La bascule…

Accueil Forums Discussions générales Récits La bascule…

Vous lisez 4 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #65379
      LeClaqueFesses
      Participant


      Toi, jeune demoiselle… Tu le savais…
      Ça faisait un bon moment que tu jouais…
      Mais pourtant tu le savais…
      Vouloir faire comme les vilaines du site…. Ça risquait de se payer…
      Alors voila… Maintenant tu te retrouves la…
      Face à ce coin bien vide… à te demander combien de temps tes bras arriveront ils a maintenir tes mains sur ta tête…
      Dans cette position, tu ne vois que ce coin… rien que lui et toi… pas de quoi discuter ou s’amuser… juste lui… toi… et tes pensées….

      Jouer à la vilaine, c’est cool, fun à vrai dire, pour toi, c’est presque une nécessité…
      Être une princesse, enchaîner les caprices, flirter avec les règles, ça te connait… Ça fait des années que tu pratiques et ça a toujours marché… Alors après tout pourquoi changer ?

      Mais là, le temps passe et malheureusement le coin ne change pas… contrairement à une télé, celui ci ne s’anime pas… vu que je suis dans la pièce, il vaut mieux pour toi que ta position aussi ne bouge pas… donc au final… ce sont tes pensées qui vacillent…
      Toi tu es là au coin… et tu ne sais même pas ce que je suis en train de faire derrière toi…
      Le temps défile, et toi tu es ici…

      Et pendant ce temps, que suis en train de faire ?
      Le temps s’écoule, et il ne te reste plus que cela… tes pensées pour t’occuper… pour te questionner…
      Qu’est ce que tu fais au coin au final ?
      Pourquoi acceptes tu d’aller la ?
      Après tout, tu ne me connais pas tant que cela…
      et puis quand je t’ai dis d’y aller… je n’ai même pas eu besoin de lever la voix…
      Alors après tout … pourquoi tu es la ?

      Un léger courant d’air te fait frissonner… après tout, nous sommes en hiver et même si le chauffage est en marche… tu est nue à partir de la taille… Ton T shirt et ton Pull remontent légèrement du à la position de tes épaules… et à part tes pieds et tes chevilles qui sont bien à l’abri sous les différentes épaisseurs de tissus qui s’entassent… le bas de ton anatomie est lui sans défense…

      C’est vrai ça… pourquoi tu acceptes de rester ainsi ? Le cul à l’air face à un bête coin ?

      Il y a de cela encore quelques mois, tu ne me connaissais même pas… et aujourd’hui, tu es la à m’obéir, le cul a l’air… à attendre face à un angle de mur !

      C’est dingue ça ! Tu ne dois pas être normal… qui accepterait cela ?

      « Et puis de quoi j’ai l’air ? »

      Tes joues s’empourprent un court instant …
      Tu viens de te demander comment tu pourrais justifier rationnellement que tu te retrouves ainsi à des personnes ne partageant pas du tout tes fantasmes… surtout à ton âge… La simple idée d’avoir à t’expliquer sur ce qui te pousse à accepter de te retrouver ainsi, culotte et pantalon aux chevilles, les mains sur la tête vient de te figer de honte…. Tu calmes ton souffle qui vient de s’emporter tout seul, et tu essayes de calmer tes pensées à nouveau… avant que celles ci ne soient interrompues par un bruit dans la pièce.

      Vais je venir te chercher ?
      A priori pas encore…
      Vais je te faire attendre encore longtemps ainsi ?
      Cette attente est tellement stressante….
      Je t’ai dis plusieurs fois que tu ne perdais rien pour attendre
      Mais ce coup ci… tu payerais bien pour ne plus avoir à attendre !

