Honte

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 35)
  • Auteur
    Messages
  • #53629


    En dehors de la douleur, je pense qu’il y a une autre sensation ou mieux dans ce cas l’émotion principale du jeu: la honte. Ce sentiment est toujours présent, il y en a beaucoup, en acceptant le manque, la punition … mais aussi de nombreuses façons de le valoriser et de le faire évoluer Comment est votre rapport à la honte? Ou est-ce excitant à ressentir? Et le provoquer? La honte ajoute-t-elle de la force à la punition? Qu’est-ce que tu penses?

    #53633
    salamboflaubert75
    Participant


    Je me sens pas prête là tout de suite mais je reviens dire ce que je ressens par rapport à la honte.

    #53635
    LotharioGrimm
    Participant


    Pour moi, la honte est essentielle.

    C est un des moteur de mon excitation.

    J adore lire la honte sur le visage de la punie (ou la deviner) quand je lui annonce qu elle va avoir la fessée, quand je baisse sa culotte ou quand elle est au coin tête baissée.

    Je suis un homme de 44 ans habitant en région centre. Attiré par la fessée depuis mon adolescence.

    #53640
    Mechant Loup
    Participant


    Seules les femmes (du moins sur ce site) peuvent parler de leur honte.
    Nous autres, hommes qui les corrigeons, jouissons seulement des signes de leur confusion, ce qui est déjà considérable.

    #53654
    Valentin
    Participant


    La honte est toujours présente mais son intensité varie d’une fessée à l’autre. J’adore jouer de ça, appliquer certains gestes, certains mots, en fonction de la personne. Le regard joue un rôle considérable. Voir cette gêne sur le visage est troublant, sentir que la posture change et que la honte met fin à la provocation.

    #53683
    Spankheure
    Participant


    Pour moi, la honte fait intégralement partie de la fessée et est importante en cas de punition sévère. Toutefois, elle n’est pas indispensable pour une déculottée plaisante et réussie et je pense que chacun doit la voir différemment en fonction de ce qui est aimé ou nécessaire.

    #53689
    EmmaLu
    Participant


    En ce qui me concerne, et même si je pense que la honte qui est ressentie par la personne punie est à différencier de l’humiliation qui est infligée par le donneur, je ne crois pas que la honte soit toujours présente. Dans la fessée récréative, plaisante elle peut être inexistante. Mais même pour la fessée punitive, elle peut être absente. Quand je suis punie pour une faute réelle, pour un mauvais comportement ou autre, dont je sais que c’était une bêtise et que mon partenaire est réellement en colère contre moi. Je ne me sens pas honteuse, je me sens soulagée qu’il prenne quand même le temps de me corriger et de m’aimer à sa façon et qu’il me laisse le lieu de me repentir. Dans ses moments, j’assume tout, ma nudité, les piques humiliantes qu’il m’envoie, ou les postures indécentes qu’ils m’imposent, la sévérité des coups etc. Je reste imperméable à la honte, et c’est l’envie de satisfaire mon partenaire qui prédomine.

     

    #53703


    Je pose une autre question Peux-tu être la honte une partie de plus de la punition?

     

    #53715
    Saku 😋
    Participant


    Pour moi il y a honte et HONTE

    La honte par exemple de se prendre une gifle inattendue dans un ascenseur pour une phrase un peu insolente

    La honte de se retrouver déculottée et fessée au milieu de convives

    Dans ce cadre la effectivement cela fait partie de la dite Punition et peut donner un peu de piquant et de papillons

    Mais a mes yeux il y a aussi la HONTE, celle que l’on aimerait pas ressentir, ma honte associée a la déception de mon/ma partenaire voire les deux en même temps

    Cette même HONTE qui au lieu de créer une forme d’excitation, me fait plutôt venir les larmes au delà de la douleur de la correction, nous sommes là dans le cadre de la fessée punitive mais bien réelle.

