Joli trio…une pièce, deux corps, et bcp d’O

Accueil Forums Discussions générales Récits Joli trio…une pièce, deux corps, et bcp d’O

  • Ce sujet contient 7 réponses, 8 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Saul, le il y a 1 semaine.
8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Messages
  • #87552
    Eva
    Participant


    Ils ont reçu tous deux des consignes en vue de notre rencontre. Le dernier point est: ne vous les communiquez pas entre vous et ne m’en dites rien.
    Ils sont sur mon terrain et j’ai toutes les cartes en main. Bienvenue dans mon monde les petits loups.
    En parlant de loup…
    Dès que je passe la porte de leur chez eux, j’ordonne à la demoiselle d’aller se changer. Je la veux femme, très femme. Quant à lui, il a compris: la petite chienne en toi ne bougera pas tant que je ne la sifflerais pas. Je le souhaite masculin. Tu resteras donc habillé pour le moment et ta ceinture bien serrée autour de ta taille.
    -En attendant jeune homme, sers moi un verre.
    Il s’exécute docilement. Homme ou pas son tempérament est comme ça et ses envies aussi.
    Quant à elle, c’est hésitante et empruntée qu’elle sort de la salle de bains. Elle redresse quand même fièrement la tête, elle ne va pas se laisser intimider tout de même. Je souris.
    Elle sait tout autant que moi à quel point le contraste entre nous habillés et elle en dessous est saisissant.
    -Mets toi là, à genoux, lui dis je en posant à terre près de moi un coussin à son attention.
    Sers lui un verre aussi .
    Il repart à la cuisine, choisit sa boisson préférée et lui apporte gentiment.
    Je vois et sens clairement les pensées qui défilent dans la tête de la demoiselle et j’adore ça.
    “Non mais c’est une blague? Eux assis dans des fauteuils et moi à genoux par terre ? Sérieux…je ne suis vraiment pas habituée à ça. Et lui? Quel petit…**** il prend son pied aussi là. ”
    Pour couper court à ce flux , j’ordonne a nouveau.
    -Toi aussi…à genoux, là.
    Il pose son verre et vient se placer de l’autre côté …avec un empressement non dissimulé.
    Une claque vient le tempérer.
    -N’oublie pas tes consignes petit. Je sais que tu as terriblement envie de faire sortir la petite chienne en toi mais contrôle toi!
    Il respire posément, elle aspire goulûment l’air.
    Ils sont à genoux face à face, de chaque côté du fauteuil où je suis assise. Je sens l’électricité et tous les flux passer entre eux…via moi.
    Je les regarde et les trouve très beaux ainsi. Elle, avec une sorte de …force un peu têtue et lui avec son calme revenu de par sa soumission.
    Je me lève, vais chercher deux bandeaux.
    Je les aveugle tous deux.
    – S..tu vas inspecter J. Trouve chaque élément de consigne.
    Il tend les mains, la cherche et la trouve. Il passe ses paumes sur son corps, à la recherche d’indices. Elle suffoque presque.
    Il part du cou, passe ses mains sur son bustier, sa culotte, ses cuisses gainées de bas. Une bosse apparaît au niveau de son sexe. Il se ressaisit..il cherche, concentré.
    Il trouve 3 consignes et me les indique.
    – Il en manque une. Tu as 30 secondes.
    Il cherche, mieux, encore plus concentré…
    Je sens la nervosité et le questionnement l’envahir ..sa femme a t-elle omis une consigne ? Doit il chercher mieux?
    Je souris car moi je vois…
    -je…je…ne trouve pas.
    Je la vois se raidir. Et son esprit m’envoyer une pique…elle me traite de vicieuse en pensées !Rire .. Tu n’as pas idée…
    – fin de l’inspection pour la demoiselle. Tu vas être  punie pour un élément manquant.
    – mais…!!!!
    Une claque vient la faire taire.
    – tais toi.
    Il se mord la lèvre et un petit sourire relève le coin de sa lèvre…il a compris qu’elle a respecté ses consignes mais c’est dur de chercher à l’aveugle…
    Je saisis alors les poignets de la demoiselle et viens les poser sur le jeans couvrant encore les cuisses de son homme.
    – c’est dans cette position que je vais te punir, et tu n’as pas intérêt à bouger.
    Elle est à genoux, ses bras tendus devant elle et posés sur les genoux de son homme. Je rectifie sa position en relevant son cul et en forçant la cambrure de ses reins. Il vient poser ses mains sur les siennes et les serre une fois…comme pour lui dire ” désolé”.
    Comme c’est charmant.
    Je me lève et saisis ma ceinture. Elle ouvre la bouche au premier claquement. Lui aussi. Elle souffle au second. Lui crispe ses mains sur les siennes. Au dixième leurs doigts sont entremêlés. Je ne suis pas vraiment tendre avec ma ceinture ..
    -A toi J…cherche les éléments de consignes sur lui.
    Elle se relève . Elle commence par ses cheveux, les tire un peu, passe les mains sur son visage, son bandeau, son cou…s’arrette a la lisière du polo.
    -je peux le déshabiller ?
    Je souris.
    -oui tu peux.
    Je la vois saisir le bas de son polo noir, et tirer pour lui passer par dessus la tête. Il y a un indice.
    Je souris. Impossible aveuglée qu’elle trouve ça.
    Elle passe les mains sur son torse. Je le vois se raidir…il a compris qu’elle ne trouvera pas cet indice là.
    Elle cherche,
    Elle le tire vers elle, il comprend qu’elle veut lui retirer son jeans. Il se lève et la laisse le descendre.
    Elle le jette. Ce n’est pas ça. Elle trouve les indices et les pose sur la table.
    – 3 indices sur 4. 30 secondes
    Elle repasse les paumes de ses mains sur chaque centimètres carré de son corps….elle cherche… tombe sur son sexe raidi, esquisse un sourire, continue plus bas sur ses bourses, caresse son petit trou. Déçue, elle cherche encore…
