La fessée peut- elle nous obséder ?

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée La fessée peut- elle nous obséder ?

9 sujets de 16 à 24 (sur un total de 24)
  • Auteur
    Messages
  • #49925
    coupledd75
    Participant

    Il faut tout de même une certaine frustration pour faire durer un fantasme…

    Pour moi, cela ne marche pas du tout comme cela : le mien dure très bien sans frustration 😊
    Il est certain qu’il évolue, qu’il change, qu’il se modifie au fil du temps et au gré des envies.
    Et pour revenir à la question de départ, je fais partie des addicts, mais cela ne me pose pas de problème : je bois très peu, je ne fume pas, je ne prends aucune drogue. Je me dis que l’addiction à la fessée (et aux plaisirs sensuels qui peuvent aller avec) est loin d’être la plus dangereuse 🤣

    L., alias Madame

    #49930
    salamboflaubert75
    Participant

    Pour la fessee déculottée de Salambo, je me porte volontaire 😎

    Encore une généreuse attention de votre part Italo Baccardi, il va falloir patienter car la liste d’attente est malheureusement plutôt longue…😋

    #49931
    Sombrelle
    Participant

    Oui! Non! Oui ?
    Je ne sais pas trop. Vivre sans totalement ? Je ne vois pas, j’ai souffert du manque pendant le confinement et j’en ai été frustrée… Cependant depuis peu je redécouvre le plaisir de la tendresse partagée toute en sensualité et me pose la question est-ce que finalement cela ne pourrait-pas me suffire ? J’ai un doute…
    Finalement je me poserais presque les même questions que vous @marc83, sauf que je préfère profiter du temps présent, prendre tous ce que je peux de bons et faire confiance à l’avenir pour m’apporter ce qu’il me faut 😉 Advienne que pourra!

    Alea Jacta Est

    #49942
    Némésis
    Participant

    La fessée n’est pas une obsession pour moi. Elle est plutôt un éclair, un flash, un instant présent où j’ai envie de la donner parce que l’occasion s’y prête. Genre : je constate une désobéissance, un manquement, une provocation de ma Belle et, alors que je n’y pensais absolument pas, l’envie me prend. Parfois aussi, durant un câlin fiévreux, je lui claque le fessier, sans raison, toujours parce que j’en ai envie (bah oui, j’aime bien la fessée purement érotique aussi. Il n’y a pas que les punitions dans la vie). Mais j’avoue ne pas cultiver cette envie, elle vient quand ça lui chante. Ce n’est pas un besoin, pas plus qu’une obsession ou une dépendance. C’est plutôt un soleil. Des fois il est couché et c’est la nuit sur mes envies de fessés, des fois il est levé et c’est la canicule sur les fesses de @christal 😊.

    On n'avoue rien quand on est innocent, mais je te sais fautive alors, je t'écoute...

    #49943
    MrDobbins
    Participant

    Quant à la frustration, je n’en éprouve presque pas. Je peux être en manque de l’Autre mais pas frustrée de ne pas recevoir de fessée. Il faut une alchimie, le bon moment, les mêmes désirs et je préfère m’abstenir que de vivre un moment qui n’est pas à la hauteur de mon fantasme

    Je suis complètement d’accord avec cela… (dans l’autre rôle bien sûr). L’alchimie est nécessaire pour moi aussi.
    Mais effectivement c’est peut-être plus facile à dire lorsqu’on est deux…
    Si la vie est un océan, les vagues ont toujours ramené mon embarcation vers la plage de ce ce désir profond.
    PS: j’espère que la quote est correcte, c’est la première que je me risque à faire…

    A master's work is never done

    #49944
    salamboflaubert75
    Participant

    Quant à la frustration, je n’en éprouve presque pas. Je peux être en manque de l’Autre mais pas frustrée de ne pas recevoir de fessée. Il faut une alchimie, le bon moment, les mêmes désirs et je préfère m’abstenir que de vivre un moment qui n’est pas à la hauteur de mon fantasme (pour certains fantasmes, j’ai attendu des années et je ne regrette rien notamment parce que ce qui m’ancre c’est la fessée et que je l’ai toujours vécu).

    Toutefois, je fais cette réponse parce que j’ai des personnes qui me donnent ce dont j’ai besoin même s’il y a parfois des moments d’attente.

    Si j’étais dans un autre contexte, sans partenaire pour vivre ce genre d’émotions et que cela perdurait sur plusieurs années, je pense que je serai aigrie 🙂 Je ne suis pas faites pour ne pas vivre, ce qui m’anime.

    Je suis en parfait accord avec cette partie de ton propos Christal…En étant du même côté

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par Christal.
    #49961
    Estelle
    Participant

    Je suis d’accord avec Baccardi sur le fait de garder un peu de frustration. Plus on en reçoit/donne, plus on devient accro ? Je n’ai pas la réponse, je n’ai jamais eu la chance d’en recevoir une par jour. 😛
    Par contre j’y pense chaque jour. 🙂

    #50001
    Louize
    Participant

    Personnellement il m’arrive de vivre ça un peu comme une obsession, suite à quoi je prends parfois un peu de distance.

    #50006
    Parisspanking
    Participant

    Si mon esprit est occupé par pleins de choses je ne vais pas y penser…. mais par contre si j’ai pas grand chose à faire, penser à la fessée et donc venir se balader sur le site devient vite une occupation passe temps.

9 sujets de 16 à 24 (sur un total de 24)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com