    Il m’est arrivé peu de fois de ressentir cela, mais cela a été pour moi a la fois, douloureux, triste et honteux. Le sermon qui s’y associe ne ressemble en rien aux autres …😢

    Et honte d’avoir fait en sorte que je sois punie aussi fermement

    Bien que honteuse ces punitions restent malgré tout une Marque d’amour ❤️

     

    - Ne rate jamais une occasion de faire une bêtise

    #53731
    rougelys
    Participant


    la honte fait partie intégralement de la fessée , mais  se retrouver devant la personne qui nous corrige et savoir qu’on va attérir sur ses genoux  les fesses à l’air c’est summum de cette humiliation ainsi que le coin.

    Etre recadrer... Un vrai bonheur!

    #53751


    Pour moi, la honte est fondamentale dans la fessée. Alors, elle ne viendra pas toujours au même moment, ni avec la même intensité. Mais finalement, elle est toujours là, à nous troubler.

    Une fessée sans honte serait triste,je trouve.

    Fesse-mpi, si tu peux !

    #53778
    salamboflaubert75
    Participant


    Honte de ne pas décider et d’être corrigée comme une gamine.
    Puis d’être entière, complète et femme avec elle.

    De le vouloir, le provoquer pour me sentir entière enfin… De la vouloir et de la redouter en même comme sa brûlure. Je ne sais pas si elle est proportionnelle à la fierté, je me demande parfois.
    Elle est délicieuse et détestable…
    Elle n’est pas toujours présente avec la même puissance et intensité et pour ma part lorsque je me sais fautive bien qu’elle soit présente elle est mienne et je l’appelle donc je la perçois différemment. Elle est part à elle tout seule, elle peut être dans mon corps et/ou mon esprit mais aussi dans l’ambiance, dans nos mots, son regard  ou son ton.
    Elle est trouble, dérangeante et excitante parfois…

    #53868
    Maud
    Participant


    Honte  d’être corrigée comme une gamine.

    Oui, oui.
    Mais: Non, non.
    Les fillettes ne sont plus fessées de nos jours, ou alors on bascule dans la maltraitance et l’abus sexuel. Les gamines ne portent pas ces robes d’été légères qui permettent à nos hommes de nous basculer sur un genou vite fait et de nous déculotter dans l’instant, ni nos collants d’hiver qui descendent aussi vite, avec nos slips qui les suivent, ni nos culottes de prix qui de retrouvent sur nos jeans en tire-bouchon.
    Ma honte, c’est celle d’une femme adulte qui accepte le châtiment infligé par un homme pour une faute grave ou vénielle, peu importe, et de savoir que, quand il passera la main entre mes jambes au mitant de la fessée, mon humidité signera ma soumission,

    #53869
    salamboflaubert75
    Participant


    Enfin c’est une façon de parler  par rapport à ma propre sensation, ambivalence et dualité.
    Il semble évident que nous parlons ici d’adultes consentants et je suis particulièrement femme.

    Cependant je ressens parfois une certaine infantilisation dans la fessée et sa pratique…

    Ce n’empêche en aucun cas de le vivre en me sentant terriblement femme et troublée  et de ne pas mélanger tout cela le mélanger avec des pratiques disciplinaires utilisées sur les enfants à une autre époque ( désormais révolu ) et d’un autre âge.
    D’ailleurs ce n’est pour moi  «  qu’un jeu » mais entre adultes consentants et éclairés.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 6 jours par salamboflaubert75.
    #53871
    Karima
    Participant


    Oui là dessus plutôt d’accord une forme de honte peut être présente dans l’infantilisation. Ça repose sur une mise en scène le choix de mots … Oui je peux apprécier qu’on conclut une leçon de morale par tu vas recevoir la fessée comme une gamine sans pour autant être une pédophile sordide !

    Bien sûr elle peut exister aussi dans la fessée où on assume pleinement son rôle adulte, mais pas avec les mêmes mots, situations … et donc pas tout à fait la même sensation.

    Et chacun est libre de vivre son fantasme selon son univers ses envies. On est dans le jeu la projection mentale pas dans une référence à des pratiques douteuses.

    Sinon pour répondre de façon plus générale la honte ou l’humiliation sont des termes à divers sens. On peut la ressentir déjà en ayant commis une bêtise. En se faisant gronder et en devant la reconnaître. Après la façon d’être déculottée là aussi provoque une autre honte et encore une fois les petits mots qui l’accompagnent.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 35)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com