La révélation ou la première fessée que j’ai administrée

Accueil Forums Discussions générales Récits La révélation ou la première fessée que j’ai administrée

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages
  • #48842
    Dundee
    Participant


    La lecture du récit de SpankMaster « la fessée de ma meilleure amie » me rappelle un souvenir de plus de 20 ans avec ma meilleure amie également, mais pas question de plagier son titre, car les récits n’ont rien à voir !
    Depuis le lycée, Krinou est ma meilleure amie, nous n’avons jamais eu d’aventure ensemble depuis sa seconde et ma terminale au lycée St Ex de Lyon, même si nous avons souvent dormi dans le même lit. C’est une longue amitié solide et durable sans sexe.
    Elle m’appelle surtout quand elle a des coups durs, elle venait alors de divorcer et étant en voyage professionnel à Paris, elle me propose de dîner ensemble et je l’invite à dormir à la maison.
    En rentrant du restaurant, comme elle était très tendue, je lui propose un massage relaxant. Elle se met sur la banquette du salon et je lui masse le dos, les jambes, les bras. Comme nous sommes en été, elle n’a pas beaucoup de vêtements sur elle, juste une jupe et un corsage… je passe d’abord sous ses vêtements en enlevant le soutien gorge par la manche, puis pour ne pas gêner le massage, ni froisser le corsage, je l’aide à défaire le haut.
    Le massage la détend, elle s’allonge sur toute sa longueur, je me déplace au dessus d’elle, autour d’elle, puis je lui propose de mettre son buste sur mes genoux pour masser les cervicales et les omoplates très nouées. Mes mains descendent et je la fais remonter petit à petit pour masser en descendant le long de son dos, si bien qu’elle se retrouve au bout d’un moment avec son bassin sur mes genoux pour que je lui masse les reins très noués.
    Moi qui rêve de donner la fessée depuis que j’ai 15 ans et qui ne suis jamais encore passé à l’acte, je me retrouve avec ma meilleure amie en travers de mes jambes, dans la position idéale.
    Je lui masse maintenant le bas des reins, puis les fesses, cela a l’air de lui faire du bien.
    J’hésite un instant à abuser de la situation, car j’ai lu que la fessée permet un lâcher prise, dont elle à justement tant besoin. Pour ne pas trahir notre amitié, je ne quitte pas le massage sans lui annoncer la couleur.
    « Tu sais Krinou tu es dans la position idéale pour recevoir une fessée, veux-tu essayer ? ». En le disant je crains une réaction brutale de sa part… au contraire, à ma grande surprise, après une hésitation et un long silence sa réponse est : « pourquoi pas ?».
    Je n’en crois pas mes oreilles, moi qui n’ai encore jamais essayé, je dois assurer maintenant en étant à la hauteur. Je remonte sa jupe.
    Je commence par des petites tapes, puis progressivement des claques plus appuyées.
    Ses fesses commencent à chauffer à travers sa culotte. Je tente le tout pour le tout : « tu sais Krinou, une vraie fessée se prend cul nu » et je commence à défaire sa culotte sans attendre sa réponse et je reprends de plus bel. Ses fesses ne me sont pas inconnues puisque nous avons souvent fait chambre commune, elle n’a pas de fausse pudeur, néanmoins la fessée déculottée pourrait la rebuter ?
    Pas de réprobation. J’accélère la cadence et je tape plus fort, puis je reste constant alors que sa respiration accélère. Krinou ose du bout des lèvres : « continue », 10 fessées plus tard « plus fort »…
    Je suis très fier de pouvoir oser, ce que je n’avais jamais espéré ! Je tape de plus en plus fort, je vois successivement les mains de Krinou se crisper, ses jambes se serrer, son bassin se cambrer.
    Je dois être à près de 120 fessées, quand survient un orgasme retentissent qu’elle cherche à me dissimuler.
    Pour ne pas faire perdre la face à ma copine, je réduis la cadence et me m’arrête quelques claques plus tard.
    Moi je suis comblé du double résultat obtenu ma 1ère fessée et le 1ère orgasme que je déclenche à ma meilleure amie… j’espère qu’il y en aura d’autres, peut-être même cette nuit ?
    Je lui demande, si cela lui a fait du bien et si elle a lâché prise. Elle me répond « un peu… », veux-tu que je reprenne le massage ? « non je vais me coucher ».
    A mon grand regret, elle se met en pyjama et va s’installer dans la chambre d’amis et non dans la mienne alors que je lui ai proposé. Elle semble vexée.
    Apparemment la surprise de l’orgasme l’a troublée et elle ne veut pas en parler.
    Je vais me coucher, très déçu après un si grand succès.
    Mais ma vocation de fesseur est maintenant confirmée ! Je me dis ce soir là que si Krinou avait bien accepté sa fessée d’autres femmes, aussi belles qu’elles seraient aussi consentantes !
    Le lendemain Krinou m’a fait le plus beau compliment : en partant après m’avoir dit au revoir, elle s’est retourner : « hier tu m’as réconcilié avec mon corps ». La fessée a donc de belles vertus !
    N’empêche, elle n’a jamais voulu réessayer la fessée, et elle a toujours refusé d’en reparler.
    Par contre, je ne me suis pas gêné pour avoir de nombreuses aventures fessées réussie pour mon plus grand bonheur depuis.

    Épicurien, grand voyageur, adepte de la fessée OTK

    #48844
    Fesseur83
    Participant


    Tres beaux récit qui laisse rêveur

    Pratique la fessée depuis plus de 30ans, recherche rencontres, amitiés

    #48991
    Anonyme
    Inactif


    Quel beau récitdundee merci.

    #48993
    salamboflaubert75
    Participant


    Récit très agréable et qui trouble, merci du partage dundee…

    Sal

    #49029
    Dundee
    Participant


    Merci à vous.

    Épicurien, grand voyageur, adepte de la fessée OTK

    #49030
    Dundee
    Participant


    Tres beaux récit qui laisse rêveur

    Merci à vous, j’ai moi-même été rêveur quelques temps.

    Épicurien, grand voyageur, adepte de la fessée OTK

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com