    – le temps de l’inspection du jeune homme est terminé. Tu vas donc être puni pour un indice manquant et…pour un indice erroné.
    Elle s’est rassise les mains sur les cuisses, légèrement dépitée, elle pensait tout trouver . Je la saisis par le bras et l’assied dans le fauteuil. Je lui intime d’écarter les cuisses.
    Je saisis les cheveux de S et le tire jusqu’à emmener sa tête que je pose entre les cuisses de J. Ses deux bras passent contre ses cuisses, ses mains sont parties enserrer sa taille, son nez niché dans son odeur.
    Le premier coup de ceinture le fait se raidir. Je frappe plus fort. Je le sais. J’aime ça. Son cul se barre d’une bande rouge .
    -J , tu comptes.
    – un. Dit elle.
    Au dixième je marque une pause et passe ma main sur ses fesses déjà bien rouges. Son dos se détend sous la caresse, son souffle s’apaise un peu.
    Quand je reprends, il suspend sa respiration. Ouch…ça fait mal des coups à cette puissance là.
    Je vois son visage se crisper au fur et à mesure des dix coups suivants..
    Elle est venue enserrer le visage de son cher  entre ses mains. Au vingtième, il relève la tête, laissant sur ses cuisses une légère traînée de bave. Il cherche plus haut son … réconfort, appuit sa tête sur son ventre, et comme je ne dis rien, remonte se nicher entre ses seins.
    Cette connivence vaut de l’or, je passe derrière le fauteuil et les enserre de mes bras, posant mon visage dans le creux de son cou à elle, a quelques centimètres de leurs bouches mêlées.
    Mon geste leur ôtant le bandeau à tous les deux vient rompre la bulle de douceur.
    -remets toi à genoux maintenant. Lui ordonnais je à elle.
    Elle va se placer à côté de lui cette fois. Tous deux face à moi.
    -Vos mains sur la tête. Immédiatement.
    Il s’exécute rapidement. Elle respire plus bruyamment mais finit par poser ses mains sur ses cheveux, me regardant droit dans les yeux.
    -Je vais vous mener à la cravache. Un seul faux pas, et je vous allez prendre cher. Tous les deux.
    -oui Madame , bien Madame.
    Il a parlé instinctivement. Elle a juste fermé les yeux en guise d”assentiment. 5 coups sévères sont venus s”abattre sur ses fesses avant qu’elle ne comprenne.
    -oui Madame !
    -Bien. Je vous souhaite en synchronisation parfaite et en symbiose.
    Le premier qui ne suit pas sera corrigé. Si vous faites un seul faux pas de quelque manière que ce soit je vous jure que je vous expose le cul rougi à la fenêtre ou dans la rue.
    Même lui a écarquillé les yeux à mon propos, au garde à vous, comme son sexe.
    Je pointe son sexe dressé du bout de la cravache,
    – prends garde à ce que je ne te punisse pas là aussi si tu continues comme ça.
    Il exprime par un petit bruit de gorge sa réceptivité a cette menace.
    Je détourne l’instrument de lui, pour venir effleurer son sexe à elle. Je sais qu’elle est ouverte, je peux presque la sentir couler.
    -c’est valable pour toi aussi.
    Un gémissement discret  me répond tandis que ses yeux fuient de cette petite gêne que j’adore .
    Je me place alors derrière eux.
    -Avancez maintenant, 5 pas, puis stop devant le canapé.
    A quatre pattes, ils se mettent à marcher et s’arrêtent presque synchro devant le canapé.
    -Montez maintenant et mettez vos mains sur le dossier. Cambrez les reins.
    Côte à côte, en position, ils sont parfaits.
    Je suis juste derrière eux et ma main furete entre ses cuisses à elle et se pose sur ses bourses et son sexe à lui. Je les caresse pendant quelques secondes…assez pour les sentir totalement réceptifs, les sentir exacerbés par la situation. Je passe un doigt le long de leur colonne vertébrale…et les sens frissonner.
    – je vois interdit de jouir sans me demander l’autorisation. Est ce que c’est clair?
    – oui Madame.
    -Bien, redescendez maintenant et reprenez votre marche jusqu’au lit.
    Arrêtez vous au pied, puis posez votre buste sur le bas du lit. Tendez vos mains devant vous .
    Nous avons quelques comptes à régler vous et moi.
    Toi J…( Quelques mots du pourquoi je vais te punir)
    Toi S…( Idem)
    Sans attendre je vais chercher mon martinet.
    -tiens comme c’est étrange…je vous vois moins faire les malins maintenant. Vous êtes juste deux gamins punis.
    En disant ça, j’abats le martinet une première fois sur son cul a elle.
    -Ah! C’est…
    -vif? Oui ! Et c’est loin d’être fini.
    Au cinquième coup cinglant ses mains se portent a ses fesses.
    -Ouch!
    – S…tiens lui les mains puisqu’elle ne sait pas se tenir.
    Il lui verrouille alors les poignets. Et elle va danser. 20, 30 coups s’abattent sur son fessier a une cadence et une force rythmée.
    -huuummm…stop!
    – non! C’est moi qui décide quand tu auras été assez punie pour ….!
    – ohlala…mais c’est pas si grave. C’est pas mérité…
    – oh si!
    -elle tente: S…lâche moi de suite!
    Il serre encore plus fort.
    – arghhh…
    Elle chouine carrément. Ses fesses sont striées de rouge vif.
    -tu as compris maintenant où ça te mène  ? A être punie comme une gamine! Vas au coin. Les mains sur la tête.tu vas réfléchir un peu…
    Elle se relève haletante, les épaules secouées de douleur et de chamboulement. Elle se mord les lèvres d’un air buté et un peu boudeur.
    – A ton tour S…
    Je n’ignore pas que ce temps d’attente melé au fait d’assister à la punition de sa chérie est troublant…
    Et ce trouble ne fait que commencer…
    ( Suite au prochain épisode ;))

