La punition d'Amanda (5 août 2017)

Accueil Forums Discussions générales Journal de punitions La punition d'Amanda (5 août 2017)

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 50)
  • Auteur
    Messages
  • #9367
    Anonyme
    Inactif


    Samedi 5 août 2017 ; dans la soirée.

    « Tu t’amuses bien, M. ? Avait-il simplement lâché, manifestement contrarié.

    Mauvais pressentiment, je quitte des yeux mon écran d’ordinateur et jette un regard dans sa direction. Il m’ignore royalement, il est plongé dans son téléphone, les sourcils froncés et les lèvres pincées. J’endure de longues minutes de silence ainsi, à attendre qu’il daigne m’en dire plus. Je suis agacée, il me donne la désagréable impression d’être à sa disposition. À bout de patience, je me relève nerveusement du canapé et je le rejoins, à l’autre bout de la pièce :

    – Qu’est-ce qu’il y a ? Le questionnais-je d’une voix douce, le cherchant désespérément du regard. Pour toute réponse, il me tend brusquement son téléphone. Difficilement, je déglutis en grimaçant, j’ai de suite compris le problème. Je ne me donne pas la peine de relire mes propres messages, postés publiquement sur le forum, et je repose délicatement son portable sur la table ronde :

    – Ce n’est pas à toi que je parlais, N., dis-je en passant mes bras autour de son cou, déposant de tendres baisers au coin de ses lèvres. J’essaie de l’apaiser, ayant déjà été punie plus tôt dans la soirée pour mon attitude irrespectueuse de ces dernières semaines. J’enchaîne mon quatrième jour de punition, je sature et mes fesses elles-aussi.

    – Tu n’as rien compris, déclare-t-il en attrapant fermement mon poignet. Réaction immédiate, je tire brutalement mon bras en arrière mais il ne se laisse pas surprendre, et son emprise se durcit encore un peu plus. Tu me fais honte en te comportant de la sorte, que vont penser toutes ces personnes de l’éducation que je te donne ?

    – N., franchement c’est ridicule ! Je m’exclame en levant les yeux au ciel. On se moque de ce qu’ils peuvent bien penser, tous. C’était juste pour rigoler…

    – Tu me fais passer pour un idiot, tranche-t-il, implacable.

    Je souffle bruyamment, il m’a mise en rogne avec sa fierté mal placée. Sans réellement prendre le temps de réfléchir, je murmure à son oreille : « C’est toi qui l’as dit. »

    Violemment, N. se relève de sa chaise et me traîne jusqu’au canapé, ignorant mes maigres supplications et tentatives de résistance. Je redoute une nouvelle fessée dans l’état actuel de mon postérieur, mais il est déjà trop tard, et je le sais pertinemment. Tout en s’asseyant sur le rebord, et dans la plus grande des précipitations, il abaisse mon pantalon en toile et ma petite culotte en coton jusqu’aux chevilles. Je n’ose croiser son regard, tant il me semble en colère. N. me jette ensuite en travers de ses genoux, le haut de mon corps s’écroulant rudement sur le divan, et il bloque mes jambes. Je pousse de petits cris plaintifs dès les premières claques. Ces dernières sont cuisantes, et le rythme est particulièrement soutenu. Je n’ai pas le temps de reprendre mon souffle, et je ne tarde pas à me tortiller dans tous les sens, sans succès. Je rage intérieurement, et j’ai envie de hurler, mais la honte d’être entendue par tout le voisinage me dissuade. Ce soir, exceptionnellement, je mets ma fierté de côté, et je le supplie d’arrêter, ne cessant de lui demander son pardon.

    Au bout de quelques minutes, il m’ordonne de me relever et de me placer à genoux, le haut du corps allongé sur le canapé, mes fesses bien exposées. Il retire lentement sa ceinture, et je me mets aussitôt à pleurnicher, je lui conjure de s’arrêter là. Je n’en peux plus, je sens que je ne vais pas tarder à craquer.

