Je me souviens…. de ma première

Accueil Forums Discussions générales Récits Je me souviens…. de ma première

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 24)
  • Auteur
    Messages
  • #46341
    SophieJanvier
    Participant


    Nouvelle ici…. Avec ce confinement, le temps de me poser un peu, de laisser vagabonder les souvenirs, et de m’essayer humblement à l’exercice du récit de…”ma première vraie fessée” (mon premier tour à bicyclette eût été plus original… mais peut-être moins intéressant… et carrément hors-sujet ici …. pardon…. je digresse) Donc…

    Il y a de ces individus qui sans même vous toucher vous font perdre vos moyens, vous plongent dans un état second, vous mettent liquide, ko, sans défense.
    Pour moi, cet homme était de ceux-là. Un phénomène chimique… Ou mon attirance étrange et parfois dangereuse pour les caractères très forts…. mais le propos n’est pas là.
    Je me souviens de cet homme-là … Rien qu’une inflexion particulière de sa voix, presque imperceptible et je me sentais me cambrer, mes reins basculer, un frisson remontant le long de ma colonne jusqu’à ma nuque, que je courbais pour qu’il la saisisse.
    Rien que son regard dans le mien…. et je me sentais ployer, fondre et m’ouvrir, et je désirais me mettre à genoux, à sa merci et à sa main.
    Je me souviens que nous nous connaissions depuis peu et que rien n’était très clair entre nous, sinon l’évidence de cet empire qu’il avait sur moi, et que je l’avais tenu à l’écart d’un jeu avec une amante, parce-que la liberté m’était chère, mais aussi pour le défier.
    Je me souviens qu’il avait annoncé calmement mais fermement qu’il était très contrarié et qu’il me punirait pour ça, et que j’avais ressenti alors un mélange de crainte et d’excitation tout à fait troublants.
    Je me souviens que je me suis rendue chez lui peu après sachant qu’il le ferait; peur, curiosité et envie délicieusement mêlés.Et de la façon dont il était installé dans son fauteuil, fumant une cigarette, avec une posture désinvolte et cette voix, toujours cette voix, chaude, calme mais implacable qui m’ordonnait, avec une lenteur et des silences mesurés:
    “‘ déshabille-toi”, “ne garde que tes bas, et tes talons”, “tourne-toi, avance de quelques pas”. J’étais comme tenue par ses yeux et ses mots, comme réchauffée par la lumière d’un projecteur puissant,. Je m’exécutais , presque dans un état de conscience modifié, tout mon être étrangement confiant et aspirant à ce qui allait se produire.
    Je me souviens qu’il m’a dit de m’avancer encore, jusqu’au mur. De m’y appuyer, jambes écartées, et croupe tendue. “Cambre encore”, a-t-il ordonné, et j’ai cambré autant qu’il m’était possible de le faire pour rester en équilibre sur mes aiguilles de dix centimètres . Il m’a prévenue que je devrais compter et dire “merci Monsieur” à chaque claque administrée. J’ai pensé un instant à ce film guimauve où une vierge faussement effarouchée se fait châtier par un milliardaire à brushing et je me suis mise à rire, mais le premier coup est tombé, sec, qui m’a arrêtée net.
    D’autres ont suivi, sur une fesse et puis l’autre. Parfois sa main se faisait presque ronde et la claque était juste ferme, d’autres fois même il arrêtait son geste pour le transformer en un effleurement, une presque caresse furtive entre mes cuisses… puis une pause… Je tremblais… la douleur, l’excitation, l’impatience…. et de nouveau sa main bien à plat et la sensation vive et cuisante. Je comptais, je remerciais, je serrais un peu les dents pour ne pas trop gémir. Je pensais que cela faisait plus de bien que de mal et que je m’en tirais à bon compte.
    Je me souviens qu’alors il s’est arrêté un moment, que je n’ai pas osé me retourner et puis que j’ai entendu se défaire la boucle de sa ceinture. Que je n’ai pas voulu montrer que j’avais peur soudain, et que je me suis demandée jusqu’où il irait et jusqu’où je pourrais encaisser. Que le cuir cinglant a giflé dix fois mon cul désormais brûlant et que les trois derniers coups m’ont fait monter les larmes aux yeux et arraché des cris.
    Je me souviens avoir songé que pour une première fessée, c’etait une sacrée fessée, surtout quand j’ai vu dans le miroir les marques rouge vif (qui ont viré aubergine le lendemain). Et que je ne savais plus très bien si j’avais envie qu’il sèche mes larmes, qu’il me berce ou qu’il me baise.
    Je me souviens qu’il a fait les trois, lentement, doucement, profondément. Avec tendresse. Avec amour?
    Je me souviens m’être dit…. que tout ça était un jeu délicieux et joliment tordu, d’une intensité et d’une beauté étranges. Et que je n’allais pas m’arrêter là….

