    Merci de ce beau partage @moonlightshadow

    Sal

    #68399


    Comment cette histoire m’a rappelé une relation que j’ai eue, dans laquelle je devais partir comme ça en silence et en faisant semblant, alors qu’en réalité je partais parce que j’entrais dans une spirale autodestructrice qui m’entraînait. Et le plus dur est l’impuissance de ne pas pouvoir aider cette personne, peu importe à quel point vous l’aimez.

    #68402
    Moonlight shadow
    Participant


    Un jour des retrouvailles il n y aura plus.
    Juste le vide. Et les blessures a panser. Elles se refermeront. Elles se sont deja refermées. Un fois. La meme boite de Pandore a déjà été ouverte et fermée.

    Finalement c est peut etre ca être vivant : profiter de ces moments éphémères comme notre vie.
    Aimer parce que j aime. Il n y a pas d autres mots pour décrire ce que je ressens. Mais aimer d une certaine facon. Lamour peut prendre plusieurs formes et je pense qu il est possible d aimer plusieurs personnes de facon différente tout comme on apprend a desaimer.
    On compartimente nos vies, nos sentiments.
    La vie est un voyage. Nos sentiments en sont les bagages.
    Merci de vos réactions.

    #68462
    Monsieuralex
    Participant


    Ce texte magnifique est bouleversant

    souffrance infinie de nos séparations après tant de tendresses et de plaisirs dans l’intimité abandonnée de nos corps confiants…

    Monsieuralex, fesseur nantais

    #68483
    Miss Betty
    Participant


    Je savais que ce 3eme matin viendrait. Je savais qu il ferait mal. Même préparée…

     

    Un troisième matin tellement récent, à peine quelques jours … Ton récit résonne en moi et quelques larmes s’invitent ce matin sur mes joues.

    C’est tellement vrai et tellement bien écrit.

    Mon 3ème matin a duré jusqu’en début d’après-midi. Chaque heure, chaque minute où mon regard se posait malgré moi sur ces aiguilles du temps qui passe était une souffrance. Je l’ai caché pour que notre bulle ne devienne pas un flot de larmes inondant tous les souvenirs que nous venions de créer.

    Des souvenirs qui restent gravés à chaque rencontre, que j’aime revisiter dans mes rêves, dans mes moments plaisirs… Car ce n’est pas de la tristesse quand je repense à ces jours passés à ses côtés. Je souris car j’ai la chance d’avoir vécu des instants magiques.

    Il est impossible de rester blasée, indifférente car les sentiments que nous partageons sont les plus beaux à cet instant. Une Petite braqueuse de rêve à écrit un jour qu’elle ne dit jamais au revoir … Je vous remets ici un post qui m’aide depuis que je l’ai lu ! Car dire merci et bien plus fort que la tristesse qui peut nous envahir …

    https://entre-force-et-fragilite.blogspot.com/2020/07/la-braqueuse-ne-dit-jamais-au-revoir.html

     

    On a deux vies. La deuxième commence quand on se rend compte qu'on n'en a qu'une !

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com