La Correctrice

Accueil Forums Discussions générales Récits La Correctrice

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 27)
  • Auteur
    Messages
  • #83820
    Plume
    Participant


    Il y avait dans un ailleurs lointain, une petite maline qui aimait l’orthographe. Elle l’aimait tant et tant qu’elle ne se rendait plus compte : elle corrigeait tout le monde et tout le temps. Les fautes d’accord lui faisaient saigner les oreilles. Des larmes de sang dévalaient ses joues à la lecture de certains journaux. Dans le train, elle avait déjà coupé la parole d’un individu oublieux manifeste de sa conjugaison.

    “Enfin, c’est un verbe du troisième groupe, retournez à l’école…”

    La diplomatie n’était pas vraiment son truc et les erreurs la rendaient épidermique. Son film préféré était Massacre à la syntaxe et plusieurs fois, elle avait failli manger des salades de phalanges. Elle passait miraculeusement à travers les gouttes uniquement car les gens restaient estomaqués qu’un tel petit bout de femme puisse avoir autant d’aplomb. Ayant le même comportement que sa victime soit une gamine d’un mètre vingt ou qu’elle ait une carrure de rugbyman, elle vivait dangereusement, sans même s’en rendre compte. C’était à peine si elle esquissait un mouvement de recul lorsque son tourmenté semblait perdre patience au point d’en être violent.
    Dans le village de son enfance, les commentaires allaient bon train, surtout du côté des spécialistes du PMU. Après moultes conversations, les riverains s’étaient mis d’accord : la gosse souffrait visiblement du syndrome que nos amis Québécois appellent la Bescherellokaskouyite aiguë. Il fallait absolument l’en guérir. C’était pour son bien.

    (Affaire à suivre ?..)

    https://bordelcerebral.blogspot.com/

    #83821
    Victor
    Participant


    Excellente introduction @plume !

    Laisse donc nos amis canadiens, je suis sur qu’il est de toi ce néologisme non homologué par les sages de l’Académie. J’en saigne de l’œil droit 😉

    #83823
    Rony
    Participant


    ahah, mais cette intro est tellement géniale.
    Vite, la suite !

    J'ai la faiblesse de croire que tout cul tendu mérite son dû.

    #83919
    Grosminet
    Participant


    Et la suite ? Que lui arrive-t-il à cette petite obsédée du bic rouge ?
    Douche froide ? Traitement aux électro-chocs ? Flagellation à chaque crise de Bescherellokaskouyite ?

    Eva : Mais vous êtes un affreux sadique Grosminet !
    Plume : Vous êtes un vilain affreux sadique Grosminet !
    Prunille : Nan, mais vous avez vu la vierge en 3D le vilain Rominet !
    Nush : Vade Retro Satanas!

    #83957
    Plume
    Participant


    Bon sous les ovations de la foule…

    Vous la vouliez, la voilà !

    Vous la vouliez pas ? Fermez les yeux car elle vient quand même.

    Et donc la suite :

     

     

    Les docteurs en pinacologie se réunirent alors. On ne savait plus très bien si c’était des spécialistes en pinailleries ou bien si leur nom provenait de leur fâcheuse tendance à prendre le zinc pour bureau avec les ballons de rouge qui allaient avec…

    Qu’à cela ne tienne, c’était des sommités renommées et personne n’aurait eu l’idée de remettre en cause leurs expertises. D’autant plus que les villageois étaient du même avis, la môme filait vraiment un mauvais coton et ils n’avaient que trop tergiversé. Elle allait finir à l’hosto un de ces jours si ça continuait…

    Les discussions étaient animées, ils n’étaient pas forcément d’accord. Certains voulaient employer la manière forte, d’autres au contraire user de plus de pédagogie. Les réunions étant publiques, les badauds s’arrêtant pour une biniouse y ajoutaient leurs grains de sel. Les plus tièdes, voire frileux, moqués par la foule, osaient de moins en moins s’exprimer, se disant qu’ils pourraient toujours mettre leur droit de veto au moment propice, si nécessaire…

     

     

    https://bordelcerebral.blogspot.com/

    #83967
    Grosminet
    Participant


    Pendant que la foule en délire s’enfile des ballons au zinc, je t’accuse formellement devant l’Histoire, l’Académie française et le tribunal déculotéen de :
    1) jouer avec les nerfs des lecteurs en ne dévoilant rien de neuf