    « Tu t’es moquée de moi, M., m’explique-t-il d’une voix douce. Tu es corrigée tous les soirs depuis mercredi pour ton comportement irrespectueux, et tu n’as toujours pas retenu la leçon.

    – Je t’assure que si, j’ai compris cette fois, mon Amour, répondis-je. S’il te plaît, je t’aime… J’ai compris, je te ju…

    – Moi aussi je t’aime. » Me coupe-t-il en m’administrant un premier coup, cinglant. Aussitôt, j’attrape le coussin le plus proche et j’enfouis ma tête dedans afin d’étouffer mes cris, et de cacher mes pleurs. Je fonds en larmes au bout d’une quinzaine de coups, à bout.

    #9369
    ferdinand fontaine
    Participant


    Très impressionnant!
    Et très belle photo d’un magnifique postérieur !

    #9370
    Anonyme
    Inactif


    trop mignon

    #9371
    Misty
    Participant


    Merci et bravo @amanda pour ce joli récit 😉 <3

    #9372
    Monsieur Jones
    Maître des clés


    Bravo pour ce devoir Mademoiselle !
    Il nous permet de juger sur pièce la punition méritée que vous avez endurée.
    Cette couleur sur vos jolies fesses en témoigne joyeusement ! 😉

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    #9373
    Anonyme
    Inactif


    Merci à toutes / tous 🙂 Vivement que ce sujet tombe aux oubliettes, n’empêche. xD C’est horrible de le voir partout dès que je me connecte…

    Puisque vous êtes là, @monsieurmechant, je tenais à vous présenter mes excuses… pour mon comportement à votre égard. Cela ne se reproduira plus… 🙁

    #9374
    Anonyme
    Inactif


    Pas de honte à avoir il trop chou ce texte.

    #9375
    Jérôme
    Participant


    Merci Amanda 🙂

    #9376
    lunapower
    Participant


    Très bien raconté et très belle fessée! Ca a du piquer !

    https://lesaventurescuisantesdecamille.blogspot.com/

    #9377
    Monsieur Jones
    Maître des clés


    Puisque vous êtes là, @monsieurmechant, je tenais à vous présenter mes excuses… pour mon comportement à votre égard. Cela ne se reproduira plus… ?

    Excuses acceptées, Mademoiselle, la prescription du docteur a tenu toutes ses promesses ! 😉

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    #9378
    Anonyme
    Inactif


    Merci Amanda! je suis très fier de toi, tu as été capable de mettre ton orgueil de côté et de reconnaître publiquement tes erreurs à travers ce récit …

    #9379
    Fraise Des Bois
    Participant


    Amanda, merci pour ce récit. J’ai adoré 🙂

    et j’ai particulièrement adoré cette réplique :

    “– Tu me fais passer pour un idiot […]
    – C’est toi qui l’as dit.”

    J’aurais pu la prononcer moi-même <3

    "Fi des femelles décharnées, vive les belles un tantinet rondelettes !"

    #9380
    Anonyme
    Inactif


    Merci @fraise, ça me touche beaucoup. <3 Ce genre de répliques nous brûlent les lèvres, mais nous les payons très chères, ensuite..

    @drgonzo Je vais faire en sorte de ne pas réitérer l’exercice de sitôt, c’était très difficile pour moi. 🙂

    @eilinel Merci <3 Mettons le récit de côté, afficher mon postérieur rougi sur le forum c’est… très humiliant. xD

    #9381
    Paulparis
    Participant


    Merci Amanda pour ce récit haut en couleur (rouge). Il semble que vous ayez mérité cette punition et l’essentiel est que vous finissiez par l’admettre.
    Jolie photo également !

    #9383
    Professeur Max
    Participant


    Merci Amanda pour ce compte-rendu magnifiquement écrit et…. superbement illustré!

    http://professeurmax.canalblog.com/

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 50)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com