La cour royale de Belleforest

Accueil Forums Discussions spécialisées Jeux de rôle La cour royale de Belleforest

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #25700
    Anonyme
    Inactif


    Discours enjoués et ambiance décadente, tous sont réunies pour fêter la victoire de la bataille de Burgos où 123 hommes ont péris. Ces bienheureux lèvent leur verre au courage sans faille des combattants. Dans la salle principale où se trouve le banquet, Son Altesse Royale Louis, Duc de la Martinière( @lunapower ) joue du piano ce qui ne laisse pas indifférente sa cousine, fille du roi,la Princesse Pétronille de Belleforest ( @misscil ) qui aime la sensibilité qu’il transmet dans sa mélodie.

    La soirée brille par l’absence du roi si détesté par son caractère impitoyable, il instaure depuis le début de son règne un climat de terreur sur ses sujets. Son ami le veilleur ( @monsieurmechant ) est missionné pour rapporter à son altesse tous les cancans de la cour. Autoritaire et pervers il détient un journal qu’il remplit avec soin où il inscrit tous les méfaits des demoiselles de la Cour. Il fait chanter ces dames qui pour se défendre, tentent de le séduire afin de lui voler son terrible calepin. Jusque là tous les efforts ont été vain.
    Voilà deux jour que le duc ZER ( @drgonzo ) était enfermé dans les geôles du château, pour ivresse sur la voie publique et dégradation de l’architecture royale, il fait son entrée accompagné d’ Auréa ( @aurea ), qui voit en lui un moyen de se rapprocher d’Eleanor ( @christal ). femme qu’elle convoite secrètement. Eleanor se trouve avec son époux près du piano où elle glisse un petit mot au prince.

    Eilinel arrive en courant dans la salle, en hurlant “ Le roi est mort, il a été empoisonné”


    @misscil
    , tu continues

    #25737
    Misscil
    Participant


    Pétronille est complétement abasourdie par ce qu’elle vient d’entendre. La voilà orpheline, livrée à elle-même. Son père est mort ! Il a été empoisonné ! On a osé tuer Le Roi ! Croyant rêver, elle se pince la peau de la main, mais non, c’est bel et bien vrai, on a entrepris d’administrer une substance mortifère à son pauvre père ! Sigismond de Belleforest, le fameux ! Lui qui s’est donné corps et âme pour contribuer à la pérennité de ce Royaume et qui en a fait une communauté si paisible, en apparence.

    La colère commence à l’envahir.

    « Je me vengerai ! Le coupable de cet acte de barbarie sera châtié et humilié publiquement jusqu’à ce que mort s’en suive ! Que justice soit faite ! ». Lança-t-elle, le poing en l’air avec hargne.

    Son élan d’impulsivité et de fougue n’est accompagné d’aucun soutient. Tous la regardent, certains la regardent tristement ou tendrement, d’autre cyniquement ou avec dédain.

    Du haut de ses dix-neuf années, elle n’a pas froid aux yeux et est prête à tout pour honorer son père.

    Elle balaye l’assemblée du regard en pointant son regard déterminé dans celui de chacun d’entre eux. Il y’a devant elle le coupable, ce lâche qui en plus d’avoir tué un homme innocent, a tué le Roi !

    Elle aspire à ce que certaines personnes se manifestent pour lui porter soutient et l’aident à se liguer contre le scélérat qui a osé un tel acte !

    Néanmoins, tous ne lui inspirent pas confiance.

    Eilinel, par exemple, n’est peut-être pas tout à fait claire dans l’histoire, il est possible qu’elle en sache plus que ce qu’elle prétend. Pétronille la fera parler.

    Pétronille ne se laisse pas démonter et se tient prête à faire tomber le coupable. Son regard s’arrête dans celui du Duc Zer et celui du Veilleur. Ils restent de marbre face à son expression agressive, manifestement peu impressionnés par sa carrure de gringalette.

    Ces deux hommes ne sont pas nets, l’un est un bandit, malfaiteur, à la personnalité instable et fortement obscure qui manipule toutes sortes de substances plus que douteuses. L’autre reste constamment dans l’ombre et dans les magouilles, bien qu’entretenant une relation plutôt saine avec le Roi, il n’empêche pas qu’il ait pu l’abattre pour composer seul et construire un Royaume autarcique, en accord avec ses idées sordides.

