La petite voleuse de cravates

Accueil Forums Discussions générales Récits La petite voleuse de cravates

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #67570
    Clio
    Participant


    La petite voleuse de cravates

    Chapitre 1:

    Me voici devant l’entrée de ce beau manoir qui fait tant penser aux châteaux de conte de fée. Sa façade richement décorée se reflète dans des douves profondes enjambées par un pont délicat. Invitée par une amie commune à la fête qui se déroule ce soir, je ne connais pas le maître des lieux. Désireuse de paraître à mon avantage, je me suis maquillée légèrement et j’ai sorti ma plus jolie robe cocktail, un bustier orangé qui tombe au-dessus du genou.

    Un maître d’hôtel me conduit dans une enfilade de salons où des buffets sont dressés et où un orchestre joue. Certains invités dansent, d’autres discutent par petits groupes. Je rejoins mon amie et entament une conversation plaisante avec les personnes qui me sont présentées. Mais notre hôte ne s’est pas encore montré, ce qui avive ma curiosité.

    Me retrouvant seule au cours de la soirée, je décide de m’éclipser et d’aller explorer cette mystérieuse demeure. Je parcours les pièces à l’étage, qui s’avèrent être une succession de chambres. Une pièce de belle dimension attire mon attention, avec son lit à baldaquin et ses nombreux rangements.

    Je commence à ouvrir les tiroirs et tombe sur des cravates en soie toutes plus chatoyantes les une que les autres. Ne pouvant résister, je commence à les essayer devant la glace: en ceinture, en turban, en bandeau autour du front, en foulard… Je m’amuse à prendre des poses devant la psychée, tantôt sérieuse, tantôt rieuse, tantôt femme fatale…

    Je suis tellement absorbée par mes essais que je n’entends pas entrer un homme dont je comprends à son attitude qu’il s’agit du maître de séant. Son visage se reflète dans le miroir, il sourit et me dit d’un air mystérieux: «Voulez vous que je vous montre comment on peut utiliser autrement mes cravates mademoiselle?» Confuse, je me sens rougir, lui présente mes excuses et cherche à sortir le plus vite possible. «Voyons, vous êtes sûrement une demoiselle curieuse et courageuse puisque vous êtes montée ici, ne partez pas et allez au bout de votre jeu avec mes cravates, qu’en dites vous?». Il a titillé ma grande curiosité, j’ai envie de jouer, je relève le défi et lui réponds «Et bien soit!»

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com