    😈

    2) de détournement volontaire, sournois et déloyal du noble mot “pinacologie” pour le réduire à une science de poivrots et promet de lui rendre justice en te coloriant tellement les fesses qu’elles auront ensuite leur place au mur d’une pinacothèque

    😎

    Eva : Mais vous êtes un affreux sadique Grosminet !
    Plume : Vous êtes un vilain affreux sadique Grosminet !
    Prunille : Nan, mais vous avez vu la vierge en 3D le vilain Rominet !
    Nush : Vade Retro Satanas!

    #83991
    Plume
    Participant


    Face aux (nombreuses) réclamations – soit dit en passant, c’est malpoli de réclamer… – je me vois contrainte de faire amende honorable.

    Voici une suite un peu plus conséquente 😇

     

    Le plan de bataille était en marche. Ils avaient réussi à trouver un consensus. Il ne restait plus qu’à trouver la main (pas si) innocente qui officierait.

    Comme dans les grandes démocraties, certains se proposèrent, il y eut des élections. Le dépouillement allait couronner la jolie institutrice du quartier – certains en étaient presque jaloux et d’autres se réjouissaient d’avance de ce spectacle qui rentrerait inévitablement dans les annales – quand la trompette du héraut sonna. Tous se précipitèrent dehors, avides d’en connaître la cause.
    Le neveu du bourgmestre était de retour au pays, après une campagne harassante dont il revenait auréolé de gloire. Il y aurait donc une fête le lendemain. Tous les habitants étaient invités à mettre la main à la pâte. Ils obéirent. Le petiot était une figure importante à ne pas se mettre à dos, ils mirent donc du cœur à l’ouvrage, soucieux de plaire à celui qui serait peut-être bientôt leur maître.
    Le banquet était presque prêt lorsque un jeune ébouriffé eut une idée. Et si on en profitait pour inviter la correctrice. Son châtiment serait sans nul doute une animation de choix pour égayer les festivités. Tous battirent des mains et le carton fut envoyé. Décidément demain serait un grand jour.

    https://bordelcerebral.blogspot.com/

    #83993
    Grosminet
    Participant


    Aaaah enfin du suspense, des promesses de stupre et d’action pétaradante… 😛

    (comme quoi quand tu veux tu peux être adorable)

    Eva : Mais vous êtes un affreux sadique Grosminet !
    Plume : Vous êtes un vilain affreux sadique Grosminet !
    Prunille : Nan, mais vous avez vu la vierge en 3D le vilain Rominet !
    Nush : Vade Retro Satanas!

    #84036
    Grosminet
    Participant


    Et ce fastueux banquet, c’est pour fêter Noël ? 😛

    Eva : Mais vous êtes un affreux sadique Grosminet !
    Plume : Vous êtes un vilain affreux sadique Grosminet !
    Prunille : Nan, mais vous avez vu la vierge en 3D le vilain Rominet !
    Nush : Vade Retro Satanas!

    #84080
    Plume
    Participant


    Suite :

     

    Elle rentrait des courses ; elle avait incendié la pauvre caissière.