      Surtout que tu le sais… ce n’est que le début…

      Quelques plus minutes tôt, tu ne faisais déjà pas la fière… Fuyant mon regard…
      Il ne me fallu pas beaucoup de mots pour te faire aller au coin ainsi… à croire que cette part de la punition se présentait à tes yeux comme une cachette temporaire pour éviter d’avoir à me faire face…
      A croire qu’avant même que je te parle… tu t ‘étais déjà résignée à ce qui allait arriver…

      Tu m’entends faire du bruit… et tu aimerais bien savoir ce que je fais… Mais l’ordre a été clair
      « Ne t’avise pas de bouger, ou ça sera pire. »
      Le ton de ma voix, bien que paraissant calme, a été très clair pour toi… je suis en colère… pas de doute… mon visage est resté d’une froideur quand je t’ai annoncé d’y aller…
      Tu me connais, quand j’apparais aussi impassible, c’est que je suis en train de contenir mon énervement.
      Tu sais que si tu es actuellement au coin.. c’est à la fois pour te punir, te faire réfléchir… mais aussi pour me laisser le temps de digérer mon énervement… car je ne veux absolument jamais agir sous le coup des émotions…
      Tu ne vas certainement pas chercher à précipiter la chose… tu vas rester la… Cul nu, les mains sur la tête à attendre que je me considère comme assez calme pour m’occuper de toi.

      Tu le sais… d’ici un moment, nous passerons au choses sérieuses…
      Tu le sais… que tes bêtises, tes provocations, tes taquineries,… que tout cela, tu vas bientôt devoir l’assumer…
      Au fond de toi tu le sais… que tu vas finir par craquer…
      Sans compter qu’au fond de toi… tu le sais déjà… que tu vas finir par t’excuser…

      Le temps continu de s’écouler… tu ne peux pas voir l’heure et tu n’a pas la moindre idée du temps qu’il s’est écoulé… et plus stressant encore… tu ne sais absolument pas dans combien de temps cela va commencer…

      C’est bête… mais pour la première fois de ta vie… face à ce coin… dans cette situation qui te semble ne te laisser aucun échappatoire… tu penses comprendre ce que signifie l’expression  « se retrouver au pied du mur ».

      « Viens par ici. »

      Mon ton est calme, est la phrase est courte… Et pourtant cela te trouble…
      Ces quelques mots sont une délivrance…mais ils sont aussi le début…
      Tu le sais… Cela fait des mois que le jeu était à ton avantage… que cela te faisait beaucoup rire… mais là cela va changer…

    • #65393
      salamboflaubert75
      Participant


      J’ai trouvé votre récit très bien écrit et touchant dans les descriptions et ressentis des deux protagonistes.

      Je n’ai pas une forte attirance/appétence pour le coin mais il décrit tellement bien ces situations renversantes de perte de contrôle totale où la réflexion se mêle au trouble, à l’appréhension et à la gêne.
      Car même en l’ayant offert et accepter pleinement ( ce contrôle et cette autorité ) ces situations taraudent et bouleversent l’intellect de l’adulte responsable qui se pose mille et une question tout en étant délicieusement troublé et excité par cette prise de pouvoir et cette implacable autorité.
      On ne décide plus et la situation nous échappe, même si c’est recherché  cela trouble et déstabilise énormément.
      Vous avez su nous emmener dans les tergiversations  des  deux esprits en situation de punition/prise contrôle/d’ascendant…
      Une dernière chose savoir attendre pour retrouver un semblant de calme me semble être une qualité primordiale dans ce genre de situations passionnantes et passionnées qui nous réunit ici.^^
      J’adore !

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 jours et 21 heures par salamboflaubert75.
      • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 jours et 15 heures par salamboflaubert75.

      Sal

    • #65401
      Jonathan
      Participant


      que dire de plus

      tout simplement magnifique

    • #65441
      Saku 😋
      Participant


      Merci @leclaquefesses d’avoir si bien relaté ce que nous pouvons ressentir là, seule face au mur. Repentante . Dans l’attente de votre punition et de votre pardon . 😊

      - Ne rate jamais une occasion de faire une bêtise

    • #65443
      LeClaqueFesses
      Participant


      Merci pour vous retours, j’ai retrouvé celui ci sur mon pc, je ne me souviens plus tout a fait ce que je souhaitais faire ressentir au lecteur à l’époque. Je pense qu c’était le départ d’un récit. Mais en retombant dessus j’ai trouvé qu’il se suffisait à lui même;)
      Ravi que celui ci vous ait plu 🙂

Vous lisez 4 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com