La cravache ; punir, mais pas que !

Accueil Forums Discussions spécialisées D/s La cravache ; punir, mais pas que !

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages
  • #54788
    Saku 😋
    Participant


    La cravache, Punir, mais pas que …!

     

    Il y a très peu de temps que j’ ai découvert la pratique de la cravache dans la relation BDSM

    La cravache n’est pas qu’un instrument à punir, objet de craintes pour certain(e), de douleurs parfois aussi mais pas que…

    Cravache

    Sa symbolique est forte et n’en demeure pas moins sensuelle

    Quoi de plus erotisant que ce morceau de cuir parcourant et caressant votre corps dénudé lors d’une séance, insistant un peu plus sur certaines zones telle le sexe, la poitrine.

    Tapotant parfois plus ou moins fortement ces mêmes zones

    Suis je restée insensible a ce nouvel objet d’excitations 🤔?

     

    Et vous, quel rapport avez vous avec la cravache ?

    Cet instrument ne peut il pas être objet de désir ?

    Symbole de la sensualité et de l’érotisme ?

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois et 1 semaine par Saku 😋.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois et 1 semaine par Saku 😋.

    - Ne rate jamais une occasion de faire une bêtise

    #54792
    Monsieur Méchant
    Maître des clés


    Ah mais que voilà un sujet inspirant: la cravache, ambivalente avec ses douces morsures et ses violents baisers mais pas que !
    j’aime la lui mettre en travers de la bouche, comme un mors volontaire, pour la réduire au silence pendant une punition. Elle est debout, penchée en avant les mains posées sur la table et les fesses tendues vers ma ceinture ! Si jamais elle ouvre la bouche et lâche la cravache, je m’en saisis sur le champ et reprends la punition au commencement…
    J’aime aussi, utiliser une belle cravache de dressage et faire glisser la langue de cuir sur le sol, comme un petit leurre qu’elle doit suivre à 4 pattes, pendant je me déplace…
    Ou alors elle est au coin, le nez au mur et les mains sur la tête, et tient entre ses cuisses serrées la cravache qu’elle ne doit pas laisser glisser pour ne pas être châtiée d’avantage…
    Ou encore, quand au centre de la pièce, pendant un cocktail, elle se tient immobile dans une tenue de circonstance, les paumes des mains tournées vers le ciel en guise d’écrin pour la cravache qui va la corriger bientôt pendant un sermon publique…
    Il me vient aussi le souvenir de la cravache comme un archet qui coulisse sur une culotte et entre les cuisses d’une pénitente. La demoiselle, les mains sur la tête, contrite et de souiller sa culotte pendant que la cravache creuse son sexe présenté, serait toute excitée malgré la honte…
    Et puis il reste le manche de la cravache, vous voyez là ou je veux en venir….
    Merci pour ce petite sujet qui avive mes envies d’utiliser à nouveau cet instrument !

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    #54796
    Christal
    Maître des clés


    C’est mon instrument !!! J’en suis amoureuse, je ne jure que par elle.

    J’ai même écrit une ode à la cravache… Ailleurs… Je vous le dépose en dessous.

    C’est l’instrument qui me fait le plus vibrer. C’est celui qui me fait jouir même sous les coups d’une punition.

     

    Je t’ai rencontré, il y a longtemps, j’étais encore une gamine et j’adorais quand on se baladait main dans la main. 
    Tu m’accompagnais et m’aidais à être la meilleure : la discipline et la rigueur étaient les maîtres-mots.
    Tu as toujours été plus grande que moi, d’une élégance folle et d’un charisme qui ferait aujourd’hui pâlir un Tim Ferriss. Je te regardais avec envie. Je voulais ton pouvoir à l’époque. Tu les mettais tous au pas et te toucher me donnait ce petit frisson d’excitation.
    Puis, je suis devenue grande, je t’ai perdu de vue, mais je n’ai jamais oublié ce pouvoir que tu incarnais à mes yeux.

    Un beau jour, c’est dans mon petit univers personnel que je t’ai à nouveau croisé. Un univers éloigné de l’originel mais où tu tiens peu ou prou le même rôle. Si ce n’est que mes yeux te voient en objet distillant des ondes de plaisir.
    Cent fois, j’ai hésité avant d’aller à ta rencontre dans cet univers. Allais-tu être à la hauteur de mes envies ? Allais-tu être aussi forte, aussi belle que dans le passé ? Saurais-tu jouer avec moi après tant d’années à te sacraliser ?

    Je voulais que ton élégance s’enroule autour de mes reins.
    Je voulais que ton son si caractéristique s’évanouisse sur ma peau.
    Je voulais que ton cuir marque mon corps. 
    Je voulais que tu m’enveloppes et me retiennes à toi.
    Je voulais te montrer que j’étais devenue une grande moi aussi que je pouvais suivre ton rythme aussi intense soit-il.
    Je me voulais à nouveau cavalière, dressée sous tes coups et rythmée par les envies démonstratrices de mon sexe qui salive chaque fois que je sais que je vais à nouveau à voir la possibilité de me mesurer à toi.