    Se révèle être "comme une boule de flipper,qui roule qui roule...".

    #87560
    Guruduth
    Participant


    Une atmosphère assez envoutante ..on attend la suite ..

    #87562
    Paulparis
    Participant


    @evaeyes, si vous décidiez d’en faire une vraie pièce de théâtre, je postule pour le rôle de S. !

    #87576


    Très joli récit , on pourrait presque toucher les émotions des personnes , hâte de lire la suite hihi.

    Je ne recherche pas de fesseurs ,
    Merci d'en tenir compte.

    #87581
    Jan
    Participant


    Bravo. Vivement la suite !

    #87583
    Dundee
    Participant


    Bravo Eva, très beau récit plein d’inspirations originales. Cela me donne des idées. Je n’ai encore jamais puni un couple ensemble. C’est une très bonne idée ! Merci et hâte de lire la suite, bon dimanche, Dundee

    Épicurien, grand voyageur, adepte de la fessée OTK

    #87651
    Chelonia
    Participant


    Excellent Eva!

    J imagine très bien la situation.

    J attend la suite avec impatience…

     

    #87662
    Saul
    Participant


    Quel divin récit, avec pour une fois un homme puni aussi. On ❤️

    Suite sans doute à mon post récent, je reçois des sollicitations de fesseurs. donc pour éviter ses importuns avec lesquels je ne me connecterais je précise immédiatement que je suis HETERO, donc messieurs passez votre chemin MERCI

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com