    « Sachez messieurs, que si le coupable s’avère être l’un d’entre vous, il vous en coutera ! Vous deviendrez la risée de la Cour et je participerai activement pour faire de votre vie, un enfer ! Tachez messieurs, de ne pas faire les mariols d’ici là »

    Insouciante et se sentant pousser des ailes, elle les laisse sur cette phrase cinglante, s’en va et avant de disparaître de la pièce, se retourne et fait un Dab, geste qui est très à la mode chez la famille Belleforest :-p


    @monsieurmechant
    vous nous faites la suite ?

    Ni vu, ni connu, je t'embrouille :p

    #25803
    Monsieur Méchant
    Maître des clés


    Il est des heures sombres où les royaumes vacillent et tanguent.
    C’est dans ces précieux instants qu’il faut savoir entrer dans l’arène !
    On y murmure à l’oreille des esprits aveugles pour qu’ils affluent, bien malgré eux, vers le fleuve de nos noirs desseins.

    Cela fait des mois que je caressais l’idée de flageller Pétronille.
    Cette gamine aux allures hautaines méritait qu’on la ramène à une juste mesure et qu’on lise dans le sel de ses yeux la capitulation qui précède la soumission.
    Son père, tout juste sorti de l’échiquier, c’est la providence qui se jetait à mes pieds !

    – Princes, Ducs, Marquis, Messeigneurs, Mesdames, nous vivons de bien tristes heures et nous voilà orphelins de notre roi bien aimé !
    Je regrette cependant cette opprobre que la princesse vient de jeter sur la cour.
    Le roi se savait en danger.
    Si j’étais ses yeux, je lui prêtais aussi l’oreille et il m’avait confié qu’il avait surpris une jeune femme fouiller ses appartements et son royal bureau. Elle s’était enfouie par le passage secret que seuls les sangs royaux peuvent connaitre…Etrange affaire.

    Pourquoi une femme en voudrait-elle à mort au roi ?

    En tant que Veilleur et gardien de la tradition, je me dois de convoquer le Conclave du fouet Divin.
    Nous y passerons par l’épreuve de “la Flagellation sur le Corps” toutes celles sur lesquelles pèsent des soupçons…

    @drgonzo, la suite ! ?

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    #25869
    Anonyme
    Inactif


    @drgonzo c’est ton tour 😉

    #25886
    Anonyme
    Inactif


    Toutes les excuses, j’étais un peu occupé ces derniers jours 😉
    J’adore le début !

    Depuis qu’il avait volé cette cargaison de rhum, Izi Zer, l’autoproclamé Duc de Boulogne, avait vécu des heures agitées.
    Il avait d’abord prélevé quelques bouteilles pour sa réserve personnelle avant d’écouler le reste au marché noir.
    Le soir même, il s’était retrouvé enchaîné dans les cachots humides du château.
    Le réveil , fut une fois de plus difficile, couvert d’ecchymoses, un goût trop familier de métal dans la bouche et un mal de crâne terrible, Izi n’avait que des quelques souvenirs flous.
    S’il n’était qu’un roturier et un étranger en ces terres royales, il savait que son argent pouvait lui offrir beaucoup.
    Aussi, en soudoyant ses geôliers il était parvenu à regagner sa liberté aussi facilement qu’il l’avait perdu la veille.
    Auréa, une jeune peintre proche de la famille royale l’avait convié à un banquet le soir même.
    Il voyait là un moyen de vendre sans éveiller les soupçons les quelques tableaux qu’il avait dérobé voilà des années de cela.
    Qui achèterait à un rustre de son espèce des peintures si raffinées ?
    Cependant, la soirée ne s’était pas vraiment déroulée comme il l’avait prévu…
    On avait assassiné le tyran qui occupait le trône et sa pleureuse de fille beuglait déjà des menaces tandis que le veilleur continuait son numéro habituel de moralisateur. Pour une fois, le Duc n’y était pour rien mais il voyait là une occasion unique de faire peser la balance de son côté.
    Izi devait agir vite, la salle était en ébullition et il aperçut , esseulée dans un coin de la pièce, la princesse… c’était un moyen d’affaiblir encore plus le pouvoir vacillant , aussi il versa dans un verre de vin le contenu d’une petite fiole d’un poison qu’il avait ramené d’Inde.
    Ce dernier ferait perdre connaissance à la princesse, qu’il n’aurait plus qu’à cueillir afin de la ramener dans ses quartiers. Il réfléchirait ensuite, en compagnie de son gang de vauriens, au meilleur plan.
    Tout se déroula comme prévu , il usa de son charme habituel en trouvant les mots pour consoler là jeune fille pourtant très méfiante. Quand , elle s’endormit, il l’emmena avec lui , dérobant au passage un pur sang à la robe sombre dans les écuries royales.
    C’était décidément trop facile… Mais, avant de repartir triomphant, la jeune Auréa… Ses affaires lui étaient complètement sorti de la tête … Elle se contenta de lui adresser un clin mystérieux alors qu’Izi disparaissait dans la brume nocturne.

