la sixième culotte

Accueil Forums Discussions générales Récits la sixième culotte

  • Ce sujet contient 6 réponses, 6 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Leo74, le il y a 2 mois.
7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #59586
    anatole
    Participant


    Les p’tits papiers

    C’était un nouveau jeu, comme on s’amusait à en inventer tout le temps.

    Une sorte de jeu de piste…Elle avait une heure pour découvrir le bon chemin jusqu’au trésor.

    250 mètres carrés, 5 grandes pièces, plein de petits endroits clos, des placards….et six mots à découvrir, en même temps que les six culottes que je lui avais taxées dans les semaines précédentes ! En effet, lorsque nous nous rencontrions dans un restaurant pour déjeuner, il était bien rare qu’elle reparte après le café les fesses encore recouverte de sa culotte…le plus souvent je la gardais précieusement dans la poche de mon pantalon ou de mon manteau, après lui avoir poliment demandé de l’ôter, soit aux toilettes, soit en se trémoussant attablée devant moi et de me la tendre par dessus nos assiettes, et je l’emportais comme le trophée du jour, non sans avoir omis de la renifler délicieusement devant les autres personnes présentes dans ce lieu public.

    Bref, je m’étais installé dans un grand fauteuil dans une des pièces centrales, une bouteille de scotch posée sur la table basse adjacente, et je dégustais quelques verres en la regardant se balader dans ce grand local à la recherche des indices.

    Elle trouva facilement la première culotte accrochée à une poignée de porte, sur laquelle était collé un petit post-it.

    « -Pose ta jupe et laisse là par terre avec cette culotte….tu les récupéreras toutes si tu arrives au bout du chemin…. ».

    Message bref, concis et tout ce qu’il y a de plus clair.

    J’entendis quelques froufroutements de vêtement puis une sorte de flop…elle venait de poser sa jupe au sol, ce qui me fut confirmé lorsque je la vis passer devant la porte ouverte séparant deux des grandes pièces. Elle ne me jeta même pas un regard, tellement affairée à chercher la seconde culotte.

    Elle repassa devant mes yeux quelques secondes plus tard….Ben oui forcément, je n’avais pas été aussi retors…les culottes étaient réparties dans l’ordre des pièces…Elle ouvrit la porte menant à la chambre noire, mais suffisamment éclairée pour qu’elle la trouve. J’en profitai d’une part pour me resservir un verre et d’autre part me dire que j’avais eu raison dans mes prévisions…vu l’absence de jupe je savais maintenant qu’elle avait mis des bas et un porte-jarretelles…

    « -Maintenant, pose ton chemisier et pose le au sol, avec la seconde culotte…pareil pour toutes les autres..ne m’oblige pas à écrire toujours la même chose ! »

    Je l’entendis râler doucement, du genre « Il m’énerve ! », mais quelques secondes plus tard, lorsqu’elle franchit de nouveau la porte, je pus voir qu’elle avait obéi, et que son soutien gorge était très joli…Normal, c’est moi qui le lui avait offert !

    J’entendais les talons de ses escarpins taper sur le sol. Elle était entré dans la troisième salle et cherchait furieusement la cachette….bon, ok, j’avais commencé à exagérer un peu..il fallait monter sur une table pour décrocher non pas la queue du Mickey (ça, c’était éventuellement pour un peu plus tard dans la soirée!), mais le troisième trophée. Elle finit par escalader ce qu’il fallait et l’autre porte grande ouverte me permettant d’avoir une vision sur son corps s’escrimant à détacher l’objet à quatre patte sur la table était tout ce qu’il y a de plus sexy, de même que ses jérémiades.

    Je crus entendre une sorte de « Putain fait chier bordel… ! », mais …elle décrocha la timbale, enfin sa troisième culotte accompagnée du petit mot doux.

    « -Pose tes chaussures…et…tu connais la suite..et arrête de râler… ! ».

    Elle descendit prestement de la table et fit ce qui état ordonné, laissant ses fins escarpins au sol, enroulant sa culotte perdue il y a trois ou quatre semaines à côté…j’avoue que je ne tenais pas un calendrier précis de ce vol de culotte !

    La quatrième fut un peu plus difficile à trouver…J’en étais fort aise…je connaissais forcément la teneur du dernier message…une heure pour….le temps s’écoulait ….

    Lorsqu’elle passa et repassa devant moi dans la tenue qu’elle portait encore, me lançant parfois un regard terrible, je ne pouvais que porter à mes lèvres mon verre de scotch et déguster autant la douceur du liquide que la vue de cette belle fille commençant à se dénuder…

    Elle finit par dégotter le quatrième trophée….Bon, ok, ça devenait un peu plus dur…dans le haut d’une armoire métallique dans la quatrième grande salle….il y avait un martinet de cuir juste à côté…le message était :

    « -Pas de faute technique….prends juste la culotte et ne touche pas au reste ou alors…profites en pour poser ton soutien-gorge ! ».

    Elle chercha assez longtemps la cinquième culotte…Mais finit par la trouver au fin fond d’une pièce dans laquelle mes patients, voire patientes se déshabillaient, enfin aux horaires de travail….Le message était :

    « -Hum…tu pensais…ben non….Continues et cherche donc la sixième….mais sors de là, tourne à droite puis à gauche et tu vas peut être trouver….il te faudra grimper sur la chaise….»

    Cela faisait 55 minutes que le jeu avait commencé.

    Elle tourna à gauche puis à droite, monta sur la chaise. La chaise, que je venais discrètement de mettre en place était devant une palette en bois collée contre le mur à quelques mètres de moi…j’étais en période de déménagement , et j’avais calculé le coup !

