La fessée dans le porno

Accueil Forums Discussions générales Causons d’autre chose La fessée dans le porno

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Messages
  • #85303
    Prudence
    Participant


    Bonjour à tous,

    J’ai remarqué à travers les interrogations que j’ai pu avoir, ou d’autres membres dans des sujets de discussion récents, qu’une question revenait. Personnellement, j’ai découvert que la fessée était une pratique “sexuelle” (et non une bizarrerie qui m’appartenait seulement et provoquait des choses incompréhensibles dans mon corps) grâce au porno. Toutefois, il m’est arrivé plusieurs fois à l’époque de tomber sur des vidéos…glaçante, qui semblaient même exemptées de consentement. Des vidéos de tortures. Ou peut être n’étaient-elles qu’extrêmement bien jouées…à l’adresse de sadiques profonds alors ? Voici donc les questions:

    Certes le porno ne reflète pas la réalité, toutefois lorsque les coups paraissent trop réels et la brutalité avérée, peut-on se séparer  de cette dimension réelle (qu’elle le soit ou pas) et traiter l’image comme un pur fantasme ?

    De même, que faire face à une industrie obscure et sûrement éloignée du respect des corps, s’insurger ? Que dénoncer ?

    Dans quelle mesure peut-on considérer qu’une vidéo “hard” va trop loin ? Dans quelle mesure le porno fessée représente-t-il la réalité, et dans quelle mesure les mises en scène et extrapolations systématiques pourraient-elles influencer nos esprits ou ceux des plus jeunes ?

    Car enfin, si le porno  démocratise dans un sens l’accès au fantasmes par sa diversité, cela reste une industrie qui exploite et abuse les femmes, et produit une majorité de vidéos où elles sont rabaissées, animalisées, et dont l’influence se révèle effectivement mauvaise pour les jeunes.

    Les questions sont très nombreuses, emparez-vous de celles qui vous intéressent et dites moi ce que vous en pensez…au plaisir de vous lire !

    #85317
    flateric
    Participant


    Beaucoup de questions, beaucoup de thèmes. Beaucoup.

    Plusieurs décennies que des organismes d’état (ex: le CSA) et des non gouvernementaux essayent de réguler

    l’industrie du porno, la prostitution, l’exploitation sexuelle dans presque tous les pays. C’est très/trop vaste comme

    sujet, si en plus on ajoute l’influence du porno sur les enfants la réforme du régime des retraite paraitrait à coté simple comme bonjour.

    #85351
    Anonyme
    Inactif


    Bonjour

    Je réalise des films érotiques et je mets toujours des fessées dedans dans mes films , ça procure du plaisir et du désir .

    Le porno c’est différent c’est basé surtout sur le côté punitif et torture souvent donc c’est plus brutale

    #85361
    Chelonia
    Participant


    L industrie du sexe et du porno c est toujours compliqué…

    je préfère quand je vois du désir, de l envie, du plaisir dans le regard des filles…

    Apres dans la vrai vie certaines personnes aiment des choses extrêmement et brutales… Ca peu être très impressionnant, faire peur, être mal compris… Mais tant que les personnes sont en accord avec un consentement éclairé c est le principal.

    #85439
    Rony
    Participant


    Hello.
    Je dois dire que j’ai un peu de mal à comprendre à quoi vous faites référence, Prudence.
    Dans les films pornos “classiques” (avec des gens qui baisent, quoi) la fessée est maintenant assez fréquente, c’est une pratique normalisée. Ca va de quelques claques sur la croupe à de petites corrections qui font rougir le séant (typiquement, la gamme Tushy met en scène du sexe anal souvent précédé d’une fessée).

    Dans les films dédiés à la fessée, le sexe se limite souvent à cette simple fessée, plus ou moins sévère. Toujours est-il que si on cherche des films avec le label “spanking” on tombe bien souvent sur les mêmes boîtes de productions avec des actrices au derrière blindé et capable de recevoir sans sourciller des déculottées d’anthologie. C’est leur boulot, elles aiment souvent ça et savent souvent jouer très bien la comédie.
    Enfin, la branche la plus dure serait le SM avec tout son attirail (chaînes, fouets et autres) où les actrices sont vraiment mises à rude épreuve. Mais, là encore, pour dédramatiser, les producteurs filment le avant/après la scène de sexe. Les actrices y expriment leurs attentes, leurs appréhensions. Après la scène, le cast discute du déroulement des événements. Tout est fait pour monter que l’expérience (parfois vraiment rude) de la fille est volontaire et faite avec son consentement explicite. A cet égard, les productions Kink.com sont la norme.
    Bref, tout ça pour en venir au fait que je n’ai quasiment jamais vu de film de fessées qui me laisse un arrière-goût de violence non consentie, de malaise. Je me demande donc ce que vous avez bien pu chercher pour tomber sur ce genre d’horreurs. J’aurais presque tendance à dire qu’il faut vraiment le vouloir pour ne pas tomber essentiellement sur des choses somme toute assez inoffensives.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 1 mois par Rony.