    @aurea la suite 🙂

    #25899
    Anonyme
    Inactif


    L’heure est grave. Je connais bien les vices du Veilleur et ces femmes souffriront jusqu’à ce que sa perversité soit assouvie… Cette âme sombre se nourrit de souffrances: cris, pleurs, humiliations, rien ne le fait plus sourire.
    Confidente de beaucoup de monde à la cour cela m’a malheureusement valu de nombreuses “convocations” chez le veilleur.. Il me “questionne” des heures durant pour obtenir de précieuses informations sur les travers de ces dames. Informations qu’il monnaye ensuite au Duc de Martinière qui se charge de punir pour éduquer ces demoiselles.

    Je frémis. Je me souviens comme si c’était hier de sa dernière convocation au Conclave du fouet Divin… Le veilleur m’avait forcée à “immortaliser” par la peinture la scène de questionnement: huit jeunes amies encore vierges lui avaient été amenées car la rumeur circulait qu’elles avaient participé à une soirée masquée au cours de laquelle l’une d’entre elles avait été déflorée.. [Faute la plus grave à la cour et qui était formellement interdit avant le mariage!]
    Les jeunes filles avaient été alignées, mises entièrement nues, les bras attachés à une poutre au-dessus d’elles de façon à ce que leurs pieds touchent à peine le sol..
    Elles avaient enduré les coups de ceintures, de martinet, d’orties et de badines jusqu’à ce que la coupable se dénonce. La pauvre petite avait alors reçu le fouet devant les cinq autres, 20 coups horribles.

    Les prénoms des suspectes de ce soir viennent d’être donné: @christal, @magnolia, @fraise, @misscil, @eilinel et Auréa… Les gardes nous ont descendu de force dans la chambre à questionnement de @monsieurmechant et @lunapower s’est imposé assistant de celui-ci.
    La princesse a été emportée par @drgonzo mais le veilleur ne tardera pas à trouver son repère… Il devra alors répondre de ses actes et la princesse, elle, que le Veilleur désire secrètement mettre à mal depuis si longtemps souffrira alors surement plus que nous toutes réunies..

    Nous voilà toutes alignées face à ce mur sur lequel trône “mon oeuvre”.
    Nous sommes six femmes, six âmes données en pâture au ténèbres.
    Le réquisitoire commence, personne n’est autorisé à entrer et personne ne pourra sortir.
    Que va-t-il nous arriver… @Christal ? (tu continues ? )

    #26076
    Christal
    Maître des clés


    Mesdames, commença le veilleur (@monsieurmechant), je vous contemple et malgré vos airs innocents, je sais qu’une régicide se trouve parmi vous. Seul notre Seigneur avait le droit de ramener notre bon Roi auprès de lui, ce crime est donc une double offense : au royaume et au Créateur. Il est de mon devoir de découvrir qui en est l’auteure, et je veux qu’elle sache que plus elle mentira pour se couvrir, plus son corps en sera marqué.

    Le ton employé par le veilleur ne lassait place à aucun doute sur sa détermination. Moi qui m’était faite une joie de venir à cette soirée, celle-ci semblait maintenant bien moins engageante. Je m’étais pourtant apprêtée avec soin d’une tenue que je savais me sied à merveille. Une robe couleur émeraude qui mettait en valeur ma silhouette. J’avais laissé mes cheveux libres sur mes épaules et fixé mes mèches rebelles grâce à une attache.