    Elle me regarda intensément, sentant que le jeu était perdu…ou gagné….

    avant qu’elle ne pose un de ses pieds sur la chaise, le minuteur que j’avais mis en route sonna….

    « -Trop tard….tu as perdu…mais bon vas y, continue, et grimpe sur la chaise…. ! ».

    Elle me jeta un regard furieux…enfin pas tant que ça, car elle savait bien que le but du jeu était qu’elle le perde !

    La cinquième culotte était là, en haut des planches de bois accompagnée du petit post-it.

    « C’est la cinquième…la sixième, tu la portes sur toi…tu vas l’enlever en descendant de la chaise, et tu vas me l’apporter en la mettant entre tes dents, à genoux, sil te plaît… ».

    Je crois qu’elle aurait eu une mitraillette avec elle, son regard n’aurait pas été plus perforant !

    Je pris un vrai plaisir à la regarder descendre prudemment de la chaise, à ôter ce petit slip, à le coincer entre ses maxillaires et à se mettre à genoux pour me le tendre quand j’avançai mes mains…

    « -Merci ma belle…mais tu as perdu…vas chercher la « vraie » sixième culotte…elle est là, juste derrière le bureau . Et rapporte ce qu’il y a autour, s’il te plaît ».

    La jolie petite chienne effectua ce que je lui avais demandé. Bon, je ne l’avais pas exigé , mais, elle continua son voyage à quatre pattes, jusqu’au bureau. C’était fort jouissif de la voir ainsi crapahuter totalement nue hormis ses bas et son porte-jarretelles….

    Elle dut bien reconnaître que ses dents ne pourraient pas rapporter le trophée du jour…la sixième culotte (voire la septième…)oui..la grosse chaîne avec un lourd cadenas…non…!.

    C’est donc presque nue quelle revint debout, me tendant le trophée ultime de ce jeu.

    Je lui offris quelques gouttes de scotch avant de se déplacer de quelques centimètres vers la belle palette de bois adossée au mur.Juste le temps de passer la lourde chaîne sur les poteaux du haut, de lui demander de plaquer son ventre contre les traverses de bois, de faire un deux trois tours de la chaîne autour de son corps presque nu, de fermer le cadenas sur ses poignets, et la voila telle la pénitente que j’espérais, qui avait perdu le pari de mettre moins d’une heure à trouver ses culottes…

    Pauvre petite…comme si elle ne savait pas…que j’allais la fouetter….

    « -Tu sais que tu as perdu ce jeu ?

    -Oui, je sais…mais tu l’as fait exprès

    -Oui, mais toi aussi….

    -Non…mais tu vas me punir pour ça ?

    -Oui,bien sûr….Tu te sens comme une esclave enchaînée ? Tu sens la chaîne sur ton corps ? Tu aimes ça ?

    -Ouiiiii…..

    -Tu aimes si je tire un peu sur la chaîne…comme ça…qui rentre dans ta chair….

    -Hummmm…oui..je suis ton esclave…hummmm…aïe….ouiiiii…. ».

    Je pris un long moment à voir son corps presque nu à subir les vilaines contraintes que mes doigts octroyaient en tirant sur les chaînes, creusant des sillons sur son ventre et ses seins avant que je ne daigne enfin aller chercher le martinet que j’avais caché sous mon fauteuil…

    Mes doigts s’infiltrèrent entre ses cuisses ouvertes et entravées par la chaîne…j’y trouvais l’humidité que je souhaitais avant de lancer les lanières de cuir sur son cul….je la fouettai longuement, jouissant de son corps se tendant dans les chaînes qui l’entravaient, de ses cris qui ressemblaient de plus en plus à des murmures de jouissance qu’à des cris de douleur lorsqu’elle ouvrait encore plus es cuisses quand les lanières fouettaient son sexe….

    C’était cependant un peu trop contraignant pour qu’elle ne jouisse vraiment et ne profite de ce moment si intense…les chaînes, la position, le moment, le jeu, l’esclave enchaînée….trop difficile….je la sentais prête à se laisser aller, profiter du moment où tout bascule dans le plaisir, mais c’était trop lui demander….dans sa tête,tout était en place, dans son corps, pas vraiment.

    Difficilement, je réussis à mettre la clé dans le cadenas, dérouler doucement la chaîne qui entravait son corps, passer doucement mes doigts sur les traces qu’elle venait de laisser sur sa peau si nue, si joliment, et enfin caresser son corps dans ses endroits les plus jouissifs, enfoncer mes doigts là où elle le désirait tant, la faire jouir enfin affalée sur le parquet, tout en regardant au dernier moment de sa jouissance la palette de bois et les chaînes ….

    En fin de soirée, après quelques autres câlins, je lui remis quelques culottes…peut être pas la totalité.

    Je me sentirais vieux le jour où mon sexe ne me servira plus qu'à pisser

    #59588
    Spankheure
    Participant


    Sympathique récit. Il ne faut jamais sous estimer les culottes.

    #59663
    Biloba
    Participant


     

    Empilez vous les culottes ?

    #59683
    anatole
    Participant


    y a des contrepèteries qui font mal!!!

    Je me sentirais vieux le jour où mon sexe ne me servira plus qu'à pisser

    #59685
    leloveboat
    Participant


    Une septième pour tous les jours de la semaine ?

    Skipper pour aventures salées ...

    #59724
    Badine79
    Participant


    Super j adore ce jeu bonne année

    #59729
    Leo74
    Participant


    Super récit et votre jeux est très original…

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com