Larmes d'amour

Accueil Forums Discussions générales Récits Larmes d'amour

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #29518
    Nomod13
    Participant


    Par une belle après-midi ensoleillée et chaude, comme on en connait dans le sud en été, j’étais assis avec ma compagne au bord du Rhône en face d’Avignon. Un petit coin à l’ombre et tranquille, quelques bières histoire de se rafraîchir, une vue sur la cité des Papes, que du bonheur quoi. Nous discutions sur notre relation, comment la vivre, bref comment être les plus heureux possible tous les deux. Ses fesses lui cuisaient encore de la nuit que nous venions de passer, elle en portait encore les traces, la meilleure nuit blanche de notre vie, une alternance de discutions de jeux BDSM et de baise.
    Utilisant mon téléphone (car le sien est en réparation) elle ne pu s’empêcher de regarder les messages et autres comme le font souvent les femmes, jusque là je m’en fou car je n’ai rien à me reprocher ni à cacher. Est monté alors en elle un sentiment de jalousie envers celles que je ne connais ni d’Adam ni d’Eve avec qui j’ai échangé des messages concernant certains types de relations (BDSM, DD/LG…). Oui j’ai discuté avec ces femmes (et des hommes aussi mais ça elle n’a rien dit lol) pour en apprendre plus, pour devenir meilleur dans mon domaine, pour évoluer. Il n’y avait rien de mauvais, juste des réponses aux questions que je me posaient. La voilà partie dans son délire jalousif “mais c’est qui ces putes?!” “qu’est-ce qu’elles te veulent?!”… autant dire tout ce que je déteste! Je lui ai gentiment expliqué les raisons de ces messages, de ces discutions, et elle finit par comprendre et s’apaiser.
    C’est une fois calmée que je lui ai dit
    moi : “vient sur mes genoux”
    elle : “pourquoi?”
    moi : “la jalousie est la pire chose dans un couple, c’est néfaste, il n’y a rien de bon dans la jalousie”
    elle : “ok, je sais ce qui m’attend là”
    Effectivement elle savait qu’elle allait prendre une bonne fessée suite à sa crise de jalousie. Elle s’exécuta.
    Une fois posée sur mes genoux, je lui relevais la jupe et baissais sa culotte. Laissant apercevoir ses belles fesses rondes rayées des coup de badine, fessées, cravache, martinet et lacet de la nuit précédente. Elle se préparait à recevoir cette correction bien méritée, je sentis ses mains agripper mes chevilles, ses jambes tremblotaient, elle me jeta un regard comme pour me dire “je suis à toi, je t’appartiens”. Vint alors le premier coup sur la fesse droite et un premier gémissement, puis un deuxième sur la gauche et un autre gémissement, j’alternais les fesses claquées à chaque fois et la force augmentait au fur et à mesure de l’avancée de la punition et ses petits cris furent accompagnés par des mouvements des jambes de gauche à droite comme pour essayer de calmer la douleur. Arriva alors le dernier coup sur chaque fesse, elle compris que c’était la fin et lança un dernier gémissement des plus agréable. Je lui ai remonté sa culotte après avoir caressé avec douceur ses fesses meurtries par mes grandes mains, après lui avoir baisé plusieurs fois chacune de ses fesses d’une façon la plus tendre et douce possible.
    Je l’ai alors remise debout, et l’emmena à quelques mètres de moi, devant un arbuste, en lui demandant de réfléchir pendant quelques minutes au pourquoi de sa punition. Je repris mon siège, j’ai bu un coup et fumé une clope tout en la regardant. Elle était là droite comme un I. Je la vis alors mettre sa main droite sur la fesse et faire un petit aller retour de bas en haut, j’imagine bien qu’à ce moment là cet endroit devait lui piquer un peu oui. Je vis aussi l’autre main monter vers son visage et faire des mouvements partant du centre de son visage pour finir sur les bords, je compris alors qu’elle essuyait ses larmes.
    Je la rejoint, le retourne vers moi et la prend dans mes bras. Je lui dit
    moi : “pourquoi tu pleures?”
    elle : “pour rien” (avec une voix tremblante)
    moi : “c’est pour la fessée? Tu comprends que c’est par amour que je fais ça! C’est pour qu’on vive heureux sans aucuns sentiments néfastes!”
    elle : “oui je comprend, mais c’est parce que après c’est finit” (continuant d’essuyer ses joues)
    moi : “comment ça c’est finit?”
    elle : “tu dois repartir, tout ça va me manquer!” (on habite pas ensemble, ma vie professionnelle m’obligeant à partir à Marseille la semaine)
    moi : “rien est finit ma belle! Nous sommes liés à vie, juste séparés mais dès que ce sera possible nous serons ensemble tous les jours”
    Une étreinte commune pendant plusieurs minutes vient mettre fin à ses larmes, je l’ai rassuré, lui ai fais comprendre que je serais toujours là pour elle.
    C’est à ce moment là que moi aussi j’ai compris une chose : c’était des LARMES D’AMOUR!

    #29519
    Lily Rose
    Participant


    Quel beau récit, très touchant. Merci 🙂

    #29521
    Anonyme
    Inactif


    Super récit beaucoup d amour

    #29522
    Nomod13
    Participant


    De rien @lilyrose. Merci à vous d’avoir pris le temps de lire et exprimer votre ressentie.

    #29523
    Nomod13
    Participant


    Merci @martinet! Oui, notre amour est très fort. Je souhaite à tous le monde de vivre la même chose!

    #29524
    CROCODELLE
    Participant


    Oh c’est beau.. très touchant, et cette dernière phrase ……

    #29526
    Nomod13
    Participant


    Merci @crocodelle! Ravi de vous avoir émue 🙂

    #29529
    Cléa
    Participant


    Un récit touchant! J’aime les sentiments qui en découlent et ses larmes d’amour, je les connais aussi… merci pour se partage.

    #29532
    Anonyme
    Inactif


    Très beau récit

    #29533
    Nomod13
    Participant


    Merci @clea! Je pense que beaucoup de femmes ici présentes ont connu ces sentiments et ces larmes au moins une fois. Du moins j’aime à y croire, j’espère 😉

    Merci @caline!

    #29547
    lunapower
    Participant


    Très joli récit, merci 🙂

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com