    “Enfin, c’est pas des zécus ! Cent écus pour votre panier… En plus c’est largement exagéré… Cette inflation, franchement !”
    Bref, ce n’était pas sa journée. Elle devrait attendre sa prochaine paie pour s’offrir deux, trois petites douceurs. En attendant ceinture sur les folies. Heureusement qu’elle n’était pas atteinte d’écarts de shoppinguite, sinon elle était bonne pour finir sous les ponts. Elle avait pensé à prendre son courrier en passant, au moins elle n’aurait plus à ressortir. Il y avait des factures, elle laissait cela pour le lendemain, son moral avait assez souffert. Elle ne le reconnaîtrait sûrement jamais mais elle souffrait périodiquement de procrastination chronique. Elle se rassurait comme elle pouvait : après tout personne n’était jamais performant à cent pour cent, ça arrivait à tout le monde une petite baisse de régime. Sauf qu’au fond d’elle, elle savait que chez elle c’était un peu plus fréquent que la moyenne. Et puis zut ! J’ai toujours assuré mes engagements, je gère mon temps comme je l’entends.
    Cela était vrai, parfois elle courrait un peu plus que les autres pour rattraper les heures perdues, quand elle s’était accordé des pauses plus longues que raison, plusieurs fois elle avait cru ne pas y arriver mais l’énergie du désespoir ou le cul bordé de nouilles, elle était toujours retombée sur ses pattes. Son palpitant accusait alors le coup, d’accord la prochaine fois, elle prévoirait de la marge. Et durant quelques semaines, mois, elle s’y tenait. Chassez le naturel qu’on disait… Puis, évidemment quelques temps plus tard, elle retombait dans ses travers. Elle mourrait sans doute pas bien vieille à ce train là, mais bon, elle était déjà adulte. Elle ne se referait pas, c’était trop tard. Elle n’avait juste qu’à apprendre à vivre avec elle-même. Et puis c’était tout.
    Une tache de couleur jaune la sortit de ses pensées avant même qu’elles ne tournassent en boucle. En effet, au milieu de la réclame et des factures, il y avait une petite enveloppe jaune passé. Son format et sa couleur détonnaient. Qui donc pouvait lui écrire ?
    Elle était plutôt du genre solitaire. Et cela lui convenait. Elle ne supportait pas grand monde et la réciproque lui rendait bien. C’était mieux ainsi. Curieusement blasée, elle pensait : peut-être que le coursier des postes s’était trompé. Encore un écervelé d’ailleurs. Il la forçait à rendre le courrier à ses voisins ensuite, elle s’en serait bien passé.
    En regardant mieux, son nom était bel et bien inscrit en lettres manuscrites. Suspicieuse, elle l’ouvrit. Oh ce n’était qu’une invitation au bal : le neveu du bourgmestre était revenu ; ça lui faisait une belle jambe. D’ailleurs elle n’aimait pas tellement cette tournure de convocation mine de rien. Depuis presque un an, elle s’en passait bien à cause de l’interdiction liée à l’épidémie de choléra. À présent, elle s’y était habituée, elle s’en passerait bien encore un peu. Et ses finances l’en remercieraient grandement.
    Elle s’assoupit bientôt, repensant avec agacement, mais nostalgie, à avant : quand elle appréciait encore ce genre de futilités. Elle dansait la gigue aux bras d’un joli garçon quand Morphée l’accueillit.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 5 mois par Plume.

    https://bordelcerebral.blogspot.com/

    #84092
    Grosminet
    Participant


    Une suite de transition, avec des indices, la dernière épidémie de cholera en France remonte au 19ème siècle et c’est raccord avec les dates d’activité de l’homme qui donna son nom à la Bescherellokaskouyite.
    On ne pinacologuera pas trop sur le terme “écu” qui était déjà en désuétude à cette époque; “la pièce de 100 sous” aurait sans doute été plus correcte. Tout comme les réclames par courrier qui sont surprenantes et la “shoppinguite” qui aurait fait se retourner le comte de Resellebech dans la tombe qu’il n’habitait pas encore…

    Mais tout cela nous éloigne de l’essentiel; l’improbable tentative de traitement de cette donzelle !
    La suite, viiiite…

    Eva : Mais vous êtes un affreux sadique Grosminet !
    Plume : Vous êtes un vilain affreux sadique Grosminet !
    Prunille : Nan, mais vous avez vu la vierge en 3D le vilain Rominet !
    Nush : Vade Retro Satanas!

    #84108
    Plume
    Participant


    Voilà la suite 🙃

     

    Elle n’était pas venue ! C’était presque la seule absente. Le vieux père Longuet était tout excusé lui, il était grippé et le docteur avait été appelé en urgence. Elle, qu’est-ce qu’elle faisait, elle ?

    Était-elle également souffrante ? Il fallait s’inquiéter peut-être. On ne disait pas non à un bal officiel, tout de même. Certains avaient presque envie de la ramener par la peau des fesses mais l’effet de surprise aurait été gâché et l’alcool aidant, les optimistes avaient voix au chapitre. Elle allait finir par pointer son nez de fouine. Il fallait juste être patient.

    Et puis, certains villageois trop bavards n’auraient sans doute pas dû dire aux connétables qu’ils avaient une surprise pour le retour du neveu du bourgmestre ; ils n’en menaient plus large.