    Je n’avais encore jamais été emmenée au Conclave du fouet divin. La rumeur faisait état d’un lieu d’expiation et celui-ci était mené de main de maitre par le veilleur. Je m’étais toujours tenue à l’écart de cet homme en essayant d’être discrète afin de mener à bien mes propres affaires. Ce qui jusqu’içi se passait plutôt bien mais je redoute que cet interrogatoire et les gens qui m’entourent puissent tout faire vaciller.

    Notre “cher” Roi vient de mourir et nous sommes toutes là présumées coupables. J’ai bien évidemment un nom qui me vient en tête… Même si nombre d’entres nous avaient sûrement envie de voir son cœur s’arrêter. Seulement, ce qui m’intrigue le plus en ce moment, ce n’est ni le regard du veilleur ni celui du Duc…
    … Les yeux d’@aurea ne me quitte pas depuis que nous sommes entrés dans cette pièce et son charme est loin de me rendre indifférente.
    Je détourne mon regard ainsi que mes autres compagnons d’infortunes vers le tableau qu’Aurea a peint il y a peu et nous imaginons en silence les pires sévices qui nous attends quand le veilleur s’approche du Duc (@lunapower) et que celui-ci prend la parole…


    @lunapower
    , je te laisse écrire la suite !

    Rien n'est acquis, tout est fragile...

    #26354
    lunapower
    Participant


    – Mesdemoiselles je vois que la magnifique tableau d’@aurea vous inspire, elle dépeint le dernier Conclave du Fouet Divin où a officié de main de maître mon ami Veilleur… Il a si bien officié que les pauvres sont restées marquées pendant une semaine et je sais de source sûre que la coupable pleurait chaque fois qu’elle devait s’asseoir tant ses fesses lui faisaient mal… Sans compter les représailles qu’elle a subies de ses camarades… Vous ne voudriez pas que telle mésaventure vous arrive?
    Le Duc s’approcha de chacune d’entre elle à tour de rôle, releva leur menton et les fixa un long instant…
    – Si vous savez quelque chose parlez, le Veilleur (@monsieurmechnat) et moi-même saurons nous montrer magnanimes…
    Pétronille (@misscil) leva la main
    – Oui chère cousine?
    – Que fais-je ici? Je suis tout de même une victime dans l’histoire! Père et décédé et en plus j’ai été enlevé par l’horrible Izi (@drgonzo)
    Le veilleur l’interrompit
    – Certes jeune demoiselle, nous devons tirer cette affaire au clair également clair! De plus nous avons la preuve que le coup a été fomenté par une femme proche de notre regretté seigneur donc nous ne pouvons écarter aucune piste!
    Il marqua un temps d’arrêt et dévisagea les 6 pauvrettes.
    – Maintenant déshabillez-vous toutes! Mon ami le Duc viendra ensuite vous inspecter…


    @fraise
    pour la suite 🙂

    https://lesaventurescuisantesdecamille.blogspot.com/

    #28961
    lunapower
    Participant


    Je nomme @magnolia à la place de @monsieurmechant car elle n’a pas encore participé

    https://lesaventurescuisantesdecamille.blogspot.com/

    #29031
    Magnolia
    Participant


    Toutes six s’observèrent, sans qu’aucune n’ose bouger le petit doigt. Quelques regards se croisèrent, un long silence avait envahi la pièce, Pétronille suivait du regard le veilleur qui marchait lentement mais d’un pas déterminé autour des demoiselles comme dans l’attente que l’une d’entre elles obéisse à ses paroles.

    Quant à moi, je découvrais les lieux, mon regard se vissa contre la cloison qui me faisait face, je pus apercevoir trois bouquets de verges qui trempaient dans un baquet d’eau vinaigrée pour être plus cinglantes. Mon sang se glaça, ma respiration se faisait de plus en plus bruyante et s’accélérait, en relevant les yeux, je me rendis compte que je n’étais pas la seule.

