La science, le bdsm, la vie, tout çaaa….

Accueil Forums Discussions générales Causons d’autre chose La science, le bdsm, la vie, tout çaaa….

4 sujets de 16 à 19 (sur un total de 19)
  • Auteur
    Messages
  • #74717
    Belette
    Participant


    Me perdre dans mon imagination, j’ai toujours adoré ça. Et en y réfléchissant, je me suis beaucoup réfugiée là-dedans dans des périodes de ma vie qui ne me satisfaisaient pas. Ce que je trouve intéressant, c’est qu’au contraire, quand je vis des expériences qui me comblent et que je savoure, les souvenirs remplacent l’imaginaire, et je ne saurais pas dire laquelle des deux options est la plus savoureuse. 

    C’est d’autant plus vrai concernant la fessée. Quand je ne l’avais pas encore vécue je passais beaucoup de temps à l’imaginer, tandis qu’une fois que j’avais sauté le pas, j’appréciais (j’apprécie) bien plus me plonger dans le souvenir de ces moments très puissants.

    Et par rapport à l’appréhension à l’approche d’une rencontre, contrairement au point de vue exprimé ici, j’ai l’impression que mon imagination se bloque. Une sorte de mécanisme de défense pour éviter la déception, peut-être ? Ou simplement un trop plein d’émotion qui stoppe tout ? Je ne sais pas si ça fait aussi ça à certain.e.s d’entre vous !

    #74727
    Valdivia
    Participant


    J’aime beaucoup l’entrée en matière de ce récit … qui m’a amené immédiatement dans un paysage «  on the Road again » , j’aime aussi la chute finale qui bascule le tout comme un joli coup de théâtre. Je suis moins sensible au développement car je ne crois pas aux mondes de sûr-hommes adaptables et de blaireaux rigidifiés  ( j’y entends bien l’humour que ça peut sous entendre par contre ) .  Je pense que l’adaptation est dans la nature humaine bien plus répandue qu’ on ne le pense. Il est heureux que la vérité soit bien souvent plus belle que l’imaginaire: être « confronté » , c’est quand même l’essentiel de la vie.
    Trêve de petites réflexions annexes …Revenons à ce récit réflexion pour l’applaudir sans hésitation pour son esprit et sa façon «Cervantes »: il sait faire magnifiquement tourner les moulins  du plaisir à lire… Bravo! 👏🙂🙃🙂

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 jours et 14 heures par Valdivia.
    #74730
    Guruduth
    Participant


    “De l’expérience par l’imagination à l’expérience par la sensibilité” .

    oui c’est très pertinent cette approche …il m’arrive exactement la même chose lorsque j’attends trop d’un film ( le dernier Wes Anderson par exemple dont j’attendais beaucoup et qui m’a pas beaucoup … déçu) ; il faut savoir se laisser porter par l’instant et la magie du moment et en même temps “cet instant” et cette “magie du moment” se prépare en ayant tissé des relations de confiance avec la personne , en ayant choisi le cadre, le lieu etc …                    Et puis je déteste enfermer qui que ce soit dans un “désir de fessée” , arrivera ce qui doit arriver …et tant pis si cela n’arrive pas. Les moments les plus beaux sont souvent les plus inattendus.

     

    #74742
    Monsieur Méchant
    Maître des clés


    Et bien je suis ravi que cette petite thématique ait donné un peu de grain à moudre aux moulins de nos réflexions.

    Pour revenir sur quelques commentaires, je ne pense pas qu’il y ait ici une quelconque vision d’un sûr-homme (j’ai volontairement gardé l’accent sur le « u »). Il n’y a pas à être plus « sûr » qu’un autre mais juste à être ce que l’on est (ce que l’on nait) quand les portes de ce que l’on convoite si intensément s’ouvrent…

    Prendre le temps de vivre l’instant en étant au plus présent de nos sens, c’est tout le bien que l’on peut se souhaiter, quand on part à l’aventure de nos désirs secrets, non ?

    Si « Surhomme » il peut y avoir en revanche, c’est dans sa version Nietzschéenne, c’est à dire celle qui nous pousse à comprendre nos failles humaines pour tenter de les dépasser sans pour autant les nier…

    Avec le temps, je me dis qu’on peut vivre nos fantasmes de deux façons.

    Par l’imagination avec la lecture, l’échange, la discussion ou en embarquant sur un forum comme le notre.

    Mais aussi par l’expérience de la rencontre si nourricière de nos sens et de nos émotions.

    Je pense qu’il ne faut surtout pas opposer ces deux formes mais au contraire apprendre à vivre l’une et l’autre à notre façon et avec le rythme qu’il nous faut afin d’apaiser ces envies impératives qui nous murmurent et trouver notre équilibre. Ce n’est que ma vision des choses, forcément elle ne peut pas “parler” à tout le monde.

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

4 sujets de 16 à 19 (sur un total de 19)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com