    Mais au bout d’un moment, il fallut bien se rendre à l’évidence, ça n’aurait pas lieu. Certains prirent à partie les imprudents qui avaient fait miroiter beaucoup trop à la noble assistance. Ils étaient presque prêts à en venir aux mains quand un nouveau fût fut entamé et la tension redescendit. La fanfare entonnait un air connu dans ces contrées et naturellement tous se mirent dans la ronde. C’est alors qu’un petit malin, sûrement moins éthanolé que les autres, eut une idée. Elle fut approuvée par tous et l’orchestre joua alors pour une partie de chaises musicales un peu spéciale. Les perdants étaient fessés sur l’estrade devant toute une assemblée hilare et avinée. Ainsi le fils du forgeron y passa le premier, et celui qui avait été désigné pour être son bourreau n’en menait pas large, il craignait des représailles. Mais le petit, d’un mètre quatre-vingt-dix tout de même, était une bonne pâte et il présenta son cul de son propre chef. Rassuré, l’autre lui rougit alors le postérieur de bon cœur. Et le jeu poursuivit son cours dans une ambiance bon enfant. Les chansons paillardes remplacèrent rapidement les chants traditionnels. Tous rigolaient à gorge déployée, comme des possédés. Les cinq premières victimes étaient masculines puis une nana se fit enfin prendre et la foule n’en fut que plus satisfaite. Ses rondeurs molles tressautaient à chaque claque sous les hourras du public enthousiaste. Elle marquait peu et son fesseur s’échinait à laisser son sceau, elle ne semblait pas en prendre ombrage. Certains auraient même juré qu’elle l’encourageait parfois. Aurait-elle l’habitude ? La bougresse prenait visiblement son pied.

    Le neveu du bourgmestre, aussi rond que les autres, tapait du pied en cadence sur la table. L’alcool, le fameux plus grand diplomate de tous les temps, rapprochait chacun de son voisin. C’est ainsi qu’un imprudent osa dévoiler au gentilhomme la surprise prévue à l’origine, qui malheureusement n’était point venue. Comme tout à coup dessaoulé, il écoutait avec attention. Il lui semblait reconnaître la petite peste : à l’école communale, bien que quelques classes en-dessous de lui, elle avait déjà une fâcheuse tendance à martyriser ses petits camarades un peu cancres sur les bords. L’idée de lui en mettre une ne lui déplaisait pas même s’il n’avait jamais été l’une de ses cibles directes. Son interlocuteur, ayant perçu son intérêt subit, lui proposa alors d’être l’invité d’honneur la prochaine fois et à ce titre d’officier. Le neveu s’empressa évidemment d’accepter et vu le fiasco du piège du bal, il décida même de prendre part à l’organisation de la suite des évènements.

    https://bordelcerebral.blogspot.com/

    #84115
    Grosminet
    Participant


    Il faudra en effet être patient pour en arriver à la fessée de cette petite peste… Encore un de ces chapitres croquingnolets où notre Deus ex machina de la plume en profite pour mettre un boys band inconnu en première du show pour chauffer la salle.

    PS : je ne voudrais pas entraver ta modernité médiévale créative, mais le dernier connétable de France c’était 2 siècles avant ton récit 🙂

    Eva : Mais vous êtes un affreux sadique Grosminet !
    Plume : Vous êtes un vilain affreux sadique Grosminet !
    Prunille : Nan, mais vous avez vu la vierge en 3D le vilain Rominet !
    Nush : Vade Retro Satanas!

    #84116
    Victor
    Participant


    Ça vaut le détour de vocabulaire cette affaire publique. Que de déploiement de trouvailles pour nous faire languir comme de vils cabots assoiffés !

    #84163
    Grosminet
    Participant


    Bon, la muse qui est censée  t’inspirer la suite, je lui dégomme le fion à la racine de gingembre pour la motiver à te rendre une visite nocturne ou je passe une petite annonce au Bon Coin pour t’en trouver une autre ? 😎

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 5 mois par Grosminet.

    Eva : Mais vous êtes un affreux sadique Grosminet !
    Plume : Vous êtes un vilain affreux sadique Grosminet !
    Prunille : Nan, mais vous avez vu la vierge en 3D le vilain Rominet !
    Nush : Vade Retro Satanas!

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 27)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com