    #46344
    Badine79
    Participant


    Bonjour et beau recit que de souvenirs….

    #46346
    insolite06
    Participant


    Votre récit est une pépite .Il a une force fulgurante et indéniable et le plaisir “en plus”, c’est qu’on ressent qu’elle vous a été communiquée par cet homme qui projette à travers vous charisme,puissance, calme, et précision contenue …
    Contrairement à votre avant propos, je pense que vous seriez aussi très intéressante ” à bicyclette”… il n’y a pas de limite aux étonnements… et il peut y avoir aussi dans des sujets plus divers un érotisme déroutant … vous ne voudriez pas vous y essayer?

    Chapeau! 😉

    #46351
    Christal
    Maître des clés


    @myroir, il faut cliquer sur le titre du sujet pour que le post s’ouvre et que vous puissiez laisser un message ici même.

    Si vous cliquez sur le pseudo de la personne, vous vous retrouvez sur sa page “perso” avec toutes ses activités (lancement sujet, réponses, sa présentation,. .) Et donc si vous répondez là vos réponses n’apparaissent pas de le post initial.

    Est ce un peu plus clair ? ☺️

    La Petite Braqueuse de Rêves

    #46356
    Mystic78
    Participant


    Magnifique récit, très bien écrit,ce qui m a permis de me projeter sur place en tant que spectateur. Bravo et merci

    #46362
    SophieJanvier
    Participant


    Merci.. Ravie si mes souvenirs ont un.pouvoir évocateur pour les autres!

    #46364
    salamboflaubert75
    Participant


    J’adore votre récit, j’ai cru y être donc transportée, merci.

    Sal

    #46365
    Saul
    Participant


    très joli récit, très émouvant, presqu’une confession

    Suite sans doute à mon post récent, je reçois des sollicitations de fesseurs. donc pour éviter ses importuns avec lesquels je ne me connecterais je précise immédiatement que je suis HETERO, donc messieurs passez votre chemin MERCI

    #46366
    lunapower
    Participant


    Très beau récit 🙂 merci !

    #46367
    Amarante
    Participant


    Un grand merci pour ce très joli souvenir, et encore plus pour avoir su nous le faire si bien partager. Je ne sais pas si vous êtes une “truffe du numérique” (comme vous le prétendez dans votre présentation), mais vous maniez en revanche les mots à merveille!

    Un si beau récit le lendemain de l’inscription, j’espère que cela n’est que le début d’une longue série – c’est comme les sucreries, plus elles sont raffinées et plus on a envie d’y revenir – et que cet excellent exemple inspirera d’autres participants…

    #46373
    Miss Whimsical
    Modérateur


    Très joli récit en effet, Mhhh….

    https://missw-s-bonnet.blogspot.com/

    #46397
    Zatopek33
    Bloqué


    Merci, Sophie, pour ce très beau récit , bien écrit .
    J’espère que cette première fois a été suivie de bien d’autres …

    #46399
    Ô
    Participant


    Un bien joli récit ! Merci Sophie pour ce partage !

    Ni dieu ni maître ?

    #46403
    Anonyme
    Inactif


    Magnifique récit

    #46408
    Eva
    Participant


    Superbe récit.Merci pour ce partage

    Se révèle être "comme une boule de flipper,qui roule qui roule...".

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 24)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com