    Viser la lune, ça ne me fait pas peur.

    #85444
    Victor
    Participant


    Hello

    Il y a de tout dans l’industrie pornographique. Je rejoins Rony avec Kink. Com. C’est une boite qui semble plutôt sérieuses et diversifiée et qui a pignon sur rue depuis des années !

    Pour répondre à la question des limites, comme d’habitude : le consentement.

    Allez voir du côté de chez Erika Lust par exemple. C’est moderne, c’est consenti, ca change des gonzo ou des films dédiées a de dure séances SM qui peuvent paraitre douteuse si très dures. Je dirai qu’il n’y a pas de doute justement sur le consentement chez cette réalisatrice. Mais par contre, il faut payer 😅. J’ai essayé, ca vaut le coup et ca rend le genre moins « consommable ». Achetez votre porno ! Allez du coté des films avec scénario et histoires, sortez éventuellement des pures scènes de cul et fessées.

    Allez voir chez les pros, éventuellement récompensés pour leur travail pour éviter le tout venant douteux.

     

    Pour les trucs les plus durs, je dirais qu’il faut rester sur du kink.com ou similaire ou alors qu’il faut recouper les infos pour s’assurer que tout le monde est bien en phase. Il y a des forums ici et la.

    A+

    #85454
    Prudence
    Participant


    Merci pour vos réponses, c’est rassurant de constater que l’on peut effectivement trouver des sources fiables. Toutefois je vous assure qu’il ne m’a fallu que trois clics pour tomber sur des vidéos assez hard. Mais peut être que je sous estime totalement la capacité des actrices à jouer, le maquillage, le fait que la vidéo contienne peu d’angles de vue….Je ne juge pas et cherche simplement à trouver des repères. Que penseriez vous d’une vidéo ou la fille termine les fesses littéralement en sang (parce que la canne coupe) ? Au delà de sa capacité personnelle à supporter la douleur, je me demande si l’on peut représenter à l’écran ce niveau de dureté. Je ne dis pas que cela n’existe pas, que personne n’a besoin de ça.

     Mais lorsque la pratique peut nuire grandement à votre corps où est la limite si elle n’est personnelle ? Chacun fais ce qu’il veut de son corps, certes, mais lorsqu’il s’agit de diffusion ?

    Le consentement n’est-il qu’un oui ou qu’un non, et est-il la seule limite à la légitimité d’une production ?

    Merci pour les réponses à mes précédents points qui sont assez éclairantes !

    #85455
    Nush
    Maître des clés


    Prudence vous posez de bonnes questions mais probablement ‘trop’ de sujets contenus dans ces questionnements.

    Pour ma part, je serai bien en peine d’apporter des réponses étayées car je crois n’avoir jamais vu de films porno. C’est même une certitude.
    J’ai vu quelques extraits et cela ne m’a, en rien, convaincu d’en voir. Je suis quelqu’un qui n’est pas du tout appelée par les extrêmes, les limites (quoique on est toujours l’extrême de quelqu’un d’autre…).

    Le « porno » ne m’intéresse pas donc je ne cherche pas à en voir.

    C’est une industrie comme une autre et elle utilise l’image filmée pour se diffuser. Le dépassement éventuel, la contrainte de certaines femmes (et quelques hommes) à être filmés et utilisés est réelle. Il n’y a qu’à lire des articles sur cette industrie pour en connaitre les abus et les limites.
    Peut-‘ on y faire quelque chose ? Je veux dire à notre niveau, à mon niveau ? Probablement pas. A mon avis, c’est une bataille qui se joue ailleurs.

    Cependant je suis immensément étonnée de la facilité avec laquelle on tombe sur ce type de contenu (diffusion) et que cela ne soit pas régulé.

     

    Car le feu qui me brûle est celui qui m'éclaire .

    #85477
    Titi
    Participant


    C’est vrai que c’est un vaste sujet et qu’à moins de faire partie du milieu c’est difficile d’apporter beaucoup de certitudes. Néanmoins j’ai toujours pensé que les actrices et les acteurs, à de rares exceptions, étaient consentants et savaient où ils allaient avant d’y aller comme d’ailleurs dans le reste de l’industrie du cinéma où certains sont obligés de jouer dans des films alimentaires voire dans des publicités pour faire bouillir la marmite.

    Il est aussi plus que probable en effet qu’il y a des qualités inégales et des buts différents dans la palette des films où la fessée est mise en saine. A nous de faire le tri car si certaines pratiques sont totalement délaissées, elles ne seront plus tournées non plus. C’est comme le principe de ne plus acheter de tomates en hiver. Il faut espérer un phénomène de masse mais je crois au pouvoir des consommateurs et des consommatrices. (Bien sûr la seconde possibilité est de produire soi-même des films de qualité et de devenir un leader mondial mais ça parait assez peu réaliste).

    Et je terminerai en précisant que les actrices gagnent en moyenne environ quatre fois le salaire des acteurs, ce qui peut aussi mieux expliquer peut-être l’acceptation de certaines choses…

    Mains fines pour fesses délicates

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com