    Un jour, je serai dressée. Un jour, toi et moi deviendrons un souvenir. Un jour, tu trouveras une autre peau à enivrer, mais il est loin ce jour et mon envie de toi aujourd’hui ne se dément pas.

     

    Braqueuse de rêves : https://entre-force-et-fragilite.blogspot.com

    #54799
    salamboflaubert75
    Participant


    En ce qui me concerne mon rapport avec la cravache remonte à très longtemps lorsque j’ai commencé l’équitation à mes dix ans. J’en eu une puis deux dont je ne me suis jamais servie sur les chevaux mais qui est d’un érotisme et d’une sensualité indéniable, elle caresse, elle cingle, elle tapote , elle fouette presque parfois. Elle apporte un trouble supplémentaire à mon partenaire et moi surtout que j’ai toujours préféré et prêché pour la fessée à la main. 

    Je la crains et elle m’excite vraiment parfois (alors que ce sont les miennes) et d’’autres fois je l’appelle  à mes vœux pour une vrai branlée cuisante et magistrale.
      Il me sera difficile de l’oublier les jours suivants lorsque je voudrais m’asseoir comme si de rien n’était et que la douleur me rappèlera à son bon souvenir.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par salamboflaubert75.

    Sal

    #54802
    Poenas
    Participant


    Euh, les gens qui vont au rayon équestre pour acheter des cravaches, alors qu’il n’ont pas de chevaux..on vous voit ! 😅😅


    @sakura61
    jolie cliché


    @christal
    tu devrais mettre l’ode en chanson, du Brassens 😂!

    Créateur de chaleurs corporelle

    #54804
    salamboflaubert75
    Participant


    Par contre pour ma part ce n’était pas un prétexte @Poenas car j’ai longtemps fait de l’équitation.
    Mais si ça n’avait pas été le cas j’aurais assumé et fait comme  chez moi, au rayon équitation ou dans un magasin spécialisé en équitation ou en équipement BDSM

    Sal

    #54809
    Poenas
    Participant


    Par contre pour ma part ce n’était pas un prétexte @Poenas car j’ai longtemps fait de l’équitation.
    Mais si ça n’avait pas été le cas j’aurais assumé et fait comme chez moi, au rayon équitation ou dans un magasin spécialisé en équitation ou en équipement BDSM

    Queneni @salamboflaubert75, je cite ” dont je ne me suis jamais servie sur les chevaux” donc tu n’en n’achetais pas pour eux 😁😁

    Créateur de chaleurs corporelle

    #54811
    salamboflaubert75
    Participant


    Cela fait partie de la panoplie bombe, cravache, bottes cavalières, jodhpur, matériel pour brosser et prendre soin du cheval.😋

    Sal

    #54813
    Poenas
    Participant


    Allez on va accepter ça 😉😂😂

    Créateur de chaleurs corporelle

    #54814
    Saku 😋
    Participant


    Merci @christal, @monsieurmechant, @salamboflaubert pour vos témoignages à ce post.

    @poenas merci a vous pour le compliment.

    Néanmoins si nous pouvions en revenir a la sensualité, l’érotisme, l’excitation que nous provoque cet instrument plutôt qu’au débat autour de l’équitation et en revenir plutôt au thème du post 😉

     

    - Ne rate jamais une occasion de faire une bêtise

    #54815
    Poenas
    Participant


    @sakura61 oui avec plaisir, je m’excuse pour cette dérive.

    Pour ma part, la cravache est un des seuls instruments que j’aime manipuler. Il faut dire qu’il est passé partout, et que l’effet est Intense !

    Créateur de chaleurs corporelle

    #54816
    Miss Whimsical
    Modérateur


    Je trouve que c’est le plus sensuel de tous les instruments… <3

    Elle peut être si douce et/ou si cruelle…

    Sa petite langue peut aller partout…

    Quand je pense à elle, je me vois toute nue, à quatre pattes au milieu du lit…elle caresse amoureusement mon corps, titille mes seins, tapote l’intérieur de mes cuisses pour en exiger l’ouverture, me cingle sévèrement les fesses sans prévenir…

    Mhhh mais je m’égare ! 😛

     

     

    https://missw-s-bonnet.blogspot.com/

    #54817
    Monsieur Méchant
    Maître des clés


    Pas mal, ce petit opus, ça pimente les idées et nous invite à partir braconner la Vilaine armé par Madame la cravache !
    Il nous reste une bonne douzaine d’instruments à passer en revue….
    chouette ! 🙂

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    #54824
    salamboflaubert75
    Participant


    Vous nous ferez un lexique des instruments d’usage ? Ou nous continuerons à les découvrir ensemble ?😊

    Sal

    #54896
    Paulparis
    Participant


    La cravache est un instrument complet. De la langue, on peut caresser, fouetter délicatement sans faire mal, émettre un son plein de sensualité. De la tige on peut punir, cingler, marquer. Et puis il y a le cuir, la souplesse, son odeur… Un bel instrument, parfois fort élégant.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com