La fessée du soir pour insolence

Accueil Forums Discussions générales Récits La fessée du soir pour insolence

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages
  • #91468
    Anonyme
    Inactif


    22h30, nous sommes entrelacé dans le lit et regardons nos plannings respectifs sur le téléphone de Thomas.

    Ma tête repose sur son bras et son autre bras entoure ma taille.

    – Attends ma chérie, je me décale dit-il en retirant son bras de sous ma tête.

    -Non arrête ne mets pas le téléphone sur l’oreiller, c’est sale ! Dis-je sèchement en tirant son bras d’un coup.

    Il me regarde agacé par mes sautes d’humeur.

    – Me regarde pas comme ça, tu as qu’à pas faire le gros dégueulasse aussi !

    – Pardon ? Je crois que je n’ai pas très bien compris !

    – Si tu as très bien entendu, tu sais que j’aime pas.

    – Regardes moi ! Dit-il d’un ton ferme.

    Je m’assois dans le lit et lève les yeux vers lui. Son visage est crispe. Il a l’air énervé.

    – Qu’est-ce qu’on avait dit par rapport à l’hygiène ?

    Oh mince. Ça sent mauvais pour moi. J’ai toujours détesté mettre des objets sales sur quelque chose de propre. Comme par exemple, un sac sur une table. Mais, depuis le Covid, j’ai tendance à avoir peur des microbes et m’énerve vite du coup dans ce genre de situation. Ce n’est pas la première fois qu’il me puni pour m’être énervée et lui avoir mal parlé.

    – Non s’il te plaît, je suis désolée je m’ex..

    – Arrête, je t’ai posé une question. J’attends la réponse me dit il en me coupant dans ma tentave d’y échapper.

    Il était vraiment énervé. Je commence à sentir l’appréhension m’envahir et une boule se forme dans mon ventre. Je baisse les yeux et lui répond doucement.

    – On avait dit que tu comprenais pour l’hygiène mais que tu ne tolérerai plus que je te parle mal..

    -Et donc ? me dit-il en mettant sa main sous mon menton pour que je le regarde

    – … et que si je recommençai, tu me donnerai une fessée..

    -Exactement ! Donc tu te lèves, tu retires ton pantalon et tu vas au coin pour commencer, pour réfléchir à ton comportement !

    J’exécute ce qu’il me dit en prenant soin d’éviter son regard. Je savais qu’il allait être sévère. Voir son regard noir pourrait me faire lâcher une larme.

    Je suis face à ce mur et je réfléchis. Pourquoi ai-je parlé comme ça ? Je n’ai pas retenu la leçon de la dernière fois ? Franchement Cassandra tu abuses. Que va-t-il me faire ? La dernière fois, il avait seulement utiliser sa main, pourvu que cette fois ce soit pareille. Je l’entend qui va et vient mais je ne sais pas ce qu’il fait. Tout d’un coup, sa voix me retire de mes pensées.

    – Cassandra, tu peux venir ! Tu prendras la cravache en passant !

    La cravache ? Cette punition allait être plus dure que ce à quoi je m’attendais. Je vais dans l’armoire et pris l’objet en prenant mon temps. Je me sentais de plus en plus stressée à l’idée d’être sur ses genoux.

    J’arrive à sa hauteur et lui donne la cravache. Il l’a prend et la pause sur le côté. Il était assis au bord du lit. Il me fait signe de prendre place. Je m’allonge sur lui. Mes pieds touchent le sol et mes bras sont sur le lit.

    – Bon, nous allons commencer. Rappelles moi pourquoi je te puni ?

    – Parce que je t’ai mal parlé.. mais tu sais je suis vraiment désolée.. je m’en veux..

    – Oh mais t’inquiète pas je sais tout ça. Et tu sais aussi que tu le mérites !

    -Oui c’est vrai.

    Il commence fort et vite. Des claques bien appuyées. Mes fesses chauffent vite. Je commence à gesticuler. J’ai envie de mettre mes mains sur mes fesses pour les protéger mais je résiste encore. Il alterne la gauche, la droite puis deux fois sur la même. Des “aie” sortent de ma bouche. Ca fait de plus en plus mal. Il ne reduit pas la force. Au bout de quelques minutes, il arrête et me dit de me lever.

    Je m’exécute avec plaisir. Je veux mettre mes mains sur mes fesses mais il me retient le bras.

    – Oh non, on a pas fini !

    Il prend deux oreillers qu’il place au milieu du lit.

    – Installes toi. Je vais utiliser la cravache. 15 coups. Je veux que tu les comptes. C’est compris ?

    – Oui, je compte les coups.

    Il commence. Ça pique. Je bascule mon corps sur le côté mais me remet en place immédiatement après. 15 coups ça va être long…

    – 1

    – 5

    Mes larmes commencent à couler le long de mes joues. C’est de plus en plus difficile de tenir. Je gigote beaucoup à chaque coup mais ce n’est pas pour cela qu’il ralentit.

    – 10

    J’ai très mal. Je mets mes mains sur mes fesses et l’implore :

    – S’il te plaît, arrête.. je te jure j’ai compris la leçon…

    – Retire tes mains tout de suite ! Il en reste 5… Dépêche toi. Et ce n’est pas parce que tu pleures que je vais arrêter.

    Son ton n’autorise pas la discussion ni que je laisse mes mains. Je les retire à contre cœur. Il termine les 5 restantes, toujours à la même intensité.

    – c’est terminé. Tu peux te lever. Tu files au coin, main sur la tête. Quand je te dirai, tu pourras revenir et ta punition sera terminée.

    Je m’exécute. Je sais que je l’ai mérité et je sais que je m’en rapellerai de cette fessée. Je reste bien là 10 minutes il me semble. J’ai terriblement envie de mettre mes mains, pour les apaiser.

    – Tu peux venir .

    Je me retourne et m’approche de lui. Il me fait m’asseoir sur ses genoux.

    – Je suis désolée de t’avoir parlé comme ça.

    – J’espère que ça t’aura servi de leçon. La prochaine fois, je serai encore plus sévère !

    – Oui, je te promets.

    Il sourit. Il me carresse les cheveux, m’essuie les joues et m’embrasse. Je me blottis dans ses bras. Nous nous enlacons un moment puis c’est l’heure d’aller se coucher.

     

    #91503
    Anne-Claire
    Participant


    Bravo pour ce récit Cassandra dont l’approche me parle beaucoup.

    J’espère pour vous que c’est un récit réel. Si tel est le cas cela a dû être délicieux 🙂

    #91507
    Anonyme
    Inactif


    Non Anne Claire ce n’était pas réel, mais inspiré.. effectivement j’étais dans un état d’excitation quand j’ai écris ce récit !

    #91512
    Jérôme
    Participant


    Merci pour ce récit Cassandra, un conseil: attention à la prochaine bêtise 😉 (c’est en se trompant qu’on apprend, il paraît) 🙂

    #91532
    Cyrille Francillon
    Participant


    Merci pour ce joli récit

    #91625
    Eric Spank
    Participant


    Très beau récit, bien écrit et au travers duquel on imagine bien vos sentiments puis votre punition Cassandra. Merci.

    Éric

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com