Jeux de regards

Accueil Forums Discussions générales Récits Jeux de regards

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #71947
    Docteur Clack
    Participant


    Elles étaient deux. Leur rêve secret (enfin celui qu’elles avaient partagé avec moi) était d’être fessées en public. Elles avaient décidé d’expérimenter progressivement aussi nous avions convenu que je devais les fesser l’une devant l’autre successivement pour une première fois.

    Je connaissais l’une et découvrais l’autre qui avait manifesté quelque pudeur et appréhension (bien sûr), mais s’était lancée, rassurée par sa future camarade de jeu.

    Pas question de punition ou autre comédie. Juste le geste de la fessée. Une prise de contact en somme.

    J’installai donc la première de ces dames en travers de mes genoux pendant que l’autre prenait place dans un confortable fauteuil pour profiter du spectacle….et voir ce qui l’attendait.

    Je me concentrai sur ma victime du moment, mais observai du coin de l’oeil le “public” tout en émoi.

    Lors du déculottage lent et précis je constatai dans les yeux de ma victime un trouble plus intense qu’à l’accoutumée doublé d’une sorte de supplique sans grand espoir. La spectatrice, elle, frémit à la fois d’aise, de curiosité et d’anticipation. Le regard fixé sur le sien je démarrai la fessée fermement.

    Mon regard et ma voix revinrent sur ma victime tout au long de l’exécution, et je croisai celui de la spectatrice qui s’efforçait d’être impassible malgré le ballet de nos yeux qui contemplaient les fesses rougissantes ensemble puis se croisaient. Nous étions synchronisés au point que quand mon regard se portait sur le dos ou la nuque de ma victime l’autre contemplait son visage qui hésitait entre fuir ce regard et y rechercher un indice sur l’effet de cette fessée bien sentie tant sur elle que sur sa camarade.

    Je demandai à la spectatrice de me tendre la brosse à cheveux, ce qu’elle fit sous les protestations de l’autre en fuyant mon regard cette fois-ci, comme si c’était à elle qu’elle était destinée.

    Le ballet reprit et je décelai dans les yeux qui allaient et venaient un mélange d’incrédulité et une inquiétude grandissante. La victime gémissait, protestait et invectivait sa comparse qui ne perdait rien pour attendre.

    Amusant ce sentiment de fesser par procuration celle qui était assise et de voir celle qui recevait  prendre à témoin celle qui la regardait.

    Je conclus la fessée par une série de claques administrée à la victime debout face au mur, la spectatrice placée juste à côté d’elle pour que leurs yeux se croisent pendant que je continuais à observer celle qui voyait son heure approcher.

    Puis nous échangeâmes victime et spectatrice. La nouvelle victime bredouillait des supplications incompréhensibles et étouffées tandis que l’ex victime, vaguement reculottée, se délectait ouvertement du spectacle, sans toutefois se faire trop narquoise de peur d’y revenir sur un coup de tête de ma part.

    Le ballet des regards reprit mais avec une humeur totalement différente comme si je transmettais par ce jeu la chaleur et la rougeur du fessier déjà mûr vers celui qui se trouvait sous ma main à présent.

    La séquence fut exactement la même que la précédente (question d’équité), les regards entre ces dames se faisant complices lors de la séquence debout.

    Ma seconde victime déclara: quand j’ai vu ce qu’elle a pris je me suis vraiment demandée si j’allais tenir le coup. Et quand j’ai ressenti sur moi ce que ça représentait vraiment, je me suis dit que plus jamais je ne penserais “chochotte va” en voyant une vidéo où une femme prend une fessée. Elles papotaient comme des copines en commentant l’expérience, sans toutefois me quitter de leur regard ou je lisais une grande satisfaction et une grande complicité,

    Toutes deux ont adoré le fait de relier le visuel au ressenti physique, et ça a semble-t-il changé quelque chose dans leur imaginaire, comme si elles avaient effectivement fessée leur camarade par mon intermédiaire et s’étaient regardées elles-mêmes se faire fessée. Je leur avait servi de miroir par ce jeu de regard et ces changements de points de vue.

    Une belle découverte pour nous trois.

    #71985
    Manfred
    Participant


    J’aime beaucoup ce texte, non parce qu’il correspond à mon envie mais justement parce qu’il s’en éloigne… et me fait ressentir ce que cette situation “à trois” peut avoir d’excitant. Vous décrivez à merveille ce jeu de miroir, votre ressenti et celui des demoiselles. Bravo !

    #71986
    Docteur Clack
    Participant


    Merci beaucoup Manfred. C’est en effet littéralement un changement de dimension. Et je pense en effet que ce site est l’occasion de découvertes sur des situations qu’on n’imagine pas ou qui n’attirent pas a priori. Bravo pour votre ouverture.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com