    La voix du veilleur me fit sursauter, il venait de se planter devant Pétronelle (@misscil):
    « Mademoiselle, estimez-vous heureuse de ne pas être la première, ce n’est pas que l’envie de vous questionner me travaille, mais je préfère de loin vous voir languir. »
    Lui dit-il avec un léger sourire en coin. Son regard se plongea dans yeux de la princesse, il voyait, tout au fond, son espièglerie s’envoler au profil d’une attitude bien plus humble.
    « Je reviens à vous dans quelques instants, réfléchissez donc à ce que vous pourrez m’apprendre au sujet de la fouille qui a eu lieu dans les appartements de votre père. Soyez concise. En attendant, nous allons nous occuper d’Eleanor. »

    Sous la demande du veilleur, le Duc de la Martinière( @lunapower ) aida Eleanor ( @christal ) à ôter sa robe, le tissu couleur émeraude vint se poser délicatement au sol.
    Le veilleur tendit une corde au Duc, puis s’approcha d’Eleanor, posa sa main dans sa nuque et lui murmura quelques mots à l’oreille, sa main descendit le long de son dos pour se poser au creux de ses reins. Eleanor était frissonnante, son regard le fuyait et allait chercher du réconfort dans les yeux d’Auréa ( @aurea ). Après l’approbation du veileur, le Duc s’approcha et attrapa le poignet droit d’Eleanor. Tous deux, ensembles prirent soin d’attacher solidement ses poignets à l’arche qui surplombait la pièce. Le duc se plaça face à elle, de son pied il lui écarta les jambes. Pencha sa tête et lui dit sur un ton très solennel qu’il faudrait mieux pour elle qu’elle se plie avec la plus grande sagesse à cet exercice.

    Comme @lunapower vous à couper l’herbe sous le pied, je ne voudrais pas que vous soyez déçu de ne pas avoir pu faire la suite, je vous laisse continuer @monsieurmechant ?

    😇

    #30193
    Monsieur Méchant
    Maître des clés


    Bon @christal, @magnolia, @fraise, @misscil, @eilinel, @aurea, @lunapower,
    J’ai cleané un peu le récit des “commentaires parasites”

    d

    ***********

    d

    Christal est attachée la première dans ce lieu troglodyte et majestueux creusé dans la roche pendant des millénaires. On pourrait y faire tenir une cathédrale tant cette grotte est immense.
    Des voutes et des colonnades avaient été ajoutées au fil du temps, faisant de ce lieu un endroit aussi beau qu’il était craint.

    Les 5 autres inculpées sont attachées à coté de d’Eléanor, les mains liées au-dessus de la tête par une corde mise en tension jusqu’à la voute de manière à ce qu’elles soient sur la pointe des pieds.

    Elles sont nues, livrées, offertes à nos regards intransigeants et nos jugements sans concession.
    La règle est simple, elles seront châtiées progressivement, les unes après les autres, et de plus en plus sévèrement jusqu’à ce que la coupable se dénonce parce que notre divinité l’aura abandonnée.

    Je passe en revue ces femelles attachées et alignées les une à côté des autres. J’en profite pour faire glisser parfois la pulpe de mon index sur les rondeurs de ces chairs soumises à ma volonté pendant ce tribunal divin.

    Je savoure ma puissance dans ce moment tout comme cet ordre patriarcale que je suis en train de mettre en place.

    Il y aura d’abord les bouquets de verges vinaigrées, puis nous glisserons dans l’anus de ces pénitentes un doigt de gingembre, les forçant ainsi à ne pas contracter les fesses pendant que le fouet mordra leurs chairs.

    Aucune n’ose me regarder dans les yeux.
    Je fais partie de ceux qui vont officier comme bourreau. Il ne faut pas m’encourager à une extrême sévérité en me provocant du regard.

    En l’entendant renifler, je devine que @magnolia pleure en silence. Je m’en réjouis d’avance (héhéhé) en pensant au moment où je vais m’occuper de son cul avec rigueur.


    @Christal
    fait la fière et c’est tant mieux, je vais commencer par m’occuper d’elle pour lui faire prendre conscience de la situation.

    Les autres m’observent à la dérobée, faisant en sorte de ne pas attirer sur elle mon attention et le déchainement de mes pulsions sadiques.

    *******

    Que celle ou celui qui est inspiré poursuive…

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com